Heavenly Sword sur PS3

Un article de WikiAstuces.fr.

Menu:

Heavenly sword(PS3)
Heavenly sword(PS3)

Heavenly Sword est un beat'em all sorti sur PS3 le 19 septembre 2007. Il a été développé par Ninja Theory, et édité par Sony.

Sommaire

Introduction

Après la vengeance vient la rédemption...


Nul ne peut porter Heavenly Sword, l'épée des dieux, sans le payer au prix de sa vie. Le clan a pour mission de protéger l'épée de ceux qui tentent de s'emparer de son pouvoir. La prophétie a annoncé la naissance d'un garçon dont le destin doit être de porter l'épée et de sauver le monde de la tyrannie. Mais la réalité a été une autre : une fille est née, Nariko.

Elle est à présent la seule à pouvoir empêcher la disparition de son clan...

Parviendra-t-elle à surmonter sa soif de vengeance et à trouver la rédemption avant que l'épée ne la détruise ?

NARIKO

Heavenly Sword... Toute ma vie, j'ai vécu dans son ombre.

Les anciens racontent qu'elle a été forgée pour une divinité assoiffée de sang. Tout mortel qui ose s'en servir doit payer un prix terrible, celui de sa propre vie, qui s'affaiblit à chaque coup qu'il porte avec elle. Lorsque j'étais enfant, je contemplais cette arme, inutilisée depuis tellement de temps et pourtant si vénérée, avec méfiance et peur. Je ne doutais pas de son pouvoir mais je demandais si un pouvoir si grand pouvait être un jour au service du bien.

Les membres de mon clan vénéraient l'épée. D'après la légende, un fils dont la destinée devait l'amener à brandir l'épée contre un puissant ennemi devait naître pendant l'année du cheval de feu. Ainsi, l'épée rembourserait le sang que nous avions déversé pour la protéger. Elle nous permettrait de triompher du mal et d'assurer la paix pour tous les nôtres. L'année du cheval de feu arriva et un enfant vit le jour... Une fille. Moi. Le clan pleura sur son malheur, pensant qu'il s'agissait d'une punition divine. Je n'étais plus le héros que tout le monde attendait. J'étais le premier enfant de leur chef, j'aurais dû être leur princesse. Mais au lieu de ça, je fus considérée comme une malédiction. Mon existence ne faisait que leur rappeler leur fin inévitable et leur impuissance.

L'ombre de l'épée a grandi, à présent. La fin de mon clan est proche et dans cette lumière qui décline arrivent les hordes du roi Bohan, traversant les plans. Je n'ai pas d'autre choix que de protéger l'épée qu'il recherche, l'épée que je déteste, l'épée qui a anéanti mes espoirs dès l'instant où j'ai ouvert les yeux. Elle me tuera si je la porte. Mais qu'est-ce que la mort quand on j'a jamais vraiment goûté à la vie... ?

Présentation

Scénario

Dans un endroit inconnu (mais que je supposerais être quelque part en Chine ou dans les pays limitrophes), de nombreux clans vivaient plus ou moins en paix dans les montagnes. Vivaient, car une nouvelle ère approche. L'ère de l'Empire, de l'unification, et de l'unité. Avec ses légions innombrables, le roi Bohan marche vers les clans, assujettissant, les uns après les autres, tous ceux qui croisent sa route. Ceux qui refusent de se joindre au royaume de Bohan, roi mégalomane, sont impitoyablement massacrés. La marche des hordes de Bohan finit par arriver devant un clan d'apparence misérable, qui a pour seule particularité de protéger une étrange épée, Heavenly Sword. Cette épée est une épée légendaire selon le clan, qui a jadis, dans des temps ancestraux, servi à repousser un ennemi semblable au roi Bohan : le roi corbeau. Le pouvoir d'Heavenly Sword est tel qu'il ne peut que corrompre celui qui utilise cette épée, d'autant plus que, lorsqu'elle est utilisée, Heavenly Sword est supposée ôter progressivement la vie de son utilisateur. Par conséquent, le clan refuse catégoriquement de se servir de cette épée, et la protège pour empêcher quiconque de s'en servir. Des gens comme le roi Bohan, par exemple.

Malheureusement, le clan ne peut pas lutter contre les troupes de Bohan. L'épée étant en danger, le chef du clan décide de la remettre à sa fille, Nariko. Mal aimée par son clan à cause de son sexe, les légendes annonçant qu'elle aurait du être un garçon, Nariko a noyé sa solitude et sa tristesse dans la fureur et la hargne, devenant une guerrière peu commune, particulièrement redoutable, et qui reçoit la tâche de porter l'épée, et de s'éloigner, tandis que les membres de son clan feront diversion auprès de Bohan. Ce plan scabreux va bien évidemment échouer : Bohan parviendra à capturer tous les membres du clan de Nariko, et parviendra à rattraper et à piéger Nariko. Pour survivre, cette dernière n'aura d'autre choix que de se servir d'Heavenly Sword. Elle partira ensuite sauver son clan contre Bohan et ses séides, n'ayant, pour seule alliée, que sa seule et unique amie, Kaï, une mystérieuse orpheline, qui, avec son bonnet en forme d'oreilles pointues son habitude à avancer recourbé, et son lexique peu développé, ressemble plus à ces nekos issus des mangas japonais, qu'à une véritable femme. Ensemble, elles lutteront, non seulement contre Bohan, mais aussi contre la haine de Nariko, qui, au fur et à mesure qu'elle avancera vers la capitale de Bohan, la consume de plus en plus.

Gameplay

Décrié par certains joueurs pour n'être qu'un God of War-like, et donc ne faire preuve d'aucune originalité, le gameplay d'Heavenly Sword peut en réalité se distinguer en deux volets, et ainsi se dissocier de son rival grec.

D'un côté, les phases de jeu avec Nariko ressemblent effectivement à celles ayant lieu avec Kratos dans la Grèce mythologique. Les ennemis sont nombreux, et les enchaînements dévastateurs de Nariko laissent la part belle à des combats dynamiques et musclés. Cependant, contrairement à God of War, les ennemis ne sont pas aussi variés, ce qui n'empêche pas toutefois chacun des combats d'être relativement dynamique.

De l'autre, les phases de jeu avec Kaï sont essentiellement des scènes de combat à distance. N'étant pas une combattante, Kaï se bat en utilisant un genre d'arc avec des flèches, tuant les ennemis de loin. Ces phases de jeu ont probablement été conçus par Ninja Theory pour illustrer les performances de la DualShock 3, notamment de la compétence SIXAXIS, qui permet d'incorporer un peu d'élément tactile dans le jeu. Le joueur peut en effet diriger les flèches en bougeant la manette. Force est toutefois d'admettre que cette idée est un vrai désastre dans ce jeu, tant le déplacement des flèches avec la manette est calamiteux. Le plus simple reste d'ailleurs, pour vraiment apprécier ces séquences, de désactiver la SIXAXIS.

Postérité

  • Note MetaCritic : 79%
  • Note Gamekult : 7,1/10

Servant pour la promotion de la PS3, Heavenly Sword a comme point fort ses graphismes très réussis, notamment avec la modélisation des visages, particulièrement réussis. Néanmoins, le jeu accumule aussi de sérieux défauts : les passages à la SIXAXIS, une durée de vie rachitique, et un gameplay qui, pour certains, s'avère trop répétitif. Heavenly Sword a néanmoins bénéficié de moyens importants. Selon l'article sur Wikipedia, plusieurs centaines de personnes ont participé à ce projet, qui a également, un peu à la manière d'autres jeux comme Dead Space, disposé, avant sa sortie, de courts-métrages animés qu'on retrouve dans le jeu. Étant une exclusivité PS3, Heavenly Sword devait peut-être marquer les esprits, et peut-être annoncer une franchise qui survivrait après God of War III. Au niveau de la réception, le jeu s'est vendu à un million de copies au mois de Mai 2008. Néanmoins, une suite, si elle a été envisagée pendant un temps, ne semble pas encore au goût du jour.

Outils personnels
    Toutes les astuces, les trucs, les tips et les soluces sont sur wikiastuces.fr