Max Payne sur PC

Un article de WikiAstuces.fr.

Menu:

Max Payne (PC)
Max Payne (PC)

Sorti le 31 juillet 2001 sur PC, Max Payne est un jeu de tir à la troisième personne réalisé par Remedy Entertainement et produit par 3D Realms.

Sommaire

Introduction

New York. Un flic fugitif. Plus rien à perdre.


Tout se déchira en une minute.


Sur la banquette arrière d'une voiture qui file, je suis coupé du monde qui m'entoure. La ville me regarde passer de ses néons perçants. La nuit enveloppe les gratte-ciel d'une teinte argentée. Les murs de briques sont couverts de graffitis, l'image d'un "V" vert avec une seringue au centre, encore et encore. V pour Valkyr. La Drogue. Le reflet bleu et rouge du gyrophare de la voiture de police scintille sur la neige immaculée.

Un bruit métallique résonne dans la nuit ; il ressemble tellement à un coup de feu qu'il me renvoie au tout début. Ma dernière rencontre avec Alex avant mon infiltration dans le milieu. Assis en face de moi dans un bistrot minable, il souriait à la manière d'un ours amical, mais son regard en disait long. Nous n'avions pas été du côté des vainqueurs depuis longtemps. Prudent, il parlait affaires :

"Pour remonter à la source, il faut mettre le grappin sur Jack Lupino. Tu vas devoir amadouer les petits truands de la famille Punchinello. Joey et Virginio Finito. L'homme de confiance de Lupino, Vinnie Gognitti. Tout le gros gibier."

C'est à ce moment. Un signe du destin. Visible à travers la peur que j'ai lue dans les yeux d'Alex, à travers la couleur sombre du café que je buvais, à travers la façon dont mon Beretta me rentrait dans les côtes. Mais nous refusions de voir quoi que ce soit, nous nous voilions la face. Aveugles. Plus tard cette nuit-là, Max Payne, agent spécial de la DEA, a été effacé du vaste réseau des bases de données ; il a été remplacé par une nouvelle version de moi-même : Max Payne, criminel professionnel gratifié d'un casier judiciaire de plusieurs kilomètres de long.

Tout s'est écroulé deux jours plus tard. La poisse, comme une tempête hivernale. Poussé au bord du gouffre, je me suis retrouvé dans ce terrain vague inconnu et froid, entre le bien et le mal. Pas de pancartes. Coincé dans un cours intensif avec la Mafia pour professeur. Sans rien à perdre. La NYPD, police new-yokaise, suivait la trace des cartouches vides que je semais sur mon passage. J'essayais de trouver des réponses, mais chaque coup de feu me laissait au contraire un trou béant de questions. Un labyrinthe grandissant de questions, comme une mare de sang qui se répand sur la neige. La voiture s'arrête au feu. Dehors, le signal lumineux peint la neige en rouge, comme la ville dévorée par les flammes.

Mais à l'intérieur, dans la pénombre de la voiture, tout a revêtu une teinte grise. Je sais que je vis un mensonge. Aucun antalgique ne pourra soulager ma douleur. Aucun mensonge ne peut rien cacher. Je ne suis pas vraiment assis à l'arrière de cette voiture. Rien n'a commencé dans le bistrot avec Alex. Tout a commencé il y a trois ans, dans ma chambre. Et je n'ai pas quitté cette chambre depuis. Le tueur gît par-terre, mort à mes pieds.

Michelle est allongée sur le lit, les trous laissés par les balles miroitant comme des rubis sur sa poitrine. Les pleurs de notre bébé vite interrompus, un silence lourd pèse dans l'atmosphère. Ce coup de feu, comme un point d'exclamation mettant fin à tout, la réponse à mes questions, s'est depuis longtemps éteint ; même son écho s'est tu. Mon pistolet n'a plus cessé de faire corps avec ma main. Cette scène reste gravée dans ma mémoire à jamais.

Surtout à ce moment précis - tandis que la ville s'approche des vitres de la voiture, ses battements de coeur monstrueux résonnent sous les roues. Mon regard se perd dans le rétroviseur arrière. Mes mains engourdies sont plaquées derrière mon dos. Tout ce qui s'est passé après cette scène est un gâchis désespéré, un tourbillon chaotique, une nausée grandissante qui me laisse un goût de rouille dans la bouche.

Présentation

Scénario

Tout allait bien pour Max Payne. La vie parfaite, idéale. Une femme superbe travaillant au bureau d'un Procureur, une belle maison dans le Queens, des emplois stables, et un jeune bébé qui vient d'arriver. Deux seules ombres à ce tableau parfait : le métier de Max, et son addiction à la cigarette. Inspecteur à la DEA, Max est un spécialiste des infiltrations dans le milieu. Mais les risques sont trop grands, et il ne tient pas à mourir pour son boulot en ayant une femme et un enfant. C'est dans cette optique qu'il refuse une planque proposée par son vieil ami de toujours, Alex Balder. Trop risqué. Comme le tabac, qu'il a d'ailleurs décidé d'arrêter. Mieux vaut être un père modèle. Comme chaque journée, Max retourne chez lui, sous le soleil couchant, s'approchant de son pavillon dans une rue remplie de pavillons similaires. L'existence classique et sans surprise de l'Américain moyen, avec pour seul souci ses pensions de retraite, et les prêts bancaires à repousser. La vie parfaite et rêvée... Brisée en une minute. Une minute new-yorkaise. Quand il rentre chez lui, Max constate vite qu'il se passe quelque chose d'inhabituel. Où est sa femme ? Et qu'est-ce que cet étrange tag sur un mur ? Une lettre, "V", avec une seringue la coupant en deux. Plusieurs meubles ont été renversés, et il répond à un étrange coup de téléphone. Viennent ensuite les cris de sa femme, à l'étage. Se saisissant de son arme, Max monte. Sa chambre jouxte celle de la salle de bain, et il compte gagner du temps en évitant de passer par la chambre du bébé. Malheureusement, un meuble est renversé derrière cette maudite porte. Il y perdra de précieuses secondes, des secondes pendant lesquelles une bande de drogués tueront son enfant et sa femme.

Les larmes se sèchent vite, et laissent place à une colère dévorante. Chaque nuit, Max revit le même cauchemar. Les murs s'étirent, se transforment en labyrinthes, et il arrive à chaque fois trop tard. L'enquête révélera que sa famille a été victime de tueurs défoncés au V, la Valkyrie. Cette drogue se répandra à toute allure dans les rues de New York, et Max acceptera la planque d'Alex. Son objectif : trouver qui est responsable du V, et détruire cette drogue. Son véritable but : trouver qui a commandité le meurtre de sa femme et de son enfant, comprendre pourquoi, puis tuer cette personne. Trois longues années vont s'écouler. Max travaillera pour le compte de la puissante famille Punchinello, rendant des comptes à deux dealers de bas étage, les frères Finito, qui dirigent un minable hôtel dans le Bronx servant de base pour les mafieux. Les soupçons de Max et d'Alex vont se tourner vers un membre influent de la famille, Jack Lupino.

La destinée de Max connaîtra un nouveau bouleversement lorsqu'il rendra visite à Alex à Roscoe Street Station. Ce dernier sera tué par un mystérieux assassin. Accusé du meurtre, Max sera traqué par la police, notamment par Jim Bravura. Entre-temps, une terrifiante tempête de neige s'abat sur la ville, lui donnant un air chaotique et destructeur conforme à l'état d'esprit de Max. Vendu auprès des Fintio, il se lancera dans une croisade meurtrière et désespérée, montant toujours plus haut au sein de la famille Punchinello, jusqu'à s'attaquer au Don, puis encore au-delà. Il démasquera les ripoux l'ayant vendu, et rencontrera les pontes de la société américaine, plongera dans les méandres de projets militaires abandonnés, avant de finalement trouver le nom de sa cible. Mais satisfaire sa vengeance lui permettra-t-il d'obtenir la paix, et de se pardonner ?

Gameplay

Max Payne est un jeu de tir à la troisième personne. Contrairement aux jeux de tirs à la première personne, les FPS, on aperçoit dans ce jeu tout le corps du personnage joué. Peu utilisé, les TPS n'ont jamais vraiment réussi à percer. Dans une certaine mesure, le gameplay de Max Payne a profondément changé la manière de jouer, tant des FPS, que des TPS. Ceci tient à la création d'un mode de combat spécial, baptisé Bullet Time. Ce système permet de ralentir le jeu lors des scènes de combat. Il sera adapté par bon nombre d'autres jeux, comme F.E.A.R ou El Matador, pour ne citer qu'eux. L'autre originalité du jeu vient de la manière qu'il a de présenter le scénario, à l'aide, non pas de cinématiques, mais de bandes dessinées, ce qu'on appelle le scénarimage. Quelques jeux postérieurs reprendront ce système, comme Painkiller Resurrection.

Postérité

  • Note MetaCritic : 89%
  • Note Gamekult : 8.8/10

Max Payne est l'un des classiques des jeux vidéos de PC en ce qui concerne les jeux d'actions. Il connaîtra un portage sur consoles, une suite, et également une adaptation au cinéma, avec Mark Wahlberg dans le rôle de Max Payne. Le film a néanmoins eu un avis plutôt négatif, tant de la part de la presse, que des fans. Parmi les reproches formulées contre le film, d'aucuns considéraient que l'esprit du jeu, à savoir une croisade sombre et dépressive dans un New York surréaliste mené par un homme désespéré, n'avait pas été transposé dans le film. D'autres films, plus modestes, ont cependant vu le jour, comme Max Payne Hero, un court-métrage réalisé par des fans du jeu.

Outils personnels
    Toutes les astuces, les trucs, les tips et les soluces sont sur wikiastuces.fr