Red Dead Redemption sur PS3 / Xbox 360

Un article de WikiAstuces.fr.

Menu:


Red Dead Redemption est un GTA-like au Far West sorti sur XBOX 360 et sur PS3 le 21 mai 2010. Il a été développé par Rockstar, et édité par Take 2 Interactive.

Sommaire

Introduction

Amérique, 1911. L'Ouest sauvage touche à sa fin.


Lorsque des agents fédéraux menacent de s'en prendre à sa famille, John Marston, ancien hors-la-loi notoire, se voit contraint de reprendre les armes pour traquer ses anciens frères d'armes. Prenez part à un combat épique pour votre survie à travers l'Ouest américain et le Mexique, et suivez John Marston dans sa quête pour la rédemption.


HORS-LA-LOI A JAMAIS

Présentation

Scénario

Le scénario de Red Dead Redemption est indépendant de celui de Red Dead Revolver.

A la veille de la Première Guerre Mondiale, en l'an de grâce 1911, les États-Unis sont sur le seuil de devenir une puissance mondiale. Considérée par le reste du monde après leur révolte contre l'Angleterre comme une puissance négligeable, loin derrière les colonies européennes qui se partagent encore la totalité, ou presque, du monde, les Américains ont mis un siècle à développer, à construire, et à consolider un gouvernement fédéral, donnant lieu à la sanglante Guerre de Sécession, qui a été remporté par les fédéralistes. Le gouvernement de Washington entend alors bien imposer son autorité, ses lois, et la modernité, sur tout son territoire, ce qui inclue, non seulement la Côte Ouest, mais aussi toute la Côte Est. Or, là bas, dans ce Far West sauvage, le crime règne encore, et la révolution industrielle ne s'y est toujours pas établie. Pour faire imposer sa loi, Washington a besoin d'hommes qui connaissent la région, de ces anciens pistoleros qui ont répandu le chaos, selon ce bon vieux principe de la loi fort. Les agents fédéraux ont ainsi mis la main sur un certain John Marston. Cet ancien criminel, maintenant reconverti en paisible fermier à West Elizabeth avec sa femme, Abigail, et leur fils, se voit ainsi obligé de reprendre les armes.

Capturant sa famille, les fédéraux lui expliquent qu'il doit se rendre à New Austin, symbole par excellence de cette ancienne Amérique du Wild West, où les individus se retrouvent dans les saloons et règlent leurs différends à coups de Colt, afin d'y trouver, et d'éliminer l'ancien membre de sa bande, Bill Williamson. Toute une partie du jeu consistera ainsi à éliminer Bill. Réfugié dans un véritable fort militaire, le Fort Mercer, Williamson dirige la bande la plus puissante de la région, et enchaîne les massacres dans les ranchs avec ses hommes. Pour mettre fin au joug de ce tyran, John devra former une équipe originale, composée d'un marshal et de ses adjoints, d'un vendeur d'élixirs, d'un détrousseur de cadavres, et d'un alcoolique notoire. Contre toute attente, cette alliance explosive parviendra à prendre Fort Mercer, et à démanteler la bande de Williamson à New Austin.

Malheureusement, ce dernier s'enfuira dans la région frontalière du Mexique, Nuevo Paraiso, afin d'y rejoindre Javier Escuella, qui est également un ancien membre de la bande à laquelle John appartenait, la bande de Dutch Van der Linde. John doit alors se rendre dans une région instable, déchirée entre les rebelles menées par Abraham Reyes, et les forces militaires dirigées par le despotique colonel Allende. Bien malgré lui, John deviendra un révolutionnaire, Allende étant de mèche avec Bill Williamson et Javier Escuella, et parviendra tant bien que mal à se venger de ses anciens frères d'armes. Dutch, l'ancien capitaine, l'ancien leader, sera alors aperçue à West Elizabeth. La quête sanglante de John pour sa rédemption, sous commande des autorités américaines, n'est en ce sens pas terminée...

Gameplay

Comme tout GTA-like, Red Dead Redempetion est un jeu qui se définit par la liberté. Le joueur est libre d'aller où il veut, et d'accepter les missions quand il le souhaite. C'est à lui d'entretenir son équipement, soit en achetant des armes, soit en les volant sur les cadavres, soit dans les coffres. C'est également à lui d'entretenir sa besace, soit l'inventaire, qui peut comprendre des trousses de soins, les médicaments, ou d'autres items. Les régions de New Austin, Nuevo Paraiso, et West Elizabeth sont loin d'être mortes et inanimées. Le crime règne, et, dans ses pérégrinations, John sera souvent obligé d'intervenir, qu'il s'agisse d'aider des citoyens à ne pas se faire pendre par des hors-la-loi, de porter un citoyen d'un endroit à un autre, d'aider un homme à récupérer sa femme, de survivre à un traquenard tendu par des bandits, etc... Outre ces petits évènements, le jeu comporte également un bestiaire très impressionnant d'animaux en tout genre, allant d'une multitude d'oiseaux à des chevaux, en passant par le sanglier, le grizzly, le wapiti, le coyote et le loup, le renard, le raton laveur, la mouffette, etc... Comme pour chaque humain, John a la possibilité de fouiller les cadavres, ce qui revient, dans le cas des animaux, à les dépecer. Ce dernier peut également cueillir des fleurs, jouer au chasseur de primes, ou attaquer des bandes criminelles établies dans certains endroits spéciaux. Quant à ceux qui auraient créé un compte et l'auraient lié à Red Dead Redemption sur le Rockstar Social Club, ils peuvent également faire de multiples défis. Le jeu est en ce sens long et riche.

Toutefois, les défauts de certains GTA-like ont ici été comblés en offrant au joueur des gunfights intenses et nourris, n'ayant généralement rien à envier aux Call of Juarez. John peut s'abriter derrière des abris, dispose d'un véritable arsenal ambulant, et peut aussi et surtout activer un mode spécial : le Sang Froid. Ce mode permet de ralentir le temps pour permettre à John de tirer sur un ennemi, et de ne pas le louper. Certaines missions présentent ainsi de longs combats, où il faudra affronter une bonne quarantaine de desperados au bas mot.

Postérité

  • Note MetaCritic : 95%
  • Note Gamekult : 9,6/10 (PS3) // 9,3/10 (XBOX 360)

Les chiffres parlent ici d'eux-mêmes. A un point des 96% historiques d'Half-Life 2, Red Dead Redemption est vraiment, selon les médias, le jeu à ne pas manquer dans sa vie de gamer. Ce succès n'est pas que critique ; le jeu a visiblement rencontré un bon accueil de la part des joueurs, puisqu'un add-on téléchargeable, Undead Nightmare, sera bientôt disponible.

Personnages

Personnages principaux

  • BILL WILLIAMSON

Ancien membre de la bande de Dutch, Bill Williamson est aujourd'hui maître de sa propre bande, la bande de Williamson, qui est la plus puissante bande de la région de New Austin, le long de la frontière mexicaine. La bande a ainsi pour quartier général un ancien fort militaire, Fort Mercer, qui date probablement d'une guerre entre le Mexique et les États-Unis. N'importe quel quidam sait que Williamson et ses hommes se terrent à Fort Mercer, mais personne, dans la région, pas même la loi, n'a le pouvoir de les déloger. Bill règne ainsi en tyran sur New Austin. C'est un fou furieux assoiffé de sang, qui n'hésite pas à envoyer ses hommes massacrer, au sens littéral du terme, certains ranchs, comme celui de Ridgewood. Il désespère la région, et fait souvent la une de la presse locale. Bill dispose même de contacts au Mexique, notamment à travers son vieil ami Javier Escuella, qui exerce une certaine influence sur le pouvoir politique local.

  • JOHN MARSTON

Grand "héros" de Red Dead Redemption, John Marston est un ancien criminel, qui a appartenu à la tristement fameuse bande de Dutch, un célèbre criminel qui a marqué son temps. John a néanmoins été trahi, pour des raisons assez obscures, par ses anciens camarades, et a choisi d'abandonner la vie de pistolero pour construire une ferme et y vivre avec Abigail, ancienne membre aussi de la bande, et leur fils. Des années plus tard, John devra cependant reprendre les armes pour traquer les anciens membres de sa bande, et libérer ainsi sa famille des mains des fédéraux.

Dans tout le jeu, John est un personnage relativement cynique. Appartenant résolument à cette "vieille" Amérique, celle des cow boys, des pistolets, des tentes dressés le soir dans la campagne et où résonne l'air des harmonicas, il est assez hostile à la modernité, à ces automobiles pétaradantes et plus lentes que des chevaux, et préfère la terre poussiéreuse des rues d'Armadillo aux rues bétonnées de Blackwater. Il est le genre d'homme qui préfère voir le mauvais côté des personnes plutôt que le bon, ayant visiblement toujours tendance à penser que les bons samaritains, comme Abraham Reyes, sont en réalité de parfaits hypocrites. Force est de constater qu'on peut rarement lui donner tort.

Personnages de New Austin

New Austin est une terre sauvage. Elle est le symbole de la vieille Amérique, celle de la ruée vers l'or, des guerres indiennes, de la "frontière". New Austin est une terre désolée, qui dispose de ses ranchs, et d'une ville centrale, Armadillo. La seule véritable trace de modernité provient de la ligne de chemin de fer qui traverse la région. Les lois fédérales sont inexistantes dans cette région marquée par la criminalité. La bande de Walton, la bande des jumeaux Bollard, et la bande de Williamson, sont des pestes qui empêchent le développement économique de la région.

  • BONNIE MACFARLANE

Bonnie MacFarlane est une femme qui dirige un ranch, et qui sauvera John Marston de la mort après sa rencontre avec Bill Williamson. C'est une femme dévouée, énergique, qui, aux dires des autres habitants du ranch, vaut bien trois hommes. Elle constituera l'un des rares amis de John, et probablement son seule amie. Elle initiera John à la vie dans un ranch, et paiera le prix fort pour l'aider. Bonnie s'attirera les foudres de la bande de Williamson, et, alors qu'une partie de son ranch sera incendié, elle-même sera capturée, battue, et pendue. Heureusement, John réussira à la sauver des griffes de la mort. Bonnie tombera par la suite amoureuse de John Marston.

  • L'IRLANDAIS

L'Irlandais est un individu dont on ne connaît que le surnom, et qui vient probablement d'Irlande. C'est un alcoolique notoire, qui a souvent des problèmes d'argent, et se retrouve donc souvent dans l'ennui. A l'entendre, c'est un homme important au Mexique, un homme d'influence, où on le surnomme "El Rato", le "Rat". Pour ma part, ce n'est pas vraiment un surnom très élogieux, mais qui a le mérite d'être un peu plus original que l'Irlandais. Ce dernier est néanmoins au courant de beaucoup de choses, et aidera ainsi John à attaquer Fort Mercer, en lui procurant des munitions pour sa gatling. L'Irlandais aidera ensuite John à rejoindre Nuevo Paraiso, avant de choisir de disparaître pour toujours.

En 1914, une édition du Blackwater Ledger & Sentinel parlera d'un Irlandais anonyme tué à Thieves' Landing... Oui, je pense également à lui !

  • LEIGH JOHNSON

Johnson est le marshal de New Austin. Il siège à Armadillo, et est un représentant de la loi old school. Il n'est pas du genre à s'embarrasser de procédures, et autres éléments accessoires. Il rend la justice avec son Colt, mais reste pour autant un shérif fidèle à son insigne. Johnson ne dispose cependant que de deux ridicules adjoints pour faire régner l'ordre à New Austin, et refuse ainsi souvent d'intervenir en-dehors d'Armadillo, arguant que ce n'est pas situé sous sa juridiction. Cela ne l'empêche pas toutefois de lutter férocement contre le crime organisé, et notamment contre la bande de Williamson, qui est sa bête noire. Outre de perpétrer des atrocités, Williamson et ses hommes sont la preuve de l'incompétence du shérif, qui ne peut rien faire contre eux, ce qui entraîne de la part des habitants de lourds reproches envers ce vieux marshal.Leigh Johnson, pendant ses 17 années de service, a néanmoins eu des résultats. Considéré comme un héros local, il a notamment mis fin à la bande de Walton, ainsi qu'à celle des jumeaux Bollard, à Lester Riley, et à Widcat Willie. Lors de son départ à la retraite, une fête a eu lieu pour célébrer le départ de ce héros local, qui a assuré vouloir mettre le plus de distance possible entre lui et Armadillo.

  • NIGEL DICKENS

Nigel Dickens est un vendeur d'élixirs, qui parcoure les ranchs et les villes avec sa roulotte pour y vendre ses soi-disants élixirs miraculeux. Dickens est avant tout un charlatan, un homme qui a le don de la parole et de l'éloquence, et qui parvient, soit à séduire des fermiers un peu ignares, soit à se faire furieusement tirer dessus. Sa route finira par croiser celle de John, qui, tout en comprenant rapidement que Dickens est un charlatan, se liera plus ou moins d'amitié avec lui. Tout en étant un menteur, un opportuniste et un profiteur doublé d'un lâche, Dickens reste néanmoins un homme de confiance, qui aidera John dans sa quête. Ce grand rêveur caresse pour ambition d'aller dans les grandes villes européennes, puis de pousser encore plus loin, dans les contrées orientales, à Pékin ou à Shanghai. Après son aide contre Williamson, Dickens choisira de se retirer pour la Chine... Ce retrait le mènera jusqu'à Blackwater, où la police l'arrêtera pour trafic de stupéfiants, mais où John réussira à le libérer.

  • SETH BRIARS

Seth fera partie de cette petite bande de justiciers qui se dresseront contre le joug de Williamson. Schizophrène paranoïaque, Seth est un ancien chasseur de trésor qui poursuit depuis des années, avec John Moses, la recherche d'un trésor. Seth a cependant été spolié par Moses, qui lui a volé la fameuse carte permettant de trouver le trésor. L'une des passions de Seth est ainsi le fait d'exhumer des tombes pour détrousser les cadavres. Cet individu assez sinistre croisera la route de John, qui l'aidera à retrouver son acolyte et à mettre la main sur le trésor, en échange de son aide pour prendre Fort Mercer.

En 1914, le journal local vous permettra de savoir que Seth a finalement réussi à trouver son trésor. Il a ainsi réalisé son vieux rêve en trouvant, dans les montagnes de Tall Trees, un énorme trésor. Seth a accessoirement nié être responsable des pillages de tombes qui ont eu lieu à New Austin il y a trois ans de cela...

Personnages de Nuevo Paraiso

Nuevo Paraiso est une terre frontalière aux États-Unis. Signifiant "nouveau paradis", elle devait être le terrain d'expression de la liberté chèrement acquise du Mexique auprès des colons étrangers, comme l'Espagne, la France, ou les États-Unis. Malheureusement, l'indépendance du Mexique voit se succéder des révolutions et l'arrivée de dictateurs autoritaires. Le dernier en date, Ignacio Sanchez, est un général qui a promis au Mexique une révolution économique, mais qui nomme à la direction des provinces des incompétents. Relativement impopulaire auprès de la population, il est assez apprécié par la presse étrangère, qui voit en lui un leader charismatique. Nuevo Paraiso est en tout cas une région aussi désolée que New Austin, si ce n'est plus, et le crime est roi, puisqu'il est même du côté de ceux censés représenter la loi.

  • ABRAHAM REYES

Ayant fait de hautes études en Europe, Abraham Reyes est revenu dans sa terre natale, le Mexique, avec pour ferme intention de développer la liberté, et de mettre fin aux régimes autoritaires. Cet idéaliste mène ainsi une lutte active à Nuevo Paraiso contre le colonel Allende, disposant de multiples repaires, comme Tesoro Azul, ou Torquemada. Reyes est adulé par la population mexicaine, qui voit en lui un héros national, l'homme qui garantira à chacun protection et libertés, ainsi que la prospérité économique tant espérée au Mexique. Reyes a cependant ses côtés sombres. Il n'hésite pas à séduire des femmes pour le seul et unique plaisir de coucher avec elles, et se définit ainsi comme un grand libertin. Reyes est en ce sens un menteur, qui a de plus clairement l'intention d'exercer un pouvoir personnel. Il encourage même les enfants à se battre, et est donc un homme peu à cheval sur les principes. Ne dit-on pas que le pouvoir absolu corrompt, et que celui qui a trop de pouvoir en voudra toujours plus ? L'objectif suprême de Reyes, outre renverser Allende, est de lutter contre le véritable ennemi, soit le général Ignacio Sanchez, qui se terre à Mexico, et de prendre sa place.

En consultant les journaux, vous en apprendrez plus sur Abraham Reyes. Oui, il a bien réussi son putsch, et a renversé Sanchez, devenant le nouveau Président... Mais quel président ! Envoyant l'armée pour massacrer des manifestants protestant de manière pacifique, Reyes utilise l'argent publique pour se confectionner un nouveau palais. Je pense que ce personnage doit être légèrement inspiré de quelques idéalistes cubains de l'entre-deux-guerres.

  • ALLENDE

Le colonel Allende est le gouverneur "légitime" de la région de Nuevo Paraiso. Sa légitimité lui provient en réalité du décret de nomination intuiti personae du général Ignacio Sanchez. Allende est, comme tout tyran, généreux dans ses discours, excessif dans la réalité. La lutte contre les rebelles justifie selon lui toutes les abominations, et il n'hésite ainsi pas à transformer son manoir d'Escalera en prison pour les femmes, qu'elles soient rebelles, prostituées, ou paysannes. Enfermées dans le manoir d'Allende, elles sont tout simplement, dans le meilleur des cas, violées à répétition par les hommes d'Allende, dans le pire violées et torturées, si tant est qu'on ne considère pas en soi le viol comme une forme de torture. Allende n'a en ce sens pas la véritable légitimité, celle qui provient du peuple, ce "contrat social" imaginé par Jean-Jacques Rousseau. Le plus fort ne le restant, selon Rousseau, jamais éternellement, le régime d'Allende, qui, au fur et à mesure qu'il s'écroule, sombre dans le despotisme le plus injuste, finit par révéler tous ses côtés sombres. Allende n'hésite ainsi pas à s'allier avec des malfaiteurs, comme Javier Escuella et Bill Williamson, utilisant les organisations criminelles pour répandre son autorité.

  • DE SANTA

De Santa est l'un des capitaines du colonel Allende, et se considère naturellement comme son bras droit. Il est en forte rivalité avec l'autre capitaine, Espinoza, qu'il considère comme un incompétent, un fou furieux qu'on envoie souvent en première ligne, avant d'appeler De Santa en renforts, comme ce fut le cas lors de la prise de Torquemada. De Santa est un homme assez intelligent. Assez critique à l'égard des Américains, reprochant leur attitude paternaliste, il justifie la sévérité du régime d'Allende et de Sanchez par la nécessité d'un pouvoir fort pour sauver le Mexique de sa déchéance économique. Malheureusement, De Santa est aussi un pervers, au sens freudien du terme, et se plaît à faire le mal. Il jubile lors des exécutions, et prend visiblement plus du plaisir à terroriser les femmes plutôt qu'à les violer. Il appartient à cette espèce de criminels que Sartre appelait les "salauds".

  • ESPINOZA

Espinoza est l'un des capitaines du colonel Allende, et, à l'instar de De Santa, se considère comme son second. Espinoza est un homme violent et brutal, mais fidèle à Allende. Tout en restant lucide, et en sachant que De Santa fait tout ce qui est en son pouvoir pour le tuer, Espinoza reste probablement, à voir son côté borgne, un militaire de carrière, qui a fait ses preuves sur le champ de bataille.

  • LANDON RICKETTS

Aux États-Unis, Landon Ricketts est une légende, un célèbre pistolero qu'on pense mort. Il s'est rendu célèbre pour avoir, en 1896, contribué à la mort des frères Butcher, et avoir pris part au massacre de Blackwater de 1899. Lassé de sa vie d'antan, ce dernier a cependant quitté les États-Unis pour le Mexique, s'installant à Chuparosa. Il est le seul véritable justicier de la région, et, tout en affirmant à qui veut l'entendre qu'il ne se bat plus, il n'hésite pas à lutter contre les criminels et les abus du gouvernement. Landon Ricketts est un peu comparable à John Wayne lors de son ultime film. Il est lui aussi, à sa manière, le dernier des Géants. Cet excellent tireur formera John pendant un temps, avant de choisir, en réalisant que son passé l'a rattrapé, de quitter Nuevo Paraiso pour une autre contrée.

Ricketts finira par mourir, probablement lors de son sommeil, alors qu'il écrivait son autobiographie. Il était probablement, après John Marston, le dernier des Géants, ces pistoleros qui ont, à leur manière, façonné le Far Wets en essayant d'instaurer un minimum de justice.

  • LUISA FORTUNA

Paysanne idéaliste, Luisa Fortuna fut pendant un temps la concubine d'Abraham Reyes, et pense sincèrement que ce dernier acceptera de l'épouser. Tout en vivant dans un monde de rêves et d'idéal, Luisa est aussi une femme réaliste, qui lutte énergiquement contre le régime d'Allende. Elle a fait fuir sa soeur du Mexique, a perdu son père et sa mère, et ne vit donc plus que pour la cause mexicaine. Elle aidera notamment Reyes à être libéré de la prison d'El Presidio, et sera une active révolutionnaire, organisant des pièges sur les convois militaires. D'après mes souvenirs, cette femme énergique se fait tuer par un soldat lors de la prise finale d'Escalera, qui termine la révolte de Nuevo Paraiso.

Personnages de West Elizabeth

West Elizabeth est le croisement entre deux mondes : le monde ancien, caractérisé par Tall Trees et ses grandes forêts sauvages, et le monde moderne, celui de l'ère des machines, des usines, des automobiles, et des magouilles politiciennes, caractérisée par Blackwater. Wesst Elizabeth comporte également une réserve indienne, mais doit également, comme toute région de l'Ouest sauvage, faire face à une criminalité abondante, quoique en nette réduction.

  • ABIGAIL MARSTON

Ancienne membre de la bande de Dutch, Abigail Marston est une ancienne prostituée. Elle est mariée à John Marston, et a été enlevé par les hommes du gouvernement pour soumettre à John leur chantage. Néanmoins, Abigail est loin d'être une faible femme. Forte et solide, elle veille soigneusement sur son mari, faisant volontiers preuve de jalousie, et est une épouse et une travailleuse dévouée. Elle voit en Jack, leur fils, un nouvel espoir, et fait tout ce qui est en son pouvoir pour l'éloigner de la violence. Elle mourra probablement de chagrin à la suite de la mort de John, et sera enterrée à ses côtés.

  • DUTCH VAN DER LINDE

Dutch est une relique du passé. Un idéaliste qui considère que la fin justifie les moyens, ou un criminel sans foi ni loi qui se cache derrière des grands idéaux. Il en résulte que Dutch est une menace pour Washington et le développement du gouvernement fédéral. Jadis, Dutch dirigeait une bande à laquelle beaucoup des protagonistes de Red Dead Redemption : Javier Escuella, Bill Williamson, John Marston, et Abigail Marston. Toute sa vie, Dutch s'est battu. Battu contre quoi ? Contre le progrès, contre l'avènement des machines, contre l'injustice, ou contre sa conception de l'injustice. Aujourd'hui, Dutch est retourné à West Elizabeth pour encourager les Indiens de la réserve de Cochinay à prendre les armes contre le gouvernement fédéral... Ses intentions resteront obscures jusqu'à la fin. Est-ce un simple criminel, comme le Frank Fontaine de Bioshock, qui se cache derrière de grands idéaux pour commettre des crimes, ou l'image d'un cow boy qui comprend que son temps est révolu, et, à la manière de Tom Deniphon dans L'Homme qui tua Liberty Valance, sombre progressivement dans la folie ?

  • EDGAR ROSS

Ce vieil agent du gouvernement est une institution à lui tout seul. Envoyé dans le Far West pour mettre fin aux bandes organisées et aux pistoleros, Ross comprendra vite que, pour éliminer les bandes organisées, il faut l'aide d'un ancien pistolero. Il songera alors à faire ressortir du passé les sombres actes de John Marston, et proposera à ce dernier un odieux chantage. Ross est un manipulateur, un personnage machiavélique dénué de compassion, mais un personnage efficace. En manipulant John, et en ordonnant plus tard son exécution, il parviendra à pacifier la région, notamment en empêchant une révolte d'Indiens, et en supprimant de grands criminels, comme Dutch, Bill Williamson, ou Javier Escuella. Ross finira décoré par la nation pour service exceptionnelle, et se retirera, après sept ans de bons et loyaux services, de West Elizabeth, se retirant avec sa femme, Emily, au lac Don Julio, et pratiquant son sport préféré avec son frère : la chasse. Malheureusement, Ross ne profitera pas longtemps de sa retraite. Il sera retrouvé par un certain Jack Marston, qui l'abattra près du Rio Del Toro.

  • FORDHAM

Fordham est un agent fédéral, le second de l'agent Ross. C'est un vulgaire larbin qui joue le dur, mais qui est un pantin, un lèche-bottes. Néanmoins, c'est un porte-flingues assez efficace.

  • HAROLD MACDOUGAL

Harold MacDougal est un scientifique qui cherche à théoriser le racisme, ou plutôt, à démontrer de manière scientifique ce qu'est le racisme. Ancien professeur de Yale, MacDougal est un lâche, qui est parti à Blackwell pour analyser le Wild West, analyser de manière scientifique la fin de cette grande époque. Son analyse sera une réussite, puisqu'il finira par s'attirer les foudres de la région locale, et devra finalement fuir, sous peine d'être tué. MacDougal considère, dans sa théorie, que les Indiens sont des êtres génétiquement inférieurs aux Blancs, et a cherché à l'expliquer dans un livre, avant de réaliser, en faisant une analyse comparative d'échantillons de sang, que le sang des Indiens est semblable à celui des Blancs. MacDougal n'aura pas l'occasion de poursuivre ses recherches, préférant aller à New Haven.

En lisant les journaux, vous apprendrez que le sort de MacDougal n'est pas attirant. Ayant passé six mois à Blackwater, il en est ressorti convaincu qu'il était impossible de civiliser les sauvages, et a publié à ce sujet une thèse accablante, devenant l'ennemi d'un autre intellectuel, M. Fortisque. De plus en plus accroc à la cocaïne, MacDougal a commencé des expériences de plus en plus sinistres, demandant par exemple à son jardinier de lui fendre le crâne pour voir le fonctionnement d'un cerveau vivant. MacDougal s'est ensuite violemment heurté à Forstique lors d'une garden-party, frappant ce dernier, avant de se déshabiller, et de s'exhiber. Le sort de MacDougal risque de finir dans un asile.

  • JACK MARSTON

Jack Marston est le fils d'Abigail et John Marston. Ayant perdu son père pendant de nombreux mois, il tremble de peur, à l'idée que ce dernier parte de nouveau. Jack s'isole et se perd dans des récits d'aventures, mais ne résiste pas à la tentation de faire plaisir à son père, par exemple en allant chasser avec lui. Intrépide, Jack ne sera pas épargné par la violence. Enterrant son père, puis sa mère, il deviendra le nouveau John Marston, succédant à ce dernier... Pour le meilleur ou pour le pire.

  • NASTAS

Nastas est un Indien qui a travaillé à l'école, et qui n'est pas particulièrement hostile aux Blancs... A tel point qu'il travaille même pour le gouvernement, aidant ce dernier à combattre le crime, notamment la bande de Dutch. Considéré comme un traître par les autres Indiens, il sera finalement tué par ces derniers.

  • NATE JOHNS

Nate Johns est le gouverneur de la région. Si on ne voit pas directement cet homme, on peut entendre parler de lui. Nate Johns a des ennemis politiques, et est accusé d'avoir des tendances sexuelles immorales, et de détourner les fonds publics. Parvenant, grâce au chantage, à éliminer ses ennemis, Nate Johns finira néanmoins, en 1914, par tomber. Accusé d'avoir acquis illégalement des terres agricoles par l'intermédiaire d'entreprises où sa famille est majoritaire, il a aussi été accusé d'avoir trafiqué les bulletins de vote. Malheureusement, Nate Johns semble avoir échappé à la justice, s'étant enfui au Canada.

  • ONCLE

L'Oncle est un proche de la famille des Marston. Cet homme a toujours été âgé, et a toujours travaillé avec les Marston. John ne l'apprécie cependant que peu. En effet, tandis que John partait traquer ses anciens amis, il avait chargé l'Oncle de veiller sur sa ferme. Force est de constater que le résultat est un véritable échec. L'histoire de l'Oncle se terminera tragiquement, en même temps que celle de John Marston.

Outils personnels
    Toutes les astuces, les trucs, les tips et les soluces sont sur wikiastuces.fr