Stronghold 2 sur PC - Châteaux-forts

Un article de WikiAstuces.fr.

Menu:


Sommaire


Les différents niveaux de la campagne Une voie pavée de conquêtes se trouveront dans cette série de sièges, puisqute cette campagne ne fait que reprendre certains des sièges du jeu.

Castell y Bere

Défense

Attaquez d'emblée le camp de siège ennemi avec vos massiers
Attaquez d'emblée le camp de siège ennemi avec vos massiers

La défense de Castell y Bere ne sera pas très aisée. Le château dispose d'un avantage naturel certain, bâti au sommet d'une colline, mais l'attaque ennemie est importante, comprenant un grand nombre de lanciers apte à traverser votre forteresse pour tuer votre Seigneur, protégé de quatre spadassins et de quatre piquiers.

Envoyez rapidement les archers dans les tours au nord vers celles du sud pour rajouter de la puissance de feu. Dès le début, sélectionnez vos quinze massiers pour les sortir du château, leur mission étant de pulvériser rapidement le camp de siège ennemi. Ne tardez pas avec eux, car vous devriez parvenir à démolir d'un cheveu le camp de siège de l'adversaire, avant que les archers ne tuent votre corps expéditionnaire. Centrez au départ vos archers et arbalétriers sur le corps de garde, car ils pourront de là massacrer un grand nombre d'ennemis.

La démolition du camp de siège de l'ennemi paralysera l'armée pendant un certain temps, celle-ci réfléchissant à la stratégie à adopter.

Cependant, l'ennemi enverra d'abord tous ses archers puis ses porteurs d'échelle. Vous disposez de rondins de bois, mais il faut savoir non seulement les utiliser au bon moment, mais aussi sur qui : les archers, ou les porteurs d'échelle ? Pour ma part, je les avais balancé sur les archers, en massacrant la moitié, mais les porteurs d'échelle avaient ensuite placé une série d'échelles mortelles. Le mieux est donc d'essayer de démolir un maximum de porteurs d'échelle pour empêcher les ennemis de s'infiltrer, mais méfiez-vous à ce que les archers ennemis ne tuent pas vos hommes. Si vous parvenez à stopper les porteurs d'échelle, les ennemis ne pourront rien tenter contre vous, et vous ne craindrez plus rien.


Attaque

Les porteurs d'échelle seront la clef de la victoire
Les porteurs d'échelle seront la clef de la victoire

En toute logique, vous devez maintenant attaquer Castell y Bere. Vous disposez d'une bonne armée, avec peu d'armes de siège : seulement un bélier qui ne m'a été d'aucune utilité, deux catapultes et une baliste incendiaire. Le siège en lui-même ne sera pas très difficile, car Castell y Bere est loin d'être une forteresse imprenable.

Commencez par utiliser vos deux catapultes et votre baliste incendiaire pour dégommer le corps de garde. Vous pourrez en effet le bombarder avec vos catapultes sans que les archers positionnés dessus ne ripostent. La baliste incendiaire servira à dé gommer un archer se trouvant sur la muraille et qui pourrait tirer sur vos engins. Méfiez-vous des archers sur les tours avoisinantes, et balayez le corps de garde.

Ensuite, sélectionnez vos porteurs d'échelle pour les mettre sur le mur, en suivant exactement la même stratégie utilisée par vos assaillants lors de la défense de Castell y Bere. Les rondins de bois devraient tuer quelques porteurs d'échelle, mais, dans l'ensemble, vous poserez un grand nombre d'échelles. Envoyez ensuite toutes vos forces attaquer le Seigneur ennemi en mettant vos archers sur la muraille pour assurer un appui de flèches. Vous pouvez également envoyer un groupe de lanciers tuer la dizaine d'archers se trouvant sur la grande tour à l'est du château, mais méfiez-vous des rondins de bois !


Lien de téléchargement

Criccieth

Défense

Regroupez vos forces autour du donjon
Regroupez vos forces autour du donjon

Criccieth est un robuste château-fort, et le défendre sera une véritable partie de plaisir. Il a cependant été précédemment occupé par un imbécile qui a mis la plupart de ses troupes dehors. Commencez par faire "Pause", et sélectionnez les groupes de lanciers et d'archers traînant en dehors des murailles pour les positionner sur la muraille. Vous pouvez si vous le désirez laisser un groupe de piquiers ou de lanciers pour tenter de démolir les catapultes ennemies. Délestez la défense du petit muret en bois, et renvoyez les quatre archers qui se trouvent dessus sur la muraille en pierre, de préférence autour du mangonneau, où il serait sage de poster le plus grand nombre de forces dessus. Tâchez de ne pas mettre trop d'archers sur les murailles, car celles-ci seront dégommées par les catapultes ennemies (à moins que vous ne démolissiez ces dernières).

Le front du donjon ne tiendra pas longtemps
Le front du donjon ne tiendra pas longtemps

Réunissez vos piquiers et le chevalier autour du Donjon.

L'ennemi pulvérisera le mur en bois avec ses catapultes ; il est donc inutile de laisser vos archers qui se feront massacrer inutilement. Réunissez-les, et ordonnez au mangonneau de tirer. N'hésitez pas non plus à déplacer les archers se trouvant sur la tour de guet au loin sur une grande tour, et faites la même chose avec les archers et les arbalétriers se trouvant sur le grand corps de garde.

Si vous avez laissé un groupe de lanciers, essayez de vous débrouiller pour qu'ils parviennent à démolir les catapultes de l'adversaire avant de se faire tuer. La stratégie repose en effet principalement sur eux. La stratégie de votre adversaire consiste à balayer votre muraille avec ses engins, avant d'utiliser les porteurs d'échelle pour passer. Si vous parvenez à raser les catapultes, les lanciers positionnés sur la muraille repousseront sans grand problème les échelles. De toute façon, même si l'ennemi parvient à traverser la première muraille, il se cassera les dents sur la seconde. Vous disposez de deux spadassins et d'une fosse piégée dans la cour intermédiaire. Au mieux, envoyez également un groupe de piquiers pour retenir les ennemis le temps que vos archers sur les deux grandes tours les tuent. N'hésitez pas également à utiliser votre chevalier.


Attaque

A l'assaut !
A l'assaut !

Le siège de Criccieth ne sera en soi pas très difficile, mais nécessitera une bonne introduction. Le château dispose en effet d'une triple muraille, et de beaucoup de combattants. Le Seigneur ennemi ne changera bien entendu pas l'ordre de ces soldats, qui sont donc très mal placés.

Au départ, utilisez vos deux catapultes pour dégommer les archers ennemis situés sur la muraille en bois. Méfiez-vous à ne pas démolir l'intégralité de ladite muraille, car elle vous servira après de remparts pour dégommer le groupe d'archers se trouvant juste à côté de la muraille, à côté d'un groupe de piquiers que vous tuerez avec vos archers. Essayez de ne perdre aucune troupe avant de lancer toute votre armée à l'assaut du château de Criccieth.

La partie deviendra ensuite vraiment intéressante. Il faudra maintenant monter à l'assaut du château en-haut de son perchoir. Lancez pour cela une première attaque de lanciers pour tuer les ennemis postés sur la colline, en couvrant lesdits lanciers par vos archers. Simultanément, envoyez tout ce que vous avez. Balancez les porteurs d'échelle, et montez les lanciers restants avec l'aide des massiers pour démolir en priorité le mangonneau et nettoyer les murailles. Envoyez également vos archers et arbalétriers d'abord sur la tour de guet, puis sur les deux grandes tours. La rapidité est un facteur clé, mais assurez-vous auparavant que la voie menant au château soit dégagée pour que les porteurs d'échelle puissent librement passer.


Lien de téléchargement

Edinburgh

Défense

Le siège risque de se terminer sur le donjon
Le siège risque de se terminer sur le donjon

Edimburgh est un solide bastion, mais l'armée qui vous assiège est elle aussi redoutable et très efficace. Les ennemis sont en effet nombreux. Commencez par réorganiser la défense en mettant tous les piquiers sur le toit du Donjon, même ceux à côté de l'entrée principale. Les moines guerriers se feront massacrer sur leur position, alors repliez-les dans des lieux plus propices. Déplacez les archersse trouvant à l'est vers l'ouest, pour ajouter de la puissance de feu, et mettez les groupes de lanciers sur le premier mur faisant face aux ennemis pour repousser les échelles, mais il semble plus logique de les mettre sur le second mur entourant le château, car les ennemis parviendront sans gros problème à traverser le premier barrage, utilisant pour cela de nombreuses catapultes et un bélier protégés par de multiples ennemis attaquant en masse.

Les ennemis s'infiltreront alors dans tout le château, les massiers nettoyant la première muraille tandis que les spadassins, les lanciers et les piquiers, les archers et les arbalétriers étant supposés morts, marcheront vers la deuxième muraille. Les porteurs d'échelle attaqueront pendant ce temps la deuxième muraille. Votre défense est constituée de plusieurs "enclos", dont un renferme une vingtaine d'archers à répartir sur les tours de guet dès le début de la partie. Vous disposez également d'un rondin de bois à utiliser contre els porteurs d'échelle ou les spadassins qui passeraient par là, ainsi que de tranchées de brai à réserver contre les spadassins.

Méfiez-vous également des catapultes et du bélier ennemi, en utilisant les archers survivants vous appartenant pour les démolir avant qu'ils ne parviennent à démolir la seconde muraille, encore que les porteurs d'échelle devraient réussir à permettre aux ennemis d'entrer dans votre dernier lieu de protection, avançant ensuite vers votre Seigneur. Le peu d'ennemis qui parviendra à monter sera cependant aisément tué par les derniers soldats vous appartenant, vous permettant de triompher in extremis.


Attaque

Il faudra investir cette position
Il faudra investir cette position

Si Edimburgh fut assez serré à défendre, à assiéger, c'est bien pire. En effet, vous savez maintenant que le château est résistant, truffé de pièges que l'ennemi sait habilement manier, et qu'il dispose d'atouts défensifs redoutables. Tout d'abord, la disposition des différents "blocs" sur l'espace central d'Edimburgh permet de pouvoir à tout moment attaquer un ennemi, peu importe le coin où il se trouve. Sur le sol, les fantassins sont multiples, affaiblissant les ennemis ou les tuant, les survivants étant massacrés par les archers disposés sur les tours de guet. Les quelques survivants qui parviendraient à atteindre le Donjon n'auraient ainsi aucune chance pour passer les spadassins et les piquiers du Seigneur, lui-même un puissant combattant. Vous le savez mieux que personne, car c'est cette stratégie-là qui est employée pour défendre le château.

Il faudra donc ici réussir à retourner les défenses de l'ennemi contre lui pour le faire enrager. Au début, vous devrez commencer par démolir le groupe de moines guerriers se trouvant au bas du château. Plutôt que de sacrifier inutilement vos troupes, utilisez vos trois catapultes en leur tirant dessus. L'exercice est fastidieux car il faut trouver le bon endroit d'où tirer, en sachant que vos catapultes parviendront plus facilement à tuer les moines guerriers tout en haut.

Nettoyez ensuite les défenses avec les massiers
Nettoyez ensuite les défenses avec les massiers

En outre, n'oubliez pas dès le début de la partie de mettre vos troupes sur la gauche, car ceux sur la droite se feront attaquer par les archers ennemis. Utilisez ensuite prudemment les catapultes avant de passer aux choses sérieuses.

C'est maintenant que le siège va pouvoir réellement commencer. Chez moi, il restait environ deux ou trois moines guerriers, ce qui ne gêne nullement le siège qui se déroulera en plusieurs temps. Le premier consiste à annexer l'entrée principale, mais non à la détruire ! Ne commettez pas l'erreur d'envoyer le bélier ! De toute façon, ce dernier se fera démolir au moins dix fois avant de pouvoir atteindre sa cible. Sélectionnez environ une dizaine de porteurs d'échelle, et faites-les monter avec les massierset vos lanciers. Nettoyez le plus rapidement possible l'entrée principale, et pendant que vos fantassins légers montent, envoyez les archers et les arbalétriers sur la fameuse entrée principale.

La rapidité est ici un facteur clé, car vous devez préserver le plus de troupes possibles, notamment vos archers et arbalétriers. Aussi, sélectionnez une dizaine de massiers et, au lieu de les envoyer dégommer les archers sur l'entrée principale, attaquez les quelques archers juste au nord sur la muraille. Entre-temps, sélectionnez une vingtaine de lanciers pour tuer le groupe d'ennemis qui seront eux au sud, à côté de la cuisine seigneuriale de l'ennemi. Regroupez ensuite toutes vos forces sur l'entrée principale. De nombreux ennemis viendront vous attaquer, mais les archers avec la puissance de feu des arbalétriers parviendront à tuer tous les piquiers, lanciers et archers qui viendront vous attaquer.

Prenez ensuite possession des défenses ennemies pour les retourner contre les occupants du fort
Prenez ensuite possession des défenses ennemies pour les retourner contre les occupants du fort

Vous avez maintenant réussi la première étape. Amenez les spadassins et les piquiers sur l'entrée principale, et pulvérisez une portion du mur avec vos catapultes, et démolissez le rondin de bois de l'ennemi. Utilisez ensuite vos massiers en les faisant par la muraille du sud pour atteindre la grande tour à l'est, d'où ils tueront les archers. Envoyez bien entendu vos propres archers et arbalétriers sur cette tour, une fois celle-ci nettoyée, pour qu'ils tuent encore plus d'ennemis. Dès que vous aurez fait place nette sur la grande tour avec vos massiers, protégez ceci en les mettant au cœur de ladite tour. Les murs feront un solide rempart ; vérifiez également à ce qu'il n'y ait pas d'archers au rez-de-chaussée de la grande tour.

Il est maintenant temps d'avancer encore dans l'utilisation de la défense ennemie. Utilisez vos derniers porteurs d'échelle (vous aurez donc compris qu'il ne fallait pas tous les utiliser durant le premier assaut) en les faisant passer pour le sud pour éviter de se faire attaquer par des archers, et utilisez-les sur la dernière muraille de l'ennemi, et c'est maintenant que ça va faire mal. Envoyez vos massiers nettoyer la seconde grande tour au nord de celle que vous avez annexé, et répétez la même manœuvre avec vos archers et vos arbalétriers. Cependant, le Seigneur déploiera ses gardes du corps personnels, à savoir ses piquiers et ses spadassins. Durant le trajet les menant à vos archers, ceux-ci seront décimés. Une fois les fantassins morts, vos archers finiront par se reposer. Envoyez-les un peu sur le nord pour tuer les derniers ennemis, puis sur le petit corps de garde. Envoyez en même temps votre bélier exploser le petit corps de garde en question, et utilisez vos lanciers pour s'attaquer à un groupe de lanciers qui se trouvent normalement à côté du fameux petit corps de garde. Ceci fait, envoyez cette fois vos piquiers et vos spadassins pour vous débarrasser du Seigneur ennemi et enfin parvenir à prendre Edimburgh.


Lien de téléchargement

Fenis

Défense

Regroupez vos forces autour du donjon
Regroupez vos forces autour du donjon

Autant se l'avouer, Fenis ne sera pas aisée. Vous disposez certes d'un château redoutable, mais l'armée qui attaque est très puissante, comprend plusieurs chevaliers, des archers montés, et attaquera assez sauvagement, mélangeant trébuchets, balistes incendiaires, puis des béliers et une tour de siège, avec bien entendu la vague classique de mantelets et de porteurs d'échelle. Vous disposez de trois murailles, mais il faudra concentrer l'essentiel de vos troupes sur la dernière muraille, sur le flanc Est de cette muraille, qui fait face aux ennemis.

Repoussez autant que possible les porteurs d'échelle
Repoussez autant que possible les porteurs d'échelle

Déplacez ainsi tous vos lanciers le long de la dernière muraille Est, qui borde le Donjon ; réunissez tous les piquiers sur son toit, et réunissez tous les archers au nord, au sud, et à l'ouest, sur l'est de la dernière muraille, à savoir celle qui longe le Donjon. Je n'avais ainsi plus que neuf archers sur l'entrée principale, avec une petite dizaine sur la tour ronde juste à côté. La première muraille sera difficilement tenable ; au début, visez surtout les balistes incendiaires ennemies ; il y en aura deux à détruire, les autres passant par le sud, ne pouvant ainsi atteindre personne. Ne vous occupez pas des trébuchets, ils seront en fin de compte plus utiles que dangereux.

Systématiquement, les ennemis essaieront de nettoyer vos tours, donc il vaut mieux replier auparavant vos archers pour ne pas les perdre inutilement. La seconde muraille suivra le même sort que la première, et sera passée sans trop de difficultés également, bien que les pertes ennemies commencent à se faire sentir.

Parlons maintenant tactique. Si vous permettez aux porteurs d'échelle de permettre aux ennemis de monter, ils ne feront qu'une bouchée de votre Seigneur. Or, les porteurs d'échelle poseront leurs échelles sur le mur où vous avez mis vos lanciers. Vous devrez donc rapidement repousser les échelles pour empêcher une infiltration ennemie.

Une autre difficulté viendra des béliers ennemis, qui, en douce, réussiront peut-être à démolir le petit corps de garde à l'arrière. N'hésitez pas à y envoyer auparavant deux spadassins, voire votre guerrier Viking. Chez moi, le corps de garde était tombé, mais les survivants ennemis se sont faits abattre sur le toit de ma forteresse, m'offrant la victoire... de justesse, comme d'habitude.


Attaque

Il faudra attaquer par l'arrière du fort
Il faudra attaquer par l'arrière du fort

Si la défense de Fenis fut difficile, l'attaque sera surtout longue. Vous disposez d'une bonne armée, et également de deux trébuchets, qui auront ici une portée normale, étant donné que le château ennemi est en hauteur. Il faudra donc les utiliser judicieusement dans votre stratégie pour vous permettre de triompher. Plusieurs méthodes sont disponibles pour venir à bout de la défense de Fenis (comme dans beaucoup d'autres sièges, à vrai dire...).

Commençons donc par placer un trébuchet juste devant, qui aura pour tâche de démolir l'entrée principale de l'ennemi, la tour ronde à côté, ainsi que le petit corps de garde situé juste derrière. Cette expérience durera durant toute la partie, alors pendant que le trébuchet tirera, vous devrez passer à la suite des opérations.

Placez ici le trébuchet pour affaiblir les forces ennemies
Placez ici le trébuchet pour affaiblir les forces ennemies

Vous avez ensuite le choix entre une attaque par le nord, ou par le sud. Le mieux, pour moi, est de privilégier une attaque par le sud, où il y a de plus de place, et moins d'archers ennemis. Commencez par nettoyer les deux premières tours rondes en utilisant quelques porteurs d'échelle, rejoints par des massiers.

Bien entendu, ne vous contentez pas juste de nettoyer les deux tours, essayez d'avancer jusqu'au petit corps de garde se trouvant tout à gauche. Chez moi, mon groupe s'est fait exterminée pour de bon devant ce dernier archer. Quoiqu'il en soit, une fois ceci fait, vous allez devoir dégommer ledit petit corps de garde avec votre bélier. Il serait tentant de positionner vos archers sur le toit d'une des deux tours rondes, mais ils se feraient dézinguer sans pouvoir répliquer par ceux situés sur les deux tours en haut, qu'il faudra donc démolir avec l'aide de votre second trébuchet. Cela dit, avant cela, une étape intermédiaire s'impose.

Déplacez donc votre bélier en longeant le mur pour qu'il ne se fasse pas trop endommager jusqu'au petit corps de garde, et démolissez-le. S'il reste encore l'archer ennemi, utilisez deux massiers (en leur faisant longer le mur) pour tuer l'adversaire.

Placez vos archers et arbalétriers sur cette tour pour affaiblir solidement la garnison adverse
Placez vos archers et arbalétriers sur cette tour pour affaiblir solidement la garnison adverse

L'idée ici est tout simplement d'éliminer les archers situés sur la tour de guet au sud de la seconde muraille. Envoyez donc le reste de vos massiers, et cinq porteurs d'échelle, rejoindre le bélier (toujours en longeant le mur), puis placez les échelles, et partez à l'abordage avec tous vos massiers.

La fin du siège de Fenis approche. Comme vous le voyez, avec un peu de technique, et de la patience, ce siège n'a rien de difficile. Utilisez donc le second trébuchet, mais faites attention ; dès que le trébuchet s'arrête, il se met en place, alors, ne vous arrêtez pas en chemin ! Positionnez-le derrière l'une des deux tours rondes au sud, sinon, il se fera tirer dessus par un archer (à moins, bien sûr que vous ne tuiez l'archer en question, qui est l'un des deux zigotos se trouvant sur le sud de la deuxième muraille, avec vos massiers), puis bombardez les deux tours rondes.

Démolir ces deux tours sera moins long que pour l'entrée principale de l'ennemi, mais ayez quand même un peu de patience ; si besoin est, n'hésitez pas à lire un chapitre de ce que vous voulez.

Une fois les deux tours rasées, utilisez ensuite votre trébuchet pour faire deux brèches, puis foncez. Envoyez vos porteurs d'échelle sur la portion la plus proche de la troisième muraille non détruite, en cherchant à atteindre une tour avec vos archers et vos arbalétriers ; envoyez les archers montés au milieu, et foncez avec vos spadassins et lanciers tuer le Seigneur. Pour faire simple, foncez dans le tas.

Lien de téléchargement

Fougères

Défense

Il y en aura quand même un petit paquet
Il y en aura quand même un petit paquet

Le château de Fougères est dressé autour de formations rocheuses, mais pas le long des formations. Les ennemis ne passeront ainsi pas par le front du château, mais contourneront en le longeant dès qu'un passage aura été fait dans les douves. Et les ennemis disposent de nombreux piquiers et spadassins. De votre côté, envoyez vos propres piquiers sur le toit du Donjon, et regroupez les archers au nord-est vers le sud. Les archers et les arbalétriers sur les tours à l'ouest peuvent être envoyés sur les tours de l'est, de préférence sur la seconde muraille, vu que c'est par là que les ennemis attaqueront.

L'ennemi fera deux vagues d'attaques : la première destinée à combler les douves, l'autre à tuer votre Seigneur. N'hésitez pas à utiliser les tranchées de brai dès la première vague, constitué essentiellement de lanciers et de piquiers, avec un chat qui ne servira à rien.

Les piquiers et les spadassins chargeront ensuite en masse vers le Seigneur. Quelques-uns se feront empaler sur les fosses piégées bordant le Donjon, et vous pouvez également vous servir au bon moment du rondin de bois à gauche de votre Donjon. En gros, la bataille finale se jouera entre les derniers ennemis et vos forces. Ramenez tous vos archers et vos arbalétriers au nord pour bénéficier d'un appui de flèches et de carreaux. Organisez donc le combat sur le toit du Donjon et pas dans le Donjon pour que vos troupes puissent tirer.


Attaque

Comblez les douves en utilisant le chat
Comblez les douves en utilisant le chat

Pour l'attaque de Fougères, le mieux est de choisir la même stratégie utilisée par vos ennemis, en sachant que le Seigneur ennemi ne changera pas l'ordre de ces forces. Du coup, le groupe de piquiers se trouvant à côté de l'entrée principale au sud ne bougera pas. Et l'ennemi ne songera pas à utiliser son rondin de bois, sauf si vous vous approchez trop.

Commencez donc par envoyer tous vos lanciers pour faire des ouvertures dans les douves. Si cela ne suffit pas, envoyez également les massiers. Vous pouvez utiliser le chat, les mantelets et les catapultes, qui diviseront un peu les tirs ennemis.

Envoyez ensuite le reste de vos forces. Si vous avez vos massiers, utilisez-les pour nettoyer les tours ennemis afin de permettre à vos piquiers et à vos spadassins de ne pas se faire tirer dessus. En effet, vous serez confrontés aux fantassins de l'ennemi dès que vous aurez mis le pied sur la pelouse de l'ennemi, et les archers de l'adversaire tireront à plein régime. Vous pouvez également envoyer deux ou trois spadassins pour nettoyer les tours.

N'hésitez pas également à fuir le combat en sélectionnant un groupe de spadassins et en lui ordonnant de se rendre au Donjon. Les spadassins postés sur le toit du Donjon se lanceront alors à votre rencontre, et le combat se passera dans le Donjon. Méfiez-vous comme de la peste du rondin de bois, ainsi que des fosses piégées, qui vous forceront sans doute à guider vos troupes en les menant près de la place du château où les serfs se regroupent.


Lien de téléchargement

Guadamur

Défense

Vous pourrez dès le début attaquer l'armée adverse
Vous pourrez dès le début attaquer l'armée adverse

L'armée qui vous assiège est gigantesque, comprenant de nombreuses troupes, et potentiellement de quoi balayer bien des châteaux. Seulement, Guadamur n'est pas un château comme les autres, et est lui très vaste, étant construit de telle sorte que les ennemis s'enfoncent dans des couloirs et des murailles qui longent le Donjon sans jamais l'atteindre. L'architecture de Guadamur est donc redoutable, et vous pouvez déjà vous demander comment prendre un tel bastion.

Les ennemis se perdront dans les "couloirs" formés par les remparts de Guadamur
Les ennemis se perdront dans les "couloirs" formés par les remparts de Guadamur

L'armée ennemie comprendra surtout des spadassinset des porteurs d'échelle, l'ennemi envoyant dès le début de la partie toutes ses forces pour parvenir à créer une brèche dans laquelle les spadassinss'infiltreront en masse. Vous disposez d'énormément de tranchées de brai devant le château, qu'il faudra utiliser consciencieusement, en particulier contre les archersennemis, qui tueront beaucoup de vos forces. Vous pouvez en outre utiliser dès le début le rondin de bois. Les ennemis se regrouperont en effet dans la ligne de tir du piège, et vous parviendrez à en atteindre plusieurs. Le défaut de la méthode est que vous perdrez des tranchées de brai. Attendez, ou utilisez-le dès le départ, c'est à vous de voir. Il n'est en outre pas nécessaire de regrouper les archers sur le nord, vu que vos lignes de défense seront rapidement pulvérisées, vos archers se trouvant surchargées par la masse d'ennemis qui déferla de tout côté. Rangez cependant vos piquiers et vos spadassins sur le toit du Donjon, et préparez-vous à un combat épique. En outre, n'oubliez pas que vous disposez d'un mangonneau ; avec ce dernier, ajustez constamment le champ de tir en fonction de l'emplacement où se tient l'armée ennemie. N'oubliez pas également que le mangonneau est une arme à double tranchant, qui peut tout aussi bien éjecter une trentaine d'ennemis que raser vos murs. Ne l'utilisez donc pas dès le début, et attendez que les ennemis passent irrémédiablement le premier rempart pour vous en servir.

La partie va ensuite commencer à se compliquer. L'ennemi parviendra à passer le second mur, à l'aide de porteurs d'échelle arrivant incessamment, et d'un bélier qui se chargera de dégommer votre entrée principale. Les ennemis s'engouffreront alors en masse, mais tomberont dans le piège des murs. Ils erreront sans but sur le sol, ou parviendront à atteindre la muraille longeant votre Donjon, mais sans pouvoir monter dessus, et se feront progressivement massacrer par tous les archers postés sur les tours, sans chercher à les tuer. Il est cependant possible que les porteurs d'échelle parviennent à passer pour placer des échelles sur le mur entourant votre Donjon, mais de votre côté. Tous les ennemis convergeront alors. Dans ce cas de figure, utilisez votre mangonneau pour bombarder votre muraille afin de pulvériser les échelles. Vous pouvez en outre réunir les archers des grandes tours sur le Donjon, et, progressivement, vous viendrez à bout de l'armée adverse. Ce sera cependant assez long, mais ceux-ci étant bloqués, ils ne pourront rien faire contre vous.


Attaque

Bombardez les défenses ennemies de loin
Bombardez les défenses ennemies de loin

Inutile de maintenir le suspens plus longtemps, vous aurez vite compris que Guadamur est un château redoutable, et difficilement prenable. Vous connaissez cependant les pièges de l'ennemi, à savoir les tranchées de brai disposés devant le château, et seront donc à éviter et à fuir comme la peste. Vous connaissez l'organisation du château, qui dispose de nombreux murs, et vous devrez ici trouver un moyen de retourner une défense apparemment parfaite contre son utilisateur.

Vos catapultes seront dans ce long siège une arme maîtresse à utiliser sans hésitation. Vous disposez en effet d'une colline naturelle sur la gauche, colline d'où vous pourrez canarder avec vos catapultes la première muraille, parvenant ainsi à raser le petit corps de garde de l'ennemi, et à créer une brèche. En avançant un peu vers le sud, vous pourrez même démolir la tour de guet de l'ennemi se trouvant un peu en retrait, ainsi que l'entrée principale de l'ennemi sans que les archers et les arbalétriers ennemis ne vous tirent dessus.

Investissez les murailles ennemies au lieu de les détruire
Investissez les murailles ennemies au lieu de les détruire

Vous pouvez cependant encore faire plus de dégâts en avançant les catapultes pour les coller derrière le mur, à un angle tout à l'ouest de la défense. Les murs protègeront les catapultes, vous permettant de faire voltiger quelques archers supplémentaires, de pouvoir bombarder les ennemis se trouvant au sol, de détruire une autre tour de guet et un rondin de bois. La traversée sera cependant périlleuse, et vous devrez utiliser les mantelets pour faire office de diversion. Envoyez donc d'abord les mantelets, et juste après les catapultes pour parvenir à les amener toutes indemnes dans l'angle. Canardez ensuite les archers ennemis aux environs.

Il faudra ensuite aller par l'est, car vous ne pourrez plus progresser. En effet, les archers sur le Donjon sont intouchables, et démoliront rapidement vos catapultes. Il faut donc envoyer vos catapultes vers l'est, mais vous aurez le problème des fosses piégées disséminées sur la route, ainsi que des archers qui sont susceptibles de vous tirer dessus si vous êtes à découvert. Il vous faudra également nettoyer la première muraille en tuant les derniers archers se trouvant à l'est. Pour cela, envoyez vos archers, mais méfiez-vous du mangonneau ennemi. Vos archers parviendront cependant à tuer les quelques archers ennemis se trouvant sur la première muraille. Repliez ensuite vos forces.

Réservez les spadassins pour l'ultime charge
Réservez les spadassins pour l'ultime charge

Avec vos catapultes, essayez auparavant de tuer tous les archers, arbalétriers, cavaliers et piquiers ennemis se trouvant au sol, notamment les ennemis qui se trouvaient jadis sur l'entrée principale. Leur mort sera très utile pour la suite des opérations. J'ajoute ensuite que seulement une de mes trois catapultes a réussi à accomplir partiellement son objectif, se cachant derrière un tronçon de mur à côté de l'endroit où se trouvait autrefois le premier petit corps de garde. De cette position, j'ai pu démolir une autre tour de guet. Préservez ensuite cette arme ; elle vous sera très utile au dénouement.

Il faudra ensuite lancer l'attaque tant attendue. Guadamur est encore redoutable, même si la plupart de ses fortifications sont tombées, le coeur du château est encore intact, et a de quoi annihiler potentiellement votre armée. Commencez par envoyer une dizaine de porteurs d'échelle se coller sur la dernière muraille de l'ennemi, puis envoyez tous vos lanciers, massiers, archers et arbalétriers sur ladite muraille. Si vous me suivez, vous vous rendrez compte que, si vous avez laissé des piquiers en vie, ceux-ci s'attaqueront à vos forces. Je parle ici des piquiers qui se trouvaient à côté de l'entrée principale. D'autres piquiers se tiennent également dans la structure, et s'attaqueront à vos troupes quand vous aurez posé les pieds sur la muraille. Avec les massiers ou les lanciers, cherchez principalement à raser le mangonneau, et utilisez le reste des troupe sà diminuer les forces ennemies. Pour ma part, ma seule victoire ici fut de nettoyer un bout de la muraille, sans avoir nullement réussi à nettoyer les grandes tours de l'ennemi. Utilisez ensuite vos béliers pour raser le petit corps de garde ennemi. Il en restera ensuite un à raser avec la dernière catapulte, qui servira également à démolir les derniers rondins de bois de l'ennemi. Envoyez ensuite vos spadassins pour tuer le Seigneur ennemi.


Lien de téléchargement

Harlech

Défense

Regroupez vos fantassins dans cet abri
Regroupez vos fantassins dans cet abri

Harlech dispose d'une étrange particularité : le château ne dispose en effet d'aucun Donjon. Le Seigneurse tient donc sur la muraille, à côté de la cuisine seigneuriale. Outre cela, Harlech dispose d'un gros défaut défensif. Son front comporte en effet deux murailles, mais celles-ci sont reliées entre elles par les grandes tours. Qui plus est, le château dispose de deux entrées : le front, et une entrée annexe au sud constituée uniquement d'un petit corps de garde par laquelle vos ennemis, assez nombreux, n'attaqueront pas. Regroupez donc tous vos archers sur le front, et regroupez le Seigneur ainsi que les spadassins, piquiers, massiers et aussi les quatre chevaliers se tenant au fond du château. Regroupez tout ce monde au nord du château, autour de multiples fosses piégées. Ensuite, préparez-vous à l'assaut en vous servant des rondins de bois, qui seront dévastateurs.

Les ennemis utiliseront une série de catapultes puis des porteurs d'échelle et un bélier, envoyant en même temps toutes leurs forces. Utilisez à bon escient le mangonneau et les rondins de bois, qui pourront facilement dégommer une bonne partie de l'armée ennemi. Ils se positionneront en effet au bas de la vallée, et les ennemis, passant par ce chemin, s'envoleront dans tous les sens pour votre plus grand plaisir. Vous pouvez également utiliser les tranchées de brai. Chez moi, les porteurs d'échelle ont finalement réussi à mettre deux out rois échelles. Les piquiers, les massiers et les spadassins ont ensuite plongé vers mon Seigneur, nettoyant une entrée principale qui a ensuite été pulvérisée par le bélier de l'ennemi.

Les ennemis ne passeront cependant pas vos fantassins. Croyez-moi, défendre Harlech est un jeu d'enfant, et vous réussirez rapidement et sans trop de peine à massacrer l'armée ennemie. Les plus doués placeront auparavant leurs piquiers ou massiers sur les remparts pour justement repousser les échelles, condamnant ainsi l'ennemi.


Attaque

Le siège d'Harlech ne sera pas bien compliqué, du moment que vous ne commettez pas cette stupide erreur stratégique que d'attaquer par le front. La défense de l'ennemi est en effet solide sur ce point là, et il est préférable d'attaquer par son flanc afin de le prendre à revers. Ce sera un coup dur et il ne s'en relèvera pas. Utilisez pour cela vos quatre catapultes. Vous pourrez démolir sans problème le premier petit corps de garde ennemi, ainsi qu'un bout de la muraille au nord où résident quelques archersautour d'un brasier sans risquer de vous prendre une seule flèche.

Attaquez par le sud
Attaquez par le sud

Une fois le premier petit corps de garde tombé, il faudra s'attaquer au second, protégé par deux piquiers, mais surtout par les archers sur les grandes tours qui ont une très grande portée de tir. Là encore, servez-vous des conditions naturelles, et positionnez vos catapultes sur la petite plage tout à gauche, d'où vous pourrez raser le second petit corps de garde, vous débarrasser des archers ayant survécu à l'effondrement du premier petit corps de garde, et tuer au passage les deux piquiers.

Plus aucun obstacle ne se dresse maintenant entre vous et le Seigneur ennemi, qui court à sa perte ! Utilisez vos porteurs d'échelle pour pouvoir vous mettre sur la dernière muraille. Je tiens à m'avertir que chez moi, mes porteurs d'échelle avaient la sale manie de se mettre sur la muraille d'avant, si ce n'est qu'une seule échelle s'est finalement mise sur lez mur recherché, échelle qui s'est rapidement faite dégommer par le mangonneau de l'ennemi.

Dans ce cas, contentez-vous d'envoyer toutes vos forces, en intimant aux lanciers et aux massiers de charger le mangonneau, tandis que les archers annexeront une des grandes tours, et que les spadassins marcheront sur le Seigneur Prenez dès que possible le dernier petit corps de garde ennemi pour ne pas vous retrouver au pied du château, votre échelle ayant été dégommée. Vos forces passeront par les escaliers des tours, et le Seigneur ne pourra pas survivre.


Hastings

Défense

De nombreuses armes de sièges seront utilisées
De nombreuses armes de sièges seront utilisées

L'ennemi ne sera pas tendre avec vous, et votre château est fait de remparts en bois, qui peuvent donc être détruits par les armes de l'adversaire. Prenez au début le temps d'analyser votre forteresse, en réunissant les lanciers et les deux spadassins dans la Salle des Saxons, et en les mettant en mode "Tenir la position" pour éviter qu'ils ne se dispersent. Plusieurs archers se tiennent tout au sud. Mettez-les au bout de la rempart au coin nord-ouest, d'où vous pourrez décocher des flèches sur les ennemis. Ceux-ci ne tarderont cependant pas à se réfugier au fond de la vallée, devenant hors de portée. De là, ils lanceront de multiples armes de siège vous attaquer, notamment un trébuchet et une baliste incendiaire.

Vous disposez d'une douzaine de brigands à côté du premier rempart. Servez-vous d'eux pour démolir le trébuchet ennemi. Celui-ci peut partir soit sur la gauche, soit sur la droite ; n'hésitez pas à recommencer la partie s'il part sur la gauche. Vos brigands ne survivront pas ensuite très longtemps ; servez-vous d'eux contre quelques catapultes, bien qu'ils ne pourront pas vraiment changer le cours de la bataille, ou repliez-les dans la Salle des Saxons. De leur côté, les ennemis se diviseront en deux groupes : les uns iront combler vos douves tandis que les autres s'attaqueront au premier rempart. Tenter de les stopper est inutile vu leur nombre, aussi déplacez les trois archers se trouvant à côté des douves à même le sol vers des endroits plus propices. Méfiez-vous également des catapultes adverses, qui s'acharneront à tirer sur vos archers, et n'hésitez pas à replier rapidement ceux se trouvant au nord.

Regroupez vos fantassins au donjon
Regroupez vos fantassins au donjon

L'ennemi comprendra beaucoup d'archers qui iront se mettre sur un bout de la muraille en bois, massacrant sans problème ses occupants. Pendant ce temps, l'armée ennemie passera par la muraille pour prendre un escalierse trouvant tout à l'ouest pour attaquer le Seigneur. Regroupez les archers sur le toit, et préparez-vous à devoir combattre au moins une centaine de troupes. Ce n'est que de justesse que vous devriez parvenir à annihiler l'armée ennemie.

La partie n'est cependant pas encore finie, car vous devez maintenant vous débarrasser des archers ennemis. Contre eux, envoyez d'abord le Seigneur accompagné des deux spadassins, puis positionnez vos archers sur un rempart avoisinant, et envoyez ensuite les lanciers, les soldats servant bien entendu de diversion pour permettre à l'épée du Seigneur et tuer les ennemis. C'est de justesse là aussi que vous parviendrez à les tuer, signant ainsi la fin définitive du niveau.

Il est à noter qu'avant de faire cela, attendez que l'ennemi envoie ses derniers fantassins, ainsi que ses armes de siège. Vos archers démoliront tout cela, et il ne restera que deux catapultes ou au mieux zéro qui seront sans grand danger.


Lien de téléchargement

Attaque

Affaiblissez le château ennemi avec des catapultes avant d'attaquer en force
Affaiblissez le château ennemi avec des catapultes avant d'attaquer en force

La défense d'Hastings était assez coriace, son siège est par conséquent très facile. Vous démarrez au départ sous le feu ennemi, et votre trebuchet ne vous servira absolument à rien. Commencez par reculer toutes vos forces, ainsi que les catapultes. Avant, tirez quand même sur la section nord-ouest de la défense comprenant plusieurs archers. Lors de votre fuite, les brigands de l'ennemi viendront vous attaquer. Les premiers se feront rapidement tués. Avec vos catapultes, tuez les derniers, puis attaquez-vous sans problème à l'avant-poste ennemi en le réduisant en miettes.

Attaquez-vous ensuite à la partie est du château en passant par la forêt et la plage sur sa droite. Vous pourrez tuer sans problème les trois archers se tenant sur la petite colline surplombant les douves. Déplacez-vous ensuite en contournant par la droite les douves pour vous retrouver derrière la colline, d'où vous serez protégés par les hauts remparts naturels. De là, choisissez bien la cible, car, selon les cibles, les pierres ne pourront pas passer au-dessus de la paroi naturelle. Vous pouvez ensuite vous décaler sur la plage pour dégommer le reste de la muraille est. En théorie, vous ne devrez pas essuyer une seule flèche en provenance des ennemis, diminuant fortement la défense ennemie, mais sans doute pas assez.

La partie va ensuite sérieusement se compliquer (mais pas trop quand même) pour la destruction de la section ouest. Revenez à la position de départ. Comme vous le voyez, le phénomène des remparts naturels est présent, mais une muraille se tient devant. Allez à l'extrême bord ouest de la carte, et descendez jusqu'à pouvoir tirer sur le mur comprenant les quelques archers. Dès que vous pourrez larguer une salve, larguez le plus vite possible pour vous débarrasser d'eux le plus rapidement possible. Créez ensuite une brèche dans le mur en bois pour venir vous cacher derrière la paroi naturelle. Ensuite, amusez-vous à dégommer les archers et les lanciers ennemis. Décalez ensuite vos catapultes sur la droite pour pouvoir démolir une autre section de rempart comprenant de nombreux ennemis. Par la suite, rasez tout ce que vous pouvez raser, puis envoyez toutes vos forces pour tuer le Seigneur, parvenant normalement à tuer de justesse ce dernier.


Lien de téléchargement

Haut-Koenigsbourg

Défense

Haut-Koenigsbourg est un solide château, qui, s'il ne dispose d'aucun piège, comprend une grosse armée pour le défendre, un rempart protégeant l'accès au Donjon, et est très long. Cette longueur fait que le château dispose de "blocs" défensifs" rappelant la structure défensive d'Edimburgh. Ici, cependant, les "blocs" sont très proches, ce qui représente un atout défensif considérable. Vous disposez de plus d'une baliste, bien que l'ennemi se débrouillera pour attaquer par le sud et ainsi, ne pas se frotter, au début du moins, à cette arme redoutable.

Les ennemis prendront aisément la muraille extérieure
Les ennemis prendront aisément la muraille extérieure

L'armée ennemie comprendra quatre catapultes et un bélier qui frapperont par le sud. Pour ma part, j'ai réussi à les démolir sans qu'ils ne parviennent à créer une brèche, l'ennemi étant du coup forcé de se rabattre sur ses porteurs d'échelle, attaquant par le centre. Vous n'avez rien à craindre du bataillon d'archers ennemis qui ne parviendra pas à vous ébrécher. Les ennemis chargeront en masse sur le centre, traversant sans problème le premier rempart. Ils n'iront pas s'attaquer à la grande tour comprenant la baliste, s'agglutinant devant le rempart protégeant votre Donjon, incapable de passer. De votre côté, montez les archers du sud vers le nord en vous méfiant des nouveaux bataillons de porteurs d'échelle. Au pire, essayez d'envoyer le groupe de piquiers se trouvant au sud démolir le camp de siège ennemi.

Progressivement, les porteurs d'échelle s'attaqueront à votre bloc défensif central, et tenteront de passer le rempart protégeant le Donjon, en plaçant des échelles sur le petit corps de garde vous appartenant. Là, utilisez votre ingénieursur le petit corps de garde pour repousser lesdites échelles. L'armée ennemie en lambeaux s'attaquera finalement à vos archers sur le bloc défensif du centre. Entre-temps, amenez tous les archers se trouvant autour de la baliste sur le premier petit corps de garde pour stopper l'arrivée des porteurs d'échelle, et vous permettre de gagner efficacement, les ennemis n'ayant même pas pu croiser le fer avec votre Seigneur.


Attaque

Prenez possession de cette tour pour affaiblir rapidement l'ennemi
Prenez possession de cette tour pour affaiblir rapidement l'ennemi

C'est maintenant à votre tour de vous heurter au puissant bastion qu'est Haut-Koenigsbourg. Vous disposez de deux catapulteset d'un bélier, les catapultes se révélant très utile, et s'avèrent, comme dans beaucoup d'autres sièges, une arme fatale contre l'ennemi, apte à pulvériser une grosse partie de sa défense. Vous remarquerez en effet que, devant le château, se tiennent plusieurs formations naturelles idéales pour abriter vos catapultes. Ces "murs naturels" vous protègeront efficacement des archers ennemis, vous permettant sans trop de peine de démolir la muraille, ou tout du moins le bloc défensif central de l'ennemi, ainsi que de créer plusieurs passages mortels. Commencez au début par déplacer vos deux catapultes vers le sud (pas trop quand même), puis envoyez-les se cacher dans la "poche" naturelle la plus au sud, d'où ils ne craindront rien des archersennemis. Dégommez ensuite tout ce qu'il est possible de dégommer, mais essayez de laisser le premier rempart plus ou moins indemne (débarrassez-vous juste des archers ennemis) pour pouvoir utiliser après ledit rempart afin de raser plus de structures chez l'ennemi.

Il faut maintenant songer à déplacer toute votre armée. Collez les porteurs d'échelle au nord-ouest, pour assiéger directement la grande tour contenant la baliste ennemie avec tous vos lanciers, massiers, archers et arbalétriers. Ne laissez en effet que les spadassins derrière pour aller achever le Seigneur ennemi. Ordonnez aux massiers: de démolir en priorité la baliste et de nettoyer la grande tour, tandis que la grande partie des lanciers se chargera de tuer les archers se tenant sur la muraille, et que l'autre tuera les derniers ennemis au sommet de la grande tour. Vos archers vont ensuite canarder le Donjon ennemi, ne laissant plus que le Seigneur et ses quelques spadassins. Chargez ensuite avec tous vos spadassins pour achever l'ennemi.


Lien de téléchargement

Heuneburg

Défense

Les tranchées de brai seront indispensables
Les tranchées de brai seront indispensables

La défense d'Heuneburg ne sera pas très facile. Cette défense était déjà proposée dans le mode Une voie pavée de conquêtes. En gros, commencez par amener tous vos archers vers l'ouest. L'ennemi commencera par envoyer une dizaine de catapultes qui parviendront tant bien que mal à démolir la muraille et à créer une brèche. Méfiez-vous à ne pas regrouper tous vos archers sur la zone nord-ouest, car les catapultes les tueront tous. Dispersez-les plutôt sur toute la zone ouest. Les lanciers et les archers ennemis attaqueront en masse, et les massiers et les spadassins de l'adversaire iront vers votre Salle des Saxons dès que ce sera possible. Regroupez donc à l'intérieur tous vos lanciers et spadassins.

Vous devrez parvenir de justesse à vaincre la vague de massiers ennemis, mais vos spadassins ne pourront vaincre les spadassins de l'ennemi. Pendant que vos derniers hommes d'armes combattent les troupes lourdes de l'ennemi, sortez de la Salle des Saxons avec le Seigneur, et promenez-vous dans le château. Vos archers tueront en effet les spadassins ennemis. Essayez de faire en sorte que ceux-ci marchent dans les tranchées de brai vous appartenant. Progressivement, les ennemis mourront.


Attaque

Utilisez cette colline pour affaiblir l'ennemi
Utilisez cette colline pour affaiblir l'ennemi

Le siège d'Heuneburg ne sera pas spécialement difficile, l'ennemi comprenant surtout des archers pour vous stopper. Vous devrez encore une fois vous servir avec sagesse de vos catapultes pour pulvériser le mur ennemi, et détruire une bonne partie des archers ennemis.

Situés en hauteur, les archers ennemis ont en effet une portée de tir redoutable, et vous serez obligés de vous faire tirer dessus pour pouvoir les démolir. Cependant, vos catapultes sont mortelles, et il vaut mieux donc cesser le plus vite possible le combat. Commencez au début par descendre un peu vers le sud (mais pas trop) afin de raser la première muraille entièrement. Visez pour cela le bas du mur, et au bout d'un moment certaines catapultes frapperont dans le mille. Dès que vous ne pouvez plus tirer sans vous faire massacrer, remontez. Il vaut mieux en effet s'attaquer au nord, car, par le sud, vous tombez dans un tir croisé mortel.

Vos catapultes ne vous servent maintenant plus à grand-chose. Vous pouvez maintenant lancer l'assaut général. Chargez le Seigneur ennemi avec tous vos fantassins, et envoyez les archers et les arbalétriers s'attaquer à la muraille du sud. Mine de rien, vous parviendrez à massacrer beaucoup d'archers ennemis. Baladez-vous ensuite entre les deux murets ou mettez-vous si possible sur l'un des deux murets pour en tuer d'autres. Vos forces parviendront entre-temps à tuer sans problème le Seigneur ennemi et ses gardes du corps.


Lien de téléchargement

Javier

Défense

Vous devrez peut-être pilonner votre propre château pour retarder les ennemis
Vous devrez peut-être pilonner votre propre château pour retarder les ennemis

Vous êtes aux commandes d'un ridicule avant-poste fortifié dirigée par une faible garnison recroquevillée dans une montagne. Votre atout défensif est un mangonneau très efficace. L'armée ennemie, très faible, comprend cependant énormément d'archers, et n'utilisera aucune arme de siège, si ce n'est l'emploi classique et nombreux des porteurs d'échelle, qui sauront encore une fois s'avérer efficaces. Commencez la partie en regroupant vos spadassins autour du Seigneur, puis ordonnez au mangonneau de tirer sur les ennemis, principalement les archers de l'adversaire.

En outre, n'hésitez pas à regrouper la dizaine d'archers à côté du Seigneur sur la tour de guet juste à côté. Positionner ce dernier dans cette tour est également une bonne idée, bien que je n'y ai pas pensé lors du siège. Assurez-vous également que le mode de combat de vos spadassins soit "Tenir la position", leur mode par défaut étant le mode "Offensif".

Cependant, les archers ennemis réussiront tant bien que mal à abattre plusieurs de vos forces sur la première muraille, et les porteurs d'échelle prendront votre petit corps de garde, permettant aux spadassins d'entrer. Continuez à pilonner avec le mangonneau, et préparez-vous à combattre les ennemis avec vos propres hommes.


Attaque

L'attaque de Javier sera, comme la défense, relativement simpliste. Déjà expliquée dans l'aide stratégique d'Une voie pavée de conquêtes, cette aide sera donc brève et succincte. Envoyez au début tous vos archers sur la section ouest de la muraille le plus vite possible. Ceux-ci parviendront à tuer de nombreux archers ennemis. Très rapidement, envoyez les porteurs d'échelle s'implanter sur la muraille, de préférence à côté des archers, et faites monter ceci. Ils parviendront rapidement à démolir le mangonneau ennemi. Prenez alors position sur le petit corps de gardede l'adversaire et tenez-le jusqu'à ce que vos spadassins passent pour tuer le Seigneur ennemi. Méfiez-vous des spadassins ennemis qui risquent de reprendre à la dernière seconde ledit petit corps de garde, et vous parviendrez sans problème à tuer le Seigneur ennemi.


Lien de téléchargement

Koblenz-Stolzenfels

Défense

La première muraille succombera très rapidement
La première muraille succombera très rapidement

Vous contrôlez un nouveau château un peu plus impressionnant que Javier, mais au nom imprononçable. Vous possédez plusieurs rondins de bois, un mangonneau, des cages à chiens, et plusieurs murailles. Le château semble avoir été construit de manière assez désordonné, et l'ennemi peut ainsi dire attaquer par tous les fronts. L'entrée du Donjon est, elle, au bord d'un petit vide, le château étant construit sur deux surfaces différentes. Commencez par amener les archers et arbalétriers se trouvant sur les tours au coin sud-ouest sur le Donjon, où ils seront plus utiles. L'ennemi est au début répandu sur la zone nord-est de la carte, mais se déplacera pour frapper vers le centre.

L'ennemi utilisera de multiples catapultes, un trébuchet et une baliste incendiaire. Servez-vous dès le début du mangonneau en n'oubliant pas de le repositionner pour toujours pouvoir pilonner l'armée adverse. Servez-vous également à bon escient des rondins de bois, qui m'ont permis de raser le trébuchet et la baliste incendiaireennemie, avec en prime un bataillon d'archers. Cependant, l'ennemi parviendra à traverser la première muraille, non sans essuyer de solides pertes, mais il dispose de nombreux fantassins pour se lancer à l'assaut de la seconde muraille, attaquant par le nord et par le sud, utilisant les porteurs d'échelle.

Dans ma partie, j'ai perdu stupidement une dizaine de massiers, coincés sur mon entrée principale. Essayez donc au tout début de la partie de déplacer ces derniers dans le Donjon. Changez bien entendu le mode de combat de vos derniers gardes du corps, qui, encore une fois, seront la dernière ligne de défense. Lentement, en effet, les ennemis tenteront de passer, utilisant sans relâche des porteurs d'échelle, nettoyant entièrement votre château sans toutefois parvenir à atteindre son coeur. Vos petits corps de garde finiront cependant par être pris par l'ennemi, et les derniers spadassins de l'ennemi chargeront, pratiquement morts, votre seigneur.


Attaque

Utilisez vos catapultes pour détruire rapidement ces deux structures
Utilisez vos catapultes pour détruire rapidement ces deux structures

Vous dirigez une armée bien moindre que celle que vous aviez eu sur les bras, aussi vous faudra-t-il miser dans la stratégie, en utilisant encore une fois vos précieuses catapultes. Dès le début, commencez par replier vos troupes, qui se feront tirer dessus par des archers adverses.

Envoyez votre armée au nord, car c'est là qu'est le point faible du château de l'adversaire. Il y a en effet très peu de troupes ici, le mangonneau et les rondins de bois constituant une défense mortelle pour les novices. Mettez-vous tout au nord, et faites descendre vos catapultes pour pouvoir pulvériser la première muraille, et vous attaquer sans problème au petit corps de garde et à la tour ronde de l'ennemi.

En outre, n'hésitez pas à démolir la cage à chiens de l'ennemi, et à démolir les survivants. Envoyez ensuite toutes vos forces, en mettant vos archers et arbalétriers sur les murailles, grâce aux porteurs d'échelle. Pendant ce temps, chargez avec tous vos fantassins le Seigneur ennemi, qui viendra personnellement avec sa garde à votre rencontre, signant son arrêt de mort.




Lien de téléchargement

Marksburg

Défense

Les ennemis attaqueront en force
Les ennemis attaqueront en force

Vous dirigez un château plutôt bien planté, qui dispose même d'un avant-poste contenant une baliste que les ennemis n'attaqueront pas. Le château est hérissé de tours, et vous disposez d'une dizaine de spadassins, ainsi que de deux pqiuiers, de tranchées de brai, de fosses piégées et de rondins de bois. Etant donné que les ennemis n'attaqueront pas l'avant-poste, congédiez les piquiers et les spadassins s'y trouvant, et menez-les dans le Donjon. En outre, montez les arbalétriers se tenant sur l'avant-poste sur la tour ronde, d'où ils seront plus efficaces. Vous pouvez déplacer les archers se trouvant à l'est vers l'ouest, mais ce n'est pas spécialement nécessaire, et même gênant.

Les ennemis vont ensuite charger. Les massiers s'amuseront bizarrement à contourner votre château, tandis que les porteurs d'échelle plongeront sur la première muraille. Utilisez bien entendu le plus vite possible vos rondins de bois, mais les ennemis parviendront à passer la première muraille en passant par les tours de guet, marchant vers le Donjon. Utilisez à bon escient les tranchées de brai, mais les ennemis se feront tuer par vos deux chevaliers. Ceux-ci - les ennemis - sont en effet bien blessés durant leur traversée, et ne pourront pas combattre.


Attaque

Affaiblissez les ennemis avec vos catapultes
Affaiblissez les ennemis avec vos catapultes

Le siège de Marksburg ne sera pas l'un des plus faciles de tous ceux que vous avez déjà effectué, et il faudra encore une fois utiliser les catapultes pour affaiblir l'ennemi, notamment son avant-poste, qui, mine de rien, vous sera grandement utile pour pouvoir pulvériser le château de l'adversaire. Il faudra pour cela vous servir du chat, l'arme fatale contre la baliste de l'ennemi.

Bombardez ensuite l'avant-poste pour vous débarrasser des arbalétriers, et approchez vos archers. Maintenant, il faut en effet se cacher derrière l'avant-poste pour pouvoir mitrailler un bout de la muraille ennemie. Le hic est que les piquiers ennemis situés sur l'avant-poste descendront cueillir vos catapultes, et qu'il n'est pas spécialement recommandé d'exploser l'avant-poste. Vous devrez donc amener vos catapultes vers vos archers pour vous débarrasser des piquiers. Vous ne pourrez pas infliger de dommages sérieux, aussi contentez-vous d'essayer de pulvériser le rondin de bois de l'adversaire, ainsi que les archers se trouvant sur le petit bout de mur.

Il est inutile d'essayer d'utiliser le bélier en combinaison avec la tour de siège pour prendre le petit corps de garde de l'ennemi ; contentez-vous plutôt d'envoyer tous vos porteurs d'échelle, puis de foncer dans le tas. Laissez cependant votre cinquantaine d'archers sur la muraille, d'où ils pourront tuer quelques troupes. Vos fantassins parviendront sans peine à tuer le Seigneur ennemi.


Lien de téléchargement

Miskolc-Diosgyor

Défense

Regroupez vos forces ici
Regroupez vos forces ici

Vous devez défendre ce château. Comme vous l'aurez remarqué, il n'est vraiment pas terrible ; vous avez très peu de troupes, mais des fosses empoissées placées ua mauvais endroit, ainsi que des douves, et un rondin de bois qui ne vous sera d'aucune utilité. De plus, vous disposez d'une petite ville située à l'est de la carte, qui n'est là que pour la décoration.

Les ennemis disposent également d'une faible armée. Pour commencer, regroupez les archers de la première muraille se trouvant tout au nord sur l'une des tours de guet les plus au sud. Regroupez vos marins pictes et vos lanciers au centre du château. L'ennemi commencera par envoyer ses archerset ses archers montés.

Si vous avez regroupé les archers sur l'une des deux tours de guet les plus au sud, notamment celle à l'ouest, vous pourrez tuer les archers ennemis sans aucune difficulté, car ceux-ci ne pourront pas vous tirer dessus. L'ennemi enverra ensuite ses guerriers Vikings raser votre ville, ainsi que ses moines guerriers pour combler les douves, choses qu'ils ne pourront pas faire. Il enverra ensuite ses deux chats qui se feront démolir sans réellement changer le cours de la bataille.

Quand les guerriers Vikings auront tout rasé, ils tenteront alors de combler les douves, et devraient normalement y parvenir, ce qui permettra à l'armée ennemie de fondre sur vous.

Il n'y a ici plus grand-chose à faire. L'ennemi perdra beaucoup d'hommes en traversant le château. Avec vos troupes, vous pourrez de plus tuer sans gros problème les rares survivants qui parviendront à rejoindre le coeur de votre château. Vous gagnerez donc sans trop de problèmes.


Attaque

Placez votre catapulte ici pour pouvoir affaiblir sensiblement la défense adverse
Placez votre catapulte ici pour pouvoir affaiblir sensiblement la défense adverse

Les rôles s'inversent, et vous devez maintenant prendre ce château au nom innommable. Le hic est que vous dirigez une armée très réduite, aussi devrez-vous faire très attention à ne pas gaspiller la vie de vos soldats, en choisissant une stratégie judicieuse.

La stratégie classique consiste à utiliser la catapulte en la cachant quelque part pour pouvoir bombarder la défense ennemie. Ici, on serait tenté de se cacher derrière l'église pour bombarder l'ennemi, mais deux inconvénients viennent nuire cette hypothèse :

  • Tout d'abord, la catapulte sera obligée de démolir l'église pour pouvoir tirer sur la cible désignée ;
  • De plus, il est impossible depuis cette position de tirer sur une des tours où se tiennent les archers ennemis.

L'autre stratégie à appliquer est donc de faciliter le passage à votre catapulte. Commencez par la faire monter un peu au nord, d'où vous pourrez bombarder le mur proche du rondin de bois ennemi. L'idée est de faire une entaille à l'intérieur, pour y abriter votre catapulte par la suite. Aussi, ne rasez pas tout le mur ; faites juste un petit trou à l'intérieur. Par la suite, envoyez un spadassins combler au nord-est les douves. Il perdra très peu de vie, et vous pourrez ensuite le replier.

Placez des archers sur cette tour pour éliminer les ultimes ennemis
Placez des archers sur cette tour pour éliminer les ultimes ennemis

Maintenant, il serait tentant d'envoyer la catapulte dans le creux. Cependant, si vous l'envoyez, les quelques fantassins situés derrière le mur feront le tour pour la détruire. La seule solution est d'avoir un appât, et de tendre un piège aux deux massierset aux deux lanciers qui vous feront chier. Réunissez tout simplement vos archers au nord de la ville, puis envoyez un archer monté dans le creux. Il ira très vite, et a donc très peu de chance de se faire atteindre par une flèche. Quand il sera dans le creux, attendez que les ennemis soient suffisamment proches (soit sous le rondin de bois) pour ramener votre archer monté vers vos archers, et éliminer les fantassins ennemis.

Passons donc à la suite du programme. Envoyez donc votre catapulte, et massacrez la tour devant vous, comprenant un arbalétrier et un archer, puis les deux tours de guet au nord, et celles au sud. Ce sera assez long, alors soyez patients ; lisez un livre, par exemple.

Passons donc à la dernière partie de ce siège, qui touche en effet à sa fin.

Si je n'ai pas dit de détruire la tour au sud-ouest, c'est parce que vous allez l'occuper avec vos archers. Envoyez ainsi vos archers et vos fantassins, sauf les spadasins, car les troupes ennemies attaqueront vos archers, d'où la nécessité d'avoir des gardes du corps pour tuer les piquiers, spadassins et chevaliers ennemis. Bien entendu, pour atteindre la tour, utilisez des porteurs d'échelle. Depuis cette tour, vous pourrez même tuer le Seigneur ennemi sans envoyer vos spadassins !


Lien de téléchargement

Pembroke

Défense

Les ennemis attaqueront en masse !
Les ennemis attaqueront en masse !

Pembroke est un solide château divisé en deux parties, la première étant une espèce d'immense fosse où doit probablement se tenir les serfs, la seconde partie, en retrait, comprenant de nombreux soldats, ainsi que le seigneur. Il faut automatiquement traverser la première muraille pour s'attaquer au château, les deux défenses étant nombreuses, et redoutables. Vous disposez de plus de rondins de bois, mais l'attaque ennemie est gigantesque, et a de quoi pulvériser le château.

Commencez par réunir tous vos piquiers sur le toit du Donjon, ainsi que les lanciers sur le rempart entourant votre Donjon. Dégagez également les trois chevaliers dans la seconde zone du fort. les ennemis, pendant ce temps, frapperont en forc,e envoyant dès le début toutes leurs forces, utilisant de multiples porteurs d'échelle et d'un bélier qui rasera successivement vos corps de garde. En force, les ennemis ne nettoieront pas les tours rondes au nord, et pourront se faire dégommer à plusieurs reprises par vos rondins de bois. Mal organisés, les ennemis perdront en effet beaucoup de temps avant de traverser la première zone.

Servez-vous alors de vos chevaliers pour démolir le bélier ennemi, et foncez ensuite vers le camp de siège. Pendant ce temps, les porteurs d'échelle ennemis s'attaqueront avec rage à votre muraille. Les lanciers repousseront efficacement les échelles, et vous tuerez progressivement les ennemis, ceux-ci se trouvant piégés. Imparable, en effet.


Attaque

Utilisez vos fantassins pour nettoyer les structures adverses
Utilisez vos fantassins pour nettoyer les structures adverses

Pembroke mériterait de porter le qualificatif de château imprenable. Vous allez en baver pour le prendre. Le château dispose en effet d'une défense redoutable, les ennemis sont bien supérieurs en nombre, et vous n'avez qu'une petite armée de siège comprenant principalement des lanciers, ainsi qu'un bélier. Imprenable ? Presque...

Commencez par envoyer quatre porteurs d'échelle se coller su rla muraille devant vous, puis envoyez une quinzaine de massiers en les séparant en deux groupes. Faites progresser un groupe sur l'ouest, et un autre sur l'est en dégommant quelques archers pour permettre à vos archers et à vos arbalétriers de venir sans problème se poser sur une tour de guet. N'envoyez pas trop loin vos massiers, et dépêchez-vous de les ramener près de vos archers, car ceux-ci tireront sur un groupe de lanciers qui décideront de tuer vos forces. Vous devrez donc protéger vos troupes avec vos massiers.

C'est maintenant que vous entrez dans la phase la plus difficile de la partie, celle où vous devrez nettoyer l'intégralité du premier bloc défensif. Or, vous remarquerez bien vite un surplus d'archers vers le nord. Il doit vous rester environ une trentaine de massiers. Vous devrez ici coordonner un assaut mélangeant les lanciers et les massiers en restant impérativementsur la muraille. En gros, ordonnez aux massiers de nettoyer le toit d'une tour de guet et aux lanciers de nettoyer la tour de guet suivante. Positionnez ensuite vos archers et vos arbalétriers, et progressez avec votre centaine de fantassins jusqu'au nord du bloc défensif, là où se tient une tour ronde, deux tours de guet et une entrée principale bourrées d'archers. Laissez vos archers et arbalétriers en retrait, et essayez d'aller le plus vite possible dans le nettoyage du bloc défensif.

Regroupez vos forces ici
Regroupez vos forces ici

J'avais à vrai dire lancé une attaque par l'ouest, mais je réalise que le mieux est sans doute d'aller vers l'est. L'objectif est en effet de réunir tous vos arbalétriers, archers, massierset lanciers sur la tour ronde de l'ennemi, d'où les archers pourront larguer un torrent de flèches sur les archers du second bloc défensif. C'est à vous de voir. Le problème est que vos arbalétriers attireront la foudre des chevaliers. Vous devrez donc fuir vers vos spadassins et vos piquiers pour tuer les chevaliers, en essayant de les amener un par un. Rassurez-vous, les archers nettoieront vite le second bloc défensif. Depuis la tour ronde, ils ne parviendront cependant pas à tuer les quelques archers se trouvant sur l'est.

Une autre méthode consiste tout simplement à déplacer les piquiers et les spadassins sur l'étage inférieur de la tour ronde. Il est à noter que vous devrez aussi combattre quelques piquiers. Pour ma part, j'ai d'abord réussi à me débarrasser des chevaliers en les attirant au point de départ, puis j'ai ensuite amené tout ce qu'il me restait sur la tour ronde.

La partie est encore loin d'être finie, et j'espère ne pas vous avoir perdu. Il s'agit eng ros d'essayer de nettoyer le second bloc défensif le plus vite possible en centrant vos forces sur la tour ronde pour vous attaquer au second bloc. Ceci fait, ramenez toutes vos troupe en arrière pour vous attaquer au second groupe de lanciers, qui pourrait bien devenir embêtant par la suite. Utilisez cette fois-ci les piquiers et les spadassins pour protéger le peu d'archers et d'arbalétriers qu'il vous reste.

Détruisez ce corps de garde avec votre bélier
Détruisez ce corps de garde avec votre bélier

Allez ensuite par l'est sur la tour de guet se trouvant au nord-est pour pouvoir tuer les derniers archers. A ce stade, j'ai perdu tous mes archers sans réellement parvenir à tuer les derniers archers de l'adversaire situés au sud de son dernier bloc défensif. Envoyez ensuite le bélier démolir l'entrée principale en vous méfiant des rondins de bois de l'adversaire.

Repliez ensuite rapidement votre bélier, à moins que vous n'ayez tué les archers sur la tour de guet au sud-est de la défense de l'ennemi. Il faudrait en effet maintenant raser le petit corps de garde de l'ennemi, mais en y allant tête baissée, vous vous attirerez la foudre des piquiers ennemis. Pour cela, il va falloir ruser. Envoyez auparavant tous vos porteurs d'échelle. Les piquiers sortiront pour faire le ménage, et vous pourrez pendant ce temps vous attaquer au petit corps de garde ennemi. J'ai ainsi réussi de peu à leur raser, avant que les piques de mes ennemis ne me démolissent mon arme. Soyez rapides, et attaquez au bon moment, d'autant plus que d'autres groupes de piquiers viendront aider.

C'est maintenant l'heure du pile ou face. Lancez absolument toutes vos forces à l'assaut du Donjon ennemi, en fuyant le combat contre les piquiers ennemis avec vos propres piquiers et spadassins. Misez tout sur les spadassins, et montez en force. Les spadassins du seigneur partiront à votre rencontre. S'il vous reste des piquiers, retenez les fantassins ennemis pendant que vos spadassins attaqueront en force le Seigneur, ou bien laissez un ou deux spadassins en retrait pour contenir les ennemis le temps de massacrer le seigneur. Foncez sur lui sans vous préoccuper des archers ennemis, et priez pour le massacrer.


Lien de téléchargement

Tour de Londres

Défense

Enflammez les tranchées enflammées pour essayer de tuer de nombreux ennemis
Enflammez les tranchées enflammées pour essayer de tuer de nombreux ennemis

Vous contrôlez cette fois-ci un château extraordinairement puissant, doté de multiples balistes, de deux épaisses murailles, et d'une série de tours rondes. De plus, le château est partiellement entouré de douves, des rondins de bois se dressant là où il n'y a pas de douves. Vous disposez d eplus de nombreuses tranchées de brai, de multiples archers, et d'un superbe Donjon, le plus grand de la série.

Commencez par regrouper les archers qui sont tout à l'est sur le Donjon, puis réunissez par la même occasion les lanciers et les piquiers sur le toit du Donjon. Regroupez dans les tours les archers et arbalétriers qui se trouvent sur les murs, puis préparez-vous à un siège épique. Vous pouvez également au passage amener les archers se trouvant sur les deux tours rondes du sud sur le toit de votre Donjon.

L'ennemi commencera par envoyer quelques catapultes pas bien méchantes. Concentrez le tir de vos archers sur elles et n'hésitez pas à faire brûler quelques tranchées de brai pour vous débarrasser d'elles. L'ennemi lancera ensuite le gros de son armée.

L'ennemi va donc attaquer en puissance, n'hésitant pas à sacrifier ses lanciers et marins pictes pour combler vos douves, tandis que les archers se positionneront au-dessus de tranchées de brai, dans l'alignement de vos rondins de bois. Ne leur faites bien entendu aucun cadeau.

En définitive, la bataille risque de terminer sur le donjon
En définitive, la bataille risque de terminer sur le donjon

N'oubliez pas que vous disposez de balistes qui ne tireront pas sur les ennemis, à moins que vous ne le leur ordonniez en sélectionnant les cibles. Théoriquement, les piquiers et les spadassins ennemis n'iront pas vers ces tours rondes, et convergeront le plus vite possible vers le Donjon. Essayez de faire brûler les tranchées de brai, mais pour ma part, les archers disposant de brasiers s'étaient tous faits tuer. Que vous le vouliez ou non, la partie se jouera encore une fois sur le toit du Donjon.

Il est à noter que l'ennemi utilisera un bélier pour raser votre petit corps de garde puis l'entrée principale. Ce bélier ne présente pas de réel danger puisque les porteurs d'échelle se seront déjà assurés de tracer une voie royale pour les fantassins.

Comme d'habitude, le final se jouera donc au fond du fond, sur le toit du Donjon. Vous devez disposer d'une cinquantaine d'archers sur les tours, mais ceux-ci ne tirent pas sur les spadassins ennemis dès qu'ils ont posé le pied sur la surface du toit. Il faut en effet sortir vos archers de leurs tours et les mettre à la surface du toit pour qu'ils puissent décocher leurs flèches sur les ennemis. Essayez d'encercler ces derniers en attaquant de tous les côtés, mais sachez que vous devez impérativement disposer d'un tir d'archers, car vos spadassins ne seront pas assez forts pour anéantir la masse de spadassins sans un appui fourni par les archers. Vous gagnerez donc de justesse.


Attaque

Contournez les défenses ennemies
Contournez les défenses ennemies

Un minimum de stratégie et de ruse sont requis ici pour parvenir à tuer le seigneur de la Tour de Londres. Vous disposez d'une bonne armée de siège, mais attaquer par le devant comme l'ont fait les ennemis lors de la défense du château équivaudrait à un suicide collectif.

Attaquer par le front étant théoriquement impossible, le mieux est donc de frapper par derrière. L'armée ennemie est en effet surtout concentrée sur le devant, mais il y a très peu de troupes derrière. Vous devez donc vous assurer de la démolition des deux tours rondes équipées de balistes à l'aide de vos trois catapultes et du chat. Pour cela, avancez vers la colline au nord-est en longeant le bord nord de la carte avec vos catapultes et votre chat.

Chargez !
Chargez !

Allez à l'extrême coin nord-est de la carte, et descendez sur le sud, puis allez sur la gauche. L'objectif est de parvenir à démolir la tour ronde la plus à droite sans que la baliste de l'autre tour ronde ne puisse vous tirer dessus. Le chat est une protection suprême contre les balistes, et vous parviendrez à démolir sans subir trop de pertes cette première tour ronde. Essayez également de dégommer les archers se trouvant sur la première rempart.

Il ne reste plus ensuite qu'une dernière tour ronde, plus coriace à avoir. Vous devrez en effet quitter la colline, et vous approcher des douves pour pouvoir lui tirer dessus. Le problème est que les archers de la tour ronde pourront aussi tirer dans le tas, et qu'il faudra par conséquent être rapide. Pour ma part, j'ai visé avec mes catapultes juste à côté de la tour ronde, et j'ai perdu quelques secondes le temps que les catapultes explosent les murs. A la fin du duel, il ne me restait plus qu'une catapulte qui avait miraculeusement survécu. Assurez-vous qu'il vous reste au moins une catapulte.

Il est maintenant temps de passer à l'assaut. Envoyez tous vos fantassins sur le Seigneur, mais servez-vous de vos archers comme diversion en les mettant sur la muraille juste à côté du Donjon ennemi. En faisant cela, les archers situés sur le Donjon tireront sur vos archers, laissant tranquille vos fantassins.


Lien de téléchargement

Wartburg

Défense

Vous contrôlez un redoutable château, divisé en trois parties s'étendant du sud au nord. La première partie comprend une baliste et un rondin de bois, et a de plus l'avantage d'être situé en hauteur. Cependant, les trois blocs défensifs qui forment la redoutable défense de Wartburg ne sont pas très solides, et l'ennemi attaquera comme d'habitude en force.

Les ennemis seront très nombreux
Les ennemis seront très nombreux

Vous pouvez utiliser dès le début votre rondin de bois, c'est-à-dire que le camp de siège apparaîtra.

Sans attendre l'arrivée de leur bélier ou d'autres porteurs d'échelle, les lanciers et les massiers se rueront vers le second bloc défensif. N'hésitez pas à faire parler le feu, qui est souvent un argument de poids dans toute discussion corsée. Cependant, les porteurs d'échelle ne tiendront pas à venir, de même que le bélier, qui a réussi à transpercer mon entrée principale sans trop grand problème.

Bien sûr, avant l'assaut, n'oubliez pas de replier vos piquiers et vos lanciers dans le dernier bloc défensif, en mettant les lanciers et les piquiers sur le rempart, d'où ils pourront repousser les échelles ennemis. L'ennemi mettra en effet un certain temps à avancer vers le troisième bloc défensif, et les spadassins ennemis ne pourront pas faire grand chose si vous repoussez les échelles, à part tourner en rond en se faisant massacrer par vos archers.

Vous parviendrez ainsi à repousser l'assaut sans subir trop de dégâts. Le problème vient maintenant des archers ennemis. Il reste encore à savoir s'il s'agit d'un réel bogue ou pas. Contre eux, et bien, c'est la chance qui fera pencher la balance en votre faveur. Les archers ennemis sont en effet nombreux, et si vous ne parvenez pas à les tuer en envoyant d'un coup toutes vos forces assiéger l'une des deux tours de guet, il faudra recommencer la partie en s'assurant de tuer le plus possible d'archers ennemis durant le siège.


Attaque

Attaquez par le sud la première cour ennemie
Attaquez par le sud la première cour ennemie

Contrairement à ce qu'il peut sembler, l'attaque de Wartburg sera relativement facile, ce qui est du en partie grâce aux célèbres catapultes, véritables bijoux de la technologie médiévale. La seule véritable difficulté consistera à prendre le premier bloc défensif ; les deux autres s'effondreront sans problème sous les rires de l'assistance.

Utilisez les catapultes pour affaiblir Wartburg
Utilisez les catapultes pour affaiblir Wartburg

Pour prendre le premier bloc défensif, sacrifiez quelques porteurs d'échelle en les mettant sur le sud du bloc, près de la tour de guet comprenant une baliste, puis montez à l'abordage avec une vingtaine de massiers. Vous pouvez à la rigueur envoyer tous vos massiers. Envoyez cependant immédiatement après avoir envoyé les massiers vos archers en leur ordonnant de se poser sur la zone sud du rempart, d'où ils pourront tirer sur les archers se trouvant sur le petit corps de garde au nord. Entre-temps, les piquiers ennemis au sol monteront tuer vos forces. Servez-vous rapidement des massiers pour nettoyer la tour de guet comprenant la baliste, mais aussi le petit corps de garde à côté du rondin de bois de l'ennemi. En outre, vous pouvez envoyer dès que vous serez sur les remparts trois massiers s'attaquer à la tour de guet qui se trouve sur la droite. L'objectif est ensuite de charger les piquiers ennemis avec les massiers restants pour protéger vos archers.

Placez les archers sur cette tour pour attaquer les ultimes défenseurs
Placez les archers sur cette tour pour attaquer les ultimes défenseurs

C'est maintenant que la partie s'améliore. Utilisez vos catapultes pour raser le rondin de bois et votre bélier pour balayer le premier petit corps de garde. Avancez ensuite vos catapultes et collez-les à la muraille près du second petit corps de garde au nord. De là, vous pourrez dégommer l'entrée principale de l'ennemi en visant devant elle. Au passage, dégommez le plus possible de fantassins.

Vous pouvez ensuite utiliser le bélier pour raser le deuxième petit corps de garde. Essayez de tuer le plus de fantassins ennemis, et n'hésitez pas à avancer (mais pas trop non plus). Votre objectif est de nettoyer le second bloc défensif de ses piquiers et lanciers, ainsi que de démolir la tour de guet se trouvant devant vous. Vous l'aurez en appliquant la même méthode que contre l'entrée principale de l'ennemi.

Il est maintenant temps de porter le coup de grâce ! Utilisez vos porteurs d'échelle pour mettre vos archers sur la dernière tour de guet de l'ennemi, et envoyez tout le reste de vos forces pour tuer le seigneur, concluant cette partie.


Lien de téléchargement

Warwick

Défense

L'attaque ennemie comprendra bon nombre d'archers
L'attaque ennemie comprendra bon nombre d'archers

Vous êtes aux commandes d'un puissant château solidement implanté à côté d'une rivière. Warwick est hérissé de tours, dispose d'une baliste et de douves. Le coeur du château est de plus tapissé de tranchées de brai, et le château est lui-même coupée en deux parties. Le point faible du château vient d'une rupture des douves au niveau d'une petite muraille en bois ; c'est donc par là que les ennemis attaqueront.

Au début, commencez par regrouper tous les spadassins et piquiers sur le toit du Donjon, et mettez vos deux chevaliers au pied du Donjon. Réunissez également tous les archers du sud au nord, et n'hésitez pas à peupler les tours rondes du nord, notamment la tour ronde à l'extrême est du château.

Les armes de siège de l'ennemi ne seront pas très importantes dans cette partie. Votre baliste sera peu utile, et je n'ai aps réussi à utiliser les tranchées de brai durant le siège. Quoiqu'il en soit, les archers commenceront par nettoyer les deux tours rondes derrière (ou devant selon l'angle de vue) le rempart de bois. Ce dernier sera rapidement démoli, et les marins pictes commenceront à combler inutilement les douves en attendant l'arrivée des porteurs d'échelle.

Regroupez vos forces sur cette tour
Regroupez vos forces sur cette tour

Les archers ennemis se décaleront vers l'ouest, et pourront être facilement dégommées par vos propres archers. Je conseille en effet de laisser une petite dizaine d'archers sur votre petit corps de garde, justement pour dégommer les archers ennemis.

Les ennemis commenceront par essayer de nettoyer vos tours rondes. Ils s'attaqueront normalement peu aux tours rondes de l'ouest, plongeant vers votre petit corps de garde sans s'aventurer dans la cour centrale, se contentant de passer par le mur. Leur objectif est de prendre votre petit corps de garde. Mettez-vous donc vos archers au sud près des brasiers pour pouvoir vous servir des tranchées de brai. J'avais, pour ma part, disposé deux archers près d'un brasier, mais, suite à un bogue inexplicable, ces deux troupes se sont retrouvées complètement paralysées, et donc inutiles.

Les ennemis passeront donc en masse par le petit corps de garde. Dès que possible, reprenez ce dernier pour stopper l'infiltration. Cela dit, les ennemis auront du mal à passer vos deux chevaliers. Les ennemis seront considérablement affaiblis, et les chevaliers sont efficaces. De plus, il vous reste derrière vos spadassins contre les spadassins de l'ennemi qui parviendront à vous passer.


Attaque

Utilisez les tours pour prendre Warwick
Utilisez les tours pour prendre Warwick

Le siège de Warwick ne sera pas plus difficile que sa défense. Comme vous l'avez compris, la faiblesse du château ennemi provient du trou entre les douves. Utilisez vos catapultes pour pouvoir non seulement pulvériser le rempart en bois, mais aussi les deux tours rondes de l'ennemi en visant au sol, à côté des tours rondes. Vous affaiblirez ainsi considérablement la défense ennemie.

Le rôle des catapultes se trouve ensuite un peu atténué. Si le coeur vous en dit, dégommez quelques archers, mais ne vous attaquez pas trop vers le sud. En effet, vous risquez d'arriver dans le champ de tir de la baliste, et vous aurez de plus besoin du mur intact. Envoyez en effet une dizaine de porteurs d'échelle sur ce mur (en vous méfiant du rondin de bois et du déversoir à pierres), puis chargez avec tous vos massiers, lanciers et archers. Collez les archers sur la tour ronde la plus proche et nettoyez les autres tours rondes ainsi que l'entrée principale avec vos fantassins. Ramenez ensuite les survivants pour protéger vos archers d'un groupe de spadassins ennemis qui marchera sur vous.

Il faut maintenant s'occuper de détruire le petit corps de garde ennemi. Déplacez pour cela vos catapultes derrière le mur, d'où elles seront protégées des archers. Soyez donc rapides, ou bien servez-vous préalablement des mantelets, car les archers ennemis auront tout le temps de leur tirer dessus. N'hésitez pas à vous venger sur eux, et à tirer sur les fantassins (notamment les chevaliers ennemis). Ceci fait, foncez dans le tas, et envoyez rapidement les chevaliers pendant que vos fantassins combattront les fantassins ennemis. Les chevaliers sont surpuissants et tueront sans peine le seigneur ennemi.


Lien de téléchargement

Windsor

Défense

Il sera difficile d'empêcher les ennemis de passer
Il sera difficile d'empêcher les ennemis de passer

La défense de Windsor sera assez aisée. Comme vous le voyez, le château est divisé en deux parties : la ville au sud, et des jardins au nord. C'est une petite armée qui vous assiège, mais vous avez également une petite défense, aussi amenez les archers situés sur les murs au nord sur les tours et entrées principales se trouvant au sud, là où l'ennemi attaquera avec rage.

L'ennemi fera un camp de siège, où il sortira des tours de siège, des porteurs d'échelle, et bien entendu un bélier. Il attaquera cela dit assez rapidement, envoyant toutes ses troupes, archers et massiers en première ligne. Vous pourrez donc sans problème massacrer toute cette racaille, mais les porteurs d'échelle ne sont pas loin, et permettront aux spadassins et aux trois chevaliers ennemis de passer. Auparavant, réunissez bien entendu tous vos piquiers et spadassins au sommet de la grande tour, où se tient votre seigneur.

Comme vous l'avez remarqué, des fosses empoissées se dressent tout autour de votre grande tour. Utilisez les archers situés sur le petit corps de garde à côté de la grande tour pour les enflammer, afin de diminuer la vie des chevaliers et spadassins qui se rueront chez vous. Encore une fois, le final se jouera sur le toit, et vous parviendrez à éliminer l'attaque ennemie.


Attaque

Il faudra passer par cette position
Il faudra passer par cette position

L'ennui dans cette partie, c'est que vous ne disposez pas de catapultes, et que l'ennemi dispose d'une baliste, ainsi que de nombreux archers. Vous disposez ainsi de deux tours de siège qu'il faudra utiliser judicieusement en faisant appel à un minimum de stratégie.

Vous disposez ici de très peu de troupes ; les lanciers ne serviront de plus à rien dans la méthode décrite ci-dessous pour prendre Windsor. Le mieux est de frapper par le nord. Vous aurez en effet remarqué que le château de Windsor est découpé en deux parties, et que la partie au nord comprenant des jardins est bien moins défendue que celle au sud ; c'est le point faible du château. Longez le bord de la carte avec vos tours de siège. les tours de siègesont assez capricieuses, il faudra choisir un endroit judicieux où elles pourront passer à l'abordage.

Privilégiez les tours de siège aux porteurs d'échelle ; plus résistantes, elles permettent de plus à vos troupes de monter plus rapidement sur la muraille ennemie.

Utilisez vos archers pour tuer les ennemis
Utilisez vos archers pour tuer les ennemis

Ceci fait, il faudra agir rapidement. Il n'est pas très prudent d'envoyer tout de suite vos archers et arbalétriers ; commencez par un nettoyage avec votre vingtaine de massiers. Tuez les quelques archers et arbalétriers au nord, et essayez d'endommager le groupe d'archers se trouvant près du brasier, en sachant que vous avez très peu de chance d'en tuer n'en serait-ce qu'un.

Tuez le seigneur ennemi avec vos chevaliers
Tuez le seigneur ennemi avec vos chevaliers

Après cela, passons à la seconde partie du programme. Envoyez vos archers et vos arbalétriers sur la muraille pour en finir avec le groupe d'archers autour du brasier. Ne les descendez trop pas, car ils sont susceptibles de se faire tirer dessus par les archers réunis sur l'entrée principale. Mettez-les ensuite au nord, et laissez-les comme ça.

La partie est maintenant presque finie ; nous allons passer au point chaud qui nécessitera un peu de chance. Utilisez maintenant votre groupe de spadassins, en cherchant à nettoyer l'entrée principale ennemie, puis la tour de guet juste à côté, mais après, repliez-les ! Pourquoi ? Et bien, la baliste ennemie est susceptible de tous les tuer en un coup, et vous en aurez besoin contre le seigneur ennemi.

Une fois ceci fait, envoyez le bélier démolir l'entrée principale de l'ennemi. Pendant ce temps, déplacez vos archers vers l'ouest, jusqu'à pouvoir tuer les archers ennemis positionnés à côté de la grande tour, près d'un brasier. Dès qu'ils seront morts, vous pourrez envoyer vos chevaliers, ainsi que vos spadassins, en fuyant avec les chevaliers le combat contre les chiens, pour pouvoir ensuite les tuer à l'abri dans la grande tour.

Si vous êtes prudents, vous pouvez essayer d'utiliser vos lanciers pour éloigner les dangereux fantassins protégeant le Seigneur ennemi. Avec vos trois chevaliers, il sera en effet très juste de tuer les piquiers et spadassins protégeant le seigneur ennemi, puis ce dernier. J'ai pour ça été soutenu par six spadassins, ce qui m'a permis de tuer sans problème le seigneur ennemi, concluant la partie.


Lien de téléchargement

Remarque

Toute cette solution, y compris les vidéos et les screens indiqués, proviennent d'une solution que j'ai écrite sur un forum spécialisé sur les Strongholds, Stronghold French Heaven. Vous y trouverez plus de screens pour chaque solution. J'ai en effet, pour éviter de déformer les pages avec des centaines de screens, procédé à des choix, n'essayant de montrer que les screens les plus représentatifs. Vous y trouverez cependant également les commentaires et remarques éventuelles d'autres joueurs, qui peuvent vous aider en éclairant certains aspects de la map que je n'avais pas forcément retenu en faisant la solution, et enfin des maps supplémentaires pour prolonger l'expérience de jeu.

~ Barbarius ~

Outils personnels
    Toutes les astuces, les trucs, les tips et les soluces sont sur wikiastuces.fr