Stronghold Crusader sur PC - Campagnes historiques

Un article de WikiAstuces.fr.

Menu:

Stronghold Crusader (PC)
Stronghold Crusader (PC)

Étant plus un entraînement qu'un véritable défi, les quatre campagnes historiques de Stronghold Crusader permettent d'apprendre et d'utiliser les multiples ficelles du jeu, et de bien se préparer aux escarmouches de la Piste du Croisé. Elles retracent historiquement, à l'exception de la dernière campagne, les trois premières croisades ayant opposé les chevaliers venus d'Europe aux forces sarrasines.

Sommaire

Campagne historique n°1 - L'appel aux armes

Nicée, arrivée en Terre sainte

Stratégie

Dès que votre économie fonctionne, commencez à vendre des pierres et des pommes pour accumuler de l'or.

Conseils

  • Si vous placez votre grenier sur l'oasis, cela accélère la production de pommes.
  • Augmentez vos rations et vos impôts pour gagner plus d'or.

Cheminement

OBJECTIF 1 – Éliminer les unités ennemies

Massacrez les frondeurs ennemis avec vos archers
Massacrez les frondeurs ennemis avec vos archers

Le tout premier niveau des campagnes historiques, et en somme, aussi le premier niveau de Stronghold Crusader, ne s’impose pas comme une montagne insurmontable de difficulté. Dans cette bataille, il existe en réalité deux objectifs, même si le tutorial ne vous en donne qu’un. Il s’agit là de simple logique : comment amasser de l’or sans village ? Et pour obtenir le village, qui est plus en ruines qu’autre chose, il vous faudra tuer les unités ennemies.

Cependant, la défense ennemie est faiblarde ; les murs sont pulvérisés, et il n’y a que dix frondeurs pour la défendre. Vous disposez de nombreux archers et d’un chevalier, mais il ne sera pas vraiment utile.

Pour commencer, sélectionnez les archers et envoyez-les attaquer l’ennemi.

Ayant une bien plus grande portée de tir que les frondeurs, les archers vont sans problème les tuer. Massacrez donc les dix ennemis présents pour vous approprier le château. Il faut maintenant le reconstruire.


OBJECTIF 2 – AMASSER 450 OR

La pierre est un excellent moyen de gagner de l'or
La pierre est un excellent moyen de gagner de l'or

Peu de choses sont disponibles pour augmenter votre coffre, désespérément vide. Pour l’instant, commencez par placer le grenier près du petit oasis à droite et à l’entourer de postes de chasses. Placez ensuite des postes de bûcherons en essayant de ne pas trop empiéter sur l’oasis, et tentez ensuite de placer quelques pommeraies. Ces fermes prenant énormément de place, vous ne devriez pas pouvoir en construire beaucoup. Il vous faudra peut-être construire une masure. Attendez ensuite que le bois arrive.

Une fois que du bois est arrivé dans votre réserve, construisez des carrières sur le gisement de pierre disponible à l’ouest. N’oubliez pas de construire aussi au moins un longe à bœufs pour chaque carrière. Progressivement, il faudra augmenter ce nombre. Pour savoir s’il faut augmenter les longes à bœufs ou pas, regardez le stock de pierres disponible sur chacune des réserves des carrières. Ou tout simplement, regardez si les ouvriers dans la carrière travaillent ou pas. S’ils ne travaillent plus, c’est qu’il n’y a plus de place dans leur réservoir, parce qu’il n’y a pas assez de longes à bœufs. Améliorez le rendement en construisant de nouvelles longes à bœufs à côté du réservoir plein, car il se peut que l’ouvrier prenne la pierre d’un autre réservoir.

Lorsque la pierre arrivera dans votre réserve, revendez-là via le marché. Un autre moyen de se faire de l’or est d’utiliser les impôts, à partir du manoir. Pour cela, allez dans le grenier, et s’il y a beaucoup de nourriture, passez en « Rations supplémentaires » ou au mieux en « Double-rations ». Vous aurez donc un bonus de popularité de +4 ou +8 dans le meilleur des cas. Mettez alors les taux d’impositions en conséquence : -4 ou -8. Bien entendu, plus il y aura de population, plus vous gagnerez d’or. Mais plus la nourriture partira vite.

En passant la vitesse du jeu à 90, vous obtiendrez vite la somme requise, terminant ainsi cette première mission.

Lien de téléchargement

Héraclée, voyage vers le sud

Stratégie

Vous devez trouver le bon équilibre entre la production de pains et la production de lances.

Conseils

  • Trois fermes céréalières et un moulin peuvent produire suffisamment de farine pour environ 8 boulangeries, pour autant que vous les placiez bien.
  • Essayez d'utiliser quelques groupes de lanciers pour encadrer les archers montés.
  • Si vous supprimez toute consommation de pain, vous atteindrez bien plus vite votre objectif.

Cheminement

La partie a à peine commencé que la sècheresse a fait flamber deux fermes à blé. Il est plus prudent de les supprimer dès le début, afin d’empêcher un incendie général.

S'il y a trop de farine qui s'entasse dans la réserve, mais pas assez de farine, rajoutez un second moulin
S'il y a trop de farine qui s'entasse dans la réserve, mais pas assez de farine, rajoutez un second moulin

Il s’agit maintenant d’acquérir le nombre de pain requis. Pour cela, reconstruisez quelques fermes à blé, et créez rapidement un moulin qui traitera le blé pour en faire de la farine. Il faut alors construire des ateliers de boulangerie qui transformeront la farine en pain pour la stocker dans le grenier. Simple, non ? Sachez cependant qu’il ne faut pas construire des dizaines et des dizaines de moulins, un seul suffit pour le moment amplement. Faites cependant beaucoup de boulangeries.

N’oubliez pas de construire aussi un atelier d’archerie, et une caserne (vous avez normalement juste le nombre de pierre requise), et donc une armurerie. S’il vous reste encore du bois, construisez quelques postes de bûcherons. Attendez maintenant un arrivage de bois pour continuer à vous développer.

Avec le nouvel arrivage, construisez de nouveaux ateliers ; vous aurez besoin de soldats, car les Turcs vous rendront des petites visites, par groupes d’archers montés qui chercheront en priorité à tuer vos fermiers.

Lorsque les archers montés viendront attaquer, envoyez les lanciers ou le Seigneur attaquer, en les attaquant de loin à l’aide des archers
Lorsque les archers montés viendront attaquer, envoyez les lanciers ou le Seigneur attaquer, en les attaquant de loin à l’aide des archers

N’oubliez pas de construire un second grenier à côté du premier. Un grenier normal ne peut contenir que 250 rations, et vous devez en produire 300.

Les ennemis ne tarderont pas à venir vous rendre visite. Comme dit précédemment, ils n’ont pas vraiment de stratégie, si ce n’est tenter de bloquer votre économie en tirant tout azimut sur tout ce qui bouge.

Le problème avec ces ennemis est qu’ils ne s’arrêteront jamais, alors que vos archers sont fixes. En somme, il vous faudra un grand nombre de troupes. Quelques archers seulement ne suffiront pas.

Pensez aussi à faire des lanciers, et à les envoyer aux basques des archers montés. La meilleure stratégie à adapter ici est de les ralentir à l’aide des lanciers pour que les archers les tuent. Si toutes vos troupes se sont fait tuer, envoyez carrément le Seigneur, pratiquement insensible aux flèches ennemies. Il massacrera sans problème les archers montés avec son énorme hache. Vous avez ainsi un joker inébranlable contre ces groupes d’ennemis, tout du moins pour cette mission.

Avec tout le bois, intensifiez prioritairement vos ateliers, mais faites attention à ne pas vous ruiner. Quand il ne vous restera que 200 pièces d’or environ, cessez de créer des ateliers, et augmentez soit le nombre de boulangeries s’il y a beaucoup de farine (c’est le cas le plus probable), soit le nombre de moulins s’il y a beaucoup de blé, ou soit le nombre de fermes à blé s’il n’y a pas de blé dans la réserve.

Vous obtiendrez ainsi rapidement les 300 Pain requis.

Lien de téléchargement

Antioche, le contre-siège

Stratégie

Vous devrez utiliser la religion pour rendre vos gens heureux.

Conseils

  • Utilisez les chapelles et les demi-rations pour économiser la nourriture.
  • Limitez la taille de votre population ou vous subirez la famine.
  • Utilisez spadassins et archers en nombres équivalents pour défendre votre château.

Cheminement

Le premier véritable combat de siège traditionnel du Moyen-Âge va maintenant commencer. J’entends par là des attaques de châteaux-forts, une armée d’attaque contre une armée de défense. Vous êtes ici dans la position de la défense, et la situation n’est pas rose.

Il vous sera difficile de faire mieux au début que 4 pommeraies
Il vous sera difficile de faire mieux au début que 4 pommeraies

L’oasis est minuscule, vous ne pouvez pas produire de pierre, et devrez donc agir avec peu de ressources. Une mission assez irritante, à vrai dire. De plus, vous ne pouvez faire que des pommeraies. Economisez de la place sur l’oasis en construisant des postes de bûcherons tout autour de l’oasis, hors de la verdure, de manière à ne pouvoir mettre que des pommeraies sur la verdure.

Avec les 20 Pierre, vous ne pouvez pas faire grand-chose. Comme il est impossible de faire des murailles, réparez soit une des tours soit le grand corps de garde. Si vous avez compris le principe, il faudra à tout prix empêcher les ennemis de faire des brèches dans votre muraille.

Pour le moment, faites des ateliers d’archerie en dépensant tout le bois de départ. Dès le prochain arrivage, commencez la construction d’ateliers du tourneur de perches. N’essayez pas de créer des spadassins européens, ils sont certes terriblement efficaces mais coûtent énormément cher. Placez les archers sur les tours de guet. En général, les ennemis attaqueront par le nord-ouest ou le nord-est. Concentrez donc vos archers sur les tours de guet de nord-ouest et de nord-est.

Essayez de ne pas avoir une trop forte population, car cela s’en ressentira sur la nourriture. Tentez de rester en « Rations normales » et de vous servir de la religion pour faire des impôts, et gagner un peu d’or. L’or devrait en effet aussi poser des soucis. En fait, c’est plus sur la gestion que cette mission est délicate, pas tant sur l’attaque.

La religion est une technique de rapporter de la popularité peu fiable. Il faut déjà faire beaucoup de chapelles, qui coûtent beaucoup d’or, et l’or sera très précieux ici. Peu fiable car le bonus de popularité varie constamment. Je n’aime pas trop utiliser la religion pour pouvoir faire des impôts, mais ici, il faudra faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ne vous attendez pas à rouler sur l’or.

Ici, le bois n’aura qu’une seule utilité : construire des ateliers. En effet, il y a peu de fermes à placer, et si vous avez construit de nombreux postes de bûcherons, il faudra bien vous servir du bois disponible. Il ne reste que la construction d’ateliers. L’or risque cependant de poser quelques restrictions. Comme à la mission précédente, concentrez-vous plus sur la création d’ateliers d’archerie que sur ceux de tourneurs de perches.

La première vague ennemie, sans grand danger
La première vague ennemie, sans grand danger

La première attaque ennemie ne tardera pas vraiment. Votre bras droit vous préviendra assez rapidement de l’arrivée d’un petit groupe d’ennemis, heureusement pas très méchants.

Elle sera constituée essentiellement de frondeurs et d’archers arabes qui viendront directement s’attaquer à vos archers. Pendant ce temps, les spadassins arabes chercheront à raser les constructions extérieures : postes de bûcherons ou mines de fer. Théoriquement, ils s’attaqueront après à votre muraille, pas aux pommeraies. Théoriquement…

Vos archers devraient réussir sans problème à tuer les ennemis sans grand dégât. Lorsque les spadassins arabes convergeront vers vos murailles, utilisez vos lanciers pour les intercepter. Au début, il n’y en a que deux. Le groupe de lanciers disponibles au départ, aidés par le tir des archers, les stoppera sans problème.

Après cet assaut, continuez à vous développer. Comme je l’ai déjà dit, cherchez surtout d’abord à remplir les tours de guet d’archers et remplissez ensuite les murs si vous avez du surplus de troupes. Le mieux est de les positionner sur la section nord de la muraille.

Les attaques ennemies qui viendront suivront toujours la même tactique, mais il y aura de plus grand nombre de soldats, jusqu’au combat final contre une petite armée. Entre-temps, vous devriez avoir construit une petite armée de défense. Ainsi, vous gagnerez cette troisième mission.

Lien de téléchargement

Krak des chevaliers, le siège d'Arqua

Stratégie

Mettez en place votre défense et votre production alimentaire, puis commencez la production de bière.

Conseils

  • Si vous construisez votre donjon sur le côté droit de la colline, près de l'oasis, la production de houblon en sera accélérée.
  • Laissez beaucoup d'espace entre les bâtiments pour empêcher toute propagation d'un éventuel incendie.
  • Évitez de construire des auberges ou vous consommerez toute la bière que vous avez emmagasiné

Cheminement

La colline est sans conteste le meilleur endroit où vous développer
La colline est sans conteste le meilleur endroit où vous développer

Dans cette quatrième mission, vous aurez tout à faire. En effet, il n’y a là rien de construit. Le défi est loin d’être insurmontable, tout du moins pour un vieux loup du désert comme moi, mais pour un débutant, vous allez sûrement éprouver quelques difficultés. Mais rien de bien dangereux, rassurez-vous.

Le mieux est de placer votre donjon en haut de la colline. Vous aurez donc deux entrées à défendre, car les ennemis viendront, par vagues de plus en plus puissantes.

Construisez rapidement au moins deux carrières pour pouvoir rapidement construire une caserne. Pour le moment, construisez quelques fermes à blé et des ateliers d’archerie. Il est plus sage de faire le houblon en dernier temps. Vous n’avez en effet pas de limite de temps, il est donc inutile de se presser. Revendez également les lingots de fer pour vous faire de l’or, et n’hésitez pas à lancer une production de fer en le revendant au marché pour vous faire de l’or. Le fer rapporte énormément d’or, mais la production est beaucoup moins rapide que pour la pierre.

Pour faire de la bière, attendez que les fermes à houblon amènent du houblon à la réserve, et construisez des brasseries qui feront de la bière. Simpliste, non ? Ne construisez surtout pas une auberge, car l’auberge utilisera la bière stockée dans votre réserve.

Il vous faudra également déboiser l’oasis pour pouvoir implanter des fermes. N’hésitez donc pas à construire de multiples postes de bûcherons.

Les nourritures dans le grenier s’épuiseront vite ; les pommes se mangent vite. Préparez-vous donc à rapidement construire le moulin et les ateliers de boulangerie qui suivront. Normalement, vous aurez rapidement du surplus de nourriture. N’hésitez pas à passer l’alimentation du grenier en « Rations supplémentaires » ou au mieux en « Double-rations » tout en mettant les taux d’impositions correspondant.

Les débuts de votre défense
Les débuts de votre défense

Avec tout le bois, intensifiez la production de pierre et de fer pour vous faire de l’or. Avec la pierre, ne la revendez pas tout de suite, mais construisez d’abord un petit corps de garde à chacune des sorties de la colline, avec des murailles autour pour bloquer l’entrée. Mettez également à chaque fois un escalier, petit outil qui peut s’avérer extrêmement utile. Essayez de faire tout cela avant la première attaque. Sinon, positionnez vos troupes sur la pointe sud de la colline.

La vitesse de votre développement dépendra uniquement du nombre de postes de bûcherons que vous construirez au début de la partie. N’hésitez pas à en placer une petite dizaine au cœur même de l’oasis pour avoir d’importants stocks de bois. Avec ce bois, construisez de nouvelles fermes à houblons, car le houblon arrivera certes avec une vitesse normale, mais en faible quantité.

Le premier assaut, un risque quasiment infime
Le premier assaut, un risque quasiment infime

La première attaque arrivera assez rapidement, mais vous n’aurez pas à craindre grand-chose. Les archers arabes s’attaqueront à vos fermiers, et les frondeurs à vos archers. Donc, en positionnant les archers près de l’oasis, vous ferez en sorte d’une pierre deux coups.

En théorie, vous devriez juste avoir le temps de fermer les deux issues avant l’assaut.

Ceci fait, les assauts ennemis se complèteront avec les spadassins arabes. Fidèles à leurs habitudes, ceux-ci s’attaqueront aux fermes ou à vos carrières, ou à vos postes de bûcherons. Vous pouvez lancer la production de spadassins européens pour défendre les fermes éloignées de l’oasis des spadassins arabes.

Pour améliorer votre défense, si vous avez beaucoup de pierre et suffisamment d’or, vous pouvez construire une série de tours de guet sur la pointe sud de la colline en mettant dessus des archers. Il faudra alors faire une muraille entourant les tours et un escalier.

Ceci fait, vous ne devriez plus vraiment avoir beaucoup de problème à amasser les 50 barriques de bière. Le temps passant, les assauts ennemis deviendront de petites armées de siège, et il vous faudra sans doute reconstruire les multiples fermes et postes de bûcherons qu’ils détruiront.

Lien de téléchargement

Jérusalem, l'assaut final

Stratégie

Si vous vous précipitez trop vite à l'intérieur, vos troupes finiront rôties par les lanceurs de feu sarrasins.

Conseils

  • Utilisez vos archers pour vous débarrasser des lanceurs de feu avant d'envoyer le reste de vos troupes à l'assaut.
  • Les lanceurs de feu ne peuvent attaquer que des troupes en terrain découvert et donc pas celles qui se tiennent sur les murailles.

Cheminement

Avant de tuer directement les lanceurs de feu, il faudra tuer les archers arabes de cette tour
Avant de tuer directement les lanceurs de feu, il faudra tuer les archers arabes de cette tour

La dernière mission de la première campagne historique. Vous avez combattu des armées d’invasion, que diriez-vous d’inverser les rôles, maintenant ? Et pour corser le tout, vous avez peu de temps. Heureusement, votre mission n’est pas de tuer toutes les unités ennemies, car il y en a beaucoup, juste de réussir à vaincre le seigneur ennemi, replié au fond de son château.

Commencez par sélectionner tous vos archers pour qu’ils tuent les lanceurs de feu de l’ennemi. Ces unités sont en effet extrêmement dangereuses, et peuvent réduire en charpie votre armée en aussi peu de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Une fois les lanceurs de feu morts, deux solutions se proposent à vous. Vous pouvez soit y aller rapidement en utilisant un beffroi sur le mur soit en envoyant vos chevaliers pour démolir le petit corps de garde de l’ennemi.

Une fois que vous vous êtes créés un passage, envoyez tous vos spadassins européens à l’assaut du donjon pour massacrer le seigneur arabe.




Lien de téléchargement

Campagne historique n°2 - La conquête de Saladin

Damas, l'assise du pouvoir

Stratégie

N'attaquez pas de front !

Conseils

  • Glissez vos troupes le long d'un des flancs de la forteresse et percez un trou dans la muraille avec le bélier.
  • Utilisez vos archers et vos frondeurs en un seul groupe combiné pour nettoyer un secteur du mur de ses défenseurs.

Cheminement

Bienvenue dans une nouvelle campagne historique qui, dès le premier niveau, donne le tempo. Les cinq missions à venir ne sont uniquement que de l’invasion. Vous devrez donc à chaque fois infiltrer des positions ennemies, sans pouvoir augmenter votre nombre de troupes. Maigre consolation, la situation est identique pour l’ennemi.

Cette campagne historique a donc pour but de vous faire découvrir les unités arabes, et l’atout de chacune des unités. Ici, c’est sans grande surprise que vous devrez reposer tous vos espoirs sur les frondeurs, qui sont en grand nombre, mais bien loin d’être suffisant pour prendre d’assaut les remparts de Damas. Il va donc falloir faire le stratège.

La solution est d’utiliser le bélier disponible, mais il se fera démonter par les archers arabes adverses. Il existe néanmoins une parade pour le protéger. Il faut se servir de vos archers arabes à vous, en les utilisant comme diversion pendant que le bélier s’attaquera directement à la tour carrée au sud du rempart. Oui, pas le simple mur, mais la tour toute entière ! Faites attention au placement du bélier, si vous le positionnez sur le flanc droit de la tour carrée, des spadassins arabes ennemis viendront le démonter. Il faut donc qu’il attaque le flanc gauche.

Il est fort probable que vous perdiez tous vos archers arabes. Il reste néanmoins une centaine de frondeurs. La tour s’effondrera donc.

Utilisez maintenant vos frondeurs. Envoyez pour cela tout le paquet sur l’ancien emplacement de la tour. Les spadassins arabes ennemis positionnés sur le corps de garde viendront vous attaquer. Les frondeurs n’en feront qu’une bouchée. Déplacez-les ensuite sur l’autre tour carrée pour vous débarrasser des archers arabes ennemis restants. Les frondeurs tueront alors les derniers spadassins arabes situés sur le donjon.

Lien de téléchargement

Kérak, la punition de Renaud de Châtillon

Stratégie

Vos assassins sont la clé de cette mission, alors utilisez-les avec sagesse.

Conseils

  • Faites-leur escalader le secteur non défendu des remparts qui donne sur le canyon, mais prenez garde aux spadassins !
  • Déplacez le reste de vos troupes en direction du corps de garde de manière à ce qu'elles l'atteignent en même temps que vos assassins sur le toit.
  • Envoyez vos frondeurs dans les tours sur la gauche et utilisez vos spadassins arabes pour liquider leurs homologues chrétiens.

Cheminement

Dans cette seconde mission, vous allez infiltrer une ville puissamment défendue, séparée en deux zones : le donjon, puissamment protégé, et la ville en elle-même, avec une défense moins coriace. Ici, vous allez devoir utiliser l’habileté des assassins à l’infiltration. Vous avez du temps, et il n’est pas ici nécessaire de tuer toutes les unités ennemies.

Trouvez le bon timing pour ne pas vous faire embrocher comme des poulets en atteignant le sommet
Trouvez le bon timing pour ne pas vous faire embrocher comme des poulets en atteignant le sommet

Il faut donc trouver une section de la muraille où les assassins ne risqueront pas de se faire transpercer la peau en montant. Cette position est plus au nord, sur une grande muraille où deux spadassins européens patrouillent. Il faudra choisir le bon moment pour monter. Attendez tout simplement que les spadassins européens aient fait quelques pas après être revenu du grand corps de garde pour monter.

Il faut maintenant envoyer vos assassins sur le corps de garde. Ne commettez pas l’erreur de les envoyer directement en avant ; ils se feraient tuer par les arbalétriers ennemis. Faites-les descendre pour qu’ils soient protégés par la taille du corps de garde. Si vous êtes croyants, essayez d’attaquer directement la cathédrale, mais gare aux spadassins européens la protégeant.

Le mieux est donc d’ouvrir le corps de garde. En plaçant les assassins au fond du corps de garde, ils ne seront pas attaqués par les spadassins européens, et peut-être pas par les arbalétriers. Le mieux est néanmoins de garder un assassin en bas, au cas où les ennemis leur plomberont le corps de carreaux et de flèches, fermant ainsi la porte du corps de garde au nez et à la barbe de vos troupes. Envoyez alors votre armée. Positionnez les frondeurs sur les tours ennemis sans vous soucier des pertes pendant que les spadassins arabes partiront attaquer la cathédrale. Ils tueront sans problème les gardes. N’essayez pas d’attaquer directement Renaud de Châtillon, vous n’avez aucune chance. Ce raid devrait donc réussir avec cette méthode.

Lien de téléchargement

Alep, la consolidation du pouvoir

Stratégie

Les esclaves peuvent changer le cours de l'histoire s'ils sont savamment utilisés.

Conseils

  • Envoyez vos assassins tuer les archers des tours de guet avant d'envoyer vos frondeurs s'occuper des arbalétriers du poste de garde.
  • Utilisez vos assassins pour vous emparer du poste de garde, puis mettez le feu à la première partie de la forteresse avec vos esclaves.
  • Envoyez vos assassins prendre le poste de garde intérieur, puis incendiez le secteur du donjon. Débarrassez-vous des arbalétriers avec vos sabreurs.

Cheminement

Ici, votre armée se compose essentiellement d’esclaves, mais il ne faudra pas vraiment compter sur eux pour espérer gagner. De toutes les unités du jeu, les esclaves ont en effet la plus petite durée de vie, et il ne faut en avoir qu’en grand nombre pour leur trouver quelque utilité. Leur attaque et leur défense sont quasiment nulles.

La ville d’Alep se décompose en deux murailles qu’il faudra successivement passer. Pour passer la première, envoyez quelques-uns vos assassins à l’extrême est, et faites-les monter par la section est de la première rempart. Les archers arabes ennemis sur la tour de guet ne devraient normalement pas leur tirer dessus.

Provoquez un incendie avec les esclaves
Provoquez un incendie avec les esclaves

Tuez ensuite les archers arabes, et amenez tout vos assassins puis nettoyez le premier mur, en éliminant les gardes sur le petit corps de garde puis sur la tour de guet au loin. Les spadassins européens dispersés dans la ville d’Alep poursuivront peut-être vos assassins. Il est plus prudent de les retirer près de vos troupes dès que possible.

Préparez ensuite une grosse vague d’esclaves pour enflammer la ville. Pour se faire, attendez que les spadassins européens retournent à leur position, puis ouvrez le corps de garde à l’aide d’un assassin. Il est préférable de placer les esclaves juste derrière le corps de garde, de manière à ce qu’ils puissent rapidement aller à la ville. Enflammez la première masure qui se présente à vous pour déclencher un incendie général. Retirez alors vos esclaves ; ils risquent soit de brûler vifs soit de se faire charcuter.

De cette position, les frondeurs seront mortellement efficaces contre les spadassins européens
De cette position, les frondeurs seront mortellement efficaces contre les spadassins européens

Ne lésinez pas sur le nombre d’esclaves employés.

Ceci fait, le brasier massacrera beaucoup de spadassins européens, mais pas tous. Il faudra alors se servir des frondeurs en les positionnant sur le corps de garde pour tuer ceux qui restent.

Les spadassins européens les plus éloignés ne viendront pas s’attaquer aux frondeurs. Utilisez des esclaves pour les attirer, en faisant attention aux arbalétriers positionnés sur la tour carrée du second rempart.

Après avoir massacré cette première vague de défense, il vous faudra prendre la seconde, nettement moins délicate. Utilisez tout vos assassins restants en les faisant monter par la section ouest du deuxième mur. Leur objectif sera d’essayer de tuer les arbalétriers sur la tour carrée.

Faites attention si vous les faites passer pour la muraille. Il y a un piège fatal qui pourrait causer la mort de toutes vos troupes. A un endroit de la muraille, au lieu d’avoir un haut mur, on a un petit mur. Les assassins n’étant pas des acrobates, ce petit mur les cloueront sur place, les empêchant d’avancer. Le mieux est donc de les faire passer par le sol, en les faisant remonter le plus vite possible.

Si vous ne parvenez pas à tuer les arbalétriers, ne paniquez pas. Envoyez des troupes attaquer directement le grand corps de garde en les mettant le plus à l’ouest possible. En se faisant, la masse importante du corps de garde les camouflera aux yeux des arbalétriers, et ils parviendront à démolir ce corps de garde.

Chargez ensuite avec tout ce que vous avez. Brûlez le petit coin de masures avec les esclaves restants, utilisez les frondeurs pour attaquer les arbalétriers, et envoyez vos spadassins arabes combattre le Seigneur.

Lien de téléchargement

Les cornes d'Hattin, bataille sur la colline

Stratégie

Mettez le feu aux broussailles pour égaliser les chances.

Conseil

  • Utilisez vos archers montés pour éliminer les archers ennemis dans la forêt avant d'incendier leur campement avec vos lanceurs de feu.

Cheminement

Une nouvelle mission qui n’est plus vraiment une attaque de ville, mais plutôt une attaque d’armée. L’armée chrétienne, épuisée, est en effet réfugiée au sommet d’une colline avec deux entrées, traquée par la foudroyante armée arabe, qui est loin d’être l’égal matériellement parlant de l’armée chrétienne. Cependant, épuisés, assoiffés, le Seigneur chrétien ne la jouera pas en fin stratège, alors que vous, bien évidemment, oui.

Vous allez pouvoir piloter ici les archers montés, que je considère comme le must des unités arabes. Rapides, précis et efficaces, tels sont les mots décrivant cette unité. Ses défauts sont qu’elles ne sont pas très puissantes, environ pareil que les archers classiques, et succombent rapidement sous la hache d’un Seigneur énervé.

Nul doute ici, ce sont bien eux qui détermineront l’issue de la bataille, même si le jeu vous recommande d’utiliser les lanceurs de feu. Les lanceurs de feu sont bien plus efficaces à la défense qu’à l’attaque, si vous voulez mon avis ; il est mieux de les mettre en haut des remparts, pour enflammer les unités d’en dessous. Néanmoins, on leur trouvera une utilité.

Vous devez pour le moment choisir par quel front attaquer. Nous choisirons le front droit. Déplacez votre armée, et envoyez vos archers montés vers la colline. Vous serez très vite accueillis par quelques archers et surtout par un arbalétrier. Les arbalétriers sont les ennemis les plus dangereux, à tuer en priorité. Même si l’armée chrétienne contient principalement des spadassins européens, leur lenteur fait que vous parviendrez sans peine à les tuer par petit groupe. Les arbalétriers, eux, sont résistants, et peuvent facilement démolir votre groupe d’archers montés. Lors des affrontements avec des arbalétriers ou des archers, si vous ne pouvez pas tuer les ennemis de loin (car les archers montés ont ici une meilleure portée de tir que les arbalétriers ou les archers, ceux-ci étant éreintés), utilisez la redoutable commande « Patrouiller » des archers montés, très efficaces.

N’hésitez pas ensuite à vous approcher des hallebardiers ou des spadassins européens pour les faire venir vers vous. C’est d’ailleurs la stratégie à adopter. Faites-les alors promener dans le désert en leur tirant continuellement dessus. Si vous vous éloignez trop du groupe que vous aurez « cueilli » en servant d’appât, il fera demi-tour. Revenez alors vers lui pour que recommence la course-poursuite.

Utilisez les lanceurs de feu pour faire brûler la broussaille. Ceci permettra de tuer plusieurs spadassins européens, mais peu.

N’oubliez pas que l’objectif de la mission n’est pas de tuer tout le monde, mais seulement le Seigneur. Cette mission étant longue, passez la vitesse du jeu à 90 pour aller plus vite. Vous n’aurez qu’à tuer tous les arbalétriers autour du donjon, et les quelques groupes de spadassins européens se situant tout autour.

Pendant l’attaque, n’hésitez pas à envoyer vos frondeurs en couverture. L’utilité de ces types ? Ils tueront bien plus rapidement les spadassins européens que les archers montés, mais faites attention à ce que les ennemis ne changent pas brusquement de cible pour tuer vos troupes.

Pour conclure, déplacez vos archers montés jusqu’au donjon, et voyez si du monde vous attaque. Si oui, il faudra tuer ce monde en question. Si non, envoyez vos spadassins arabes pour tuer le seigneur ennemi.

J’ajoute que cette mission prendra du temps. Je suis désolé, mais je ne connais pour le moment aucune méthode plus rapide et plus sûre. Celle-ci ne nécessite pas des tonnes de page d’explication, mais sûrement des tonnes de minutes si vous jouez en vitesse « normale » (40~50).

Lien de téléchargement

Jérusalem, la reconquête de la Ville Sainte

Stratégie

Attendez que les chevaliers viennent à vous.

Conseils

  • Positionnez avec soin vos lanceurs de feu ou ils incendieront vos propres forces !
  • Défendez vos balistes incendiaires à tout prix avec vos spadassins et vos assassins.
  • Détruisez d'abord les réservoirs à eau, puis mettez le feu à la ville.

Cheminement

Jérusalem… Ville de perpétuels massacres, je préfèrerais être un soldat de cette ville à l’époque des croisades qu’un citoyen, les soldats survivent généralement plus vite, quelques secondes de plus…

En gros, la position de votre armée doit ressembler à ça
En gros, la position de votre armée doit ressembler à ça

Ironie du sort, après avoir botté les fesses aux Arabes, nous allons maintenant recommencer avec les Chrétiens. Mais ces derniers se sont bien implantés, et n’ont pas envie de partir si facilement. Ils ont appelé la cavalerie pour les aider, et de nombreux chevaliers sont présents pour raser votre petite armée.

La mission peut se décomposer en deux parties : la protection de votre armée, et donc le combat contre les chevaliers, puis l’attaque de Jérusalem, nettement plus facile.

Le plus important ici est de protéger vos balistes incendiaires, une excellente arme de siège assurant la défense et l’attaque. Dans la position actuelle où vous êtes, vous n’avez aucune chance. Déplacez vos troupes au sud-ouest, entre deux rochers où ils seront à l’abri. Devant, placez les troupes les plus fortes : les spadassins arabes et les assassins. Juste derrière, positionnez les tireurs : les archers arabes et les archers montés. Mettez où bon vous semble les esclaves. Placez les balistes incendiaires en dernière position. Quant aux lanceurs de feu, mettez-les un peu en plus haut, à un endroit où ils ne brûleront pas vos troupes.

Avec une telle position, vous devriez parvenir à bloquer les chevaliers. Ne craignez pas une attaque par en dessous, il n’y en a théoriquement pas. Cela dit, s’il y en a, c’est que vous avez placé vos troupes trop au sud, ou trop au nord. Recommencez donc en les replaçant mieux.

Théoriquement, vous aurez juste le temps de placer vos soldats avant que les premiers chevaliers n’arrivent. Ne flânez pas !

Les chevaliers arriveront par vagues successives. Il y aura de nombreuses vagues avant d’en être enfin débarrassé. Il reste maintenant à tuer les troupes à Jérusalem. De la rigolade, s’il vous reste l’intégralité des balistes incendiaires.

La stratégie à adopter est simple. Tuez les archers européens et arbalétriers sur les diverses tours. Ils mourront assez rapidement, ne vous en faites pas pour ça, sans infliger de dégâts sérieux. Essayez d’enflammer la ville à l’intérieur afin de tuer les ennemis. Avant de faire cela, essayez de démolir les réservoirs d’eau de l’ennemi, qui s’avèreront très efficaces contre vos tentatives d’incendie. Essayez notamment d’enflammer le groupe de massiers juste à côté du grand corps de garde, car ces chiens sont protégés par la muraille et le corps de garde.

Vous ne pourrez pas tuer les ennemis positionnés sur le donjon, les balistes incendiaires rateront à chaque fois leur coup. Il faudra entrer. Il vous faut donc au moins une unité pour pouvoir démolir le corps de garde. Normalement, il vous en reste pas mal. Envoyez de préférence les spadassins arabes, et attaquez le grand corps de garde, en plaçant les balistes incendiaires à côté. Ainsi, les balistes tueront les derniers massiers qui s’attaqueront à vos troupes dès que le corps de garde sera tombé.

Envoyez alors les balistes incendiaires protégés par les spadassins arabes près du donjon. Les troupes ennemies devraient alors sortir à toute allure. Si vous avez de la chance, vous parviendrez à les tuer sans essuyer trop de pertes. Tuez les quelques ennemis qui pourraient encore rester afin de terminer la deuxième campagne historique.

Lien de téléchargement

Campagne historique n°3 - La croisade des rois

Château Belvoir, moyens dilatoires

Remplacez ces pommeraies par des laiteries
Remplacez ces pommeraies par des laiteries

Cette troisième campagne historique est historiquement la dernière du jeu, et s’impose comme l’ultime tutoriel, où vous devrez créer de vraies défenses, avec d’énormes tours, des armes défensives, de nombreux soldats, contre des armées toute entières. En gros, la mission de Château Belvoir n’est pas difficile du tout.

Commencez par construire une guilde des engeigneurs, car il n’y en a pas, et créez ensuite de multiples postes de bûcherons. Créez de nouvelles carrières sur le site du nord, et par la même occasion de nouvelles longes à bœufs. Pour les ateliers, ne faites que des ateliers d’archerie et des ateliers du tanneur. Changez la production des ateliers d’archerie pour qu’ils produisent des arbalètes ; vous aurez alors le must de la défense selon moi : les arbalétriers.

Au niveau de l’oasis, comme on ne peut pas faire de fermes à blé, créez de nombreuses laiteries ainsi que des fermes à houblons. Créez néanmoins bien plus de laiteries que de fermes à houblons. Il est inutile de faire des pommeraies ; même si elles produisent vite, elles sont grosses et font des productions de petite quantité.

Vous ne tarderez pas à avoir beaucoup de bois. Servez-vous en pour créer de nouvelles fermes ou de nouvelles mines de fer ; vous ne devriez plus avoir suffisamment d’or pour construire des ateliers. Vous commencez avec 61 briques de pierre. Au lieu de les revendre bêtement, construisez une tour ronde ou une tour carrée en l’équipant d’une baliste.

Pour vous faire de l’or, revendez le fer que produiront vos mines. Vous pouvez alors si vous le souhaitez consacrer uniquement votre oasis à la production de fromages, les fermes à houblon servant à pouvoir mettre des impôts sans modifier le rationnement de la population.

Le mieux est d’essayer de répartir efficacement la construction de vos nouvelles tours en prévoyant les attaques ennemies. Les Sarrasins emploieront la stratégie habituelle : les frondeurs et les archers arabes ou bien encore archers montés s’attaqueront à vos soldats, tandis que les spadassins arabes raseront tout. Il faudra donc protéger l’oasis. Pour protéger les carrières et les mines de fer, faites deux murs à partir de votre muraille qui rejoignent la colline, afin de les protéger. Faites attention à ne pas placer des corps de garde tout azimut, au cas où l’ennemi emploierait des assassins (je ne m’en souviens plus, cette mission ne m’a pas particulièrement marqué). Si vous avez beaucoup de pierre, n’hésitez pas à la revendre, ou à rajouter des murailles crénelées à votre défense.

Lien de téléchargement

Tyre, à la limite

Une seconde bataille qui s’annonce d’ores et déjà assez longue. Il vous en effet obtenir beaucoup de pain, ce qui donne déjà une idée de la longueur du niveau. De plus, vous devrez également vous défendre, car l’ennemi n’hésitera pas à vous attaquer. Il faudra non seulement défendre le château, mais aussi les oasis, qui seront également la cible des ennemis. Inutile de dire que vos fermes seront la cible privilégiée des esclaves qui, au fur et à mesure du temps, attaqueront par centaine.

Comme pour la précédente mission, faites de la production d’arbalétriers prioritairement, mais aussi la production de lanciers. Les lanciers serviront en effet à défendre les oasis, même si elles ne sont pas très efficaces. De leur côté, les arbalétriers devront protéger votre forteresse.

Pour commencer, n’essayez pas de faire de l’extraction de pierre ou de fer, les gisements sont à l’autre bout de la carte et pourraient se faire raser par les assauts ennemis. Au niveau des oasis, ne prenez pas tout d’un seul coup, et contentez-vous de ceux juste à côté, en remplissant d’abord le premier à droite. Mettez-y une laiterie pour la production d’armures en cuir, et des fermes à blé avec au moins une ferme à houblons. Faites pareil avec celui du dessous, en mettant cette fois ci plusieurs fermes à houblons.

Les attaques ennemies seront au début de minables petits groupes jusqu’à de véritables armées, même si vous devrez compter des centaines d’esclaves. Il y aura bien évidemment au fur et à mesure des spadassins arabes, des archers montés, des frondeurs et des archers arabes. Le temps passant, il y aura même un beffroi, ou un bélier.

Dans le fond, il n’est pas nécessaire de créer de nouvelles tours rondes, contentez-vous juste de mettre des balistes sur celles déjà existantes. Une seule baliste suffira à démolir les armes de siège, aidés par les arbalétriers. Au pire, utilisez des lanciers en les plaçant devant le corps de garde et en les envoyant attaquer l’arme de siège.

Les esclaves s’attaqueront donc à vos deux oasis, puis s’attaqueront au gros oasis de droite lorsque vous planterez dessus. Néanmoins, lorsqu’il y aura des arrivages d’esclaves, ils se diviseront pour attaquer un peu partout, mais principalement l’oasis de droite ; le mieux est de mettre des vagues de lanciers en mode « Offensif » vers la droite. Je conseille aussi l’utilisation de nombreux réservoirs à eau. Néanmoins, à chaque fois, toutes mes fermes se faisaient brûler, et j’ai réussi sans peine la mission. Assurez-vous d’avoir toujours des postes de bûcherons en fonctionnement pour avoir rapidement du bois après l’attaque pour reconstruire. Ou suffisamment d’or pour acheter le bois.

Une énième astuce très coûteuse en pierre consiste à entourer chaque oasis par un mur. Les esclaves ne pourront ainsi pas attaquer les fermes, et fonceront vers votre château où vous pourrez aisément les démolir.

Une astuce qui sera très utile : utilisez la bière qui procure un bonus de popularité +8 pour passer l’alimentation du grenier à « Demi-rations » afin d’acquérir un peu d’or si vous en avez besoin, ou à « Aucune ration » pour que la production de pain aille drôlement vite. Vous terminerez ainsi la mission. Le plus dur dans le fond est de réussir à lancer la production. Pour protéger les oasis, vous pouvez aussi construire des tours entre les oasis en mettant des paquets d’arbalétriers pour les tuer. Utilisez également des lanciers, il y a tellement d’esclaves qu’ils devraient réussir à passer… tout du moins, au début.

Lien de téléchargement

Qonya, Frédéric Barberousse

Équipez ces deux tours rondes de mangonneaux, et mettez des spadassins européens en protection
Équipez ces deux tours rondes de mangonneaux, et mettez des spadassins européens en protection

Cette bataille reprend en gros le principe de la toute première mission de cette campagne historique, en l’améliorant, tout en poursuivant le même objectif : améliorer votre défense. Ici, le château est déjà correctement développé, vous n’aurez donc qu’à améliorer la défense.

Vous avez de nombreuses possibilités, car beaucoup de choses supplémentaires ont été accordés, notamment l’utilisation des ingénieurs à huile bouillante et des mangonneaux. Vous devrez donc vous attendre à subir un véritable siège authentique.

Prolongez le mur pour vous assurer une meilleure protection
Prolongez le mur pour vous assurer une meilleure protection

La première attaque ne tardera pas à venir, et vous avez peu d’espoir de correctement vous développer entre-temps. Commencez par créer de nouveaux ateliers du tanneur et ateliers d’archerie pour faire une production d’arbalétriers en masse. Développez la production de pierre assez rapidement pour rapidement pouvoir créer de nouvelles tours. Vous disposez déjà de nombreuses tours. Sur les tours carrées, mettez uniquement des balistes, mais placez des mangonneaux sur les deux tours rondes encerclant le grand corps de garde.

Chargez les armes de siège ennemies avec vos chevaliers
Chargez les armes de siège ennemies avec vos chevaliers

Une autre information essentielle consiste à faire deux rangées de murailles crènelées afin d’empêcher les assassins de pouvoir monter sur votre mur, car vous devrez combattre des assassins. En conséquence, les assassins passeront par les corps de garde. Donc, ne construisez aucun autre corps de garde, et mettez de nombreux spadassins européens sur celui déjà disponible.

N’oubliez pas une chose importante : votre muraille est faiblarde, et n’empêchera pas les spadassins arabes adverses de s’attaquer à vos fermes ou à vos carrières, ou tout simplement d’attaquer par l’arrière du fort, ce qui force à diviser votre défense, alors que la sagesse impose de l’unifier sur le front. Prolongez donc la muraille en longeant la colline par la gauche jusqu’à rejoindre le bord de la carte. Faites pareil sur la droite en partant de la seconde tour carrée.

Lors des assauts, l’ennemi n’y ira pas de main morte, et utilisera sans hésitation des engins de siège pour attaquer. Le mieux à faire est de sauvegarder préalablement, afin de repérer où l’ennemi positionnera ses engins de siège, puis de charger la partie, et de positionner vos chevaliers à proximité. L’objectif pour les chevaliers sera de démolir les armes de siège, vous l’aurez compris.

Enfin, n’oubliez pas de faire quelque chose de vos ingénieurs à huile bouillante, en les positionnant sur certaines tours par exemple, ou sur les corps de garde. Ils parviendront ainsi à brûler les assassins avant qu’ils ne montent.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Limassol, la conquête de Chypre

Je considère cette mission comme la plus dure des campagnes historiques. Elle m’avait vraiment donné beaucoup de fil à retordre il y a des années, la première fois que je l’avais faite.

Rasez rapidement les masures entourant l'armurerie
Rasez rapidement les masures entourant l'armurerie

Le succès de cette mission dépend en fait de la vitesse à laquelle vous parviendrez à développer votre défense, et à survivre aux assauts ennemis en tout genre. Tout est là, c’est la clef de la victoire.

Dès le début, veillez à laisser suffisamment de place pour l’armurerie, car vous aurez beaucoup d’armes à stocker dedans.

Vous serez rapidement attaqués par des meutes de lions, qui, en un sens, formeront la victoire de cette mission ou non. Vous allez en effet devoir rapidement tuer ces lions, car ils empêcheront tout développement en tuant vos villageois. Et les attaques ennemies ne tardant pas à venir, vous devrez donc avoir une bonne défense lorsque cela se produira.

Au début de la partie, construisez donc l’armurerie et un marché s’il n’y en a pas de disponible, puis une caserne. L’objectif est de créer cinq archers. Vous ne pouvez pas faire d’unités arabes, or ici, les archers arabes, avec un coût moins cher, aurait été préférable. Ce n’est pas grave. Positionnez les archers sur le toit du donjon en mettant des brasiers dessus, et affrontez les lions qui arriveront par colonie. Il est fort probable que vous ayez à affronter tous les lions de la carte. N’hésitez pas à utiliser le Seigneur pour tuer un ou deux lions restants, mais ne vous attaquez pas à une meute entière, il en sortirait dans le meilleur des cas gravement blessé, dans le pire…

Avec le bois disponible, développez assez rapidement une production de pierre, et simultanément d’arbalétriers en concevant en vitesse grand V un atelier d’archerie, un atelier du tanneur et une laiterie. Au passage, faites une ferme à blé et quelques postes de bûcherons. N’hésitez pas à acheter du bois si nécessaire. Il est préférable de faire plusieurs ateliers, mais si vous pensez que cela vous ruinera, attendez de pouvoir lancer une économie.

Lorsque la pierre arrivera, commencez par reconstruire le corps de garde de devant, et réparez les deux tours. Le mieux est de supprimer les trois murs derrière vous afin d’obtenir de la pierre. Terminer le château consiste à faire apparaître sur le radar un petit cercle, qui signifie que le donjon est « fermé », c’est-à-dire que les ennemis ne peuvent y accéder comme ça, et qu’ils devront démolir votre défense pour passer.

En somme, il s’agit de faire comme à la mission précédente, c’est-à-dire d’étendre les murs. Partez de la petite tour du haut pour rejoindre la colline, et de la tour carrée du bas en partant vers le sud, vers le petit lac rond. N’oubliez pas de murer aussi le passage après ce lac. Murez également l’accès aux mines de fer par l’ouest, afin d’empêcher les ennemis d’entrer par là. Normalement, le cercle orange apparaîtra, signifiant que vous avez rempli un des trois objectifs proposés. Le plus simple. Sinon, trouvez la brèche.

Appliquez bien entendu le même type de défense qu’à la mission précédente : j’entends par là peu de corps de garde, et une double rangée de murailles crènelées autant que faire se peut. En effet, les attaques ennemies comprendront à partir d’un moment les fameux assassins, en plus des archers montés, des esclaves, des frondeurs, des lanceurs de feu, des spadassins arabes et des balistes incendiaires qui ponctueront les attaques progressivement. En gros, vous aurez à affronter tous les types d’unités arabes. Au début, il n’y aura que quelques soldats, des petits groupes égarés, des éclaireurs en somme, mais très bientôt, ce sera des armées entières.

Une partie difficile, mais vous avez eu votre entraînement lors de la mission précédente. N’oubliez pas également de faire un escalier sur le mur qui bloque l’accès aux mines de fer par l’ouest. En effet, il arrive souvent que des groupes d’archers montés ennemis restent coincés en haut de la colline, et de cette position, parviennent à tuer vos soldats.

Au début cependant, ne vous inquiétez pas de cela, et défendez votre front. Les ennemis frapperont en plein milieu, brûlant les fermes et les postes de bûcherons. Vous n’aurez théoriquement au début pas assez de soldats pour les stopper. C’est pour cela qu’il était préférable de faire une muraille partant vers le sud, avant de bénéficier de terres cultivables et de bois pour se développer tranquillement. Bien entendu, si vous vous développez considérablement, cette terre ne suffira pas, et il faudra construire de nouvelles fermes sur la « zone à risque ».

Lancez la production d’armes en dernier, lancez tout ce qui est indispensable avant. Si vous avez beaucoup de bois, placez des fosses piégées devant votre corps de garde pour lutter contre les assassins. Au mieux, vous pouvez planter un corps de garde devant celui déjà fait (méthode que peu ont trouvé utile, mais que je trouve terrible), en le reliant à l’autre avec des doubles rangées de murailles crènelées. Faites attention à ne pas mettre de murailles simples, car les assassins passeraient par là. En mettant ce deuxième corps de garde, vous permettrez à vos troupes de tuer les assassins lorsqu’ils se mettront sur le premier. Prenez garde, car ils attaqueront le second. Au mieux, lorsque vous aurez démarré la production d’armes, embauchez quelques spadassins européens pour les placer sur le corps de garde.

Au cours de la partie, vous affronterez divers problèmes : les incendies et les fléaux, mais aussi quelques cadeaux, comme les saltimbanques, qui rendent fou de joie le peuple. Contre les incendies, mettez immédiatement « Pause », et supprimez les bâtiments en feu en passant la vitesse du jeu à 20 à toute vitesse. La propagation d’un incendie dans votre ville vous ruinerait. Contre les fléaux, il faut attendre que la maladie passe.

N’oubliez pas de lancer de la production de bière, qui est très efficace en cas de pénurie de nourriture, ou pour fixer les impôts. Sauvegardez fréquemment, à cause des incendies, qui peuvent vous prendre à revers.

Lien de téléchargement

Jaffa, reconquête

La dernière mission de cette campagne peut se décomposer en deux parties : l’invasion d’une ville, puis sa défense. En somme, il est plus sage d’essayer de raser le moins de bâtiments possibles afin de permettre de rapidement vous reconstruire. Vous disposez d’une puissante force de frappe, mais on peut facilement prendre ce village en ne se servant que des arbalétriers et des archers.

Attaquez les tours de guet ennemies à une distance raisonnable
Attaquez les tours de guet ennemies à une distance raisonnable

Jaffa dispose d’une double muraille, la première étant constituée uniquement de tours de guet, la seconde de tours carrées et de tours rondes. Il n’y a que les archers arabes se trouvant sur les tours, ou les corps de garde, qui sont dangereux, si vous êtes de l’autre côté du mur. Le mieux dans cette mission est de passer la vitesse du jeu à 90, car elle durera longtemps.

Ce qu’il faut faire pour prendre la ville est dans le principe assez simple : sélectionnez tout les archers ou arbalétriers, ou encore les deux à la fois, et envoyez-les attaquer chaque tour de guet une par une. Ils parviendront à massacrer les soldats ennemis sans problème. Il faut juste faire attention à ce que les soldats sur les autres tours de guet ne vous tirent pas dessus, ou la partie pourrait se transformer en boucherie. Prenez garde aussi à ne pas trop vous approcher des murs, car les archers arabes situés sur les grosses tours pourraient tirer à leur tour.

Attaquez-vous également aux troupes à terre. Essayez de ne pas démolir les balistes incendiaires sans ingénieurs afin de les utiliser quand vous aurez la ville. Massacrez les spadassins arabes qui patrouillent, les archers montés et les esclaves disséminés dans la ville. Faites cela dit attention à ne pas trop vous approcher des tours de guet ; il y a souvent des fosses piégées devant.

Vous parviendrez même à tuer les frondeurs sur le donjon. Une fois toutes les troupes ennemies vaincues (chose assez longue), vous vous approprierez un château plus ou moins indemne. En théorie, le grenier sera quasiment vide, et il faudra rapidement faire de la production de pain pour redynamiser la production.

Intensifiez la production de pierre en augmentant certes le nombre de carrières, mais aussi en construisant un nouveau corps de garde juste derrière le donjon. Mettez des balistes sur les tours carrées et des mangonneaux sur les tours rondes. Avec la pierre, construisez de nouvelles tours, et une double rangée de murailles crénelées. Il y aura bien évidemment des assassins à combattre.

Ne produisez que des arbalétriers, vous disposez de suffisamment de spadassins européens pour protéger les corps de gardes, de chevaliers pour attaquer les armes de siège et de massiers pour réduire les rangs ennemis.

La défense ne posera pas beaucoup de problèmes ici, donc concentrez-vous surtout sur la production de pain et d’arbalétriers, puis uniquement sur la production d’arbalétriers quand le grenier sera rempli.

Les attaques ennemies suivront un schéma classique : les spadassins arabes s’attaqueront à vos constructions externes avant de revenir vers le donjon. Le problème est qu’il y aura énormément de troupes à affronter, et donc que vous aurez à la fois des vagues énormes de spadassins arabes s’attaquant aux fermes et les autres s’attaquant à votre château en attaquant par le devant ou l’arrière, ou par les côtés. Vous devrez donc développer votre défense sur les quatre fronts à la fois, car l’ennemi attaquera de partout, vous submergeant sans doute par le nombre.

N’hésitez pas à créer des balistes incendiaires et à les placer devant les corps de garde, ou devant les fermes du nord comme mesure de défense supplémentaire contre les spadassins arabes. En grand nombre, elles sont mortellement efficaces. N’essayez pas de protéger les fermes qui seront sur le petit oasis du sud, l’ennemi utilisera des balistes incendiaires, et les rasera facilement.

Il vous faudra de nombreux arbalétriers, car il y aura de gigantesques armées pour vous déloger ; des centaines de troupes à chaque fois, au moins, l’assaut final comportant plusieurs centaines de spadassins arabes. Vous pouvez utiliser l’huile bouillante, qui peut être décisif ici.

Essayez de raser les armes de siège des Sarrasins avec les chevaliers, mais ce n’est pas une grande nécessité. En effet, si jamais l’ennemi devait utiliser des catapultes, il s’attaquerait à la première muraille, et non à la seconde. Cependant, l’adversaire n’utilisera pas beaucoup d’armes de siège, se contentant des balistes incendiaires.

Lien de téléchargement

Campagne historique n°4 - Les états croisés

Royaume d'Arménie

Je considère cette dernière campagne comme la plus facile de toutes les campagnes historiques. Il s’agit d’une sorte d’introduction, de préparation, à ce qui vous attend dans la Piste du Croisé. Les cinq batailles présentes vous feront combattre les quatre ducs ennemis qui avaient conquis le royaume de France dans Stronghold, premier du nom.

Un seul arbalétrier suffira à repousser l'assaut du Rat
Un seul arbalétrier suffira à repousser l'assaut du Rat

Vous affrontez ici le plus faible de tous les seigneurs du jeu : le Rat, un minable stratège peu adepte des grandes villes et des unités fortes. Contre lui, vous ne craignez pas grand-chose. La difficulté dans cette mission est infime. Les attaques du Rat, en plus d’être rares, sont pratiquement insignifiantes : il n’y a que quelques lanciers et quelques archers. Le Seigneur à lui tout seul peut sans problème tuer les troupes ennemis.

La défense ne posera ici pas de réel problème. Faites un mur en haut, et un autre mur en bas, en faisant attention à la distance maximale autorisée.

Des spadassins arabes viendront soutenir le Rat
Des spadassins arabes viendront soutenir le Rat

Ne croyez pas non plus que la mission ne présentera aucune difficulté : une difficulté, quoique infime, se présentera rapidement à vous. Une troupe de mercenaires viendra aider le Rat, en provenance du duc de Beauregard, le Serpent. Et la troupe viendra vite, et attaquera en même temps ou pratiquement en même temps que la première attaque du Rat. Le Rat est en effet rapide à se développer, comme tous les Seigneurs IA, mais ses attaques sont minables. Cinq arbalétriers seront bien plus que suffisants pour les tuer. Vous pouvez acheter les armes au marché, en répartissant cinq arbalétriers sur un corps de garde fait à droite, et un autre fait à gauche. Vous êtes alors imprenable.

Démarrez assez rapidement la création des fermes à blé car elles tarderont à produire le blé. Après la première attaque du Rat, les troupes de mercenaires viendront attaquer. L’attaque se divisera en deux, aussi vous faudra-t-il défendre les deux fronts à lui. Cinq arbalétriers à la fois seront amplement suffisants.

Ceci fait, votre défense est imparable. Il faut maintenant songer à l’attaque. Je vous laisse libre de votre choix, vu la défense en gruyère du Rat, vous ne craignez absolument rien. Utilisez des massiers, des hallebardiers, des spadassins arabes, des spadassins européens ou même des lanciers si ça vous chante, mais l’utilisation de troupes européennes nécessitera d’acheter du fer, car il n’y a pas de gisement sur cette carte. Et le fer coûte cher.

Lien de téléchargement

Comté d'Edesse

MÉTHODE N°1 – LE RUSH

Il y a ici deux méthodes pour parvenir à finir ce niveau : la méthode la plus simple et la plus rapide, qui consiste à attaquer dès le début en espérant tuer le Seigneur, méthode appelée « rush », et une autre méthode, qui consiste à se développer en affrontant l’ennemi. Ici, vous êtes à proximité de l’ennemi. Je ne recommande pas cette méthode si c’est la première fois que vous jouez à Stronghold Crusader, car c’est un excellent entraînement de combat contre un ennemi à proximité. Et ce genre de combat est de plus en plus fréquent dans la Piste du Croisé. Mais si vous n’y arrivez vraiment pas, tentez cette méthode…

Passez pour cela rapidement la vitesse du jeu à 20, construisez l’armurerie et le marché ainsi qu’une caserne et deux masures, puis embauchez le plus possible de massiers. Soyez rapides, car le Serpent attend des renforts imminents. Envoyez également le Seigneur attaquer, il faut vous donner toutes les chances de votre côté.

Vous aurez vite compris le principe : une fois les armes achetées, appuyez sur B pour afficher le menu de la caserne, embauchez le plus de soldats possibles, et envoyez-les attaquer en cliquant sur le Serpent. Sélectionnez les nouveaux massiers disponibles, et réitérez. Envoyez au final le Seigneur. Vous devriez parvenir à tuer de justesse le Serpent avant que les renforts n’arrivent.

MÉTHODE N°2 – LE DÉVELOPPEMENT

Il faudra construire rapidement
Il faudra construire rapidement

Une méthode bien plus difficile que la première, je vous l’accorde, pas tant pour la défense mais plus pour la gestion. Le Serpent aime en effet bloquer le développement de son ennemi, en envoyant des vagues d’esclaves pour brûler la forteresse, ou les fermes si le fort est fermé. Néanmoins, vous devrez avoir une défense plus sérieuse que celle faite avec le Rat. De plus, le Serpent est à proximité, donc ses esclaves ne mettront pas longtemps à venir. Soit vous faites avec, soit vous agissez en conséquence.

Commencez par créer quelques ateliers pour faire des arbalétriers, quelques fermes tout en haut de l’oasis de gauche, et construisez aussi une carrière. N’oubliez pas les postes de bûcherons. Avec tout l’or disponible au début, achetez suffisamment de pierre pour faire une muraille, et placez un grand corps de garde en plaçant quelques arbalétriers dessus.

Le seigneur est un redoutable guerrier ; n'hésitez pas à l'utiliser
Le seigneur est un redoutable guerrier ; n'hésitez pas à l'utiliser

Les mercenaires ennemis sont constitués d’esclaves et de frondeurs, qui s’arrêteront d’abord chez le Serpent avant de venir vous attaquer en personne.

La première attaque du Serpent n’aura normalement fait que vide, étant donné qu’il aura gardé tous les frondeurs pour se défendre. La partie va néanmoins se compliquer avec l’utilisation des catapultes. L’ennemi ne tardera pas en effet à utiliser une catapulte pour démolir votre muraille. Il faut donc faire au plus vite une tour ronde équipée d’une baliste. Cela dit, au début, vous manquerez de temps. Il vaut mieux donc envoyer le Seigneur en personne se charger de ce petit problème… jusqu’à pouvoir bénéficier d’une baliste.

Développez aussi une production de fer, dans un premier temps pour le revendre, dans l’autre pour créer des spadassins européens.

Il est donc nécessaire de lancer une intense production de pierre. Avec cette pierre, mettez aussi une tour ronde dans l’oasis de gauche pour le défendre au cas ou des esclaves viendraient l’attaquer.

Avec les nouvelles tours rondes, équipez-les de mangonneaux pour bombarder la forteresse ennemie. Les mangonneaux sont une arme mortelle s’ils sont savamment utilisés. Faites-en environ cinq, qui peuvent tirer en plein dans la forteresse. Au bout de quelques minutes, le Serpent sera ruiné.Il ne restera plus qu’à le tuer avec quelques spadassins européens. Construisez aussi des réservoirs d’eau dans l’oasis si jamais les esclaves venaient à incendier la zone.

Lien de téléchargement

Principauté d'Antioche

Vous allez devoir affronter ici deux ennemis, se situant de l’autre côté de la rivière, donc assez éloigné de vous. Les Porcs n’ont rien à voir avec le Serpent ou le Rat, leurs attaques étant beaucoup plus puissantes que les minables parodies d’attaques du Rat et les attaques sans même y croire du Serpent. Le Porc est un adepte des massiers et des arbalétriers, et emploie des catapultes lors de ses assauts, et dès fois un bélier.

La défense idéale ; augmentez progressivement le nombre de tours rondes en allant par le sud et par l’est
La défense idéale ; augmentez progressivement le nombre de tours rondes en allant par le sud et par l’est

La partie n’est cependant pas franchement difficile, car vous commencez avec énormément d’or. Construisez donc un marché, et achetez suffisamment de pierre pour fermer le château et faire au moins une tour ronde avec une baliste. Faites un mur partant du gué en bas à gauche, et qui longe votre donjon par le nord, en allant sous l’oasis. Construisez la tour ronde le plus à l’ouest possible.

Construisez des carrières au nord, assez rapidement, de manière à pouvoir construire de nombreuses tours rondes. Il vous faudra beaucoup d’arbalétriers, le Porc envoie beaucoup plus de soldats que le Serpent ou le Rat, mais n’a pas pour habitude de s’attaquer à vos constructions externes. Ses massiers se jetteront sur vos murs. N’hésitez pas à faire plusieurs couches d’épaisseurs.

Les deux Porcs attaqueront en même temps, mais vous ne devriez pas avoir trop de mal à les stopper. Achetez au début de la partie quelques arbalétriers (disons, une petite dizaine pour ne pas vous ruiner) en les plaçant sur la tour ronde, puis développez-vous. Il est inutile de mettre des mangonneaux, ne mettez que des balistes, pour rapidement démolir les catapultes, qui auront une fâcheuse tendance à démolir sans hésitation vos fermes.

Mais à part ce petit souci, la défense ne vous posera normalement aucun problème.

Pour l’attaque, vous ne pouvez là non plus pas produire de fer, les gisements étant au cœur du territoire ennemi, c’est donc là le point dur de la mission.

Le mieux avant chaque assaut est d’entamer une frappe chirurgicale avec un trébuchet en démolissant les tours carrées des Porcs. En général, n’attaquez jamais par le corps de garde, il est entouré de fosses piégées. Il est plus sage d’attaquer par l’un des murs, en le démolissant auparavant à coups de catapultes. Une centaine de spadassins européens sera amplement nécessaire pour tuer un Porc. Pour avoir de l’or afin de les produire (il vaut mieux acheter le fer, qui coûte bien moins cher que les armes), revendez la pierre que vous aurez fatalement en surplus si vous avez fait une intense activité de production, et achetez le fer avec cet or.

Lien de téléchargement

Comté de Tripoli

Vous avez deux ennemis à affronter, avec un oasis vaste à proximité. La nourriture ne devrait donc poser aucun problème. Le reste… Les gisements de pierre et de fer sont faibles, quoique pas vraiment à des kilomètres. Il y a un vaste changement de pierre qui sera inaccessible du moment que vous n’avez pas tué le Loup, et c’est un sacré morceau, peut-être le plus gros morceau du jeu. Sa défense est très impressionnante. De plus, il est aidé du Serpent, qui se contentera de vous coller des bâtons dans les roues, le Loup venant aider avec ses attaques surpuissantes. Il est heureusement long à se développer, mais quel développement aussi… Quoiqu’il en soit, vous devrez agir vite.

Le mieux ici est de se débarrasser rapidement du Serpent pour que ses esclaves ne viennent pas gêner votre développement. Vous avez largement le temps de tuer le Serpent et de développer une défende solide avant l’assaut du Loup, qui n’est pas adepte du rush, contrairement à vous, qui allez devoir le devenir. Créez rapidement au moins une masure, une caserne, une armurerie et un marché puis embauchez une vingtaine de massiers. Partez maintenant à l’abordage contre le Serpent pour l’éliminer. Pendant l’attaque des massiers, construisez des postes de bûcherons pour avoir rapidement du bois.

Le Serpent devrait trépasser sans problème, ne vous laissant plus que le Loup.

Contre le Loup, il n’y a pas beaucoup de conseils à fournir, si ce n’est d’utiliser impérativement des balistes contre ses trébuchets et catapultes. Les attaques du Loup comprennent de nombreuses troupes, et peuvent facilement transformer une robuste défense en gruyère. Les unités qu’il envoie sont des arbalétriers, des spadassins européens et des hallebardiers. Les arbalétriers viennent en premier, puis vient les hallebardiers, et dès fois en même temps, ou peu après les spadassins européens. Le nombre de troupes employées grossit à chaque attaque, qui sont très espacés.

Au début, après la mort du Serpent, démarrez une exploitation de pierre. Vous ne pourrez pas placer beaucoup de carrières, il faudra faire avec. Au niveau des fermes, vous ne devriez avoir aucun problème. Cependant, le mur sera obligé de couper l’oasis en deux. Le mieux est en effet de se servir du petit lac au centre, qui assure une défense imprenable.

Construisez un corps de garde au sud, et un autre au nord pour améliorer la vitesse de production de vos serfs. Vous pouvez si vous le désirez lancer aussi une production de fer, mais vous ne pourrez pas placer beaucoup de mines de fer.

Le Loup commencera à vous attaquer en envoyant des dizaines d’archers montés attaquer votre oasis, et par conséquent, votre mur. Assurez-vous d’avoir au moins une dizaine d’arbalétriers pour lui gâcher cette attaque (le mieux est d’acheter des arbalétriers au début, s’il vous reste suffisamment d’or… Sinon, vous devriez avoir le temps de produire des arbalétriers).

Je ne vois pas grand-chose d’autres à dire pour la défense. Ne lésinez pas sur le nombre de tours rondes pour avoir une défense imperméable, avant de vous occuper d’attaquer l’ennemi.

L’attaque est, dans cette partie je pense, le plus gros morceau. La défense du Loup est considérée comme l’une des plus redoutables du jeu, et on se casse souvent les dents dessus. Tout ce que peux vous conseiller est de ne jamais sous-estimer le Loup, il utilise la plupart des troupes européennes pour sa défense : ingénieurs à huile bouillante, arbalétriers, archers, hallebardiers et spadassins européens. Il utilise aussi des archers arabes et des archers montés.

Le mieux avant de l’attaquer est de commencer par raser ses tours carrées, surtout celles contenant les mangonneaux. Utilisez pour cela un trébuchet en le positionnant sur la ligne de collines, pour attaquer la tour. La difficulté vient du fait que le Loup ne se laissera pas démolir comme ça, et enverra des archers arabes ou des hallebardiers pour aller détruire le trébuchet. Pour le protéger, vous pouvez utiliser des troupes d’archers montés. Je conseille leur utilisation à eux, accompagné d’arbalétriers, qui s’avèreront assez efficaces eux aussi. Une autre méthode consiste aussi à entourer le trébuchet de postes de bûcherons, le rendant invisible aux yeux ennemis. Le problème est que le terrain étant peu favorable, vous risquez de ne pas pouvoir placer les postes. Et de plus, en retirant les ingénieurs, il se produit généralement un bogue fâcheux. Les ingénieurs disparaissent soit totalement, soit deviennent des paysans, ou pire encore des soldats ennemis.

Il est cependant nécessaire de raser les mangonneaux de l’ennemi, et si possible, ses balistes, s’il en utilise. Contre les balistes, vous devrez appliquer la « méthode du bûcheron ». Il n’y a pas d’autres choix.

Pour l’attaque, vous pouvez essayer de tuer tous les soldats du Loup, mais ne lésinez vraiment pas sur les moyens. Par exemple, 100 arbalétriers se feraient massacrer en un rien de temps. Si le Loup a encore ses mangonneaux ou ses balistes, ne pensez même pas à l’attaquer. Vous devrez de plus affronter les balistes incendiaires de l’ennemi, généralement disposées autour de chaque tour, en plus des nombreux arbalétriers et archers disposés sur les murs.

Libre à vous d’utiliser votre méthode ; la mienne consiste à envoyer des centaines de spadassins européens en frappant par le corps de garde de l’ennemi. Une méthode sûre, mais longue à produire. Si vous utilisez cette méthode, comptez au moins 300 spadassins européens pour réussir.

Lien de téléchargement

Royaume de Jérusalem

L’ultime bataille des campagnes historiques, que l’on peut considérer comme une bataille « classique » dans la Piste du Croisé. L’ultime épreuve de votre initiation en somme : vous seul, contre quatre ennemis. Un seul parmi les quatre est dangereux : le Loup, qui se trouve à l’autre bout de la carte, et est au début de la partie intouchable, protégé par trois Rats qu’il faudra éliminer progressivement avant de le démolir.

Les Rats attaqueront très rapidement, aussi dépêchez-vous de faire une muraille en achetant la pierre au marché. Vous commencez avec beaucoup d’or, cela devrait faire l’affaire. Construisez un corps de garde vers la droite, et un vers la gauche. Démarrez assez rapidement l’exploitation de pierre pour pouvoir rapidement renforcer la muraille, et achetez dix arbalétriers à répartir sur chaque corps de garde.

Une défense efficace contre les Rats, mais pas contre le Loup
Une défense efficace contre les Rats, mais pas contre le Loup

Achetez également beaucoup de bois pour rapidement pouvoir vous développer. N’ayez pas les doigts crochus, n’hésitez pas à dépenser plus de la moitié de votre or, vous ne l’aurez pas dans votre tombe si vous échouez.

Vous n’avez plus qu’à développer un style de défense classique, utilisant les tours rondes et les balistes. Cette mission est d’une facilité stupéfiante. Vous ne devriez avoir aucun problème. Un important gisement de fer vous est accordé, avec lequel vous parviendrez à pouvoir produire une armée de spadassins européens. Une vingtaine de ces troupes peut réussir à tuer au moins deux Rats, si ce n’est les trois.

Le seul point sur lequel il faudra faire attention est l’oasis, qui est très petit. Si vous êtes adeptes des pommeraies, vous risquez de souffrir ici.

L’attaque contre le Loup s’avérera très difficile. En position surélevée, le zouave est pratiquement indestructible. Appliquez la même stratégie que précédemment : rasez à l’aide d’un trébuchet ses grosses tours, mais n’attaquez pas par le corps de garde, mais par une des tours en ruines. Vous éviterez ainsi l’huile bouillante, et une tour en ruine s’effondre d’un simple coup d’épée. Il ne vous restera plus qu’à aller tuer l’ennemi.


Lien de téléchargement

Remarque

Toute cette solution, y compris les vidéos et les screens indiqués, proviennent d'une solution que j'ai écrite sur un forum spécialisé sur les Strongholds, Stronghold French Heaven. Vous y trouverez plus de screens pour chaque solution. J'ai en effet, pour éviter de déformer les pages avec des centaines de screens, procédé à des choix, n'essayant de montrer que les screens les plus représentatifs. Vous y trouverez cependant également les commentaires et remarques éventuelles d'autres joueurs, qui peuvent vous aider en éclairant certains aspects de la map que je n'avais pas forcément retenu en faisant la solution, et enfin des maps supplémentaires pour prolonger l'expérience de jeu.

~ Barbarius ~

Outils personnels
    Toutes les astuces, les trucs, les tips et les soluces sont sur wikiastuces.fr