Stronghold sur PC - Missions supplémentaires militaires

Un article de WikiAstuces.fr.

Menu:

Sommaire

Stronghold (PC)
Stronghold (PC)

Arbitrage

Objectif :

  • Tuer le seigneur ennemi

Arbitrage s'annonce comme une partie relativement longue. Chez moi, la partie dura environ quarante ans. En effet, il y a du contenu dans cette mission : non seulement le Loup dispose d'une forteresse redoutable, mais les assauts du Porc seront extrêmement puissants, vous obligeant à faire une cité très vaste et très puissante pour repousser les impressionnantes vagues du Porc (j'ai fini avec environ 270 serfs, et des centaines et des centaines de soldats).

Un très bon développement de la cité
Un très bon développement de la cité

Vous démarrez avec un château en ruines sur une colline au NE de la carte. La carte est divisée en deux par un vaste fleuve, le Loup contrôlant tout le sud et l'ouest de la carte. Les attaques du Porc arriveront toujours par le Nord. Défensivement parlant, vous n'avez pas une position terrible, il faut bien l'admettre. La nourriture se fera au début essentiellement à partir de fromages, et de viande. Placez donc le grenier hors des murailles, et entourez-le d'abris de chasse et de laiteries. Créez un marché, et achetez du bois pour faire quelques masures, puis des postes de bûcherons.

Commencez par passer en Rations supplémentaires, puis attendez que la popularité arrive à 100 pour fixer des taux d'impositions imposant un bonus maléfique de -4 sur votre côte de popularité. L'or viendra ainsi délicatement. Quand le bois arrive, augmentez la production de bois, et de fromages, en évitant de vous développer trop vers le Sud, à cause des positions ennemies, qui risquent de massacrer vos fermiers. Augmentez aussi le nombre de postes de chasse ; quand vous aurez 100 pièces d'or, faites un atelier d'archerie en cherchant à produire des arbalètes. Vous devrez donc aussi faire un atelier du tanneur. Construisez une armurerie pas loin.

Maintenant, attaquons-nous à la muraille. Il ne faut pas détruire ce qui est déjà fait, sauf la tour carrée au SE de la votre mur. Vous disposez en effet de deux tours carrées, mais conservez celle au NE. Mettez dessus une baliste, et utilisez les deux ingénieurs pour placer la baliste. Développez surtout l'aspect nourriture pour éviter la famine. Ceci vous permettra d'avoir rapidement plus de serfs, donc plus d'or, donc pouvoir faire rapidement plus d'ateliers pour avoir des arbalétriers en plus.

La première attaque du Porc aura lieu en 1070. Quand il attaquera, vous devrez avoir une bonne nourriture, plusieurs ateliers, et une bonne rentrée d'or, pour pouvoir ensuite vous concentrer sur votre muraille. Le Porc n'utilisera en effet aucune arme de siège contre vous, préférant vous attaquer avec des massiers, lanciers, archers, arbalétriers, et porteurs d'échelle, ces derniers étant utilisés si votre muraille n'est pas terminée.

Pour ma part, je n'avais pas du tout fait la muraille. Les massiers se rueront sur votre Seigneur, aussi est-il plus préférable de réunir votre petite armée sur le toit du Donjon. Vos spadassins, en étant postés à l'entrée du toit du Donjon, massacreront les survivants ennemis, épaulés par vos hallebardiers et massiers.

Sur 100 serfs, je me suis retrouvé avec 20 serfs à la fin de l'attaque. N'hésitez pas à acheter de la pierre pour refaire le mur. Placez un grand corps de garde au sud, et un autre au nord, et refaites le mur, et les créneaux. Dispersez par la suite vos arbalétrierssur la tour carrée, les deux autres tours, et le grand corps de garde au nord en vue des assauts futurs. Entre-temps, utilisez vos quatre massiers pour tuer les quelques archersse trouvant sur votre gauche, le long de la côte, et qui sont susceptibles de tuer vos bûcherons.

De cette position, vous pourrez démolir la première ligne de défense du Loup
De cette position, vous pourrez démolir la première ligne de défense du Loup

Survivre au premier assaut du Porc est le point le plus difficile de la mission. Par la suite, tout devient plus facile. Le second assaut aura lieu dans quatre ans supplémentaires, mais vous aurez d'ici là eu le temps d'avoir une armée plus solide, d'autres troupes, et de résister sans subir trop de pertes à l'attaque du Porc.

Commencez également par vous attaquer à la ligne du Sud, en faisant un trébuchet pour bombarder la tour ronde du Loup. Abritez le trébuchet derrière plusieurs postes de bûcherons, et vous pourrez raser sans problème avec cette petite astuce la tour rondede l'ennemi, et aussi les autres petites tours.

Comme dit plus haut, le Porc attaquera en 1 074. L'armée sera certes plus forte, mais si le château est fermé, vous ne craignez pas grand-chose.

Continuons donc à attaquer les tours du Loup. Placez un trébuchet là où vous aviez tué quelques archers. Avec le trébuchet, vous pourrez exploser quelques tours sur la longue montagne à gauche. N'oubliez pas de placer devant le trébuchet des postes de bûcherons, qui empêcheront les balistes ennemies de détruire votre trébuchet.

Pour améliorer la destruction des forces du Sud, construisez quelques tours rondes en les remplissant d'arbalétriers. Une fois que vous les aurez tous éliminés, vous pourrez enfin commencer l'exploitation de blé, après avoir au préalable rasé avec des lanciers toutes les constructions ennemies déjà implantées.

Ceci fait, intéressons-nous donc à fortifier votre défense, en créant des avant-postes composées de tours rondes équipées de mangonneaux comprenant beaucoup d'arbalétriers. Placez-en plusieurs au Nord, en sachant que l'ennemi attaque par deux points principaux. Vous massacrerez ainsi en quelques secondes les attaques du Porc sans que ce dernier ne représente plus du tout une menace. Avec le pain, vous pourrez également avoir une forte population, tout en passant en Double-rations, pouvant ainsi gagner deux fois plus d'or.

Il reste aussi quelques troupes du Loup sur une petite île au Nord. Vous devrez les massacrer rapidement pour pouvoir par la suite mettre un trébuchet, qui vous permettra de dégommer plusieurs tours appartenant à l'ennemi.

Vous pouvez (et c'est conseillé) rajouter d'autres tours. Au final, vous vous retrouverez avec une ville comme ça, très puissante, très vaste... Et aussi très bordélique, mais absolument indestructible.

Une astuce qui vous facilitera grandement la vie
Une astuce qui vous facilitera grandement la vie

Ceci fait, passons donc au siège. Rassurez-vous, vu que vous avez énormément d'or, ce sera très facile.

Contentez-vous ici d'appliquer la technique du Barbare en envoyant des vagues de catapultes pour atomiser les tours ennemies. Pour ma part, une vague de trente catapultes suivi d'une autre vague de vingt catapultes fut largement suffisant pour pulvériser ce front. Visez le plus vite possible les tours, et tirez dans le tas.

Ceci fait, amenez des arbalétriers. Ne les amenez pas trop près, car la baliste ennemie vous tirerait dessus. L'objectif est ici de refaire un trébuchet pour dégommer les tours avoisinantes. Le hic est que des fantassins s'amuseront à attaquer votre trébuchet, d'où l'utilité de mettre des arbalétriers à côté pour le protéger. Réunissez ainsi une puissante armée d'arbalétriers (environ 200) tandis que le trébuchet joue au casse-tours.

En arrivant ici, vous affronterez les dernières forces de résistance du Loup
En arrivant ici, vous affronterez les dernières forces de résistance du Loup

Pendant que le trébuchet dégomme, créez un bout de mur sur le bord de la montagne. Vous noterez que le mur remplace la paroi, vous permettant de faire un escalier qui vous permettra de rejoindre le mur depuis le sol. Faites ensuite un escalier de l'autre côté pour avoir aller sur le haut-plateau.

Une fois les tours détruites, montez vers le château du Loup en massacrant toute forme de résistance. Vous pouvez créer des catapultes, mais elles ne serviront pas à grand chose. Contentez-vous plutôt de foncer dans le tas en tuant tout le monde, c'est plus jouissif, et ça va plus vite.

Inutile ici d'envoyer des commandos pour abattre le Loup ; les arbalétriers s'en chargeront tout seul. Au final, si la mission ne relève pas d'une difficulté extraordinaire, elle est avant tout très longue, et donc très intéressante, vu que vous pourrez ici vous développer bien, en prenant votre temps (enfin, pas trop quand même...).

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Asgard

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis
Les traditionnels débuts de votre château
Les traditionnels débuts de votre château

Pas spécialement difficile, cette mission avec un scénario assez bien recherché vous propose de diriger un petit village dans une forêt touffue. La carte peut au début surprendre, vu qu'elle est mine de rien assez tordue, à cause de tous ces arbres qui gênent la compréhension de la géographie de la carte. Analysons donc tout ça. Votre château est situé sur une colline au NW de la carte. Cette colline n'a qu'un seul point de sortie menant en contrebas : une petite pente juste à droite de l'emplacement de votre fort, sur la seconde colline, qui est en fait le prolongement de la première. Notez bien juste au-dessus de votre Donjon un petit pont en pierre qui permet de rejoindre l'autre colline, et qui est en fait le seul moyen de sortir de la colline. En effet, sur la pointe Sud de votre colline, il n'y a que des arbres, et aucune sortie.

Vous avez certes énormément de temps pour vous développer, mais mieux vaut ne pas tarder. Comme vous êtes en hauteur, loin des plaines fertiles, vous vous doutez bien que la nourriture sera le problème de la partie. A vrai dire, vous devrez surtout durant toute la durée de la partie acheter de la nourriture pour vous nourrir. Ce sera le problème fondamental de la partie. Pour commencer, placez quelques masures, puis une série de postes de bûcherons (il y a beaucoup de bois autour, alors faites au moins une quinzaine de postes de bûcherons). N'oubliez pas de faire dès le début un marché, car vous démarrez avec peu de Bois. Avec ledit marché, achetez du Bois pour faire ce que je vous ai demandé de faire. Plantez quelques laiteries au nord de la seconde colline, construisez deux carrières, deux longes à boeuf, deux mines de fer, un atelier d'archerie, et un atelier du tanneur. Vous pouvez également entourer le grenier de postes de chasse ; vous n'obtiendrez pas souvent de viande, mais bon... Vous en obtiendrez quand même. De même, n'oubliez pas de faire une armurerie, ainsi qu'une caserne en bois (mettez cette dernière de préférence sur la deuxième colline).

Revendez ensuite vos armes, sauf, évidemment, les arbalètes et les armures en cuir. Achetez ainsi à nouveau du Bois, et placez en contrebas des fermes à blé. Le blé aura beaucoup de mal à se produir,e mais vous devrez réussir à gagner quelques épis durant la partie. Ne comptez cependant pas là-dessus pour vous sauver de la famine. Pour cette raison, essayez, si vous le pouvez, d'acheter cinq épis de blé, et de faire le plus rapidement possible un moulin (au moins !) et plusieurs boulangeries. Vous devrez perpétuellement acheter du blé pour empêcher l'état de famine. Il sera ainsi très rare de pouvoir fixer des taux d'impositions dans cette partie. L'or ne pourra revenir que de la vente de fer, de pierre, de bois... ou de brai. Pour le moment, contentez-vous juste des fermes à blé.

Si vous le pouvez, mettez en place le moulin et les boulangeries. Autrement, attendez l'arrivée de Bois pour vous occuper de ce problème.

Vous avez du noter vers le NE de la carte des bouts de murailles. Supprimez-les méthodiquement pour gagner environ 40 unités de pierre. Plutôt que de les revendre, faites-vous une tour ronde. j'avais pour ma part mal placé dette dernière, trop au nord. Essayez de la placer le plus au sud de la deuxième colline, près de la pointe. Equipez-là d'une baliste, et mettez vos arbalétriers dessus. Il faudra par la suite murer le château. Pour cela, placez un mur à l'entrée du canyon menant à la colline où vous vous situez. Il ne restera plus qu'à remplir ces deux positions d'arbalétriers, et vous gagnerez sans problème.

Méfiez-vous surtout de la nourriture ; celle-ci est susceptible de partir très vite. Essayez d'acheter du blé, mais sachez aussi garder un peu de pécule pour pouvoir augmenter le nombre d'ateliers. De temps en temps, une foireviendra. C'est l'occasion de fixer des impôts, mais aussi de passer en Pas de rations dans le mode de rationnement du grenier si vous êtes proches de la famine. Bien entendu, si vous faites ça, vous n'aurez que des taux d'impositions imposant un bonus négatif de -8 sur votre popularité, alors que vous pouvez avoir un bonus négatif de -16 si vous avez suffisamment de nourriture dans le grenier. De même, si votre popularité n'est pas à 100, mais frôle les 50, soyez malins, et laissez la popularité remonter.

Depuis ce mur, vous repousserez aisément l'attaque adverse
Depuis ce mur, vous repousserez aisément l'attaque adverse

Le premier assaut ennemi viendra assez longtemps... Mais, la partie étant assez longue, sur toute la durée de la partie, ce n'est pas si long que ça. Comme je l'ai dit, la partie est très longue. Plusieurs assauts se succèderont, sans grand danger, mais vu que vous aurez du mal à bien vous développer (peu d'or et peu de nourriture), vous risquez d'avoir peu de troupes. Pour ma part, je n'avais qu'une quinzaine d'arbalétriers, mais qui ont largement suffit à repousser les ennemis. Mettez-en 7/8 sur le petit corps de garde, et le reste sur votre tour ronde.

La première attaque ennemie sera peu dangereuse, comprenant uniquement des lanciers et des archers. Les lanciers chercheront surtout à démolir vos constructions extérieures, avant d'attaquer votre muraille. Vous ne craignez cependant pas grand chose, et ce premier assaut devrait être maté sans connaitre trop de problèmes.

Il est par la suite inutile de refaire vos fermes à blé. Le temps que le blé soit produit et que les fermiers l'apportent, le Loup aura fait une nouvelle attaque. Placez donc le bois plus judicieusement : faites de nouveaux ateliers, ou vendez du bois pour acheter du blé. Ne passez jamais en Rations supplémentaires, même si vous avez beaucoup de nourriture ! Il serait en effet tentant de mettre des impôts, mais oubliez cette idée. Contentez-vous plutôt d'améliorer votre défense en vue des autres assauts.

Développez votre ville
Développez votre ville

La seconde attaque comprendra des massiers, qui auront remplacé les lanciers. Normalement, vous ne devrez pas non plus craindre grand chose. Continuez juste à augmenter vos arbalétriers, et vous repousserez sans problème ce second assaut. Notons bien que c'est le seul où les ennemis ont réussi à atteindre mon petit corps de garde.

Du tir au pigeon ; jouissif
Du tir au pigeon ; jouissif

Après ce second assaut, vous devriez pouvoir placer des gisements de brai sur les marécages au sud. Ceci vous permettra de faire des fosses empoissées le long de votre muraille. Achetez ensuite 5 arcs au marché, embauchez les archers correspondants, et amenez-les sur le petit corps de garde en rajoutant quelques brasiers. Pour ma part, ils ne m'ont jamais servi. Mais deux précautions valent mieux qu'une, n'est-ce pas ? Vous pourrez également revendre le Brai pour gagner un peu d'argent.

Par la suite, un bouffon ne tardera pas à venir. L'individu apportant pendant un moment un bonus positif de +2 sur votre popularité, placez des taux d'impositions d'une valeur de -2 sur votre cote de popularité. Méfiez-vous, le bouffon finira par partir. Il faudra donc remettre les impôts à 0. Au final, vous gagnerez un peu d'or, mais, ma foi, pas grand-chose.

Enfin, un troisième assaut aura lieu avant une longue période de pause. Ici, le Loup aura envoyé des massiers et des arbalétriers. Ceci ne changera cependant rien à la donne ; les arbalétriers se feront rapidement massacrer.

Après cet assaut, un long moment s'ensuivra, sans aucun nouvel assaut, jusqu'à deux assauts finaux. Profitez du vaste temps disponible pour fortifier votre défense. Je me suis fait une autre tour ronde équipée d'un mangonneau, et en tout plus d'une centaine d'arbalétriers. La durée étant assez longue, songez à bouquiner un peu, vu que ça risque d'être assez ennuyeux. Surveillez de temps en temps la production de nourriture, en achetant du blé, augmentez le nombre d'ateliers, et achetez vos arbalétriers. Ce sera très long, assez monotone... et plutôt ennuyeux.

Tant que j'y suis, j'oubliais également de vous parler des risques d'incendie. En effet, au début de la partie, le scribe vous aura normalement mis en garde contre l'absence de puits. Rien à craindre de ce côté là, il n'y aura aucun incendie durant la partie. Vous n'aurez droit qu'à quelques fléaux du blé sans grande importance, vu que le blé produit depuis les fermes sera rarissime.

Venons-en donc directement aux derniers assauts, qui seront très puissants, mais sans danger si vous avez correctement fait votre défense.

Comme je vous l'ai dit, si vous avez de nombreux arbalétriers (au moins 70), vous ne craindrez absolument rien. Les ennemis se feront massacrer face à ce mur de carreaux impénétrables. Ce sera juste long, vu la masse impressionnante d'ennemis à massacrer.

Passons maintenant au dernier assaut... Là, le Loup s'est lâché.

Cela dit, avec une centaine d'arbalétriers... Absolument rien à craindre.

Au final, cette partie s'avère extrêmement simple, mais surtout extrêmement longue. Quand on a compris la technique consistant à palier les déficients de nourriture, ça fonctionne comme sur des roulettes.... Tellement bien qu'on peut faire un "Perfect" sans problème.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Asgard II : La battue

Objectif :

  • Tuez le seigneur ennemi
Les premières structures de votre ville
Les premières structures de votre ville

Suite directe au niveau du scénario de la précédente mission, vous devez ici tuer l'homme qui vous a attaqué dans la précédente mission. Il contrôle un genre de château pas très solide, mais d'énormes armées viendront par la suite vous attaquer. Elles seront vraiment très impressionnantes, et pourront faire du dégât. Mine de rien, la partie ne sera pas très simple, mais vous devriez pouvoir vous en tirer sans problème.

Vous êtes au SE de la carte. Le grenier est déjà constitué, plutôt à bonne distance de vous. Pour le moment, ne songez à rien, vous devez sauver dix chevaliers piégés tout au NW de la carte, en train de se faire canarder par une baliste ennemie. Allez vite les sélectionner, et déplacez-les au sud, près du poteau indicateur. Bien sûr, quand ils y seront, ne les arrêtez pas là, c'est plus une étape à franchir. Rapatriez-les rapidement chez vous. Ils seront au début de la partie indispensables. Pour ma part, les ennemis n'ont même pas réussi à tuer un seul de mes chevaliers.

Vous pourrez tuer tous ces loups avec seulement dix chevaliers
Vous pourrez tuer tous ces loups avec seulement dix chevaliers

Entre-temps, songez à vous développer. Construisez un marché, plusieurs pommeraies (6/7, en essayant de les placer autour du grenier), plusieurs fermes à blé, une ferme laitière, une bonne dizaine de postes de bûicherons, quelques masures, et, si vous le pouvez, un atelier d'archerie.

Méfiez-vous, car la carte réserve aussi son lot de surprises, à savoir des loups et des ours. Une astuce comme une autre consiste à placer des abris de chasse aux endroits stratégiques. Les chasseurs joueront le rôle d'archers et tueront sans trop de problème les ours. Vos chevaliers serviront surtout à repousser les meutes de loups qui viendront vous attaquer. Quand vous les ramènerez au Donjon, ils devraient être traqués par des loups. Attaquez-les ; je n'ai perdu que deux chevaliers pour les éliminer.

Il convient ensuite de se développer. Avec les pommeraies, vous éviterez la famine. Si vous en avez vraiment fait beaucoup, passez en Rations supplémentaires, ce qui procure un bonus permettant de +4 sur votre popularité, vous permettant du même coup de placer des taux d'impositions de -4. Vous avez certes beaucoup de temps avant la première attaque, mais elle sera très puissante. Pour cette raison, essayez de ne pas trop tarder. Produisez exclusivement des arbalétriers, ce qui impose de faire rapidement un atelier du tanneur.

Une dangereuse attaque de loups
Une dangereuse attaque de loups

Dès que vous recevrez du bois, placez également des postes de bûcherons un peu partout. Il faut rapidement défricher la forêt sur la colline, ce qui, aussi, vous permettra d'avoir de la place pour vous développer. Sachez cependant qu'au final, vous n'aurez que très peu de place... Quand le blé arrivera, placez les moulins (vous pouvez évidemment les placer avant) et les boulangeries. Méfiez-vous surtout de la famine.

Vous pouvez bien entendu placer les moulins avant s'il vous reste du bois à dépenser. N'oubliez pas d'augmenter les ateliers, ou de démarrer l'exploitation de brai. Pour cette dernière, vous disposez de plusieurs marécages. Vous pourrez ainsi placer un peu plus d'une dizaine de gisements de brai. Produire du fer ne sera pas très utile, mais envisagez surtout de faire de la pierre, ce qui vous permettra d'ériger vos défenses. Consacrez-vous cependant à cela quand vous aurez bien lancé l'exploitation de pain.

Comme je vous l'ai dit, la production de fer est assez inutile. En effet, vous aurez peu de lingots, vu la distance relative du fer. Pour ma part, j'ai très bien réussi à me développer sans ça. Libre à vous de le faire ou pas. Le brai sera très utile au fur et à mesure ; vous en aurez beaucoup, vous permettant d'arrondir les fins de mois. Quant à la pierre, et bien, il faudra ériger des tours pour vous défendre des attaques extrêmement violentes de l'ennemi.

De cette manière, vous survivrez à la première attaque
De cette manière, vous survivrez à la première attaque

De manière générale, le développement est plutôt facile. Le bois étant très proche, vous en aurez rapidement ne grande quantité. Essayez surtout d'avoir un certain nombre d'arbalétriers, d'autant plus que vous devrez affronter des menaces, à savoir les loups. Lorsque vous aurez placé des fermes à blé vers le NW, sous la cascade, une gigantesque meute de loups surgira, puis descendra vers votre ville.

Ce sera la première difficulté à passer. Contre eux, coupler dix chevaliers avec dix arbalétriers est une bonne méthode. Placez vos chevaliers devant, pour protéger vos arbalétriers, et défiez ces sales bestioles. Pour ma part, je les ai vaincu avec une quinzaine d'arbalétrierset mes chevaliers, perdant tous mes chevaliers, mais aussi un bon nombre d'arbalétriers. Ce sera périlleux, mais vous devriez parvenir à repousser tous ces loups avant qu'ils ne causent de sérieux dégâts.

Vous devez maintenant vous préparer à la première attaque, en Octobre 1070. Ce sera une attaque très dangereuse. Face à elle, je n'ai pas eu le temps d'organiser mes défenses. Vous devez en fait répartir le tout en deux fronts : un grand corps de garde avec un solide mur au sud, plusieurs tours rondes sur le second gué, et un simple mur pour le troisième gué. Nous verrons cependant cela en détail plus tard. Pour le moment, vous n'aurez sûrement pas le temps de les repousser. Avec 30/40 arbalétriers réunis sur le Donjon, vous pourrez tuer les multiples ennemis. Il est inutile de murer le château, d'autant plus que cela incite vos ennemis à raser vos structures externes.

Réunissez donc vos arbalétriers sur le Donjon, et n'hésitez pas à supprimer des bâtiments si cela permet aux ennemis de ne pas être attaqués par vos troupes (pour cela, sauvegardez avant le début de l'attaque pour voir ce qu'il en est). 33 arbalétriers réussiront de justesse à massacrer tous les massiers, hallebardiers, puis spadassins de l'ennemi. Ce sera une première défense très désordonnée, qu'il faudra solidement améliorer par la suite. Pour ma part, je me suis retrouvé avec 50 serfs sur 170 paysans. Sauvegardez cependant, car vous serez bientôt victimes d'un violent incendie.

Notons aussi que vous aurez droit à un vol dans le grenier sans grande importance. Soyez donc auparavant assurés d'avoir de la nourriture le temps que tous vos serfs reviennent. Reconstruisez également les structures qui sont susceptibles d'avoir été détruites. Au pire, passez en Rations normales.

Pour compenser ce vol, vous aurez rapidement droit à un mariage, l'occasion d'augmenter brièvement les impôts. Mais très brièvement...

En Mai 1074, surviendra un terrifiant évènement : un incendie. Ils seront assez rares, et les puits ne serviront pas à grand chose. Si vous avez lu mes solutions sur les missions de gestion, vous devez sûrement savoir à quel point ces incendies sont irritantes, mais aussi l'astuce pour les démolir. Quand vous arrivez en Avril 1074, passez en vitesse "10", puis, dès que l'incendie se déclare, écrabouillez le bouton de pause, et cliquez sur le point d'exclamation jaune sur l'Animation pour arriver au foyer de l'incendie. Si l'incendie est excentré du centre-ville, vous êtes sauvés. Sinon, essayez de limiter les dégâts en rasant le plus vite possible les bâtiments incendiés pour éviter que le feu ne se répande. Si vous échouez, chargez la partie, et réessayez jusqu'à réussir. Les incendies seront heureusement assez rares, survenant souvent quelques années après une attaque... Mais toujours très douloureux.

Abordons donc maintenant la défense.

Vous avez en tout trois gués à défendre : ceux-ci sont représentés simplement sur ce schéma, avec les mouvements des armées ennemies :

Analysons donc les diverses positions :

  • Base ennemie : Tout simplement la position que vous devez assiéger pour gagner. Solidement défendue, nous reviendrons plus tard sur le moyen de la prendre.
  • Point de départ des armées ennemies : Les armées ennemies apparaîtront toujours à côté du seul poteau indicateur existant. Leur nombre étant très important, elles partiront dans plusieurs sens. Il s'agit en général de chevaliers, de massiers, d'ingénieurs, d'hallebardiers, de spadassins, d'arbalétriers, et d'archers. La totale, quoi.
Comme vous le voyez, de nombreuses armes de siège sont au nord de la colline (il y en aura beaucoup plus par la suite)
Comme vous le voyez, de nombreuses armes de siège sont au nord de la colline (il y en aura beaucoup plus par la suite)
Le Gué N°2, à renforcer en rajoutant des tours rondes sur la colline et des arbalétriers supplémentaires
Le Gué N°2, à renforcer en rajoutant des tours rondes sur la colline et des arbalétriers supplémentaires
  • Mouvements d'attaques adverses : On peut en gros discerner trois (ou deux) fronts principaux : au Nord de la colline où se situe la pierre et le fer, et au Sud. J'en distingue trois, car un groupe passe directement dessus. Généralement, les arbalétriers et les archers vont principalement au Nord avec les ingénieurs, tandis que les fantassins vont sur les deux autres positions. A chaque fois, ils s'évertueront à raser vos constructions externes, avant de se disperser sur le Gué N°1 ou le Gué N°2, cherchant avant tout une ouverture pour fondre sur l'ennemi. Les hallebardierset les spadassins viennent en dernier.
  • Armes de sièges ennemies : Comme vous le constaterez, l'ennemi fait un grand nombre d'armes de siège, utilisant notamment des catapultes, mais aussi des trébuchets, des beffrois, et des béliers. C'est un arsenal solide et redoutable, qui nécessitera l'appui de plusieurs balistes au Gué N°2 pour les repousser rapidement.
  • Sens d'attaque des armes de siège : Rares seront les armes ennemies à s'attaquer au Gué N°3. Elles s'acharneront surtout à pulvériser les défenses du Gué N°2. Il faudra donc ici concentrer une solide défense, car il y a fort à parier qu'ils feront des brèches, amenant les nombreux fantassins ennemis à attaquer par là.
  • Autres armes de siège qui apparaîtront lors des derniers assauts : Plus les assauts augmenteront, plus il y aura d'armes de siège. Certaines finiront par se répandre de l'autre côté de la colline, et s'attaqueront essentiellement à vos constructions, comme les boulangeries. Il faudra donc faire une tour rondedans le coin pour les démolir, mais nous verrons cela plus en détail plus bas.
  • Gué N°1 : Un des points chauds. Faites un grand corps de garde au sud du gué, et mettez un bon paquet d'arbalétriers dans le coin, avec au moins deux tours rondes équipées de balistes. Ce passage sera périlleux ; les ennemis iront dessus, alors méfiez-vous !
  • Gué N°2 : Ce point-là sera LA zone à protéger. Créez au moins deux balistes, et placez sur les collines derrière plusieurs tours rondes équipées de mangonneaux pour bombarder les ennemis. L'alchimie est très efficace, croyez-moi. Méfiez-vous des béliers, qui peuvent attaquer sans être canardés par vos arbalétriers !
  • Gué N°3 : Un simple mur suffira ici. Vous ne craindrez pas grand-chose (disons que la menace est ici quasiment nulle) de ce côté-là. Pour ma part, deux précautions valant mieux qu'une, j'avais néanmoins positionné une tour ronde surmontée d'une baliste avec une dizaine d'arbalétriers pour défendre efficacement la zone.
  • Point de départ de l'attaque de meutes de loups : Même si vous avez vidé la carte des loups, assez rarement, des loups surgiront de cet endroit pour vous attaquer. Rassurez-vous, ils ne sont pas vraiment dangereux ; ils diminueront juste votre popularité en infligeant un léger bonus maléfique sur la popularité. Rien de bien grave, mais autant le signaler.
  • Seigneur : Évitez qu'il meure... Si vous avez des sous, achetez 10 épées, 10 armures en métal, et embauchez dix spadassins qui seront la dernière protection si jamais l'ennemi vous emboutit.
  • Zones conflictuelles à défendre solidement : Tout est dans le titre...
Utilisez des catapultes contre le château ennemi
Utilisez des catapultes contre le château ennemi

Au niveau de l'attaque/défense, voici tout ce qu'il y avait à dire. Les assauts ne s'arrêteront pas, mais sont très espacés, vous permettant d'améliorer votre défense. Rajoutez par la suite une tour ronde un peu à l'écart au Sud (cf. super-screen en bas) pour lutter contre les rares catapultes qui surgiront au Sud. Il ne reste donc plus qu'à se pencher sur le cas du château ennemi.

Analysons donc ce château... Il n'est pas si facile que ça, en fin de compte. Si vous démolissez les quatre escaliers, vous avez perdu, car vous ne pourrez pas monter. Il dispose des quatre balistes, mais surtout de nombreux arbalétriers. Il serait tentant de faire des trébuchets, mais vous n'y avez pas le droit. Appliquons donc ici la technique du Barbare : faites une vingtaine de catapultes (26 chez moi), et allez attaquer.

Servez-vous des arbalétriers pour faire le ménage
Servez-vous des arbalétriers pour faire le ménage

Attaquez par le SW du château ennemi. Vous devez au moins réussir à virer sa tour carrée. Les arbalétriers ennemis devraient s'en régaler, mais les boulets tirés par vos armes de siège seront un argument difficilement contestable.

Vous devez ensuite attaquer le grand corps de garde de l'ennemi. Méfiez-vous à ne pas démolir l'escalier derrière ; l'accès est primordial !!!. Vous devriez ensuite pouvoir raser la dernière tour carrée. Ensuite, les catapultes ne servent plus à rien ;: sacrifiez-les, rapatriez-les... On s'en fout. Essayez juste de raser les deux tours carrées et le grand corps de garde ennemis.

Il vous faut ensuite former une armée d'arbalétriers pour continuer le nettoyage de ce front. Ne prenez pas les arbalétriers assignés à la défense, reformez une autre armée ! Ceci nécessitera donc de l'or... Comme vous vous en doutez, la partie sera très longue (en témoigne la longueur de cette solution), ce qui vous permettra d'avoir beaucoup d'or. J'avais ainsi fini avec plus de 20 000 pièces d'or. Formez-vous tranquillement plus d'une centaine d'arbalétriers, et allez nettoyer le front que vous avez dégommé avec les catapultes. Pourquoi ? Et bien, tout simplement pour pouvoir par la suite tuer le seigneur ennemi.

Attaquez enfin le seigneur ennemi avec des hallebardiers
Attaquez enfin le seigneur ennemi avec des hallebardiers

Pour cela, vous devrez surtout tuer les arbalétriers situés sur le petit corps de garde. Ce sera assez difficile, vu qu'ils sont bien protégés, et vous devriez perdre toute votre armée, mais encore une fois, tant que vous y parvenez, on s'en fout.

Pour ma part, j'ai réussi à achever l'ennemi avec 30 hallebardiers, qui ont comblé les douves, puis démoli le petit corps de gardeennemi, et tué ce dernier sous une pluie de carreaux, massacrant ses spadassins, puis ce dernier, l'ingénieur à huile bouillante de l'ennemi ayant eu la sagesse de ne pas lancer son huile. Si cela devait arriver, refaites de nouveaux assauts, jusqu'à faire tomber l'ennemi. Le plus dur est donc le passage avec les catapultes. Si vous n'avez pas confiance, vous pouvez reformer d'autres catapultes, et raser les autres fronts de l'ennemi. Cela dit, perte de temps pour moi.

Vous terminez enfin cette interminable partie. Surtout difficile à cause des assauts très violents de l'ennemi... Néanmoins, on parvient à s'en tirer, et même à triompher.

Pour conclure, voici le super-screen de la partie, réalisé dans les toutes dernières secondes.

Streaming de la vidéo

Liend e téléchargement

Carte personnalisée - Assaut sur Fougères

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis
Murez le gué au nord
Murez le gué au nord

Cette partie sera assez simple. Vous contrôlez un énorme château avec les défenses déjà construites. Il ne reste plus qu'à le remplir. Notez bien qu'au sud du château, vous avez trois petits villages resserrés qui ne vous appartiennent pas. Il vous faudra donc démolir leurs constructions pour pouvoir placer à la place des installations utiles. Globalement, cette partie sera surtout longue, mais pas vraiment compliqué.

Cette astuce permettra de faciliter le déplacement de vos bûcherons
Cette astuce permettra de faciliter le déplacement de vos bûcherons

Analysons ensuite le château et ses environs. Vous disposez de nombreuses ressources dès le départ. Commencez par murer le gué au nord. Ainsi, les armées ennemies ne pourront plus passer que par le sud, ce qui vous permettra de les massacrer aisément. Murez donc tranquillement ce petit gué ; ce sera un grand avantage défensif.

Occupez-vous maintenant de développer Fougères. Sachez avant tout que la nourriture sera le problème-clé de cette partie. Comme vous serez très rapidement avec une forte population, vous risquez de flirter avec la famine. Il n'y a qu'à la toute fin de la partie que j'ai enfin réussi à faire décoller la nourriture. Commencez donc par placer une série de fermes laitières au sud du grenier, puis plusieurs fermes à blé. Placez bien évidemment plusieurs masures, et une série de postes de bûcherons à l'intérieur de votre château. Vous avez en effet noté que Fougères était découpé en deux parties : la partie du nord avec le Donjon, et celle juste au Sud, séparé par un petit corps de garde, et abritant le grenier, le marché, l'armurerie, etc... Vous devrez rapidement défricher cette zone en plaçant moult postes de bûcherons. Vous pouvez également en placer sur la colline sur laquelle est bâtie Fougères. Pour faciliter le déplacement, placez des escaliers sur la muraille.

N'hésitez pas à positionner des escaliers un peu partout. En outre, supprimez l'église, les ateliers du tourneur de perches, les ateliers d'armurerie, et les ateliers du forgeron. Intensifiez la production d'arbalètes et d'armures en cuir en créant une bonne dizaine d'ateliers d'archerie, et pareil au niveau des ateliers du tanneur .Achetez le bois au marché, bien entendu. Vous devrez également rajouter une armurerie supplémentaire. Vous pouvez également supprimer le puits entre vos greniers, ils ne serviront à rien.

Construisez de multiples fermes à blé au sud
Construisez de multiples fermes à blé au sud

Comme je l'ai dit plus haut, la nourriture sera l'un des plus graves problèmes de cette partie. Pour cette raison, restez perpétuellement en Rations normales. Il y a même une fois où j'ai été obligé de passer en Demi-rations pour permettre au grenierde se remplir. Placez donc rapidement vos fermes, mais aussi vos moulins et ateliers du boulanger. Comme vous vous en rendez compte, vous avez beaucoup de choses à vous construire. N'hésitez pas à passer à une vitesse de jeu de 10 pour placer tranquillement vos structures.

Les gisements de pierre et de fer sont au SE. Bien sûr, vous devez également les remplir. Rassurez-vous, vous démarrez avec suffisamment d'or. Pour ma part, il m'a fallu plusieurs minutes pour tout faire. J'ai même eu droit à l'arrivée de Bois. Commencez par les carrières, et les mines de fer, puis les longes à boeuf. N'oubliez pas de placer des masures, sans les mettre sur la colline, plutôt aux alentours, vu que vous placerez des choses plus intéressantes dessus.

Si vous avez oublié (comme moi) de murer le gué du nord, vous en tarderez pas à être embêté par les loups. Ceux-ci seront vos premiers ennemis. Méfiez-vous d'eux ; si votre Seigneur se promène pile au moment où des loups vous attaquent, la meute peut bondir sur lui... Et le tuer, ce qui m'est arrivé. Autant vous dire qu'on a de quoi grogner après ça. D'autant plus que vos archerset arbalétriers ne tirent pas par défaut sur eux. Ainsi, dès que la meute s'approche, ordonnez à vos archers de les tuer pour qu'ils ne vous embêtent pas, ces sales bestioles.

Entreprenez donc de vous développer. Vous ne pourrez placer les fermes à blé qu'en dehors des murs rassurants de Fougères. Vous aurez très rapidement une centaine de serfs, ce qui peut entrainer une crise de nourriture dans le grenier.

La partie sera assez longue. Pas autant que sur Asgard, mais quand même... Vous aurez le temps d'avoir une armée très puissante. Il n'est pas vraiment nécessaire de créer de nouvelles tours rondes, même si je me suis amusé à en faire. Cherchez surtout à revendre la pierre, le bois, et le fer, que vous produirez, vous permettant de gagner suffisamment d'or pour augmenter le nombre d'ateliers, et embaucher de nouveaux arbalétriers. Axez ainsi votre ville sur les ateliers du boulanger, les ateliers d'archerie, et les ateliers du tanneur. Quand vous aurez défriché le château, supprimez les postes de bûcherons pour les réimplanter ailleurs.

Néanmoins, le problème des loups n'est pas terminé. D'autres meutes assez nombreuses attaqueront à un moment par le Sud. S'ils commenceront au début par attaquer les petits villages ennemis, ils ne tarderont pas à foncer sur vos fermiers. Utilisez ici vos troupes sur les tours pour les tuer, mais attention ! Il est possible que le Seigneur soit par ici, et tombe sur les loups. N'hésitez pas à utiliser vos chevaliers pour les repousser. Le hic est que vous risquez de tous les perdre, ce qui fut mon cas. Mais entre les chevaliers ou le Seigneur, le choix est vite fait...

Envoyez les massiers détruire les armes de siège ennemies
Envoyez les massiers détruire les armes de siège ennemies

Voici à peu près tout ce qu'il y a à dire sur le développement. Comme vous voyez, peu de choses à dire, car il y aura peu de choses à dire. La nourriture sera vraiment le seul gros problème de la partie. Il n'y a pas de grands conseils à dire : essayez de faire de nombreuses fermes à blé, et de passer en Demi-rations si vous sentez que vous flirtez trop avec la famine, et que cela permettrait de relancer l'alimentation du grenier. C'est ce que j'ai fait.

Abordons donc les attaques. Vous aurez bel et bien droit à trois attaques, trois puissantes armées qui se fracasseront contre votre muraille. Vers le milieu de la partie, l'armée du Rat vous attaquera.

Cette attaque sera la seule à comprendre un lot dangereux d'armes de siège. Pour cette raison, assurez-vous auparavant d'avoir envoyé vos massiers au nord de votre château, car c'est là que l'ennemi placera un nombre important de mantelets et de catapultes. Avec une vingtaine de massiers, vous pourrez facilement les raser. Vous pourrez aisément les démolir.

Au sujet des troupes, ils attaqueront tous par le Sud. Concentrez donc vos arbalétriers sur la muraille Sud, mais vous ne craigniez normalement pas grand chose. C'est sans trop de gros problèmes que vous parviendrez à massacrer toutes ces troupes.

Au niveau des évènements, rien à signaler, si ce n'est une pathétique attaque de loups à un moment que vous parviendrez rapidement à effacer. Peu avant les deux autres assauts, des renforts viendront se joindre à vous. Ils ne changeront pas grand chose, si vous avez déjà de nombreux arbalétriers pour repousser les ennemis. En gros, ce sera assez facile. Les ennemis ne parviendront sans doute même pas à atteindre votre premier petit corps de garde. Contentez-vous de déployer vos arbalétriers le long de la muraille pour facilement repousser les ennemis.

Au final, pas grand-chose à signaler sur cette mission. Si la carte est très jolie, la difficulté n'est pas vraiment au rendez-vous. Pour conclure, le super-screen de Fougères, peu avant la fin.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Bataille navale

Difficulté :

  • Facile

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis
  1. Commencez la partie en supprimant la seconde muraille tout en vous retranchant vers le Donjon. Supprimez la tour carrée tout à gauche de la seule muraille qui vous reste, pour la positionner à côté de votre petit corps de garde. Dotez également ladite tour d'une baliste. Il est préférable de mettre vos archers sur cette tour. Ils bénéficieront non seulement d'une meilleure portée de tir, et pourront aussi tuer les troupes ennemies s'attaquant à votre corps de garde.
  2. Songez à remplacer le petit corps de garde par le grand corps de garde.
    Le nombre de troupes vers la fin
    Le nombre de troupes vers la fin
  3. Vous devrez également aménager la muraille restante, de manière à ce qu'elle contourne par le sud vos gisements de pierre, et la petite forêt. Vous pourrez ainsi produire de la pierre, et du bois. Il faudra songer à mettre des doubles créneaux sur le mur pour le protéger.
  4. Au sujet de la nourriture, n'utilisez que des fermes laitières, en essayant de ne pas tomber la cinquantaine de serfs. Vous devrez également faire assez rapidement des ateliers d'archerie. Essayez d'en faire cinq le plus vite possible, et de lancer rapidement la production de pierre. Vous pourrez placer jusqu'à trois carrières.
  5. Il suffira ensuite d'augmenter le nombre d'archers. Songez aussi à placer une tour au sud.

Notons aussi qu'à un moment, peu avant l'assaut du Loup, vous recevrez un messager vous autorisant à produire des arbalètes. Malheureusement, vous ne pouvez pas embaucher d'arbalétriers, alors ne changez pas le mode de production de vos ateliers, cela ne servira à rien.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Bruckberg

Objectifs :

  • Éliminez tous les ennemis
  • Tuez le seigneur ennemi

A première vue, cette mission aurait mieux fait d'être un siège, puisqu'il s'agit ici tout bonnement d'assiéger un château. Vous disposez cependant, comme l'ennemi, de peu de troupes, ce qui est le cœur de la difficulté de la mission. Il faudra faire avec ce faible effectif pour triompher d'un ennemi évidemment supérieur en nombre. Sans être spécialement difficile, la map sera surtout très longue et chiante. Vous pouvez voir ici à quoi elle ressemble.

En faisant un tir par ici, vous pourrez progressivement tuer les archers ennemis
En faisant un tir par ici, vous pourrez progressivement tuer les archers ennemis

Le château ennemi est donc en forme de cercle bâti en hauteur. Il dispose de plusieurs archers répartis tout autour de la défense sur des plate-formes en bois, et sur un corps de garde en bois. De plus, l'ennemi dispose au centre de plusieurs dizaines de lanciers qui n'hésiteront pas à attaquer vos troupes si vous les approchez trop près. De votre côté, vous avez une dizaine d'archers, une dizaine de massiers, une dizaine de lanciers, et une catapulte qui ne servira à rien. Vous compterez donc sur le bout des doigts vos troupes. En conséquence, lancer un assaut frontal est un suicide pur et simple. Il convient donc d'affaiblir la défense ennemie ne utilisant soigneusement vos archers. Ceux qui ont mis des heures à finir la 18ième mission de la campagne militaire, Fin du Porc, seront heureux : il faut ici appliquer exactement la même chose.

Approchez en effet vos archers des troupes ennemies, et faites feu. Je préconise de commencer par la position NW, en visant la plate-forme en bois qui n'est pas collé derrière un mur. Vous vous rendrez compte que vous pourrez rapidement pouvoir tirer sur ces deux archers, mais que vos archers ne tireront pas. Le seul moyen de les avoir est d'utiliser la commande "Attaquer ici", et de tirer derrière lesdits archers, pour que vos flèches les atteignent.

Vous l'aurez compris ; le hic vient de la longueur que cela prend. Quand vous aurez tué un archer, un de ceux qui se reposent par terre le remplacera. Vous devrez donc en tuer plusieurs d'affilée avant que plus personne ne cherche à récupérer la plate-forme en bois.

Méfiez-vous des loups cachés ici
Méfiez-vous des loups cachés ici

Une fois que vous aurez nettoyé cette plate-forme en bois, il faudra s'attaquer à celle juste à droite. Là, n'hésitez pas à sauvegarder avant, jusqu'à avancer un seul archer jusqu'au point maximum où il ne pourra pas se faire tirer dessus par l'un des deux archers ennemis. Appliquez ensuite le même principe que précédemment pour pouvoir tuer les deux archers. Là encore, ce sera assez long, aussi vous faudra-t-il trouver une occupation quelconque.

Ensuite, il semblerait logique de continuer sur la lancée, en dégommant la troisième plate-forme en bois du Nord, mais ce sera difficilement possible. Il vous faudra en effet auparavant nettoyer les deux plates-formes en bois au sud, ce qui sera très long. Appliquez presque la même méthode que précédemment. Dès que vous avez trouvé le bon point, il ne faudra pas ici se baser sur un tir de zone, mais sur un tir précis. Pour cela, ordonnez d'abord par exemple de tirer sur le grenier, puis changez rapidement de cible pour tirer sur les quatre archers dispersés sur les deux plates-formes en bois.

On pourrait maintenant essayer de poursuivre l'assaut par le Nord, mais c'est une mauvaise idée. Pourquoi cela ? Et bien, en fait, bien caché au bord NE de la carte, il y a une petite meute de loups qui n'hésitera pas à vous attaquer si vous approchez. Avouons que cela est fâcheux, et vous force donc à changer d'orientation, pour attaquer par le Sud, en visant le corps de garde en bois des ennemis. Ce sera ici extrêmement long et chiant, car vous devrez tirer depuis très long, en faisant un tir de zone imprécis, qui pourra néanmoins plutôt bien nettoyer le corps de garde en bois de ses occupants.

Comme je l'ai dit, ce sera très long. Si vous avez autre chose à faire en attendant, n'hésite pas... Vous pouvez aussi viser d'abord le corps de garde en bois, puis viser un archer, ce que j'ai du faire pour le dernier archer. Une fois que vous aurez vidé le corps de garde, débrouillez-vous ensuite pour pouvoir nettoyer le corps de garde en bois à côté. Le reste de la stratégie consiste ensuite, non pas à continuer à nettoyer les plates-formes en bois, mais à passer aux choses sérieuses. Envoyez vos archers se coller contre la paroi en bois. Ils seront ainsi protégés des archers restants, et sèmeront la pagaille parmi les lanciers de l'ennemi. Certains viendront affronter vos archers, mais ils feront surtout des allers et retours, ne parvenant pas à se décider.

Conclure ne sera pas très difficile. Envoyez en même temps vos lanciers et massiers, en ordonnant aux massiers de tuer le Seigneur ennemi, et à vos lanciers de tuer les archers restants. Débrouillez-vous surtout pour que les lanciers ennemis rencontrent vos massiers, et se fassent ainsi décimer. Vous terminerez ainsi une longue partie pas spécialement difficile, mais surtout long.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Castel Falkenstein

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis
Les débuts de votre château
Les débuts de votre château

Dans cette nouvelle partie, vous jouez avec un château déjà considérablement construit. Vous êtes sur une hauteur, avec des défenses sur lesquels il ne faudra quasiment rien changer. Le hic est que vous commencez avec 10 de popularité. Chez moi, on est cependant rapidement passé d'un coup à 75, phénomène inexplicable, mais plutôt sympathique. Nous certifions à ce sujet n'avoir utilisé aucun code, trainer, ni modifié la programmation du jeu ; nous en serions d'ailleurs bien incapable. Vous arrivez donc avec une popularité assez satisfaisante. Le texte d'introduction donnait ensuite le tempo de votre développement : implanter un système religieux, et s'intéresser à la production du fer. Nous changerons ce principe. Vous disposez de peu de place, aussi est-il inutile d'essayer de faire des édifices religieux. Quant à la production de fer, vous ne pourrez revendre de lingots de fer au marché, et il est préférable de faire une armée d'arbalétriers pour se défendre plutôt qu'une armée de spadassins et/ou d'hallebardiers.

Concrètement, que faire dès le début ? Comme vous avez des éléments du facteur peur négatifs, entreprenez de les supprimer. Deux sont cachés au sud du château, sur la bande fertile. Les autres sont concentrés dans le château, avec un autre devant le petit corps de garde permettant de sortir. Il est préférable de les supprimer pour n'avoir aucun bonus négatif sur votre cote de popularité. Commencez aussi par construire le marché, puis construisez rapidement des fermes à blé au sud de votre château, près des gisements de fer. Vous noterez d'ailleurs à côté de ces gisements deux petits villages voisins. Les autochtones ne viendront à aucun moment vous gêner ; ils sont là pour le décor. Libre à vous d'envoyer des archers les tuer ou pas, mais il est préférable de conserver vos troupes. Commencez donc par placer les fermes à blé en achetant au marché le bois nécessaire. Augmentez évidemment le nombre de postes de bûcherons, placez une ferme laitière dans votre château, puis placez des ateliers d'archerie, des ateliers du tanneur, une armurerie, une caserne, une guilde des ingénieurs, en n'oubliant pas les masures. Essayez d'avoir toujours plus de masures que de paysans disponibles, c'est-à-dire de ne pas rester par exemple à 38/38 paysans, mais d'être toujours, pour reprendre l'exemple, à 38/58. Cela évite de perdre son temps en attendant que les nouveaux paysans aillent travailler dans vos nouveaux édifices.

Néanmoins, avant de placer tout ceci, nous vous conseillons de faire du rangement en supprimant les murailles internes, qui ne serviront pas à grand chose. Passez pour cela l vitesse du jeu à "10", pour ne pas perdre trop de temps, et supprimez les murs.

Ceci libèrera énormément de place, surtout que vous en manquerez probablement. Par la suite, appliquez les conseils donnés ci-dessus.

Au début, vous avez plusieurs types de nourriture au grenier. Par conséquent, dès que votre popularité aura atteint 100, vous pourrez mettre de faibles taux d'impositions. Ceci dit, méfiance ! La nourriture descendra très vite, et vous devrez assez rapidement abandonner la politique fiscale, en vous méfiant d'un risque de famine, qui reste la majeure difficulté de cette partie.

Dès que vos bûcherons amèneront du bois, construisez des moulins et des ateliers de boulangerie. N'hésitez d'ailleurs pas à acheter du bois au marché pour vous occuper de cela. La nourriture part vite, alors soyez prudents. Pour vous faire de l'or, dès que la production de pain commencera à se faire, et que vous commencez à avoir de la nourriture, passez en "Rations supplémentaires", puis fixez des taux d'impositions (bien sûr, il faut pour cela atteindre que votre popularité soit à 100).

Qu'en est-il donc de la défense ? Comme vous l'avez vu, vous ne pouvez pas produire de pierre. En réalité, les deux attaques ennemies (car il y en aura deux, venant assez tardivement) ne comprendront que des troupes, et pas d'armes de siège. En conséquence de quoi, le fait que j'ai rajouté trois tours rondes n'est pas nécessaire ; j'ignorais à vrai dire si l'ennemi utiliserait ou pas des armes de siège. Je vous conseille plutôt de renforcer la muraille avec la pierre, et de répandre vos troupes le long du mur. En effet, il ne faudra pas ici se contenter de défendre les deux corps de garde, car l'ennemi frappera par les murs. Chez moi, ils se sont concentrés sur le mur Est. Ne commettez donc pas l'erreur de concentrer vos troupes sur un seul front ; il faut les répandre, en en étant le minimum possible sur la muraille Nord. En fonction de la partie que je viens de faire, je conseillerai plutôt de les concentrer au SE, mais rien ne dit que, dans une autre partie, les ennemis n'attaquent pas par un autre secteur.

N'oubliez pas d'intensifier la production d'armes et de pain ; ce sont vos deux objectifs. Essayez de rester autant que faire se peut dans le cadre des rations supplémentaires dans le grenier, en achetant s'il le faut du blé au marché. Vous pouvez faire une production de brai, mais cela ne servira pas à grand chose ; les fosses empoissées n'ont servi à rien chez moi, et cela ne m'a pas rapporté beaucoup d'or... Comme vous le voyez, le développement n'est pas difficile ; il faudra juste se méfier de la famine. N'hésitez pas à augmenter le nombre de greniers pour vous faire de vastes réserves si jamais vous auriez des problèmes d'alimentation. De plus, vous pourrez également revendre une partie des denrées, ce qui permet de gagner plusieurs centaines de pièces d'or, quantité non négligeable. Vous aurez également droit dans la partie à l'aide de quelques hors-là-loi.

Vous vaincrez aisément les archers ennemis
Vous vaincrez aisément les archers ennemis

Inutile donc de s'étendre plus longuement sur le développement ; il n'est pas bien difficile de se développer facilement dans cette partie. Le plus gros problème provient du manque de place ; il faut savoir faire avec. Pour ma part, à la fin, je ne pouvais plus placer grand chose... La première attaque ennemie, elle, viendra mine de rien assez longuement, après la moitié du temps de jeu.

Les ennemis auront du mal à dépasser ce point chez moi
Les ennemis auront du mal à dépasser ce point chez moi

Comme vous le voyez, elle comprendra beaucoup de lanciers, d'hallebardiers, de massiers, d'archers, d'arbalétriers, et de moines guerriers. Les moines guerriers chercheront surtout à détruire vos constructions, en l'occurrence les fermes à blé et les postes de bûcheron. L'ennemi enverra donc en premier les archers et les arbalétriers, puis les lanciers et les massiers, suivis des hallebardiers, et les moines guerriers par groupe. Chez moi, les ennemis ont donc attaqué principalement sur l'Est.

Rien à craindre cependant des attaques ennemies ; le temps que les ennemis traversent toute votre ville, ils auront eu le temps de se faire tuer au moins dix fois. Néanmoins, deux précautions valant mieux qu'une, il est conseillé de réunir des fantassins sur le Donjon, ainsi qu'une vingtaine d'archers, juste au cas où... Pour ma part, les ennemis n'ont pas vraiment réussi à s'approcher du Donjon, mais sait-on jamais...

Après l'assaut, n'oubliez pas de reconstruire vos fermes à blé. Durant le siège, vérifiez si vous ne risquez pas un état de famine ; ce ne fut cependant pas le cas chez moi. Durant la fin du temps imparti, une foire ambulante viendra vous voir. Vous pourrez ainsi monter brièvement les taux d'impositions, la foire apportant un bref bonus de 16 points sur votre cote de popularité. Le dernier assaut, quant à lui, sera plus important que le premier assaut, mais toujours pas très dangereux.

Les ennemis se sont chez moi méchamment faits massacrer. J'ai d'ailleurs envoyé à la fin du siège des archers se charger de tuer les moines guerriers. La configuration de cet assaut suit en effet celle du premier assaut. En définitive, vous ne devriez pas rencontrer trop de problèmes dans cette partie, la difficulté essentielle venant surtout de la nourriture.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Castel Hochstroghau

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis

Dans cette nouvelle mission, vous disposez là aussi d'un château pré-construit en hauteur. Il n'y aura d'ailleurs quasiment rien à rajouter aux défenses. Pour commencer, virez les éléments de facteur peur positifs, les quelques ateliers du forgeron, fermes à houblon, brasseries, églises, et brasseries, postes de chasse, et l'apothicaire. Tous ces édifices ne serviront qu'à demander plus de population, ce qui n'est pas quantité négligeable. Analysons maintenant le terrain : vous disposez de vastes verdures tout autour de votre château, le bois est proche, ainsi que la pierre, et le fer. Commencez donc par augmenter le nombre de fermes à blé, et de postes de bûcherons, puis modifiez les modes de fabrication des ateliers d'archerie pour qu'elles produisent des arbalètes. Vous devrez ainsi rajouter d'autres ateliers d'archerie, mais aussi des ateliers du tanneur. Intéressez-vous également à la production de pierre, en intensifiant toute la production. Ceci fait, vous devriez avoir beaucoup moins de sous, et le temps devra être proche du quart quand tous les ouvriers viendront travailler.

Comme d'habitude maintenant, le principal problème de cette mission viendra de la nourriture qui partira vite. Personnellement, j'ai joué durant toute la partie avec un état de famine. Au début, vous pouvez passer en "Rations supplémentaires", ce qui permettra d'augmenter les taux d'impositions, mais il vous faudra rapidement revenir en "Rations normales" (quand vous aurez dépassé le seuil des 70 rations, environ).

Petite précision : vous aurez droit à deux assauts. Ne vous souciez pas du chronomètre "Délai avant la défaite", il ne sert à rien. Vous aurez droit à deux assauts surpuissants, le deuxième ayant chez moi été stoppé d'extrême justesse. Aussi, ne paniquez pas quand vous voyez le deuxième assaut en imaginant la puissance du troisième ; il n'y aura pas de troisième assaut. Ceci dit, fermons la parenthèse pour revenir au développement.

Le bois ne tardera pas à venir. Servez-vous en pour remplir la partie supérieure du château d'ateliers du boulanger, d'ateliers d'archerie, en agrémentant le tout de quelques moulins. Au marché, vous ne pourrez acheter que du pain, ce qui posera problème par la suite. En effet, lancer la nourriture sera difficile, car les sièges seront longs, vu la puissance des armées, ce qui diminuera vos provisions déjà précaires... Il faudra donc acheter à mort du pain. Profitez donc bien du mariageet de la venue d'un bouffon pour grossir vos coffres. N'hésitez pas à mettre de petits impôts sans rien avoir pour contre-balancer le tout... Dès que votre popularité atteint 75/80, enlevez les impôts. Le pari est risqué, car vous risquez d'avoir uen famine qui vous fera encore plus chuter, d'où la nécessité d'avoir de l'or pour acheter du pain. La pierre sera cependant un bon moyen d'avoir de l'or.

Pour ma part, j'avais rajouté deux tours rondes au sud, ce que j'estime maintenant être une erreur de stratégie.

Pourquoi est-ce une erreur ? Pour deux raisons :

  • La première raison est que cela nécessite 80 blocs de pierre au minimum, qui auraient été plus utiles en étant revendus, pour acheter par exemple des armes, ou du pain si la situation devait devenir critique au sujet de la nourriture. Cela s'apparente ainsi plus à du gaspillage qu'autre chose.
  • La seconde raison est que les arbalétriers que vous positionnerez sur ses deux tours sont plus facilement atteignables par les massiers ennemis, qui s'empresseront de les massacrer. Vous perdrez ainsi de précieuses troupes.

Deux arguments forts qui font qu'il vaut mieux laisser la défense telle quelle. En revanche, positionnez vos chevaliers au sud. Les ennemis placeront en effet ici leurs armes de siège, et vous pourrez utiliser les chevaliers pour les démolir. Vous n'avez pas grand chose à craindre des tunneliers ennemis, mais d'une panoplie de catapultes et de trébuchets, là oui.. Ainsi, en mettant les chevaliers ennemis, vous devriez normalement dissuader les ingénieurs ennemis de créer leurs armes de siège. Et, s'ils le font, vous devrez rapidement les démolir.

La difficulté viendra des troupes qui attaqueront ce grand corps de garde
La difficulté viendra des troupes qui attaqueront ce grand corps de garde

Méfiez-vous cependant, car des chevaliers et des massiers ennemis devraient traquer vos chevaliers. Pour éviter de les perdre, il faudra les faire courir jusqu'à ce que leurs poursuivants soient tués par vos hommes, ou lassés. Au sujet de l'assaut, les troupes déferleront en masse, cherchant surtout à contourner le château pour frapper par le grand corps de garde au nord. Ceci dit, des spadassins et hallebardiers s'attaqueront au grand corps de garde au sud ; ce sont eux la vraie menace. Car les massiers qui feront le tour seront sans problème massacrés par vos hommes.

Pour tuer les spadassins et les hallebardiers au sud, il faudra faire sortir vos hallebardiers pour les tuer. Vous disposez aussi de mangoneaux qui ne serviront pas à grand chose, un peu comme les porteurs d'échelle de l'enemùi. Méfiez-vous cependant à ce qu'aucun porteur d'échelle ne pose son échelle sur un endroit vulnérable de votre muraille. Vous devrez à tout prix empêcher une brèche, car l'intégralité des ennemis se ruerait dedans. Pour cela, n'hésitez pas à faire sortir vos fantassins pour tuer les fantassins ennemis dans les zones à risque.

Comme je l'ai dit précédemment, la gestion du château deviendra difficile, surtout en ce qui concerne l'alimentation. Pour ma part, j'ai eu la chance que les ennemis ne s'en prennent pas à mes carrières, ce qui m'a permis de pouvoir un peu continuer sur la pierre après l'assaut pour la revendre, et acheter du pain. Autre fait bénéfique, mes artisans ont continué à travailler pendant le siège, produisant une dizaine d'arbalètes. Le plus difficile restait après ce siège de trouver de l'or.

Une fois le siège terminé, vous n'aurez guère le temps de vous reposer. Réparez les murs, soufflez un coup, car l'autre assaut est imminent... et beaucoup plus violent. Repositionnez vos chevaliers, et essayez surtout d'augmenter le nombre d'arbalétriers. Au diable la nourriture si elle vous empêche d'améliorer vos défenses, la fin justifie les moyens. N'hésitez d'ailleurs pas à revendre le peu de pain que vous avez si cela vous permet d'avoir une ou deux troupes supplémentaires.

C'est l'occasion ici d'amener les deux ingénieurs à huile bouillante traînant sur le grand corps de garde au nord sur celui du sud. C'est en effet là que les ennemis ont réussi à faire une brèche. Si la brèche se produit, réunissez tous vos hallebardiers sur le Donjon, puis attendez la venue des troupes pour les attaquer, soit au pied du Donjon. Ainsi, le combat final a eu lieu face à des dizaines d'hallebardiers ennemis au pied de mon Donjon, se soldant heureusement par ma victoire.

Que dire au final sur cette mission ? Elle n'est pas facile, et ce en raison des problèmes d'alimentation. Les assauts, eux, sont certes très impressionnants, mais si vous pensez à développer la défense aux bons endroits, vous devriez parvenir à triompher aisément de cette partie.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Croisade

Objectifs :

  • Éliminez tous les ennemis
  • Tuez le seigneur ennemi

Croisade est une mission de durée moyenne, vous proposant de développer un château face à de très puissantes attaques. Comme précisé dans l'explication, vous devrez affronter des troupes avec des armures de métal, mais pas uniquement. Vous commencez avec un château déjà construit, et qui n'est plutôt pas mal. De l'or est à disposition, mais vous ne pouvez pas faire de murs en pierre, seulement des murs en bois qui seront par conséquent peu efficaces face aux troupes ennemies. De plus, vous devrez également assiéger un ridicule château à l'extrême SW de la carte qui devra, de préférence, être assiégé après avoir résisté aux puissants assauts qui vont vous tomber dessus.

Pour le moment, vous avez des infrastructures déjà implantées. La longue bande verticale qui s'étend sur le bord Est de la carte n'est accessible que depuis le gué en pierre qui part de votre Donjon. C'est ici que vous devrez commencer l'exploitation de bois, en plaçant une bonne dizaine de postes de bûcherons. Notez ensuite les gisements de fer juste à droite du Donjon ; placez-y deux mines de fer, puis mettez quelques fermes à blé, une armurerie, deux ou trois ateliers d'archerie en ordonnant de produire des arbalétriers, deux ou trois ateliers du tanneur, quelques boulangeries et moulins, et, bien évidemment, des masures.

Une astuce fort simple qui vous permettra d'améliorer vos défenses
Une astuce fort simple qui vous permettra d'améliorer vos défenses

Comme vous le voyez sur le screen ci-dessus, réunir tous les serfs prendra un petit peu de temps. Vous pouvez passer en "Rations supplémentaires" le temps que la popularité remonte à 100, mais attention à ne pas vous approcher de la famine ; les quelques pommeraies installées ici et là sont loin d'être suffisantes pour nourrir votre population. Il faut en effet attendre que les fermes à blé que vous avez implantées se mettent en route. Vous pouvez choisir de les placer hors des murs, sur le sable par exemple, mais les ennemis les démoliront, et, si vous n'avez placé que ça comme exploitation agricole, vous courrez à la ruine.

Au sujet de la défense, vous avez en réalité deux murailles : une grosse, et un bout d'une muraille, un peu plus au Nord. L'auteur de la carte s'est réservé le droit de faire quelques "eyes-candies", notamment en créant des espèces de "passerelles" le long de la palissade. Le problème est que vous ne pouvez pas vraiment accéder aux dites passerelles. Pour les atteindre, il faudra trouver une astuce fort intelligente : créer une autre palissade le long de la plate-forme, pour y instaurer des plates-formes en bois qui vous permettront de renforcer cette section.

Du reste, vous disposez déjà de fosses empoissées qui ne serviront pas à grand chose, et de fosses piégées qui seront un peu plus utiles. Pourquoi les fosses empoissées ne seront guère utiles ? Et bien, l'ennemi utilisera majoritairement des chevaliers, qui sont trop rapides pour être vraiment endommagées par les fosses empoissées, qui serviront donc contre les autres fantassins, si vous le souhaitez. Pour ma part, elles ne m'ont quasiment servi à rien.

Chez moi, le temps que toutes mes nouvelles constructions se terminent, l'ennemi a fait sa première frappe. Occupez-vous surtout d'augmenter le nombre d'ateliers et d'ateliers du boulanger. Au marché, vous ne pourrez ne effet acheter que des arcs ou des armures en cuir, mais point d'arbalètes. Et les arbalétriers sont extrêmement efficaces. A noter aussi que vous disposez également de fantassins qui n'ont servi à rien chez moi. Libre à vous de faire ce que bon vous semble de vos hallebardiers et moines guerriers. Vous pouvez à les limite les mettre sur le Donjon en cas de percée ennemie, ce qui risque fatalement d'arriver lors des derniers assauts.

Les chevaliers seront plus une petite gêne qu'autre chose, ne cherchant pas vraiment à vous porter de coups fatals
Les chevaliers seront plus une petite gêne qu'autre chose, ne cherchant pas vraiment à vous porter de coups fatals

Avec les troupes déjà disponibles, plus celles de l'armurerie, vous aurez de quoi repousser le premier assaut. Le tout est de bien placer les troupes ; chez moi, les ennemis ont attaqué par le Nord.

La première attaque comprendra surtout des archers, mais aussi des chevaliers. Les ennemis commenceront par se déplacer au-dessus de votre château, au Nord, les chevaliers attaquant en dernier. Ce sont d'abord les lanciers et les archers qui viendront sur vous, mais ils ne seront pas très dangereux. Cinq arbalétriers sur les deux plate-formes en bois au Nord suffiront à en venir à bout.

Lorsque les chevaliers attaqueront, ils ne chercheront pas vraiment à passer votre muraille, mais plutôt à commettre des actes de vandalisme en détruisant vos fermes, par exemple. D'où l'intérêt de les avoir caché. J'oublie également de préciser que des moines guerriers prendront part à l'assaut, mais se feront sans trop de problèmes massacrer, attaquant, de leur côté par le centre (l'ennemi aura par conséquent divisé ce premier assaut en deux). On ne rencontre en somme aucune difficulté dans ce premier assaut. Contentez-vous ensuite de reconstruire ce qui a été démoli, et de vous développer encore plus.

Au sujet du développement donc, vous ne pourrez obtenir de l'or qu'en revendant des biens, ou en levant des taux d'impositions. Pour cela, la nourriture est un très bon moyen. En mettant "Rations supplémentaires" dans le mode d'alimentation du grenier, vous pourrez mettre des taux d'impositions d'une valeur de "-4" sur votre cote de popularité, compensant les "+4" offerts par le grenier. Pour ma part, je n'ai pas vraiment réussi à maintenir les "Double-rations". En effet, vous risquez aussi d'avoir une famine rien qu'en restant en "Rations supplémentaires", et ce à cause des assauts ennemis, qui démoliront souvent vos précieuses fermes à blé.

Vosu vous rendrez également compte, si vous vous développez un peu comme moi en aimant bien les centaines de serfs, que l'on manque cruellement de place. Une petite astuce pour en récupérer un peu consiste à réunir les deux murailles en une. Pour cela, créez un corps de garde en bois qui permettra de rejoindre le bout de mur au Nord avec celui au Sud ; vous pourrez alors supprimer un bout du mur, ce qui donnera quelque chose d'assez rentable comme cela :

Une autre astuce pour gagner de la place consiste à placer les masures dans un endroit où elles ne gêneront pas. Vous n'avez en effet pas besoin de les positionner dans le centre-ville. Dans ce cas, positionnez-les tout au nord de la bande Est, où elles ne gêneront personne, vous laissant de la place pour créer d'autres structures..

Vous pouvez aussi développer l'exploitation de brai, le plus important restant bien entendu la nourriture et l'armement. Vous disposez d'une vaste exploitation de brai, que vous pouvez rapidement occuper. La revente des unités de brai vous rapportera un petit pécule non négligeable, ou vous permettra d'améliorer vos fosses empoissées, si vous êtes un adepte du feu. Une astuce pour ne jamais se retrouver à court de paysans consiste à toujours vérifier combien vous avez de paysans sur la capacité totale, en vous débrouillant pour avoir toujours plus de masures que de serfs. Par exemple, avoir 98/98 serfs est très mauvais ; vous devez toujours avoir au moins 98/110 serfs, ce qui permet, mine de rien, d'accélérer l'emploi dans les bâtiments nouvellement crées. Cette astuce est valable à vrai dire pour tout type de jeu.

Fortifiez le point nord de la muraille
Fortifiez le point nord de la muraille

Lorsque vous continuerez encore à manquer de place, développez-vous alors sur la bande Est. Normalement, vos bûcherons auront bien déboisé toute une partie de la bande. Il suffira de réimplanter les postes de bûcherons plus au nord, pour mettre à la place des ateliers du boulanger, ou des ateliers d'archerie. N'oubliez pas de développer la défense au Nord de votre muraille, en créant d'autres plate-formes de bois. Vous pouvez également défricher la zone au nord, mais lorsque les ennemis attaqueront, vos postes de bûcherons seront rasés. Je vous conseille néanmoins de déboiser un peu pour éviter que la forêt ne se répande à l'intérieur de votre ville (à moins que vous n'ayiez des tendances elfiques...)

Mine de rien, il est important de développer ce secteur, car les attaques ennemies seront principalement dirigées sur cette position. Il vous faudra également fortifier les murs en rangeant des séries de palissades en bois pour fortifier le tout, vu la relativement faible résistance des palissades. Leur quantité doit remplacer leur qualité, en somme.

Ceci fait, plus vous vous développerez, plus la nourriture risque de manquer. Vous serez donc obligés de placer des fermes à blé en-dehors de vos murailles. Le problème est que les assauts ennemis ruineront l'essentiel de vos fermes. Pour empêcher la famine, vous devrez donc acheter du blé au marché, et ne pas hésiter à réduire le mode d'alimentation du grenier pour empêcher de tomber en rade, ce qui pourrait se révéler très embêtant par la suite.

Le second assaut viendra dans une durée normale. Il peut paraître très impressionnant,c ar comprenant beaucoup d'ennemis, mais c'est avant tout de la poudre aux yeux. Chez moi, les ennemis sont un peu arrivés de n'importe où, et ont avancé en vrac vers mon château, attaquant essentiellement par le Nord, même si une partie de cette énorme armée, comprenant des archers, des hallebardiers, des lanciers, des chevaliers, des moines guerriers et des spadassins... beaucoup de monde, en somme.

Il aura donc fallu réunir l'essentiel de vos troupes au Nord, car les ennemis se déchaîneront là-dessus, et n'hésiteront pas, eux, à attaquer le mur. Vous pourrez ici utiliser les fosses empoissées contre les hallebardiers, mais vous ne pourrez en brûler qu'une partie. De plus, étant très stratégique, j'ai également incendié mes fermes à blé en incendiant quelques fosses empoissées, qui n'ont suffit qu'à tuer quelques troupes par rapport à la masse d'ennemis...

Ne paniquez pas si les ennemis s'infiltrent ; c'est normal (ou presque...). A vrai dire, ils devront traverser toute la ville, et seront considérablement ralentis par les serfs qui seront sur leur chemin, permettant ainsi à vos défenseurs de pouvoir les massacrer. Par mesure de précaution, j'avais quand même réuni une quarantaine d'archers sur le Donjon, mais ils n'ont pas servi à grand chose, l'ennemi ayant à peine réussi à traverser la partie Nord de la ville.

L'assaut fini, refermez vos brèches, et fortifiez-les. Il suffit juste ensuite d'augmenter le nombre d'arbalétriers en prévision des assauts à venir. Entre-temps, n'oubliez pas les chevaliers, qui fermeront l'assaut, venant par raids démolir vos constructions. Encore une fois, méfiez-vous de la famine ; regardez pour cela si vous avez bien de la farine et du blé dans votre réserve. Si non, achetez du blé au marché ; une famine est à éviter plus que tout.

Maintenant, il ne reste plus grand-chose à dire au niveau du développement. Je dois admettre que je n'ai pas vraiment rencontré de difficultés, si ce n'est au niveau du grenier. En même temps, nourrir 210 serfs quand l'essentiel des fermes à blé se fait démolir n'est pas très simple. Mais bon, rien de bien grave ; je pense qu'il n'y a pas de grands problèmes dans cette map au niveau de la gestion, et de l'économie. Passons donc directement à l'assaut final.

J'avais alors une cinquantaine d'arbalétriers, qui ont très bien réussi à massacrer l'essentiel des ennemis. Utiliser les fosses empoissées contre les spadassins n'est ici pas une mauvaise idée, puisque ce sont eux qui ont réussi à faire une brèche. Autrement, l'attaque suivra le même chemin classique : d'abord les archers, puis les fantassins, et enfin les chevaliers. L'essentiel des troupes reste concentré dans les fantassins.

Une fois cet assaut terminé, il suffit maintenant de s'occuper du lot de consolation : le Seigneur voisin. Rien de bien compliqué, envoyez tout simplement votre armée devant sa palissade, et ils dégommeront toutes ses troupes. Pour ma part, j'ai envoyé 80 archers, qui ont réussi à massacrer toutes ses troupes, le Seigneur, et ses moines guerriers. Pour conclure, Croisade n'est pas une map difficile ; les assauts peuvent sembler très impressionnants, mais ils sont souvent mal menés, l'ennemi essayant de faire le maximum de dégât possible sans réfléchir à une stratégie pour nous faire tomber.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - La prairie

Difficulté :

  • Normal

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis

Jadis, j'avais essayé cette partie en "Très difficile". J'avais réussi à tenir jusqu'au dernier assaut, mais les ennemis étaient tellement, tellement, nombreux, qu'il me fut impossible de les repousser. J'ai donc été forcé, finalement, d'essayer en "Normal" pour me rendre compte alors que le niveau était enfin abordable. Pas spécialement simple, mais réalisable.

Vous êtes sur une grande map, et la mission sera relativement courte, le Rat enchaînant une série d'assauts violents très rapidement. Un rush, en somme. Vous disposez d'un château pré-construit, et d'une armée défensive qu'il faudra améliorer, bien entendu. Au niveau des restrictions technologiques, elles sont relativement sévères, surtout vis-à-vis des armes. Il vous est impossible de produire des arbalètes, par exemple. Or, les arbalétriers auraient été bien efficaces ici. En gros, se développer sera très dur, car l'ennemi attaquera rapidement. D'ailleurs, dès que la partie commence, votre scribe vous anonce un assaut imminent.

Vous disposez déjà de divers bâtiments : le grenier, l'armurerie, la caserne, un moulin, un atelier du boulanger, quelques postes de bûcherons et fermes à blé en dehors du château. Votre armée comprend une cinquantaine de lanciers, un chevalier, quatre hallebardiers, une trentaine d'archers, et un mangonneau. Vous disposez également de douves tout autour de votre château. Rajoutons également un moine guerrier. Le mangonneau ne sera d'aucune sérieuse utilité, ainsi que le chevalier.

Enfin, une genre de pyramide se dresse au NW, qui, apparemment, est susceptible d'avoir une fonction. A vous de trouver laquelle. Pour le moment, remplissez votre château. Créez deux ateliers d'archerie, des fermes à blé, et augmentez le nombre d'ateliers du boulanger et de postes de bûcherons, en essayant d'exploiter la petite forêt au sud. Il est encore trop tôt pour passer en "Rations supplémentaires". Bien sûr, avant de faire tout ceci, videz votre armurerie en embauchant une dizaine de lanciers et d'archers.

La gestion s'arrêtera là. Vous disposez également d'une carrière qui ne servira à rien. Vous pourrez vous faire de l'or en revendant la pierre. Sortez ensuite vos lanciers en dehors de la ville. Vous devrez en effet utiliser ces derniers pour démolir le plus rapidement possible les armes de siège que tentera de faire l'ennemi, qui seront des catapultes mortelles ou des mantelets. Il faudra être rapide, car l'ennemi enverra en même temps que les ingénieurs des archers, ainsi que des massiers après le premier assaut, d'où l'intérêt de les sortir auparavant Vous pourrez sinon utiliser votre chevalier ; à vous de voir.

Intéressons-nous maintenant à l'espèce de pyramide. A quoi sert-elle ? On se le demande... En fait, vous ne pourrez mettre dessus que des archers ou des lanciers. Intérêt des lanciers ? Nul. En revanche, les archers pourraient décocher des flèches sur des fantassins, notamment les ingénieurs. C'est là le seul intérêt que ej vois à cette pyramide. Pour ma part, j'ai pu gagner sans l'utiliser. Elle est peut-être la clef de la victoire en "Très difficile", mais, les assauts sont tellement immenses que, même en parvenant à tuer les ingénieurs, vous ne changerez pas grand chose.

Le premier assaut commencera en Avril 1078, comprenant des lanciers, archers, et porteurs d'échelle. Cet assaut sera peu puissant par rapport au prochain, mais vaut son pesant d'or. Vous ne devriez guère avoir eu le temps de développer votre défense. Concentrez la majeure partie de vos archers au nord, mais conservez-en quand même quelques-uns sur les flancs.

Détruisez rapidement les tentes de siège
Détruisez rapidement les tentes de siège

Le premier assaut sera assez énervant, mais peu dangereux, comparé aux autres, qui s'enchaîneront à toute allure. Vous n'avez guère de choses à faire. Tâchez de rapatrier le plus vite possible vos lanciers si vous parvenez à démolir les armes de siège, même si je crois qu'il n'y en a pas lors du premier assaut. Vos archers seront assez efficaces contre les lanciers et les archers ennemis, qui parviendront juste à combler un peu les douves, tandis que les porteurs d'échelle ne pourront rien faire.

Après l'assaut, vérifiez si la nourriture a dépassé les 40/50 rations. Si oui, passez en "Rations supplémentaires", et fixez les impôts correspondants. Vous n'avez guère de choses à faire, car le second assaut surgira peu de temps après le premier temps. Méfiez-vous aussi des animaux. Certains loups sont susceptibles d'entrer dans votre ville sans être canardés par les archers. Pensez alors à ordonner à quelques archers de leur tirer dessus pour être tranquille. En outre, on vous avertira assez fréquemment de la présence de lapins qui ne feront pas grand chose.

La bataille se terminera au pied du château
La bataille se terminera au pied du château

Nettement plus puissant que le précédent, il comprendra en plus des massiers. Vous devrez ici utiliser les lanciers contre les armes de siège de l'ennemi, mais vite les rapatrier. J'en avais perdu une vingtaine à cause des archers ennemis.

Là encore, il n'y a pas grand chose à faire. Essayez de tenir autant que faire se peut en essayant de revendre vos ressources pour acheter des arcs.v Le troisième assaut tombera quelques mois après le second, et sera le dernier. Chez moi, il est tombé alors que le deuxième assaut continuait. Heureusement, le troisième assaut comprend moins de troupes que le second. Continuez à résister, mais les ennemis finiront tôt ou tard par combler vos douves. Vous devrez de plus subir au troisième assaut les catapultes, à moins de pouvoir sagement utiliser votre chevalier. Chez moi, il s'est fait aplatir par un boulet d'une catapulte, les catapultes ayant ainsi fini par réussir à faire une brèche dans mon château.

J'ai ainsi réussi à gagner de justesse, même s'il me restait encore un certain nombre de soldats. Vous comprendrez qu'en "Très difficile", cette méthode ne peut tenir, car l'ennemi envoie beaucoup trop de troupes, qui submergeront votre défense. Il ne tient qu'à vous de l'essayer dans ce mode de difficulté, et de trouver la solution qui vous permettra de réussir dans le mode le plus difficile.

Remarque : La méthode décrite dans la vidéo est un peu plus efficace que celle de la version écrite.

Carte personnalisée - Le pont

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis

Dans cette nouvelle partie, vous devrez lutter face à trois assauts surpuissants avec un château déjà construit, et une puissante armée. En "Normal", il me semble superflu d'essayer de se développer. Vous pourrez en effet gagner sans développer. En "Très difficile", l'affaire reste différente. Il sera nécessaire de se développer pour obtenir des troupes en plus.

Votre château est divisé en multiples secteurs séparés par des murs.Commencez par passer en vitesse 10 pour supprimer les éléments de facteur peur, la cathédrale, auberge, l'apothicaire, puis les ateliers du tourneur de perche, les ateliers de forgeron et les ateliers d'armurerie. ordonnez aux ateliers d'archerie de produire des arbalètes, et placez des ateliers du tanneur, ainsi que d'autres ateliers d'archerie. Créez une série de postes de bûcherons pour défricher les deux énormes forêts entourant votre château. Vous noterez que vous disposerez déjà de carrières et de mines de fer. Vous pouvez intensifier la production, mais je n'y ai jamais touché.

N'hésitez pas à vendre au marché l'houblon et la bière, puis créez quelques moulins et ateliers du boulanger. En allant dans le menu de la caserne, vous remarquerez que vous disposez de plus de cinquante serfs. N'hésitez pas à rapidement embaucher les troupes pour diminuer le nombre de serfs. Faites en effet attention à la famine. Il sera ensuite bon de s'occuper de votre défense.

Supprimez les murs internes qui divisent la ville, ce qui vous laissera suffisamment de place pour placer des ateliers du boulanger. Pendant l'essentiel de la partie, j'ai été en état de famine. Essayez de faire mieux que moi pour passer en "Rations supplémentaires" et gagner de l'argent. Un autre moyen très efficace sera de revendre de la pierre, mais, avant cela, il faut s'occuper de votre défense. En réalité, il y a deux passages pour aller chez vous. Le principal est évidemment le chemin au sud, mais il y aussi un dangereux petit gué vers le Nord, que vous devrez boucher des deux côtés à l'aide de psotes de bûcherons au début. Autrement, une partie des ennemis passera par là, contournant votre défense. Car il faudra évidemment réunir l'essentiel de vos troupes sur le petit poste avancé que vous devrez agrandir.

Occupez-vous maintenant du passage. Commencez par virer le petit enclos en bois, puis créez plusieurs tours rondes. L'idée est de faire une ligne défensive longeant le petit corps de garde, pour suivre le bord du fleuve en descendant. Erigez cette défense de mangoneaux, balistes et brasiers en réunissant toute votre armée dessus, de préférence essentiellement autour du petit corps de garde, mais mettez aussi des troupes vers le sud. Vous obtiendrez également de la pierre en supprimant le "dallage" sur le chemin au sol, qui ne servira à rien. Rapatriez donc la petite dizaine d'archers dessus à l'abri. Le chemin ne servira à rien, car les adversaires pourront sans problème passer dessus. Il serait tentant de remplir le chemin de fosses empoissées. Je l'avais fait, mais elles ne m'ont servi à rien. A vous de voir...

La défense aboutie du petit guet au nord
La défense aboutie du petit guet au nord

Mine de rien, l'assaut aura lieu rapidement. En réunissant les troupes de départ, vous avez quand même une centaine de soldats, qui seront difficiles à éliminer. Vous devriez ainsi pouvoir résister au premier assaut sans trop de peine. Ce fut chez moi le seul assaut comprenant des armes de siège.

Les ennemis ne pourront rien faire contre une telle défense
Les ennemis ne pourront rien faire contre une telle défense

Chez moi, les ennemis n'ont pu faire que quelques catapultes et béliers. Ordonnez immédiatement à vos balistes de démolir les catapultes. Contre les béliers, méfiez-vous à ce que vos soldats tirent bien dessus ; chez moi, ils n'avaient pas tiré sur un des béliers restants, et j'avais du ordonner que l'on tire dessus pour l'achever. Les ennemis attaqueront souvent par groupes cette position, mais vous ne craindrez pas grand chose. Les massiers se feront massacrer en quelques secondes. Le problème vient cependant du gué, car l'ennemi enverra souvent des petits groupes pour tenter de passer. Il est au début inutile d'envoyer des troupes, car la zone est remplie de loups et d'ours, qui tueront les massiers ou lanciers.

Concentrez-vous donc surtout sur le gué. Il ne sera pas difficile à défendre. Envoyez finalement des arbalétriers et des archers, et ordonnez aux archers de faire des douves autour du gué, en créant une petite tour sur laquelle vous positionnerez vos arbalétriers par la suite. Cette défense sommaire vous rendra invincible.

Le second assaut est venu vers la fin du premier. Sans grand danger, il comprendra des spadassins en plus qui ne feront pas grand danger. Le dernier assaut viendra du Serpent, rajoutant des hallebardiers et des chevaliers peu convaincants. Essayez de remplir vos tours en envoyant par exemple des archers - vous pourrez acheter des arcs au marché.

Vous gagnerez aisément cette partie. Pensez juste à réorganiser de manière efficace votre défense assez rapidement pour tenir bon face aux innombrables ennemis, qui seront plus impressionnants que réellement dangereux.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Revanche

Objectifs :

  • Objectif de population : 360
  • Amassez de l'or : 12 000
  • Facteur peur : +5

Partie 1 - Le siège du château

Le coeur de la défense ; à éliminer en priorité
Le coeur de la défense ; à éliminer en priorité

Rien qu'à voir la map à la première seconde, on se dit (et on n'a pas tort) qu'elle sera longue. Très longue. Comptez ne effet au moins une heure pour prendre le château, et au moins une autre heure pour le développer. Ce n'est évidemment qu'un minimum. L'essentiel de son armée est réunie au NW, mais il y a un petit groupe au sud, comprenant des massiers et une dizaine de porteurs d'échelle.

Inspectons maintenant le château adverse. La ville est déjà construite, comprenant plus d'une centaine de serfs, et des centaines de gardes. Vous ne le voyez pas, mais la ville est remplie de fosses empoissées. Vous devrez à tout prix empêcher un incendie qui ravagerait la ville, car vous n'aurez que peu de temps, une fois la ville prise, pour la reconstruire, avant le déclenchement des hostilités. Au niveau des troupes, la défense comprend surtout des archers, quelques arbalétriers, des massiers, un bataillon de chevaliers, deux ou trois spadassins, une petite poignée d'ingénieurs à huile bouillante... Et des chasseurs. C'est ici l'aspect vicelard de la map. Les chasseurs de l'ennemi ne cesseront évidemment de traquer les daims, qui sont nombreux, répandus un peu partout sur la map... Mais les chasseurs n'hésitent pas à canarder vos troupes, et ont une portée de tir un peu supérieure à celle de vos arbalétriers. Vous commencez à comprendre ? Les chasseurs vous embêteront perpétuellement, et m'ont coûté quelques hommes.

Un trébuchet ici permettra d'affaiblir cette défense
Un trébuchet ici permettra d'affaiblir cette défense

Au début du siège, allez le plus possible dans le coin, surtout en mettant vos armes de siège au cœur de vos fantassins, les arbalétriers en avant. L'ennemi enverra en effet ses chevaliers sur vous. Et leur cible prioritaire, ce sont vos armes de siège. D'où l'idée de les mettre au cœur de votre défense. Les chevaliers m'ont coûté quelques hommes, mais rien de bien grave. Vous devriez pouvoir rapidement les tuer, pouvant ainsi réellement commencer ce périlleux siège.

Vous disposez notamment de 2000 pièces d'or, qui vous permettront de faire jusqu'à 13 trébuchets. Les trébuchets seront la clef de votre victoire, c'est un fait indéniable. Regardez à nouveau la défense. Le cœur défensif est formé autour du grand corps de garde qui permet d'entrer chez l'ennemi. La plus grande concentration d'archers est réunie ici, et c'est le seul endroit où il y a des arbalétirers. Il faudra donc s'acharner afin de réussir à détruire ce bloc défensif.

Ce sera votre cible prioritaire. Mais n'utilisez jamais les trébuchets seuls ! Pensez toujours à utiliser un groupe d'arbalétriers pour les protéger des éventuels chasseurs, qui se feront un plaisir de vous canarder. Laissez évidemment des arbalétriers près de votre armée pour la défendre des hypothétiques chasseurs qui passeraient dans le coin. Pensez à sauvegarder fréquemment, surtout avant d'attaquer une position ennemie. Le trébuchet faisant des frappes aléatoires, il peut arriver qu'en 20 boulets, il ne parvienne pas à détruire une tour qu'il détruirait en 10 boulets.

Vous pourrez avec ce trébuchet raser le premier grand corps de garde, mais aussi, avec de la patience et moult essais, une des deux tours carrées l'entourant. Il faudra ensuite changer de trébuchet en rapprochant un peu plus celui-là. Attention aux chasseurs ; ils sont susceptibles de tuer un de vos ingénieurs, et vous n'en avez pas des masses.

Le groupe de massiers du bas pourra, en se sacrifiant, éliminer un nombre important de défenseurs ennemis
Le groupe de massiers du bas pourra, en se sacrifiant, éliminer un nombre important de défenseurs ennemis

Attaquez-vous ici à la seconde tour carrée. Vous devriez sans peine pouvoir la démolir. Attaquez-vous ensuite au second grand corps de garde. Chez moi, je n'ai jamais réussi, après une dizaine d'essais, à le détruire. Alors, essayez de l'endommager autant que faire se peut. Il faudra ensuite s'occuper de vos massiers au sud, qui ont une fonction très importante.

Les massiers serviront à nettoyer l'une des deux "branches" du château ennemi. En effet, outre le bloc central défensif, il y a, à gauche et à droite, deux "quadrilatères" comprenant une série d'archers. Vosmassiers serviront justement à en nettoyer une. Optez de préférence pour celle de gauche, puisque, à droite, il y a en face une colline comprenant des ressources de fer et de pierre d'où vous pourrez mettre vos arbalétriers, et abattre une série assez importante d'archers. Commencez donc par casser une des tours rondes.

Entre-temps, revenons à l'assaut principal. N'hésitez pas à utiliser des carcasses de vaches pourries sur les groupes d'archers et d'arbalétriers au sol pour les décimer. N'hésitez pas à en utiliser plusieurs pour en décimer le plus grand nombre.

Positionnés ici, vos arbalétriers pourront éliminer bon nombre d'archers
Positionnés ici, vos arbalétriers pourront éliminer bon nombre d'archers

Continuez ensuite à pilonner le bloc central avec d'autres trébuchets, en visant les tours de périmètre qui entourent le second grand corps de garde. Une fois que vous les avez détruites, retournez à vos massiers. Vous pouvez envoyer un seul massier tuer les ingénieurs à huile bouillante. L'homme passera par un escalier à droite, les tuant rapidement. Il convient ensuite de tuer le groupe de massiers se trouvant sur le mur de gauche. Pour les tuer, approchez un massier. Quelques massiers ennemis iront alors vers lui. En prenant bien soin d'être poursuivi, rapatriez votre massier dans votre groupe pour massacrer les adversaires. Vous parviendrez ainsi à tous les tuer.

Envoyez alors votre groupe. Raser le coin ne sera pas bien dur, mais méfiez-vous à ne pas envoyer vos massiers au sol. Si vous faites cela, l'ennemi pourrait déclencher ses fosses empoissées, massacrant la ville, ce qui serait très problématique pour l'avenir. Chez moi, je n'ai perdu qu'une vingtaine de massiers, ramenant prudemment le reste au sud de la ville à travers le mur.

Approchez vos arbalétriers pour éliminer les dernières poches de résistance
Approchez vos arbalétriers pour éliminer les dernières poches de résistance

L'assaut approche maintenant de la fin. Vous voyez la colline à gauche, n'est-ce pas ? Envoyez vos arbalétriers dessus, sur le bord. Ils parviendront aisément à tuer les archers qui leur tireront dessus. Vous massacrerez une bonne partie du second "quadrilatère" en quelques secondes, vous assurant une position efficace d'où vous pourrez continuer à endommager l'ennemi, et à achever les dernières troupes dont il dispose.

Après cet acte, le siège doit continuer. Rapatriez l'essentiel de vos troupes au sud de la colline, pour être enfin débarrassé des chasseurs. Entre-temps, faites un nouveau trébuchet, avec lequel vous détruirez la tour de périmètre juste à proximité, puis le petit corps de garde au loin, et une tour de périmètre comprenant un brasier. En effet, il y a une série de fosses empoissées devant le château, qui seront la dernière forme de résistance de l'adversaire. Il faudra donc empêcher les archers de pouvoir les incendier, ce qui revient à démolir cette tour.

L'autre position à attaquer est encore la zone centrale. Chez moi, il restait des archers sur un mur ayant accès à un brasier. Contre eux, plutôt que de faire un autre trébuchet, utilisez les deux catapultes dont vous disposez, et canardez cette zone.

Après ce dernier exploit, il est temps d'en finir. Avancez vos arbalétriers vers la défense ennemie, en arrêtant le haut du groupe quand vous êtes attaqués, pour tuer les ennemis à proximité. Le bas de la troupe dépassera ainsi le haut, vous permettant de gagner du temps par rapport à des ennemis que vous tuerez rapidement. Le mieux est d'essayer d'atteindre une position élevée d'où vos arbalétriers auront une meilleure vue sur les cibles potentielles, notamment les archers survivants.

Amenez également vos massiers, car l'ennemi n'hésitera pas à envoyer ses fantassins restants tuer vos arbalétriers. Utilisez les massiers contre les derniers ennemis. Achevez tous les survivants, en somme.

Vous aurez alors le contrôle de la ville.

Partie 2 - La défense du château

Créez une série de douves
Créez une série de douves

Après ce long siège, vous démarrez avec une faible population. Vos soldats ont en effet tué tout le monde. Passez donc la vitesse à 10 le temps d'analyser le château. La réserve, ainsi que le grenier, sont répartis sur plusieurs endroits. Commencez par agrandir la réserve de manière à pouvoir stocker toutes les ressources qui s'ajouteront à celles déjà disponibles.

Il convient maintenant, avant de construire quoi que ce soit, de supprimer. Virez les édifices religieux qui ne serviront à rien, si ce n'est prendre la place, virez les ateliers du tourneur de perche, les ateliers du forgeron et les ateliers de l'armurier, puis supprimez toute la muraille entourant le château, de manière à ne laisser que la muraille au nord, que vous prendrez le soin de reconstruire en la hérissant d'une série de tours rondes comprenant des mangonneaux. Jouez en "10" pour ne pas perdre de temps, bien entendu.

Une ville puissamment développée pour soutenir un siège infernal
Une ville puissamment développée pour soutenir un siège infernal

Entre-temps, n'hésitez pas à utiliser vos fantassins pour créer des douves devant votre château, qui amélioreront encore mieux votre défense.

Les assauts commenceront vers Octobre 1182, et ne s'arrêteront jamais. Le Serpent enchainera sans cesse des assauts violents et très puissants, avec aucun temps de répit. Si vous n'êtes pas prêts, vous serez dégommés. Il est assez superflu de lancer une production de fer ou de pierre au début, car les constructions se feront raser. Essayez de lancer assez rapidement une production d'arbalètes. Quand le Serpent a commencé son assaut, j'avais environ 180 serfs, et la ville fonctionnait très bien. Passez évidemment rapidement en "Rations supplémentaires". Vous n'aurez qu'à rajouter quelques moulins, fermes à blé, et ateliers du boulanger, que vous pourrez faire en supprimant les murailles internes.

Revendez au marché votre brai, et achetez des armes, notamment des arbalètes au début. Votre défense devra comprendre des arbalétriers mêlés à des archers. L'ennemi n'utilisant que des troupes, et non d'armes de siège, vous pouvez le bombarder avec des mangonneaux. J'avais pour ma part fait des balistes qui n'ont servi à rien. Les premiers assauts seront les plus difficiles dans le sens où votre défense sera assez faible. A aucun moment, vous en devrez ralentir votre rythme de développement, ce qui fait toute la difficulté de la mission. Les impôts et la revente de brai seront les fers de lance de votre développement défensif essentiellement. Empêchez la famine en achetant du blé quand la farine commencera à s'amenuiser. Achetez quand vous le pouvez des arbalètes et envoyez les troupes au front. Augmentez si vous le désirez le nombre d'ateliers.

Réorganisez l'exploitation de brai pour l'améliorer
Réorganisez l'exploitation de brai pour l'améliorer

Il est inutile au début de vouloir développer le fer ou la pierre ; il faudra y songer quand votre défense sera très bien implantée, ce qui prendra quelques années. Les assauts du Serpent se radicaliseront, ce dernier finissant par utiliser la totalité des troupes de combat, sauf les chevaliers. Les assauts s'enchaineront sur d'autres assauts, vous mettant dans un état de siège perpétuel. Le seul moyen de survivre est de faire une défense infernale, ce qui est possible, vu que vous disposez déjà d'une ville solide. Vous comprenez mieux du coup pourquoi il faut à tout prix (je dis bien à tout prix) empêcher durant le siège la ville de s'enflammer. En effet, comment voulez-vous en seulement deux ans faire une ville qui pourra essuyer un siège infini comprenant des milliers de troupes ? Au contraire, vous commencez déjà avec une ville bien développée. Il suffit juste, en quelque sorte, de prendre le train en marche, et de l'accélérer. Ainsi, votre défense devra s'agrandir et se développer de plus en plus en même temps que les assauts du Serpent s'intensifient.

Maintenant, intéressons-nous brièvement au brai. Vous pouvez réformer le brai en virant les petits espaces entre chaque gisement de brai, ce qui vous fera un gisement de brai supplémentaire par la ligne. Vous passerez ainsi de 20 gisements de brai à 25 gisements de brai, ce qui n'est pas négligeable, surtout en sachant que le brai sera votre seul moyen d'obtenir de l'or, exception faite, bien entendu, des impôts.

Continuez toujours à envoyer des troupes sur votre défense. Comment obtenir les 360 serfs demandés, me demanderez-vous ? Ce sera l'essentielle difficulté, car vous serez obligés de conquérir le gisement de pierre et de fer, à moins de réunir une armée de 150 soldats, et de la supprimer, ce qui vous fera 150 serfs supplémentaires. Une astuce jouable, mais dangereuse. En effet, supposons que vous ayez 150 paysans disponibles. Si vous créez un poste de bûcheron, vous ne gagnerez pas un serf, mais vous n'aurez plus que 149 serfs disponibles. De même, si vous perdez un bûcheron, vous vous retrouverez avec 148 hommes. Au fur et à mesure, vous risquez donc de perdre 150 soldats, jusqu'à revenir à 24 paysans disponibles. Il est bon d'utiliser cette astuce vers la fin. Mais comment exploiter la pierre et le fer ? Pour l'instant, tâchez d'avoir une rigoureuse défense sur le front principal.

Une défense redoutable
Une défense redoutable

L'astuce est fort simple. Il s'agira de construire une seconde ligne de défense devant les gisements de pierre et de fer. Vous tâcherez auparavant de faire une petite muraille en pierre qui longera lesdits gisements. Cette muraille sera votre axe sur laquelle vous positionnerez vos tours rondes, du sud au nord. Il faudra donc avoir une solide ligne de défense derrière pour que cette seconde ligne se déploie. N'envoyez pas les troupes au compte-gouttes sur la première tour ronde, mais envoyez d'un coup une trentaine d'arbalétriers.

Vous pourrez alors refaire les carrières et les mines de fer. Ce seront essentiellement des massiers, hallebardiers et spadassins qui viendront vous gêner. Tâchez de les repousser efficacement, en continuant à améliorer la défense.

En réimplantant également des postes de bûcherons, j'ai fini par me retrouver avec environ 300 serfs, et ce château.

Pour obtenir les derniers serfs, vous pouvez augmenter le nombre de postes de bûcherons, ou, méthode plus radicale, remettre à l'état civil vos fantassins. Dans ce cas, songez à désactiver les postes de bûcherons et les abris à chasse, ces derniers ayant la fâcheuse habitude de mourir fréquemment. Quant au facteur peur, il sera assez facile à obtenir. Allez dans un coin de la map, et placez les éléments. Il en faudra un nombre assez important, plus d'une centaine, pour l'avoir à fond.

En conclusion, Carte personnalisée - Revanche est une mission extrêmement longue, la principale difficulté résidant dans la première partie à agir stratégiquement, en essayant de ne pas déclencher un incendie fatal, et de perdre le moins d'hommes possibles. Vous devez avoir dans la tête la perspective de la seconde partie de la mission, le développement, et la défense. Si vous devez commencer le développement depuis le début, vous êtes condamnés. Le Serpent fera des assauts colossaux qui ne s'arrêteront jamais.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - Roumanie

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis

Bizarrement, cette mission n'est pas dans la partie des châteaux-forts. Or, elle aurait sans doute été mieux dans cette partie. En effet, la partie ne propose aucun développement. Une armée va vous attaquer, et vous devrez manœuvrer vos troupes de telle sorte que vous poussiez les vaincre. Il est évident que l'armée est dix fois plus forte que vous, comprenant bon nombre de massiers, lanciers, hallebardiers, et spadassins européens. Deux éléments vous permettront de vaincre : le terrain, et vos 200 archers qui devront souvent faire un aller et retour entre les différents fronts. On distingue en effet en tout deux fronts : le front Nord, et le front Sud. Le front Sud se divise lui-même en deux parties. Voici l'aperçu global de la map.

Une vue plus stratégique de la carte donnera plutôt quelque chose comme ça, de plus utile :

Les troupes ici affaibliront considérablement les assauts
Les troupes ici affaibliront considérablement les assauts

La légende est assez simple à comprendre. Les quadrilatères verts indiquent les corps de garde en bois dont vous disposez, les bandes vertes étant les zones où il faudra mettre des archers. Comment les répartir ? 50/50. Vous avez en tout quatre zones à défendre. Pour le Nord, positionnez une cinquantaine d'archers sur la position 1, une cinquantaine sur la position 2, et le reste sur la position 3. Déployez vos massiers et vos hallebardiers pour soutenir au départ le front Nord.

En effet, la première offensive de l'ennemi comprendra des chevaliers, des massiers, et des lanciers. Ce sera l'un des plus puissants assauts, l'adversaire envoyant toute sa cavalerie. Il faut, autant que faire se peut, empêcher que l'ennemi ne détruise vos corps de garde. Pour cela, notez que vous disposez d'une trentaine d'unités de bois dans la réserve, que vous pourrez utiliser pour les réparer. Vous l'aurez compris, cette partie ressemble vraiment à un minijeu. Vous devrez sans cesse déplacer vos troupes vers les points chauds, ce qui revient à sauvegarder fréquemment pour ne pas être dépassé par le temps. Pour le moment, réunissez l'essentiel de vos troupes au Nord, en mettant vos massiers et hallebardiers devant la position 2. Les chevaliers parviendront en effet sans problème devant votre corps de garde, et il faudra utiliser vos fantassins pour les éradiquer.

Les spadassins se feront progressivement tuer par tous vos archers
Les spadassins se feront progressivement tuer par tous vos archers

Une fois l'assaut fini, reportez-vous tout de suite au front Sud, où l'ennemi a envoyé les troupes lourdes, à savoir les spadassins. Envoyez tous vos massiers et hallebardiers au Sud, ainsi que quelques dizaines d'archers. Entre-temps, des hallebardiers ou massiers attaqueront par le Nord, mais ne seront guère dangereux. En revanche, les spadassins sont quasiment indestructibles face aux archers. La grosse partie s'attaquera à la position 3, une autre partie s'attaquant aux deux corps de gardes en bois au Sud. Positionnez donc tous les archers sur la position 3, en envoyant vos massiers massacrer les spadassins dès que ceux-ci s'approcheront un peu trop du corps de garde en bois.

Dès que vous aurez massacré les spadassins européens qui se seront attaqués à la position 3, déployez une partie des archers sur la position 4. Ne les envoyez pas tous, car l'ennemi enverra rapidement des massiers et des lancierss'attaquer à la position 3. Contre les spadassins européens à l'extrême sud, envoyez vos lanciers et vos hallebardiers les cueillir entre le premier corps de garde en bois et le second. Il faudra en effet être polyvalent. La difficulté de la mission consiste à bien savoir répartir vos troupes entre les trois fronts. On a en effet l'habitude de tout réunir sur un seul front dans l'essentiel des parties, mais ici, cela ne peut pas fonctionner, l'ennemi faisant des attaques simultanées.

Face à la horde de massiers qui attaquera la position 3 après les spadassins, laissez vosmassiers devant le corps de garde en bois, pour retenir les massiers ennemis.

D'autres vagues importantes de massiers attaqueront encore cette position, mais seront très vite remplacées par des vagues successives d'hallebardiers jusqu'à la fin. Contre eux, il n'y a pas grand chose à faire ; la plupart se feront massacrer. Disposez seulement des hallebardiers et des lanciers tout au sud, pour tuer les rares hallebardiers qui réussiraient à passer. Vous terminerez ainsi tranquillement cette sympathique mission, qui a le goût d'être un brin original.

Lien de téléchargement

Carte personnalisée - La Défense de la mère patrie

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis

Dans cette nouvelle mission, vous avez un château déjà construit, et plutôt bien construit. Les défenses sont déjà faites, et pourront difficilement être modifiées. Vous vous rendrez de plus rapidement compte que vous ne pouvez pas faire grand chose au niveau du développement, la carte ne proposant que peu de bâtiments pour bien se développer. En conséquence de quoi, il est peu probable que vous dépassiez la centaine de serfs. C'en serait même dangereux, vu que ne possédez comme bâtiments agricoles que laferme laitière, et le poste de chasse.

Au sujet du château en lui-même, vous ne pourrez pas modifier les douves, seulement rajouter des fosses empoissées, qui seront souvent la clef de la victoire pour cette mission. Vous disposez de dizaines de blocs de pierre dès le départ, mais il vous sera impossible d'en produire, ou d'en acheter, la carte ne proposant pas de marché. Autant que faire se peut,n il faudra donc limiter les dégâts, le dernier assaut étant très violent. Pour commencer, placez donc une armurerie, un atelier d'archerie, une ou deux masures, un gisement de brai, plusieurs fermes laitières, et intensifiez la production de bois en rajoutant des postes de bûcherons.

Comment obtenir de l'or ? Ce problème est crucial dans cette partie. Le seul moyen d'obtenir de l'or est en effet ici les taux d'impositions. D'accord, mais comment compenser les points négatifs que les impôts apportent à votre popularité, me direz-vous ? Et bien, il n'y a pas trente-six solutions : il faut utiliser la nourriture. Mais, en n'ayant que des vaches et quelques rares daims pour vous nourrir, vous devriez commencer à percevoir la difficulté de cette mission. Pour ma part, je suis tout simplement descendu à 0 de popularité vers la fin de la mission. Essayez donc de faire mieux que moi. Au début, je suis passé en Rations supplémentaires dans le grenier, mettant donc des taux d'impositions d'une valeur de -4 pour la cote de popularité. Repassez cependant en Rations normales dès que vous arrivez en-dessous de 20 rations.

Une fois que le bois arrivera, créez un atelier du tourneur de perches, un atelier d'archerie, et des fermes laitières, de préférence au Nord. De toute manière, qu'elles soient au Sud ou au Nord, elles se feront sûrement raser par les ennemis. Ceci dit, elles auront sans doute plus de chance de survivre en étant positionné au nord plutôt qu'au sud, les ennemis attaquant par le sud. Il n'y a rien d'autre à dire au sujet de l'économie : elle sera désastreuse, vous jouerez avec des ressources inexistantes, une armée ridicule, ce qui fait, à mon sens, toute la difficulté de la mission. Heureusement, les assauts ne seront pas colossaux, pour vous laisser une chance de gagner.

N'hésitez pas à utiliser les fosses empoissées pour massacrer vos ennemis
N'hésitez pas à utiliser les fosses empoissées pour massacrer vos ennemis

Essayez donc de placer au moins deux ateliers d'archerie. Pour ma part, j'avais réussi à en mettre trois. Quant aux assauts, ils viendront durant la grande partie de cette relativement courte mission du Rat, le dernier assaut étant du Porc. Le Rat utilisera des archers et des lanciers, rajoutant par la suite des porteurs d'échelle qui ne seront pas très dangereux si l'ennemi n'a pas réussi à combler vos douves, ce que, évidemment, il parviendra à accomplir.

Le premier assaut ne semble en effet pas terrible, mais n'oubliez pas que votre défense n'est pas terrible non plus en terme de troupes. N'oubliez pas que vous disposez d'un mangonneau et de brasiers, en sachant que vous ne pouvez pas placer d'autres brasiers. Vous devrez donc avoir des archers (pas tous, évidemment) autour de ces brasiers pour pouvoir enflammer les fosses empoissées. Enflammez-les dès que des lanciers passent dessus, afin d'en décimer le plus possible, avant qu'ils ne commencent à creuser vos douves.

Les troupes se diviseront en deux, voire trois groupes : un qui ira attaquer vos constructions derrière le château, un autre qui attaquera votre château sur la gauche, et un autre en bas. Les archers se positionneront au Sud, décochant des flèches sur tout ce qui est bleu.

Vous pouvez, si vous le voulez, placer des fosses empoissées supplémentaires. Je suggère notamment le sud de la "pointe d'eau", les archers ayant pour habitude de camper ici. Vous pourrez ainsi les faire frire, car ils seront de plus en plus irritants par la suite. A l'ouest, les lanciers devraient aussi parvenir à combler les douves au niveau de votre tour de guet. Par la suite, il est judicieux de mettre une petite tranchée de brai Nous aboutissons ainsi à quelque chose comme ça :

Il ne tient qu'à vous d'appliquer ces conseils. Pour moi, ils m'ont souvent sauvé la vie, mais cela dépend aussi de là où les ennemis attaquent. N'oubliez pas aussi de placer trois ou quatre archers sur la muraille nord pour tuer les lanciers qui s'attaqueront à vos fermes laitières. Vous sauverez les meubles... Après le premier assaut, c'est là que la nourriture devrait arriver à manquer (pour moi, ça n'a pas loupé).

Si vous êtes plus malins que je ne l'ai été durant la réalisation de la mission, une astuce consiste à utiliser le décor à votre avantage, en murant complètement la partie nord. Supprimez pour cela la muraille nord, enlevez les douves, et faites un long mur à l'est en vous servant des montagnes. Ainsi, la plaine au nord sera inaccessible par les ennemis, à moins qu'ils ne s'amusent à attaquer votre muraille. Vous n'aurez en tout cas aucun problème de nourriture. Le gros problème est que cette nouvelle paroi sera très sensible aux assauts ennemis, et que les porteurs d'échelle s'y risqueront sûrement. Seule solution ? Soit vous utilisez des lanciers pour les repousser, ou vous faites un double crènelage, ce qui vous coûtera beaucoup trop cher en pierre. L'idée, en tout cas, est de faire ceci :

Idée à essayer... A vrai dire, j'ignore comment cela partira, vu que je ne l'ai pas essayé, n'y ayant pas pensé. Quoiqu'il en soit, fermons la parenthèse pour revenir au développement. La nourriture manquant, je n'ai guère de solutions à proposer. J'avais réussi une fois à rétablir la situation en ayant du bois en réserve, ainsi que des serfs, replaçant les fermes laitières. Ma popularité avait descendu à 27, remontant à 85. Malheureusement, il sera difficile de se reposer, car le Rat ne tardera pas à attaquer à nouveau.

Votre défense devra s'améliorer pour tenir face à des assauts de plus en plus puissants. Appliquez à chaque fois la méthode décrite ci-dessus, en refaisant les fosses empoissées. Rassurez-vous, la partie ira vite.

Attaquez rapidement les tentes de siège de l'ennemi, afin de lui couper l'herbe sous le pied
Attaquez rapidement les tentes de siège de l'ennemi, afin de lui couper l'herbe sous le pied

Après les trois assauts du Rat, ce dernier se retirera. Si vous avez survécu à ces frappes, vous serez sûrement heureux d'apprendre qu'elles n'étaient qu'un avant-goût de ce qui vous attend avec le surpuissant assaut du Porc. Vous disposez néanmoins d'un peu de temps, mais, si vous avez fait comme moi, ce laps de temps ne servira à rien, ma popularité ayant en effet chuté au fin fond du puits. Ne restait plus que deux ouvriers qui travaillaient aux fermes. J'avais alors une trentaine d'archers, ainsi qu'une quinzaine de lanciers. Fort heureusement, peu avant l'assaut, votre scribe vous apprend que des troupes arrivent en renfort : une vingtaine d'archers très utiles, que vous placerez sur votre grand corps de garde.

Contrairement au Rat, le Porc utilisera une dizaine de catapultes protégées par des mantelets. Si vous le laissez les utiliser tranquillement, vous n'avez pas la moindre chance. Elles pulvériseront votre défense, et la horde de massiers que contrôle le Porc se ruera dans votre demeure, et massacrera le Seigneur sans trop de problèmes. Pour repousser les catapultes, la seule solution est de déployer vos lanciers. Ainsi, avant l'assaut, déployez votre quinzaine de lanciers au sud de votre château.

C'est une victoire !
C'est une victoire !

Que faire, maintenant ? Attendez que l'ennemi arrive, et, quand les ingénieurs placeront leurs tentes, envoyez vos lanciers les démolir. Soyez très rapides, car le Porc ne tardera pas à charger avec ses massiers. Si vous tardez trop, ses massiers ou archers massacreront vos sauveurs. Il ne restera plus qu'à charger la dernière sauvegarde, et à réessayer. Irritant, je sais.

Maintenant, l'issue se précise. Les massiers seront assez désordonnés au début, avant d'attaquer un peu partout sur votre muraille. Tenez le plus longtemps possible, en en tuant le plus possible. Utilisez sagement vos fosses empoissées, fortifiez au préalable vos murs pour les faire tenir le plus longtemps possible, afin d'éliminer le plus grand nombre de troupes possible.

Vous devriez terminer d'extrême justesse. En conclusion, la mission n'est pas facile. La difficulté vient essentiellement de la difficulté à produire de la nourriture, qui vous force à combattre en ayant peu de troupes. Évitez autant que possible une brèche qui signerait la fin de la partie, surtout face aux massiers du Porc.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

La tenaille

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis
Utilisez vos lanciers pour tuer les ennemis dans votre territoire
Utilisez vos lanciers pour tuer les ennemis dans votre territoire

Par bien des côtés, La tenaille m'a fait penser à Arbitrage. En effet, on retrouve les mêmes composants, et le même principe : vous démarrez avec un château ruiné, devant affronter un autre château, mais aussi vous développer pour résister à des assauts surpuissants. Cependant, La tenaille est à mon goût plus corsé qu'Arbitrage. Le début est, en tout cas, plus sévère. Dès que la partie commence, mettez sur "Pause", car votre ridicule château est déjà attaqué par quelques massiers du Porc qui s'acharnent à raser vos constructions. Ça commence dès le début, en somme...

Mieux vaut donc suspendre le jeu le temps de voir comment la map se présente. Vous êtes au SW, des fortifications en bois qui devront majoritairement rester sont là. L'ennemi contrôle tout le reste de la map, disposant d'un château fortifié, ressemblant à un long rectangle, au NE, là où attaqueront les ennemis. Les ressources importantes de la map (pierre, fer, et brai) sont réparties en trois zones surveillées par des troupes adverses, qui ont érigés tout autour des palissades en bois. Dernier fait intéressant, il y a tout en bas à droite des forces vous appartenant. Evidemment, songez à les rapatrier le plus tôt possible.

Pour les ramener, pensez bien à rester au bord de la carte. Si vous les mettez trop en haut, ils seront canardés par les archers qui protègent le marécage. Entre-temps, occupez-vous surtout des massiers ennemis qui sont chez vous. Utilisez les lanciers sur votre Donjon pour faire le ménage. Utilisez le Seigneur si vous le souhaitez, mais les lanciers feront très bien l'affaire. Les massiers et lanciers ennemis ne s'attaqueront heureusement pas à vos archers.

Positionnés ici, vos douze hommes feront un massacre
Positionnés ici, vos douze hommes feront un massacre

Ceci fait, vous pouvez maintenant commencer à vous développer, en sachant que vous serez assiégés par les forces du Loup. Autant vous rassurer tout de suite, vous pourrez repousser le premier assaut du Loup avec les troupes de départ. De plus, le Loup n'utilisera que des hommes, pas d'armes de siège, dans tous ses assauts. Bien sûr, ses assauts finiront par comprendre plusieurs centaines d'hommes, et il sera assez délicat de les repousser avec les troupes de départ. Vous commencez cependant avec... quasiment rien. Très peu de nourriture, 10 unités de bois, pas d'or. Le minimum syndical, en somme.

Parmi les ressources à disposition, il y a une petite forêt en bas à gauche. Un poste de bûcheron est déjà là ; mettez-en deux autres, et vous n'aurez plus de bois. Rassurez-vous, un moyen simple de vous en procurer consiste à supprimer les plates-formes en bois au sud et à l'ouest de votre muraille ; ne supprimez pas les autres, vous en aurez besoin. Vous gagnez 5 unités de bois par plate-forme détruite. Pensez aussi à faire un trou au SW de la muraille. Ainsi, les bûcherons n'auront pas à passer par le corps de garde en bois au nord, gagnant énormément de temps.Avec le bois que vous obtiendrez en virant les plates-formes en bois, rajoutez une ferme à blé, une pommeraie, d'autres postes de bûcherons (si possible...) et une masure. N'oubliez pas aussi de faire une caserne en pierre avec les 15 blocs de pierre disponibles au début de la partie.

Rassurez-vous, se développer est toujours un peu fastidieux au début. Dès que le bois arrive, construisez un marché, une ferme laitière, et d'autres fermes à blé, le temps que du blé commence à arriver. La nourriture dans le grenier partira en effet petit à petit, et vos pommeraies serviront à retarder la famine le temps que l'industrie du pain se développe. Au début, le pain est assez lent à venir dans le grenier, mais après, vous pourrez sans problème nourrir plus de 200 serfs en "Double-rations". Pour le moment, restez en "Rations normales". Vous ne pouvez pas encore gagner de l'argent, mais ça viendra.

Tandis que le pain se lance, vous apprendrez rapidement que le Loup ne va pas tarder à vous attaquer. L'assaut aura lieu au début de l'année 1297. Il comprendra quelques massiers, archers, lanciers, puis arbalétriers. Comme je vous l'ai déjà dit, ne paniquez pas ; vous avez les moyens de le repousser. Contentez-vous surtout de placer des ateliers de boulangerie pour produire de la nourriture, et remplir le grenier.

Dans un premier temps, réunissez vos troupes (dix archers et six arbalétriers) sur une plate-forme en bois au NE de votre défense. Notons aussi que je n'avais pas fermé la muraille, laissant le trou au SW. Vos troupes décimeront rapidement les lanciers et les archers ennemis, les massiers faisant le tour pour aller fracasser le crâne de votre Seigneur.

Face aux massiers ennemis, vous pourriez rabattre vos archers et vos arbalétriers sur le Donjon. C'est ce que j'ai essayé de faire, mais ils étaient trop lents. Déployez en réalité vos massiers et lanciers, qui parviendront à tuer les massiers. Ramenez ensuite vos archers et arbalétriers sur la plate-forme en bois pour tuer les arbalétriers du Loup venant en dernier.

Après ce premier assaut, réintéressez-vous rapidement àla gestion. Pour ma part, j'avais alors 40/50 rations de pain dans le grenier. Je pus ainsi passer en "Rations supplémentaires", puis assez rapidement en "Double-rations" une fois dépassé les 80 rations, ce qui vint assez vite.Avec le bois qui arrive, augmentez le nombre de fermes à blé (n'hésitez pas à raser vos pommeraies), puis, de moulins si vous avez beaucoup de blé, ou d'ateliers de boulangerie si vous avez de la farine qui traîne dans la réserve. Fixez des taux d'impositions ; l'or viendra assez vite.

Misez dans la production d'arbalètes et d'armures en cuir. Les arbalétriers seront en effet rudement efficace, bien plus que les archers. En mettant des taux d'impositions d'une valeur de -8, l'or viendra assez vite, vous permettant de rapidement faire les ateliers. Le second assaut ne tardera pas à avoir lieu. Il comprendra ici plus de troupes, et vous devrez avoir muré votre château. Pour cela, contentez-vous de placer un corps de garde en bois là où il y a un trou, et de murer le reste avec une palissade en bois.

Au sujet du placement de vos troupes, positionnez à plusieurs arbalétriers sur la plate-forme en bois, d'autres sur le corps de garde en bois au nord, et quelques-uns (deux ou trois) au sud pour tuer les rares massiers qui parviendraient à passer. Si vous avez correctement réussi à vous développer, et à produire quelques troupes supplémentaires, la bataille devrait tourner en votre avantage.

Positionnés ici, les arbalétriers tueront rapidement les ennemis
Positionnés ici, les arbalétriers tueront rapidement les ennemis

Si vous ne parvenez pas à repousser cet assaut, recommencez en essayant de voir si vous ne pouvez pas acheter au marché des armes. N'hésitez pas notamment à revendre des pains, ce que je ne me suis pas privé de faire pour gagner un peu de pécule. Ne vendez cependant pas tout d'un coup, pensez qu'il vous faut garder des provisions. Les ennemis chercheront en effet souvent à raser vos fermes à blé, ce qui est susceptible de fortement atténuer la production de pain, voire de créer un risque de famine. Soyez donc toujours attentifs à cela.

La partie se compliquera encore quand vos bûcherons auront épuisé toute la forêt. Ils se dirigeront en effet vers les arbres au Nord, mais tomberont sur des archers peu conciliants, ceux gardant la réserve de pierre. Il est d'ailleurs temps d'aller expliquer de quel bois on se chauffe face à ces zouaves. Quand vous aurez réuni une vingtaine d'arbalétriers, vous pourrez les attaquer, en utilisant aussi vos mantelets. Vous pouvez, tout comme je l'ai fait, essayé de vous aider avec les archers de base, mais ils se feront rapidement massacrer, n'ayant du coup qu'un léger intérêt. La vingtaine d'arbalétriers sera au contraire assez résistante.

Avancez donc vers le corps de garde en bois de l'ennemi, et vos arbalétriers feront un massacre. Les mantelets seront une diversion, mais il sera difficile de couvrir l'intégralité de vos arbalétriers avec. Qu'importe, vous devriez massacrer les premières troupes de l'ennemi aisément.

Il s'agira ensuite de faire le tour, par la gauche ou la droite, afin de vider chaque plate-forme en bois. Essayez de ne pas trop coller vos arbalétriers de la paroi, car ils seront alors gênés pour toucher leur cible. Quoiqu'il en soit, il sera assez facile de les massacrer. Méfiez-vous ; à un moment, vous attirerez une meute de loups. N'oubliez pas d'ordonner à vos arbalétriers de leur tirer dessus, ou bien ils ne le feront pas, ce qui pourrait vous coûter plusieurs hommes.

Pour ma part, je n'ai pas eu le temps de faire le tour complet. Face à un nouvel assaut imminent du Loup, il a fallu se replier. Pour votre défense, agrémentez-là de plusieurs plates-formes en bois au NE pour augmenter le nombre d'arbalétriers. Le bois se raréfiant, vous devrez en acheter. Faites ainsi d'autres ateliers de boulangerie s'il faut le faire, ou intensifier la production d'armes. Pour ma part, j'approchai progressivement de la centaine de serfs, et la nourriture commençait à jouer avec mes nerfs. J'ai même du passer en "Rations supplémentaires" le temps qu'elle remonte. A vous de voir, et de gérer en fonction de ce qui se passe.

Avouez que ça commence à ressembler à quelque chose
Avouez que ça commence à ressembler à quelque chose

Ça commence à faire mal ici. Du moins, à impressionner. Car le Loup utilise surtout un nombre impressionnant d'archers et de lanciers qui se feront balayer par vos arbalétriers. J'en avais alors une quarantaine, qui ont tenu le choc sans problème, massacrant les premières forces de l'assaut sans aucun problème. Douze arbalétriers se sont chargés de la majorité des archers adverses, et je n'en ai perdu aucun. Il suffisait en réalité d'un carreau pour tuer un archer.A ce train-là, les décimer va en effet assez vite.

Seul ombre au tableau : on perd de multiples fermes à blé, qu'il faut reconstruire rapidement. Une fois l'assaut passé, retournez achever les archers surveillant les gisements de pierre. Si vous les avez tous massacré, achetez cinq masses au marché, et créez un trou avec vos massiers. Tuez alors les hallebardiers et l'archer à l'intérieur, rasez la caserne et les longes à bœuf de l'ennemi, puis implantez-vous.

Misez surtout sur des tours rondes ici, qui massacreront les ennemis
Misez surtout sur des tours rondes ici, qui massacreront les ennemis

Mettez ensuite vos massiers en mode "Offensif", et rasez la palissade en bois. Vous devriez alors atteindre, et dépasser, la centaine de serfs. Lorsque la pierre arrivera, avant de faire des tours (car il faudra en faire), entourez votre palissade en bois d'une muraille en pierre, qui servira à la renforcer. L'ennemi utilisera en effet des troupes lourdes dans ses prochains assauts, passant aux choses sérieuses. Vous pourrez m'objecter que l'on approche alors du dernier assaut, selon le compte à rebours du jeu. Désolé de vous décevoir, mais le compte à rebours "Délai avant la dernière bataille" est faux. En fait,lorsqu'il sera rempli, vous aurez droit à des assauts qui se répèteront tout le temps, des assauts extrêmement puissants.

Les prochains assauts rajouteront des hallebardiers et des spadassins. Très lents, les spadassins ne poseront aucune difficulté. Quant aux hallebardiers, ils chercheront surtout à raser vos constructions. Les assauts mêleront donc des lanciers, archers, massiers, arbalétriers, hallebardiers, et spadassins. Viendront également des chevaliers. Pour que votre agriculture survive, il est évident qu'il faudra faire des améliorations défensifs, ce qui sera possible grâce à la pierre.

Pour commencer, vous devrez renforcer le front NE. Pour cela, implantez au moins une tour ronde (j'en avais mis deux en tout, pour ma part), puis remplissez-là d'arbalétriers. Vous aurez ainsi un front blindé, mais une défense encore largement insuffisante pour protéger vos fermes à blé. La pierre venant assez rapidement, vous pourrez rapidement placer plusieurs tours rondes, surtout que vous ne pouvez pas vendre de pierre au marché.

Rajoutez maintenant une série de tours rondes au nord de votre château, et au sud du gisement de pierre. Commencez par en mettre une à l'ouest. L'idée est de créer un damier défensif qui massacrera les ennemis, et assurera une protection optimale pour votre agriculture. Bête, mais il fallait y penser.

Il est maintenant temps de songer à l'attaque. Notons que vous devrez quand même disposer de plusieurs centaines d'arbalétriers en tout après avoir effectué toutes ces manœuvres. Quant à l'attaque, vous avez le choix entre faire d'immenses armées qui se fracasseront contre le solide château de l'adversaire, ou le raser progressivement. Pour cela, créez au nord de votre exploitation de pierre des tours rondes surplombées de mangonneaux, qui vous serviront à bombarder le sud du château du Porc. Les mangonneaux sont redoutables, et seront une arme de pilonnage monstrueusement efficace.

Entre-temps, songez aussi à raser les deux autres positions ennemies, qui surveillent le marécage de brai, et les gisements de fer. Ne vous cassez pas la tête; utilisez des massiers pour faire le ménage. Tuer les archers autour du marécage sera facile, ce sera plus coriace pour ceux surveillant le gisement de fer. N'hésitez pas à mettre vos massiers en mode "Offensif" ; ils se dirigeront d'eux-mêmes vers les ennemis, les massacrant.

Pour ma part, j'avais ensuite fait une série de catapultes, qui ont méchamment troué le château du Porc.Cette technique est assez coûteuse en temps et en ressources, et peu efficace. Il est beaucoup plus simple de positionner des tours rondes équipées de mangonneaux pour bombarder l'ennemi. Oui, mais, si vous faites ça, vous devrez considérablement défendre les tours rondes, car elles seront à côté du chemin qu'emprunte les troupes du Loup. Il faut ainsi compter au moins une centaine d'arbalétriers pour être tranquille. Pilonnez alors le château du Porc.

Vous arriverez alors à une carte ressemblant à ceci.

Envoyez des massiers achever le seigneur ennemi
Envoyez des massiers achever le seigneur ennemi

A partir de maintenant, la fin est proche. Continuez à dégommer le Porc jusqu'à ce qu'il soit au seuil limite. J'ai ensuite envoyé une cinquantaine de massiers tuer le Seigneur ennemi, puis j'ai envoyé toute mon armée dans son château, massacrant tous ses hommes, sonnant la fin de cette longue partie.

La tenaille est une mission périlleuse, notamment au début, où vous devrez savoir bien vous développer, assez rapidement. Pour autant, la partie reste faisable. En repoussant et en parvenant à maîtriser les assauts de plus en plus violents du Loup, vous parviendrez à triompher. Essayez en réalité de développer votre défense proportionnellement aux assauts du Loup, puis de la fortifier ensuite pour que les assauts ne gênent plus du tout votre développement. Ensuite, venir à bout du Porc ne pose aucune difficulté selon les méthodes utilisées. Vous pouvez en effet utiliser ma méthode, ou recourir à des spadassins, des chevaliers, etc... Tout est envisageable ici.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

La Vengeance du Rat

Objectif :

  • Amassez des biens : 100 Bière

Jadis, il y a des années, j'estimais que cette mission était impossible. Incapable même de la finir en "Facile", je coinçais contre les assauts rapides du Rat, empêchant mon développement. Maintenant, j'ai évidemment réussi à terminer cette mission, qui figure pour moi comme une revanche personnelle. En effet, la principale difficulté viendra essentiellement du développement, surtout de la production de nourriture.

Vous démarrez la partie avec bon nombre d'avantages :le plus important est que le château est déjà fait, et que vous disposez de plusieurs centaines de blocs de pierre. En réalité, il est impossible sur la map d'extraire de la pierre. Par conséquent, cette pierre servira du début à la fin pour votre défense. Quoiqu'il en soit, vous disposez de beaucoup plus de pierre que nécessaire. Malheureusement, vous ne pourrez pas la revendre dans le marché. Quant à la map, vous êtes en hauteur, dans un bord du terrain, les terres fertiles se trouvant juste au sud. Commencez par implanter une ferme laitière, deux postes de chasse, un marché, un atelier d'archerie, un atelier du tanneur, deux mines de fer, et deux fermes à blé, ainsi que des postes de bûcherons supplémentaires, ce qui entraînera la création d'une ou deux masures. N'oubliez pas la caserne en bois et une armurerie. Vous prendrez évidemment le soin d'ordonner à l'atelier d'archerie de produire des arbalètes, et vous achèterez le bois nécessaire au marché.

Il est primordial de construire tout ce qui a été dit au-dessus. Les mines de fer seront en effet le seul moyen d'obtenir de l'or, les fermes à blé l'unique moyen d'avoir de la nourriture, les postes de bûcheron servant à avoir du bois. Vous aurez besoin d'armes, d'où la nécessité de faire des ateliers, tandis que les postes de chasse empêcheront un peu une famine, qui sera l'unique ennemi. Votre scribe ne tardera pas à vous avertir sur la nécessité de la création d'un puits. Au début, ce n'est pas franchement nécessaire, le premier incendie survenant en effet en 1068. Et, de toute manière, les incendies seront très virulents, rendant inutiles l'utilisation des puits.

Au sujet des troupes, vous disposez de trois pauvres archers. Mettez-les sur la tour carrée à droite. Très vite, une série d'ours viendra vous embêter, cherchant à entrer dans votre château. Vous n'avez pas grand chose à voir, car vos archers les tueront aisément. Notons également que vous disposez de lanciers qui ne serviront pas à grand chose.

Vous pouvez maintenant accomplir une série de petites astuces qui vous faciliteront grandement la vie. Pour commencer, créez un petit corps de garde sur la paroi Est. Vous disposez en effet pour le moment de deux corps de garde, mais il est bon d'en rajouter un troisième pour accélérer la production.

Une astuce relativement simple qui vous permettra de sauvegarder votre développement
Une astuce relativement simple qui vous permettra de sauvegarder votre développement

Une autre astuce consiste à faire le ménage dans votre château. Virez tout les murailles intérieures, le petit corps de garde intérieur, etc... Vous gagnerez de la place, mais aussi de la pierre. Avec cette pierre, crènelez votre mur. Le Rat utilisera en effet de nombreux porteurs d'échelle pour vous assiéger. En utilisant un double créneau, vous vous assurerez de ne pas pouvoir être assiégé par ces porteurs d'échelle, ce qui empêchera ses lanciers de monter sur vos murailles, pour attaquer au corps-à-corps vos troupes. Nul besoin donc d'obtenir des lanciers pour repousser les échelles.

Enfin, vous positionnerez sûrement l'essentiel de vos fermes juste au SE de votre château, où une plaine comprenant beaucoup de verdure est disponible. C'est ici que vous placerez majoritairement les fermes à blé. Malheureusement, les lanciers du Rat s'acharneront à les démolir, ce qui retardera sérieusement votre développement. Pour empêcher cela, créez assez rapidement un long mur qui servira à faire en sorte que les lanciers ennemis doivent passer devant votre tour carrée pour atteindre les fermes, au lieu d'y accéder par le sud. Ils se feront ainsi massacrer en chemin, préservant vos fermes de la destruction.

Ceci ayant été dit, venons-en au développement. Le temps que le bois arrive, vous pourrez intensifier les fermes à blé, jusqu'à faire un moulin, et quelques ateliers du boulanger. Vous devriez avoir le grenier vide avant que la production du pain ne se lance. Ce sera assez délicat à lancer. Pour ma part, il y a quelques fois où j'ai pu passer en "Rations supplémentaires" pour me faire de l'or, mais le grenier redevenait sans cesse vide. Il n'y a pas de solution miracle, si ce n'est protéger vos fermes à blé avec l'astuce du mur décrite ci-dessus. Essayez d'avoir plus de 40/50 rations de pain avant de passer en "Rations supplémentaires". Entre-temps, vous obtiendrez de l'or en revendant les lingots de fer, ou le surplus de bois, qui vous permettront d'embaucher les arbalétriers, voire de faire de nouveaux ateliers, ou encore d'acheter cinq arcs au marché.

Voici tous les conseils que j'avais à donner sur le développement. Il sera assez classique, en vérité. Le tout est d'essayer de minimiser l'impact des assauts ennemis sur votre développement. Parlons donc des assauts.

Dès que le premier assaut viendra, vous serez sans cesse attaqués, avec très peu de temps entre chaque assaut. Le Rat se déchaînera sur vous, utilisant à chaque fois des archers, des lanciers, et des porteurs d'échelle. Il utilisera toujours ces trois types d'unité, avec une quantité plus ou moins importante selon l'assaut.

Sans les porteurs d'échelle, les assauts ne causeront aucune sérieuse difficulté. Les lanciers se feront rapidement massacrer par vos arbalétriers, ainsi que les archers ennemis. Les premiers assauts ennemis seront difficiles, car vous disposez de peu de troupes. Songez à répartir vos hommes sur les deux tours carrées pour éliminer les lanciers qui se disperseront un peu partout. Notez qu'il n'est pas nécessaire de disposer de balistes, ou de faire des spadassins. De simples arbalétriers suffiront amplement à massacrer les ennemis. N'hésitez pas à acheter quelques arcs, pour avoir quelques archers, qui renforceront votre force de frappe. Privilégiez bien entendu les ateliers.

Le temps passant, vous aurez droit à des assauts plus puissants, mais qui resteront diversifiés. En fait,les assauts comprenant un faible nombre de troupes seront toujours là, mais d'autres assauts s'ajouteront. Pour ces raisons, vous serez, au bout d'un moment, perpétuellement attaqué par les troupes ennemies. Sans avoir mis le mur qui protège l'essentiel de vos fermes, il sera donc très difficile de se développer. Il m'a fallu plusieurs années avant de songer au mur, et la production de pain décolla, une fois les fermes protégées. Par conséquent, si vous le faites dès le début, vous devriez mieux vous en tirer que moi.

Un incendie mortel
Un incendie mortel

Rajoutons également que vous pourrez apercevoir quelques ingénieurs dans certains assauts. Pas de panique, le Rat ne fera à aucun moment des armes de siège. Le temps passant, vous aurez droit à des fléaux. Il y aura bien entendu la vache folle, mais, si vous avez choisi un développement à travers le blé (je vois mal comment faire autrement), cette épidémie ne vous touchera pas. Il n'y aura heureusement aucune épidémie concernant le blé. Deux autres fléaux majeurs seront cependant de la partie, comme la peste, qui fera chuter votre popularité. Contre elle, vous devrez abandonner les impôts, et passer en "Rations supplémentaires" le temps que la peste s'en aille. Vous comprendrez donc qu'il faudra avoir un grenier bien rempli.

Les assauts sont susceptibles de devenir très violents, mais poeu dangereux si vous avez au moins une cinquantaine d'arbalétriers
Les assauts sont susceptibles de devenir très violents, mais poeu dangereux si vous avez au moins une cinquantaine d'arbalétriers

L'autre fléau sera l'incendie. Mortel, il fera très mal, le premier ayant lieu dans l'année 1068.

Contre les incendies, l'astuce est de sauvegarder quelques mois avant, et de mettre "Pause" dès que l'incendie a lieu. Mettez la vitesse du jeu à) 10, et supprimez aussi vite que possible les bâtiments touchés.Dès fois, l'incendie s'éteint naturellement sur une forte zone, ce qui est susceptible de raser sans que vous puissiez y faire quelque chose une partie de votre ville, voire toute la ville. Si vous avez du bois en réserve, vous pourrez rapidement vous reconstruire. Sinon, chargez en espérant que l'incendie frappe ailleurs que dans le centre-ville, ce qui est toujours possible. Il peut ainsi arriver qu'un incendie rase toute une partie de votre ville, tout en étant en ce moment assiégé par un Rat, et avoir une peste sur les bras. Vous devrez donc avoir une très bonne défense, pour vous occuper exclusivement de l'incendie. Pensez quand même à faire quelques puits, ne serait-ce que pour empêcher le grenier de prendre feu.

N'oubliez pas que l'objectif principal est la production de bière. Contentez-vous pour cela de placer ici et là quelques fermes à houblon quand la nourriture ira mieux. Il suffira ensuite de placer des brasseries, en les augmentant si du houblon traîne dans la réserve. La bière arrivera ainsi assez rapidement, mine de rien. Votre château, à la fin du jeu, ressemblera à cela.

En conclusion, La Vengeance du Rat est difficile sur le plan du développement. La véritable fonction des assauts de l'ennemi consiste surtout à gêner votre développement, par la destruction de postes de bûcherons ou de fermes à blé. L'application de certaines astuces peut cependant améliorer le développement, en diminuant la dangerosité des attaques. Méfiez-vous également des incendies, qui peuvent faire très mal, et pensez à sauvegarder continuellement.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Le Faible, la Brute, le Gros, et le Fuyant

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis

Dans cette nouvelle mission, le principe est très simple : vous contrôlez un château, et devrez repousser des assauts... De violents assauts, qui seront de toute manière violents, vu que vous disposez d'un château très impressionnant. De multiples fosses empoisséessont dispersées ici et là, le château comprenant une muraille principale, et une muraille interne. Notez bien que la muraille externe ne recouvre pas entièrement le château, les ennemis pouvant passer par un petit chemin à l'extrême ouest de la carte. Ceci dit, la majorité des troupes s'attaqueront à la muraille externe. En "Facile", il n'est quasiment pas nécessaire d'améliorer la défense, celle-ci étant suffisamment forte pour repousser les premiers assauts. En revanche, en "Très difficile", la situation est bien différente...

Placez des fosses empoissées ici
Placez des fosses empoissées ici

Le problème majeur ne viendra cependant pas des assauts, mais, encore et toujours, de l'alimentation. Vous êtes en effet en hauteur, ce qui rend difficile l'agriculture du blé. Les seules choses rentables seront l'élevage et la chasse. Comme vous le savez sûrement, ce ne sont pas les meilleures sources de nourriture. Pour cette raison, vous devrez abandonner une politique fiscale, en laissant toujours le mode d'alimentation du grenier sur "Rations normales". Vous obtiendrez de l'or grâce au marché, et à la vente de produits.

Vous démarrez la partie avec pas mal de pièces d'or. Placez tout d'abord le grenier à côté du Donjon, puis placez rapidement une série de postes de bûcherons pour s'occuper des deux forêts au sud de votre château (une dans une petite plaine, une autre à côté des gisements de pierre), plusieurs fermes laitières, deux ateliers d'archerie, deux ateliers du tanneur, trois carrières, plusieurs mines de fer et masures allant avec, ainsi qu'une armurerie et une caserne en pierre. Achetez le bois nécessaire au marché, ce qui vous ruinera.

Le bois ne tardera pas à arriver en quantité. Remplissez alors le gisement de fer, et le gisement de brai, puis créez une série de longes à bœuf. Faites aussi des postes de chasse, et des fermes laitières supplémentaires. Vous obtiendrez de l'or en revendant le fer. Ainsi, créez de nouveaux ateliers, en cherchant à produire de quoi faire des archers et des arbalétriers que vous mettrez sur les tours de la muraille externe. Avec la pierre disponible au début, faites des double créneaux sur la muraille externe. Vous rendrez ainsi inefficaces les porteurs d'échelleet beffrois des ennemis. Mettez aussi des murs devant vos tours, pour les protéger des béliers qui seront surtout utilisés par le Porc.

Dans le fond, vous avez peu de choses à faire. Vous pouvez aussi rajouter des fosses empoissées le long du chemin principal menant au mur principal.

En réalité, le problème principal des assauts sera les archers ou arbalétriersqui sont susceptibles de nettoyer vos tours. Cependant, ils se positionneront environ là où vous avez mis les fosses empoissées. Vous pourrez ainsi les faire frire. De plus, des armes de siège seront aussi faites ici. Vous ferez d'une pierre deux coups. Il ne restera plus que des fantassins à tuer, qui seront lents à mourir, mais sans grand danger.

Le développement sera donc difficile. Je n'ai jamais reçu à avoir beaucoup de nourriture, finissant d'ailleurs la partie avec 25 environ de popularité. Vous devriez flirter avec la famine, mais la popularité chutera très lentement, devenant catastrophique après l'assaut du Porc. J'avais pour ma part conçu beaucoup trop de postes de chasse(au moins une quarantaine). N'en faites qu'une vingtaine environ, ce qui devrait ralentir la chute de la popularité. J'ai même été forcé d'acheter du pain.A noter que vous pourriez développer une industrie du pain en achetant du blé, et en faisant les moulins et les ateliers du boulanger. Je ne l'ai pas fait, car le blé m'aurait coûté trop cher. Ceci dit, si vous parvenez à lancer ce système, et à avoir le mode d'alimentation du grenier sur "Double-rations", vous ferez d'énormes bénéfices avec les impôts. Pour ma part, j'ai réussi aisément la mission sans fixer de taux d'impositions. N'essayez pas d'acheter les armes, concentrez-vous sur les ateliers. Les armes viendront assez vite au fur et à mesure que vous placez des ateliers supplémentaires.

Utilisez vos chevaliers contre les armes de siège de l'ennemi
Utilisez vos chevaliers contre les armes de siège de l'ennemi

Le premier assaut aura lieu par le Rat.

Le Rat utilisera des lanciers, des archers et des porteurs d'échelle. Une introduction, en somme. Les lanciers du Rat ne serviront pas à grand chose, et ses porteurs d'échelle seront inopérants avec un double crènelage. Il ne vous restera plus qu'à combattre surtout ses archers. La mise en place de fosses empoissées permettra de les massacrer rapidement, et simplement.

Le second assaut sera pour moi le plus difficile, celui du Serpent. Vous aurez un bon laps de temps avant cet assaut. Vous pouvez, si vous le souhaiter, rajouter des tours rondes supplémentaires sur le front en mettant des balistes. N'oubliez pas que certains des ennemis attaquent à l'ouest. Face au Rat et au Serpent, vous ne craindrez pas grand chose. N'hésitez cependant pas à déclencher le feu, ou à rajouter des douves avec vos lanciers pour pouvoir améliorer la défense. La menace principale ne viendra cependant pas de ce point.

Le Serpent utilisera des massiers, des archers, des arbalétriers, et des catapultes protégées par des mantelets. Contre les armes de siège, vous pourrez utiliser vos chevaliers, qui raseront les quelques catapultes qui réussiront à se faire. Cependant, le mieux serait d'utiliser des fosses empoissées, mais la menace principale vient des arbalétriers. Or, si vous utilisez les fosses empoissées contre les catapultes, vous ne pourrez point les utiliser face aux arbalétriers. Faites votre choix. Pour ma part, il est préférable de préserver vos fosses empoissées contre les arbalétriers du Serpent.

Les massiers de l'ennemi étaient parvenus, grâce à l'appui de quelques catapultes à faire un trou. Ceci dit, j'aurais pu utiliser des fosses empoissées, ce que j'avais oublié de faire. L'ennemi n'a cependant pas réussi à passer la muraille interne. Vous pourrez aisément repousser ses massiers avec vos fosses empoissées. L'assaut fini, vous disposez encore d'un certain nombre de temps avant l'arrivée du Porc. Le Porc arrivera en réalité quand la jauge de temps sera remplie.

Le problème majeur du Porc sera ses beffrois, et ses béliers. Cependant, en appliquant un double crènelage, et en protégeant vos tours avec des murs, vous résoudrez ces deux soucis. Vous pourrez massacrer les multiples hallebardiers du Porc. Si ce dernier parvient à coller un beffroi, les hallebardiers passeront dessus pour nettoyer vos murailles, ou aller s'attaquer à la muraille interne. Vous devrez alors utiliser vos fantassins pour démolir les tours de siège, qui sont malheureusement assez résistantes. Le double crènelage résout cependant ce problème.

Enfin, le dernier assaut du Loup comprend un nombre important de catapultes et de trébuchets, ainsi que de nombreux spadassins et hallebardiers. Sans l'utilisation des fosses empoissées, il sera très difficile d'éliminer cette vaste horde d'ennemis qui s'empressera de martyriser votre château. Voici d'ailleurs à quoi ressemblait mon château juste au moment de l'assaut.

Après ce dernier assaut, violent, comprenant de nombreuses troupes, vous terminerez la partie. Pas bien difficile, tâchez surtout de ne pas voir votre popularité s'effondrer, car vous pourrez difficilement obtenir de nouvelles troupes pour repousser les multiples troupes de votre adversaire. Vous gagnerez ainsi votre partie.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Le Gros Porc (groin, groin)

Objectif :

  • Amassez des biens : 6 004 Pain
Supprimez le nord de la muraille pour gagner de la place
Supprimez le nord de la muraille pour gagner de la place

Apparemment, cette nouvelle partie sera longue. Vous devez en effet acquérir des milliers de rations de pain, ce qui ne se fera pas en quelques minutes. Pour autant, n'oubliez pas qu'avec le pain, c'est toujours le début qui est lent : une fois que la mahcine est lancée, tout se développe extrêmement vite. Comme vous vous en doutez, le développement ne sera pas tranquille, et vous devrez vous attendre à de violents assauts du Porc, ce qui est suggéré dès le début de la mission. En effet, le Porc vous attaquera, mais les assauts ne seront pas aussi puissants que cela. La principale difficulté viendra des incendies et du manque de place.

Au commencement, vous disposez d'un château pré-construit, et de douves imposantes établies tout autour du château, qui s'apparente à une presqu'île. Vous disposez d'un maigre petit marécage au nord du château, l'essentiel des ressources et de la map étant au sud. La difficulté viendra au départ de la nourriture. Vous ne pouvez placer que des fermes à blé ou des postes de chasse. Or, la viande est difficile à acquérir, tandis que le blé est lent à se lancer. Commencez au début de la partie par faire un marché, puis trois fermes à blé, quelques postes de chasse, un atelier d'archerie, et une dizaine de postes de bûcherons, principalement vers la forêt au sud du château, mais aussi vers le nord. N'oubliez pas de placer deux postes de bûcherons pour les deux arbres sur votre "île". Achetez le bois nécessaire au marché, ce qui devrait épuiser tout votre or.

Placez dès que possible une armurerie, et une caserne en pierre. La partie suggère l'utilisation du brai dans votre défense, notamment en vous donnant dès le début du brai. En réalité, le brai ne m'a été d'aucune utilité pour repousser les assauts des ennemis, juste à arrondir les fins de mois en revendant le brai obtenu au marché. N'hésitez donc pas à revendre le brai disponible au début de la partie.

Cette petite troupe sera suffisante pour repousser le premier assaut
Cette petite troupe sera suffisante pour repousser le premier assaut

Au sujet des armes, vous devrez utiliser des arbalétriers, le Porc étant un adepte des massiers, et les archers étant peu efficaces contre ce type d'unités. Le hic est que, si vous pouvez faire des ateliers du tanneur, vous ne pourrez guère obtenir de vaches pour vos armures en cuir. Nous noterons au passage qu'il y a donc une incohérence dans la map : puisqu'on ne peut pas faire de fermes laitières, pourquoi faire des ateliers du tanneur ? Le tanneur a en effet besoin d'égorger des vaches pour réaliser ses armures en cuir. Sans vaches... En revanche, vous pourrez acheter les armures en cuir au marché. En somme, achetez les armures en cuir, produisez les arbalètes, et vous obtiendrez des arbalétriers.

Quant à la défense, vous disposez en tout et pour tout de six tours carrées. Quatre sont autour de votre Donjon, tandis que deux autres sont sur la map, une près des gisements de pierre et de fer, et une autre à l'Ouest de la map, à côté d'un petit marécage. Commencez par mettre des balistes sur vos deux tours carrées, puis par envoyer les deux ingénieurs sur une des deux tours. Maintenant, une petite astuce consiste à virer le Nord de la muraille. Non seulement vous obtiendrez de la pierre à revendre (car la pierre ne servira pas à grand chose), mais aussi deux fois plus de place. N'oubliez pas que vous aurez besoin d'énormément de place dans cette partie, pour pouvoir finir les 6 000 rations de pain demandées. Vous devrez aussi avoir un grenier conséquent. Pour les 6004 rations demandées, il vous faudra vingt-cinq greniers, ce qui prendra de la place.

Un autre moyen d'obtenir de la place consistera à reboucher les douves, à l'aide de l'outil de suppression. Vous pourrez enlever une grosse partie de vos douves, ce qui vous donnera beaucoup de place. En attendant, revenons au développement. Chez moi, le bois est arrivé en même temps que le blé, mais le grenier était vide. Placez deux moulins, puis les ateliers de boulangerie, en laissant de la place autour du grenier. Si vous êtes rapides, la popularité ne devrait pas énormément diminuer. Créez également d'autres postes de bûcherons. Pour le moment, vous n'avez aucun moyen de gagner de l'or. Pour obtenir de l'or, il faudra utiliser les taux d'impositions. Quand la nourriture commence à venir, passez en "Rations supplémentaires", pour mettre des impôts d'une valeur de -4 sur votre cote de popularité.

Placez ainsi quelques ateliers d'archerie de temps en temps, mais n'oubliez pas d'avoir des armures en cuir. Pour ma part, j'ai réussi à obtenir sept arbalétriers lors du premier assaut, ce qui fut largement suffisant contre les ennemis. L'assaut en question aura lieu en Avril 1362, comprenant quelques archers, massiers, et arbalétirers. Lorsque cet assaut est arrivé, je n'avais qu'une baliste sur deux qui fonctionnait.

Chez moi, les massiers ont attaqué mes postes de bûcherons sur la forêt de l'est, tandis que les archers se sont faits massacrer en se positionnant au sud de mes fermes à blé. L'intérêt de diviser les postes de bûcherons se manifeste ici : en les mettant à des endroits différents, vous assurerez perpétuellement une production de bois.

Heureusement, les massiers ne s'attaqueront pas à vos fermes à blé, préférant combler vos douves. Une fois l'assaut échoué, refaites vos postes de bûcherons. Intensifiez le nombre de fermes à blé, puis regardez en fonction de ce que vous avez dans la réserve. S'il y a beaucoup de blé, faites des moulins, ou, s'il y a trop de farine (ce qui est le plus probable), faites des ateliers du boulanger. Enfin, si vous n'avez rien de tout ça, optez pour les fermes à blé. Dans le cas où vous n'avez rien, vérifiez à ce que la nourriture du grenier ne chute pas. Vous devrez peut-être même passer en "Rations normales". Enfin, si vous le pouvez, essayez de placer un gisement de brai. Le mieux reste néanmoins de placer d'autres fermes à blé.

N'hésitez pas à sauvegarder fréquemment. En effet, vous ne tarderez pas à rencontrer des incendies, qui peuvent vous forcer, s'ils rasent toute votre ville, à devoir charger une sauvegarde. Mais si cette sauvegarde est très loin dans le temps... Pour ce motif, il est conseillé d'en faire fréquemment. Au sujet des évènements qui viendront vous gêner, il y aura les lapins, qui n'hésiteront pas à dévorer vos récoltes. Contre eux, contentez-vous d'acheter cinq lances au marché, d'embaucher cinq lanciers, de les mettre en attitude "Offensive", et ils tueront tous les lapins.

La nourriture devrait, entre-temps, commencer à venir. Vous pourriez alors passer en "Double-rations". Personnellement, je ne l'ai pas fait, ne serait-ce que parce qu'il faut penser à économiser de la nourriture, et que vous aurez sans problème de l'or en "Rations supplémentaires". Ceci dit, si vous manquez d'or, et que vous en avez besoin pour acheter des armures en cuir supplémentaires, ou faire de nouveaux ateliers d'archerie (essayez autant que faire se peut de ne pas acheter d'arbalètes).

Méfiez-vous... Lorsque le second assaut arrivera, un incendie éclatera en même temps, soit vers Juillet 1368, à quelques mois près. Contre les incendies, sauvegardez peu de temps avant, et jouez le mois précédent l'incendie en vitesse "20"/"10". Dès que l'incendie se déclenche, écrabouillez la touche "Pause", et identifiez le foyer de l'incendie en cliquant sur le point d'exclamation jaune qui apparaîtra sur le radar. Cliquez plusieurs fois pour voir s'il n'y a pas plusieurs foyers. Théoriquement, non. Le premier incendie ne sera pas très douloureux, mais risque de rapidement de se propager. Il faudra le plus rapidement possible le détruire avec l'outil de suppression. Virez de préférence les bâtiments périphériques à l'incendie, pour empêcher que ce dernier ne se propage partout. Essayez en fait de l'isoler, pour pouvoir le démolir.Cependant, il existe des incendies qui, dès qu'ils commencent, ne se limitent pas qu'à un bâtiment, mais à toute une zone, se répandant en quelques secondes. Ce sont des incendies extrêmement puissants, auquel vous n'aurez pas droit. Face à ce type d'incendie, il faut charger la partie en espérant que l'incendie frappe dans une autre zone que le centre du château. J'ai personnellement eu droit à mes masures, que j'avais mise ailleurs, et qui ont toutes été rasées.

Voici ce qu'il y a à retenir sur les incendies. Sauvegardez fréquemment face à cette menace.

L'attaque des ours est une pure coïncidence qui, de toute manière, ne change pas grand chose. Comme vous le verrez, le Porc enverra des ingénieurs, qui feront majoritairement des mantelets, mais aussi une catapulte. Lors de l'assaut, vous devriez avoir vos deux balistes opérationnels. Essayez surtout de dégommer la catapulte avant que les mantelets ne se cherchent à la protéger, ce qui devrait être possible. Vous n'aurez sinon rien à craindre des ennemis ; les massiers s'attaqueront surtout à vos postes de bûcherons.

Une barrière infranchissable
Une barrière infranchissable

Après ces deux assauts, les autres assauts seront plus puissants, puisque le Rat (?) s'y invitera, envoyant un petit groupe d'archers qui ne servira à rien. Le Porc, en revanche, enverra de nombreux fantassins qu'il faudra combattre. Vous devrez ainsi occuper vos avant-postes. Normalement, si vous continuez à vous développer, vous devriez avoir pas mal de population (au moins plus d'une centaine aisément). Faites une production de pierre (vous ne pourrez mettre qu'une seule carrière, de fer, et intensifiez le brai. Vous pourrez revendre toutes ces productions, sauf la pierre. Il faudra en effet placer d'autres tours d'importance stratégique. Pour le moment, remplissez surtout la tour carrée à côté des ressources de fer et de pierre. Stratégiquement, c'est une place fondamentale ; vous pourrez massacrer une bonne partie des assauts ennemis ainsi. Pendant ce temps, continuez toujours à vous développer, bien entendu.

Vous devriez finir par atteindre les 200 serfs. N'hésitez pas à placer des ateliers de boulangerie en-dehors des murs, soit à côté de vos fermes à blé, vous n'aurez guère le choix, et si vous en placez beaucoup, ça restera rentable. Si vous commencez à avoir une forte défense, et de l'or, revenez en "Rations normales". Au sujet des nouvelles tours, placez tout bonnement une tour ronde au centre après avoir considérablement remplies deux autres. Vous aurez ainsi une ligne de défense indestructible. Massacrer les assauts du Porc sera une partie de plaisir.

Vous terminerez ainsi aisément la mission. Méfiez-vous encore des incendies, mais vous n'avez plus rien à craindre au sujet des assauts. Vous pouvez, si vous le souhaiter, fortifier encore la défense, mais vous n'avez plus rien à craindre. Le grenier se remplira relativement vite, et vous aboutirez à une map ressemblant à ça.

En conclusion, la map reste un défi qui peut effrayer quand on le commence, mais qui, en fin de compte, est bien plus facile que ce à quoi on pourrait s'attendre. Vous devriez terminer sans rencontrer de trop grosses difficultés cette partie.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Le Nid de vipère

Objectif :

  • Tuez le seigneur ennemi

Une nouvelle mission commence. Très différente des autres, il s'agit plutôt ici d'une aventure à travers un dédale sinueux composé de massifs montagneux. En gros, vous devrez traverser un labyrinthe rempli de nombreux ennemis, en choisissant le chemin le plus calme pour atteindre votre cible, à savoir le château à l'autre bout de la carte. Sachez que vous pouvez effectuer l'aventure à travers n'importe lequel de ces chemins, mais qu'il existe des liens très étroits entre des chemins, voire des sous-chemins. On a finalement une map extrêmement complexe, dans laquelle il est difficile de s'y retrouver. Voici en effet un aperçu de cette map.

C'est clair, on y comprend pas grand chose.Afin de simplifier une vision globale de la carte, voici un schéma tactique, qui a été fait sans tenir compte des culs-de-sacs et multiples virages. D'autres informations importantes sont également affichées, notamment l'itinéraire conseillé par le rédacteur de cette solution :

Une astuce qu'il faudra répéter plusieurs fois
Une astuce qu'il faudra répéter plusieurs fois

Les flèches bleues minces indiquent tout simplement le chemin à prendre. Les carrés rouges sont les corps de garde ennemis, tandis que les cercles rouges indiquent les structures défensives construites par l'ennemi. Enfin, les grosses flèches en bleu indiquent l'endroit d'où vous devrez tirer avec vos catapultes. Les traînées rouges indiquent l'emplacement des fosses piégées que vous serez susceptibles de rencontrer en suivant ce parcours. Oh, il en existe probablement d'autres, disséminés ici et là, mais vous comprendrez que je ne me suis pas amusé à fouiller tous les recoins de la carte.

Vous commencez donc la partie au SW de la carte. Commencez par regrouper vos troupes, car un archer juste au Nord pourra décocher des flèches sur vos troupes le plus au nord.

Empruntez ce discret passage
Empruntez ce discret passage

Abordons maintenant le cœur de la partie. A vrai dire, vous aurez remarqué que la route comprend bon nombre de zigzags qui seront utiles. Les ennemis les plus dangereux seront les archers et les arbalétriers ennemis. Pour les tuer, contentez-vous de cacher tous vos archers contre une paroi, puis de faire feu sur des archers qui ne répliqueront pas. Les tirs ne seront certes pas précis, mais toucheront leur cible. Nous vous conseillons de passer la vitesse du jeu à "90", et de lire un peu pour passer le temps.

Méfiez-vous cependant des fantassins. Les lanciers n'hésiteront pas à vous attaquer, car ils sont en mode"Offensif". Ainsi, lorsque vos archers s'approcheront un peu trop près d'un groupe de lanciers, ils n'hésiteront pas à vous attaquer. Repliez alors vos troupes, jusqu'à rejoindre vos propres fantassins. Appliquez surtout cette technique contre les quelques hallebardiers que vous croiserez.

Nul besoin ici de faire un descriptif complet. Ce serait long et fastidieux. Sauvegardez fréquemment, et tuez les archers et lanciers jusqu'à atteindre le premier petit corps de garde. Utilisez vos lanciers, car il y a plusieurs fosses piégées devant le petit corps de garde, et il est préférable de sacrifier les lanciers plutôt que les massiers ou les archers. Continuez ensuite à avancer jusqu'à atteindre un embranchement, où vous pourrez soit continuer au nord vers le second petit corps de garde, soit aller à droite. Privilégiez ici le chemin de droite. Vous devrez faire un grand nettoyage, la zone comprenant un nombre important de lanciers, archers, arbalétriers, et hallebardiers. N'hésitez pas aussi à tuer les archers positionnés sur le second petit corps de garde.

Libre à vous maintenant de continuer vers le nord ou pas. Pour ma part, j'ai tourné à droite, en descendant juste après vers la droite. Il y an en effet un long chemin qui contient peu d'ennemis, ainsi qu'un passage secret, mais qui comprend aussi d'irritantes fosses piégées. N'hésitez donc pas à envoyer vos lanciers explorer la zone. Ils serviront notamment à tuer les fantassins, mais aussi à se prendre les fosses piégées.

Comme vous le remarquez, la colline descend ici, vous permettant de monter dessus. Vous atteignez ici un marécage au nord qui vous permet d'atteindre enfin le château. Il est temps de faire des catapultes pour créer une brèche. N'ayant plus que cinq ingénieurs, je n'ai pu faire que deux catapultes et un mantelet, qui ont cependant réussi à créer une brèche, en rasant une tour de guet. Montez ensuite à l'abordage avec tous vos fantassins.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Mesures Désespérées

Objectifs :

  • Amassez de l'or : 20 000
  • Éliminez tous les ennemis

Préambule :

Au sujet des assauts finaux, veuillez consulter l'annexe en bas de page !

Cette partie commence sur les chapeaux de roues, et sera très difficile. Dès le premier instant, une armée extrêmement puissante vous assiège. Mettez donc "Pause" le temps d'analyser la map. Vous avez, premier fait notable, une popularité nulle, 0. Vous êtes au bout de la carte, qui ressemble à une zone montagneuse constituée de dunes, et de quelques landes fertiles, notamment une bande assez longue au sud de votre mur en bois, et des terres fertiles à l'extrême NW. Ceci étant dit, vous disposez d'une armée conséquente, comprenant 397 archers, 57 arbalétriers, 60 massiers, et 6 spadassins. Vos arbalétriers sont dispersés sur la carte, les archers occupant tout un long mur en bois, les massiers se trouvant au pied du mur, et les spadassins sur le Donjon.

Votre grenier est vide, vous disposez d'un facteur peur très négatif, vous donnant un bonus maléfique perpétuel de -5 sur votre cote de popularité, ce qui fait en tout -13 avec le grenier vide. Vous disposerez ainsi de 4 serfs. En revanche, le marché est déjà construit. Au niveau des restrictions technologiques, vous ne pourrez pas réparer vos murs, ni embaucher des archers ou des arbalétriers, seulement des fantassins.

Quant à votre défense, vous disposez d'un long mur en bois, mais aussi un mur en pierre autour de votre Donjon, avec quatre tours carrées sur les extrémités, un petit corps de garde et un grand corps de garde. Entre le mur de bois et ce mur en pierre, il y a trois positions fortifiées. Dernier fait, la carte est remplie de tours diverses et variées comprenant des mangonneaux et des arbalétriers, qui devaient jadis être reliées, formant une défense redoutable, mais complètement massacrée. Cet état de lieu étant fait, passez le jeu en vitesse 10. Vous devez commencer par détruire les mauvais augure qui infligent un bonus maléfique. Détruisez-les tous ; certains sont cachés derrière l'une de vos trois positions fortifiées. Pendant ce temps, achetez au marché du bois pour faire quatre fermes laitières à l'intérieur du dernier mur en pierre, le dernier rempart.

Dépêchez-vous également de rapatrier tous les arbalétriers, à la fois ceux sur les tours dispersées dans la map, mais aussi ceux sur les positions fortifiées, sur le grand corps de garde le plus vite possible. Mettez vos massiers à l'intérieur du Donjon, puis ordonnez à vos mangonneaux de tirer. Ils pourront peut-être tuer quelques archers. Soyez rapides pour ordonner à vos arbalétriers de partir, car les plus éloignés mettront du temps à revenir.

Les archers tueront beaucoup de massiers
Les archers tueront beaucoup de massiers

La difficulté majeure de la partie consistera déjà à survivre aux premiers assauts. Au sujet de la gestion, vous n'avez pas grand chose à faire. Pour que la popularité remonte vite, passez en "Double-rations". Vos quatre fermes laitières parviendront aisément à remplir le grenier. Ceci fait, concentrons-nous sur l'assaut. Le premier assaut comprendra des archers en grand nombre, et des massiers. Mais le premier assaut aura lieu en même temps que le second assaut, qui comprendra surtout des massiers. Le troisième assaut sera le plus dangereux, comprenant des spadassins et des chevaliers.

Contre les deux premiers assauts, il n'y a pas besoin de bouger vos troupes. Les archers parviendront en effet sans problème à tuer les massiers et les archers. L'ennemi sera susceptible de faire quelques armes de siège, notamment des catapultes ou des trébuchets. Ils sont susceptibles de s'attaquer à vos tours vides plutôt qu'au mur en bois. Les massiers ennemis s'attaqueront au mur en bois, mais ne parviendront pas à l'entailler... Du moins, pas beaucoup. Chez moi, ils ont fini par réussir, mais se sont rapidement faits massacrer par la suite.

Massacrez la horde de spadassins ennemis
Massacrez la horde de spadassins ennemis

Après les massiers, ce sera au tour des chevaliers et des spadassins. Chez moi, il restait un nombre important d'archers autour du poteau indicateur qui ne se déplaceront seulement qu'au dernier assaut. Les chevaliers formeront l'avant-garde l'armée ennemie.C'est là que vous devez réunir vos archers sur votre défense. Mettez-en une cinquantaine sur chacune des tours carrées environ, et dispersez 100/150 archers sur les positions fortifiées. Si la brèche est au Sud, remplissez surtout la position fortifiée sud. Autrement, la position fortifiée nord. Chez moi, il y avait deux brèches, mais les ennemis ont surtout attaqué par le sud. n'oubliez pas de mettre une série de brasiers sur vos murs. Entre-temps, la popularité devrait avoir remonter. Achetez du bois pour faire trois postes de bûcherons, là encore, derrière vos murs, puis fixez des impôts d'une valeur de -8 sur votre popularité.

Chez moi, les chevaliers se sont très peu attaqués à la muraille, restant souvent sur place par groupe,s ou se promenant. Après plusieurs minutes, quelques-uns se sont heurtés à ma défense, mais n'ont pas été dangereux. Ils ont entaillé un peu une position fortifiée, mais rien de bien méchant. Les spadassins arriveront après par vagues, se dirigeant majoritairement vers la tour carrée au Nord, ou le grand corps de garde. Vous pourrez normalement les tuer sans grand difficulté.

En effet, il est préférable de ne pas utiliser les massiers, afin d'en garder le plus possible contre les derniers assauts, qui seront bien plus puissants que les assauts premiers. En effet, vous n'avez eu droit qu'à un échantillon de ce qui vous attend par la suite, à savoir une bonne dizaine d'assauts colossaux. Pour le moment, réparez vos tours en supprimant quelques tours le long de la map, afin de gagner de la pierre. Développez ensuite le blé en achetant du bois et en faisant des fermes à blé. Il est bon de noter que vous pouvez faire les fermes à blé dès que les chevaliers ennemis sont tous, ou quasiment tous, tombés. Afin de vous faire de l'or, vous devrez essentiellement compter sur les impôts.

Placez du brai aux endroits stratégiques
Placez du brai aux endroits stratégiques

Notons aussi que, chez moi, il restait un petit groupe de chevaliers, spadassins et archers qui faisaient la ronde au bout de la bande de terre cultivable. Si vous les voyez également, déployez un groupe d'archers sur votre mur en bois pour les tuer. Il est, en revanche, assez inutile d'essayer de tuer les archers répartis tout le long du poteau indicateur, vous aurez très peu de chance.

Vous disposez de très peu de bois, aussi la production de bois sera-t-elle difficile. Il faudra acheter. N'hésitez pas à remplir le plus rapidement possible les deux marécages au sud de gisements de brai. Il faudra en effet ajouter à votre défense de multiples fosses empoissées partout. Vous avez bien du repérer l'itinéraire des troupes ennemies ; mettez un nombre important de fosses empoissées là où les premiers ennemis sont passés, les derniers repasseront par là.

Conquérez cette zone
Conquérez cette zone

Entre-temps, quand le blé arrivera, faites plusieurs moulins et ateliers du boulanger. Exploitez également l'intégralité des terres cultivables au nord, et développez-vous. Il me semble inutile de faire une production d'armes. En effet, à moins de pouvoir produire des centaines de spadassins dans le temps imparti, en sachant que vous ne pouvez qu'acheter du fer, oubliez ça. Vous pouvez à la limite essayer d'obtenir une vingtaine de spadassins, qui, à la fin, pourront être utiles pour contrer les ennemis. Je n'en ai personnellement pas eu besoin pour gagner, mais pourquoi pas...

Essayez de ne jamais diminuer les impôts, et d'agrandir le grenier. Un bon moyen de se faire de l'or vers la fin sera de revendre votre nourriture. J'ai ainsi pu obtenir 4 000 pièces d'or très efficaces. Néanmoins, au fur et à mesure que vous vous développerez par l'implantation de moulins et d'ateliers du boulanger, n'hésitez pas à supprimer vos fermes laitières, et à conquérir la bande qui s'étend d'Est en Ouest au sud de votre mur en bois. Il est à ce propos inutile de ramener vos archers sur le mur en bois ; laissez-les là où ils sont.

Se développer ne sera guère difficile dans cette partie, car vous n'avez pas grand chose à faire, si ce n'est placer des fermes à blé, des moulins, des ateliers du boulanger et des masures... ainsi que les gisements de brai le plus vite possible. Vers la fin du temps, préparez-vous à encaisser un siège de... dix ans. L'assaut a en effet commencé vers 1184 chez moi, pour se terminer en 1193. L'assaut... Les assauts, plutôt. Une succession d'hommes, dans une armée qui semblera sans fin, une immense et colossale attaque, un ouragan qui risque bien de vous emporter. Le Loup mettra tout ce qu'il est possible de mettre : lanciers, archers, massiers, arbalétriers, hallebardiers, spadassins, chevaliers... Par centaines, toute cette clique vous attaquera du début à la fin, en commençant par les troupes les plus faibles pour finir par les troupes de chocs. Vous n'êtes pas obligés d'obtenir les 20 000 pièces d'or avant l'assaut... Je les ai eu pendant en revendant toute ma nourriture, mais, après ce siège dévastateur, vous pourrez obtenir l'or. L'idée est cependant d'obtenir l'or avant les ultimes sièges, ou, tout du moins, pendant.

Là, ça commence à faire beaucoup d'ennemis
Là, ça commence à faire beaucoup d'ennemis

Vous pourrez dire que je passe vite l'essentiel de la mission, à savoir le développement, mais il n'y a guère de choses à dire. Si vous effectuez les conseils donnés dès le début pour remonter votre popularité, il suffira juste de monter de la nourriture. J'ai moi-même du acheter du blé pour empêcher une probable famine, mais, en exploitant l'intégralité de la bande fertile, vous devriez avoir suffisamment de nourriture pour nourrir jusqu'à 300 serfs. Bien sûr, quand les ennemis attaqueront, ils raseront l'essentiel de vos fermes à blé, et vous devrez faire une croix dessus.

Les archers et les lanciers ouvriront le bal. Rien à craindre chez ces comiques, les lanciers se feront décimer. Les archers ennemis ont réussi à tuer quelques-uns de mes soldats, mais pas grand chose, parvenant surtout à tuer mes fermiers et mes ouvriers. Quoiqu'il en soit, il s'agit juste d'une introduction.

Après ces comiques, les massiers et les hallebardiers attaqueront. Ils chercheront surtout à nettoyer vos positions fortifiées, ou les constructions externes. N'hésitez pas à utiliser des fosses empoissées qui devraient protéger l'accès à vos positions fortifiées, et combattez farouchement. Théoriquement, les massiers et les premières vagues d'hallebardiers (car il y en aura du début à la fin) devraient pouvoir être contenues. Essyaez de conserver l'essentiel de vos fosses empoissées, le combat ne fait que commencer.

Après cette vague d'introduction, le véritable assaut, comprenant exclusivement des hallebardiers, spadassins et chevaliers s'annonce. Vous aurez droit à quelques archers et arbalétriers peu dangereux, mais l'assaut, le vrai assaut, commence maintenant. Si vous le pouvez (j'ai un peu pu le faire), refaites vos fosses empoissées, et préparez-vous à encaisser

Infernaux, les spadassins s'écrabouilleront contre vos murs. Empêchez à tout prix une brèche en concentrant le feu sur ceux qui s'attaquent à des murs affaiblis. Autant que faire se peut, essayez de conserver vos fosses empoissées, mais si vous n'avez pas le choix, brûlez-les. Une autre astuce pour empêcher les brèches consiste à mettre des bâtiments comme les postes de bûcherons lors d'une accalmie pour combler les trous, vu que vous ne pouvez pas faire de murs. Les assauts se succèderont sans arrêt, et il est conseillé de jouer en vitesse réduite. C'est ici quel'on se demande, au fur et à mesure que le scribe annonce encore plus d'ennemis, si les assauts finiront un jour. Les spadassins se répandront sur les quatre murailles, mais peu, en réalité, taperont. L'essentiel se répandra sur la muraille Sud. Si vous avez entouré votre mur de fosses empoissées, les utiliser peut faire mal, mais vous pouvez aussi créer un gigantesque incendie chez vous qui détruira votre population, ce qui m'est arrivé. Ainsi, essayez de ne les enclencher que quand c'est possible. Pour être franc, après cette vague infernale, j'avais des trous partout, une popularité nulle (j'avais revendu mes 1000 rations de pain pour dépasser de peu 20 000 pièces d'or), et le dernier assaut s'annonçait. Ah oui, ma ville brûlait, également.

Là, ça commence à faire beaucoup d'ennemis
Là, ça commence à faire beaucoup d'ennemis

Une astuce serait ainsi d'enflammer votre cité quand les ennemis tenteront de la traverser. Chez moi, les ennemis ont attaqué une cité rasée, et j'avais réuni l'essentiel des troupes dans une ultime manœuvre désespérée pour triompher. Si les centaines de spadassins et hallebardiers avaient attaqué mon Donjon tous ensemble, je n'aurais eu aucune chance. Le miracle, si l'on peut parler de miracle, fut que l'armée ennemie est majoritairement restée au pied du Donjon, n'envoyant que quelques troupes monter, qui se sont faites massacrer rapidement.

Je ne vois aucune explication sur ce fait. Peut-être que le toit du Donjon était rempli à craquer, comprenant des centaines de troupes... Vous me direz que je vous offre bien peu de conseils. Oui, c'est vrai... Mais, d'un autre côté, vous en pouvez pas vraiment améliorer vos défenses dans cette partie, si ce n'est en essayant d'embaucher plus de fantassins, ou en rajoutant des fosses empoissées. Je pense qu'il faut aussi compter sur le hasard pour survivre. Essayez surtout d'empêcher des brèches. Pour ma part, j'avais essayé, avant le dernier assaut, de combler les brèches, mais l'incendie rasait sans cesse mes postes de bûcherons. D'une manière inexplicable, j'ai réussi à gagner avec peu de pertes.

Si vous parvenez donc à repousser ce dernier assaut, vous pouvez souffler. Les ingénieurs de l'ennemi se replieront discrètement, et, si vous avez obtenu les 20 000 pièces d'or, vous avez gagné. Notons que vous pouvez aussi dilapider tout votre or lors du dernier assaut pour obtenir des spadassins. Je ne l'ai pas fait, mais c'est une méthode qui peut sûrement marcher. Finalement, le plus difficile dans cette mission reste son début et sa fin, notamment à travers des assauts surpuissants et infernaux. J'ai du charger une bonne dizaine de fois des sauvegardes précédentes jusqu'à parvenir à triompher.

ANNEXE

La seconde vague d'assauts est différente de la première en ce sens qu'il n'y a pas un nombre délimité d'invasions. En réalité, les assauts sont infinis et se déroulent tout le temps si vous n'avez pas amassé la somme demandée. Cette somme permet en effet de désactiver les assauts une fois que le dernier assaut indiqué par la jauge de temps est atteint. En somme, si vous tardez trop à obtenir l'or requis, vous devrez repousser de plus en plus d'assauts, ce qui, fatalement, amènera à votre chute.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Qui a peur du grand méchant loup ?

Objectif :

  • Éliminez tous les ennemis

Dernière mission proposée dans les scénarios personnalisés, Qui a peur du grand méchant loup ? est une partie relativement classique, où vous devrez vous développer depuis le commencement pour résister à deux assauts surpuissants du Loup. C'est à vous de choisir l'emplacement adéquat pour votre Donjon, en tenant compte de plusieurs critères : la place disponible pour le développement, des possibilités d'amélioration défensives, ou la proximité par rapport à certaines ressources. Optez pour le plus grand des trois forts. Où le placer ?

Les débuts de votre château
Les débuts de votre château

A vrai dire, j'ai préféré le placer au NW, à côté des gisements de pierre. Mon style de jeu est en effet très défensif, passant par la création de multiples tours. Vous pouvez au contraire utiliser des fantassins, notamment les chevaliers contre les armes de siège ennemis, ce qui revient à plutôt vous mettre à droite, d'où vous pourrez faire une production de fer intense. Si vous optez pour cette option, ma solution n'aura guère d'intérêt pour vous. Dans le cas où vous mettez le Donjon plutôt vers la gauche, vous pouvez vous appuyer sur cette solution.

Une fois le Donjon placé, passez en vitesse 10. Les ennemis attaqueront par le Sud, où se dressent trois poteaux indicateurs. L'un des avantages de la mission est que vous pouvez produire ou vendre tout ce que vous désirez, ce qui reviendra à faire des choix. Pour commencer, placez le donjon, puis le grenier. Agrandissez maintenant la réserve, placez une ou deux masures, puis quelques postes de bûcherons pour s'occuper de la petite forêt au nord. En même temps, positionnez une ferme laitière, au moins cinq pommerais, et trois fermes à blé. Vous pourrez alors immédiatement lancer les impôts en passant en "Rations supplémentaires" dans le grenier, ce qui vous permettra de lever des taux d'impositions d'une valeur de -4 sur votre cote de popularité.

Placez également deux ateliers d'archerie en ordonnant de produire des arbalètes, deux ateliers d'archerie, deux moulins, puis six ateliers du boulanger. Maintenant, créez deux armureries pour caser toutes les armes disponibles dès le début. Achetez ensuite du bois pour remplir les gisements de pierre à gauche de carrières et de longes à bœuf. En conclusion, vous devriez avoir bon nombre de cercles rouges au-dessus des constructions.

Songez maintenant à la défense. Avec la pierre de départ, implantez une caserne en pierre. Votre mur devra passer au sud des gisements de pierre, pour remonter au nord, en décrivant ainsi une forme de "L" inversé. Placez deux grands corps de garde, et commencez le mur. Vous pouvez dessiner les défenses avec des douves. Faire des douves sera un important ajout défensif. Voici en gros à quoi ressemblera votre défense sur ce schéma :

Achetez des lances au marché, et pendant que votre population arrive, embauchez de temps en temps des lanciers ou des archers. Vous pouvez revendre au marché les lingots de fer. Une astuce contre les armes de siège utilisées par l'ennemi sera d'employer des chevaliers. Créez deux écuries qui vous permettront d'embaucher huit chevaliers Le reste des épées et armures en métal disponibles servira à faire des spadassins pour protéger votre Seigneur.

Faites de vastes douves
Faites de vastes douves

Entre-temps, du bois devrait arriver. Ne l'utilisez pas encore, attendez que tous les bâtiments créés au début de la partie soient fonctionnels. Ensuite, en fonction de vos besoins, construisez ce que vous voudrez. Vous pourrez progressivement remplacer les pommerais par des fermes à blé, ou encore augmenter le nombre d'ateliers. De même, n'hésitez pas à placer des postes de bûcherons pour la forêt au sud, afin d'avoir plus de bois. Ayez au moins une vingtaine de lanciers pour finir les douves.

Lorsque la pierre arrivera, commencez par finir le mur, puis placez ensuite des tours rondes à l'emplacement indiqué sur le schéma. Mettez dessus des balistes, et répartissez vos arbalétriers tout le long. N'hésitez pas également à produire des arcs pour vos archers. Globalement, la gestion ne posera pas trop de problème. Attention à la nourriture, qui est susceptible de partir sans crier gare. N'hésitez pas à faire d'autres fermes à blé, en dehors de votre château si vous n'avez plus la place. Lorsque le premier assaut eut lieu, en Février 1405, je disposai de quatre tours rondes, dont une mise au Nord, les ennemis ayant fait un trou par là.

Détruisez les tentes avec vos chevaliers
Détruisez les tentes avec vos chevaliers

Vous n'aurez droit à aucun évènement maléfique ou bénéfique pour vous gêner dans votre développement. Vu que vous commencez avec un nombre conséquent de ressources, vous pouvez dès le début lancer des impôts, et assez rapidement vous développer. Faites très rapidement une implantation de pierre afin d'avoir une défense digne de ce nom face au premier assaut du Loup, qui sera néanmoins relativement lent à venir. Il n'y aura donc pas de rush dans cette partie, vous forçant à adopter dès le départ une attitude défensive.

Sortez vos huit chevaliers. L'ennemi déploiera un nombre assez impressionnant de catapultes et de trébuchets, face auxquels vos balistes auront bien du mal à donner le répondant. Sans les douves, les engins auront tôt fait de créer une brèche fatale dans laquelle tous les adversaires s'engouffreront. Dès que les tentes de siège apparaîtront, envoyez immédiatement vos chevaliers.

Ceci ne suffira guère à toutes les démolir. Ordonnez à vos balistes de grouper le tir sur une arme de siège précise, au lieu de se disperser à tuer les fantassins. Utilisez vos chevaliers, mais ceux-ci seront poursuivis par d'autres chevaliers. Evitez de les affronter, car vous perdriez du temps, et serez massacrés. Rasez le plus possible de catapultes et de trébuchets. L'ennemi utilisera également quelques beffrois, mais ils ne serviront à rien, à cause des douves. Raser les catapultes et les trébuchets doit être une priorité.

Le reste de l'assaut sera ensuite rythmé par les hallebardiers, les seuls entre les chevaliers et les spadassins à pouvoir combler les douves. Chez moi, ils ont réussi à faire un trou au Nord. Avouons cependant que j'avais négligé de terminer les douves en haut, ce qui explique pourquoi ils ont réussi à passer. Autrement, si les douves avaient été correctement terminées, empêchant les ennemis de les contourner en passant par-dessus, je ne pense pas qu'ils seraient réussi à rentrer. Ils s'acharneront également au sud, où ils ont failli faire une brèche, mais ont échoué.

Si jamais une brèche devait se produire, les ennemis convergeraient tous par là pour se diriger vers votre donjon. Embauchez alors des arbalétriers, en revendant si possible la pierre si vous manquez d'or, ce qui était mon cas, puisque, ayant à cet instant des problèmes avec la nourriture, j'avais du suspendre mes impôts. Essayez de ne pas revendre tout votre stock, car vous aurez besoin de pierre pour réparer vos tours et murs. Quoiqu'il en soit, j'ai pu positionner une vingtaine d'arbalétriers sur le donjon, qui ont allègrement massacré les adversaires. Aucun n'a réussi à accéder au donjon, morts avant.

Pour que cette solution soit complète, je me dois de vous parler aussi des fosses empoissées. Si vous avez bien lu, je n'ai, à aucun moment, aborder le sujet des 50 unités de brai disponibles dès le début. A vrai dire,les fosses empoissées ne m'ont pas vraiment servi durant le premier assaut. Il faut en effet repérer le mouvement des ennemis pour savoir où les placer judicieusement. Elles ont donc été plus utiles dans le second assaut, mais rien d'extraordinaire... Elles ne sont en aucun cas indispensables pour survivre. Si vous ne parvenez pas à gagner face au premier assaut, révisez bien votre stratégie. Peut-être avez-vous été trop lents à vous développer, ou peut-être n'avez-vous pas détruit assez rapidement les armes de siège... Autant être franc, le premier assaut fut pour moi le plus difficile des deux.

Développez sérieusement votre défense
Développez sérieusement votre défense

Après le premier assaut, commencez donc par réparer vos tours, refaire et améliorer vos douves, etc... Méfiez-vous de la nourriture. A ce moment, j'avais des problèmes avec le pain, me forçant à passer en "Rations normales" pour éviter la famine. Il fallut plusieurs années avant que je ne puisse retourner en toute quiétude en "Rations supplémentaires". Vous devrez probablement refaire rapidement vos postes de bûcherons et fermes à blé. N'hésitez pas à faire d'autres ateliers si vous le pouvez. Je n'ai pas vraiment pu, puisque ça commençait à être juste chez moi niveau or et niveau bois. Néanmoins, si le cœur de votre ville n'a pas été touché (la pierre, la production d'armes, etc...), vous pourrez continuer à améliorer votre défense. Faites notamment un mur de tours rondes.

Vous devrez aussi récupérer vos huit chevaliers. Ne vous amusez pas à produire les armures en métal et les épée, ceci vous reviendrait plus cher qu'acheter les armes. En effet, il faudra non seulement acheter les lingots de fer, mais aussi faire les ateliers. Acheter les armes vous coûtera un peu moins de 1 200 pièces d'or, il faudra donc économiser. Les chevaliers seront indispensables pour triompher du second assaut du Loup.

Remplissez donc vos tours rondes d'arbalétriers, en les mettant surtout sur ce bloc défensif. Après le premier assaut, vous savez aussi qu'il faut défendre les côtés externes, à savoir le grand corps de garde au sud et la tour ronde au nord. Rajoutez au moins vingt arbalétriers sur le grand corps de garde, et la même quantité pour la tour ronde. Vous devriez ainsi être pris pour le colossal assaut final. Pour information, voici justement à quoi ressemblait mon château lors de l'assaut suprême, qui arriva vers 1410.

L'armée se divisera en trois groupes : un bloc central au centre, les spadassins et les chevaliers allant vers la gauche, tandis que les ingénieurs se réuniront, quasiment seuls, à droite. Vous avez saisi ? Envoyez en effet vos huit chevaliers tuer en douce les ingénieurs qui devront attendre que les spadassins, aussi lents que d'habitude, parviennent à rejoindre leur position. Heureusement, le groupe de chevaliers au centre des ingénieurs n'attaquera pas vos chevaliers, mais on ne pourra guère en dire autant de quelques archers et arbalétriers du bloc central, qui titreront sur vos chevaliers. Essayez donc surtout de tuer les ingénieurs sur la droite, en essayant d'éviter autant que possible de les tuer à gauche, sous peine de vous prendre une pluie de flèches et de carreaux.

Lorsque l'assaut aura finalement lieu, vous pouvez toujours essayer de tuer les ingénieurs. Bizarrement, chez moi, les ingénieurs n'ont pas fait de tentes de siège, mais ne sont pas restés statiques, marchant vers les hypothétiques tentes de siège. Quoiqu'il en soit, même s'ils devaient en faire, si vous appliquez l'astuce décrite ci-dessus, ils ne pourraient pas en faire énormément, et, face à une dizaine de balistes au moins, les armes de siège ne feraient pas long feu.

Le reste du siège sera ensuite une petite partie de plaisir. Je n'ai eu aucun problème chez moi. Vous massacrerez rapidement les archers et arbalétriers de l'ennemi, tandis que les chevaliers feront un irritant nettoyage. N'hésitez pas à utiliser vos fosses empoissées contre les hallebardiers, qui sont parvenus ici et là à combler les douves, mais jamais à entailler les murs.

Il ne restera ensuite plus que des spadassins au SW, qui attaqueront par groupes, se faisant massacrer en quelques secondes par de nombreux arbalétriers. N'hésitez pas à reconstruire les bâtiments extérieurs, ce qui est susceptible d'attirer les chevaliers ennemis, et de les condamner. Vaincre les spadassins ne sera pas très difficile si l'ennemi n'a pas fait de brèche. Dans le cas contraire, si ça sent le roussi, réunissez votre armée sur le donjon, et vous devriez pouvoir triompher aisément.

En conclusion, Qui a peur du grand méchant loup ? est une mission où la difficulté essentielle réside dans la défense. Le développement reste relativement facile si l'on sait bien se débrouiller. Par conséquent, si vous ne parvenez pas à vous développer, il est plutôt conseillé de s'entrainer. Ceci dit, tous ceux qui ont fini la campagne militaire, voire la campagne de gestion, devraient pouvoir se débrouiller assez bien dans cette partie. La défense, quant à elle, doit mélanger les murs et surtout des douves pour être extrêmement efficaces face aux vastes armées du Loup. L'usage des fosses empoissées est conseillé, mais pas indispensable.

Streaming de la vidéo

Lien de téléchargement

Remarque

Toute cette solution, y compris les vidéos et les screens indiqués, proviennent d'une solution que j'ai écrite sur un forum spécialisé sur les Strongholds, Stronghold French Heaven. Vous y trouverez plus de screens pour chaque solution. J'ai en effet, pour éviter de déformer les pages avec des centaines de screens, procédé à des choix, n'essayant de montrer que les screens les plus représentatifs. Vous y trouverez cependant également les commentaires et remarques éventuelles d'autres joueurs, qui peuvent vous aider en éclairant certains aspects de la map que je n'avais pas forcément retenu en faisant la solution, et enfin des maps supplémentaires pour prolonger l'expérience de jeu.

~ Barbarius ~

Outils personnels
    Toutes les astuces, les trucs, les tips et les soluces sont sur wikiastuces.fr