The Witcher sur PC

Un article de WikiAstuces.fr.

Menu:

The Witcher est un STR sorti sur PC le 26 octobre 2007. Il a été développé par le studio polonais CD Projekt, et édité par Atari. Une version Deluxe, la "Enhanced Edition", est sortie le 19 septembre 2008.

Sommaire

Introduction

Il n'y a ni bien ni mal : faites vos choix, et assumez les conséquences.

Présentation

Scénario

Le scénario de The Witcher constitue l'un des éléments les plus attractifs de ce STR. Inspiré de l'oeuvre d'Andrzej Sapkoswki, il nécessite d'être détaillé.

Le contexte : l'oeuvre de Sapkowski

Le monde imaginaire de Sapkowski est un monde mâture et complexe, qui n'a rien à envier à celui de Tolkien. Depuis un évènement appelé la Conjoncture des Sphères, le monde est envahi par les monstres, qui coexistent depuis des temps immémoriaux avec les espèces peuplant le monde. La plus ancienne des espèces, les elfes, est en déclin, au profit de l'espèce des humains, qui se sont notamment emparés des cités elfiques, et entendent dominer l'essentiel du monde et des espèces vivantes. De là, on pourrait croire que les humains sont tous alliés entre eux, contre les autres espèces. Il n'en est en réalité rien. L'espèce humaine est profondément divisée, tant socialement que politiquement, entre de nombreux royaumes. L'histoire de Sapkowski nous met dans la peau d'un sorceleur. Les sorceleurs sont un ordre de mercenaires indépendants, dont la vocation est de protéger les humains des monstres. Ils suivent un rigoureux entraînement dès leur jeunesse, entraînement qui se termine par l'utilisation de mutagènes extrêmement convoités, mais dont seuls les sorceleurs ont le secret.

Geralt de Riv est un jeune sorceleur naïf quand il quitte Kaer Morhen. Jadis appréciés, les sorceleurs sont maintenant considérés comme la lie de l'humanité, des anomalies génétiques. Les aventures de Geralt l'amèneront à comprendre toute la complexité du monde dans lequel il se trouve. Supposés être l'incarnation du Mal dans sa forme la plus pure, les monstres se révèlent parfois plus humains que des humains plus monstrueux que les pires des démons. Les pérégrinations de Geralt l'amèneront à rencontrer un barde, Jaskier, coureur de jupons notoire, et qui deviendra son plus grand ami.

Accessoirement, l'oeuvre de Sapkowski, dont l'essentiel se compose d'une saga de cinq romans, "La Saga du sorceleur", relate la terrible guerre entre les royaumes nordiques et l'Empire de Nilfgaard. Nilfgaard est un puissant empire du sud, dirigé par les elfes, et qui entend bien mater les puissants royaumes nordiques, comme la Témérie, la Rédanie, Kaedwen, la Lyrie, ou Sodden. Aidés par les magiciens, qui sont extrêmement puissants, les rois ont pu repousser une première fois Nilfgaard, à Sodden, lors d'une bataille terrible, où quatorze magiciens ont été tués... Quatorze, ou presque ! Une magicienne, la Quatorzième, a pu s'échapper in extremis du carnage : Triss Merigold. Mentionnons son nom, car il s'agit d'un des personnages du jeu. Après l'échec de Sodden, l'Empire a de nouveau attaqué, mais en utilisant d'autres armes que la force brute. Soudoyant de puissants magiciens, comme Vilgefortz, et aidant à la formation de guérillas non-humaines pour fragiliser les royaumes, la fameuse Scoia'tael, les Nilfgaardiens ont lancé une nouvelle offensive, commençant par prendre Cintra, cherchant ainsi à traverser la Ioruga, le fleuve protégeant les royaumes nordiques. Un par un, les royaumes nordiques ont commencé à succomber, tandis que l'alliance entre les magiciens et les rois s'est brisé lors d'une grande réunion de mages sur l'île de Thanedd.

Le jeu se déroule cinq ans après la Grande Guerre contre Nilfgaard. Il n'est donc pas nécessaire de lire les livres pour comprendre le jeu.

Le scénario du jeu

Dans le scénario, le joueur incarne tout naturellement Geralt de Riv, qui est cependant amnésique, et mort depuis cinq ans, après s'être reçu une fourche lors d'une rixe à un village. Les explications de sa résurrection soudaine ne constituent pas le fil conducteur de ce jeu. Retrouvé près de Kaer Morhen, Geralt retrouve ses anciens amis sorceleurs, à savoir Vezemir, le plus vieux des sorceleurs, Lambert, un sorceleur austère et soupçonneux, Eskel, un sorceleur défiguré, Leo, un apprenti, et Triss, la magicienne. Les retrouvailles sont de courte durée ; le château est attaqué par une bande armée dirigée par un mercenaire, le Professeur, et un puissant mage, Azar Javed. Ces derniers volent les manuscrits de Kaer Morhen, qui permettent de réaliser des mutagènes. Les sorceleurs se dispersent ensuite pour les retrouver.

Geralt se rend en Témérie, où le roi Foltest lui est reconnaissant, depuis qu'il a levé la malédiction pesant sur sa fille, et qui faisait d'elle une strige. Retrouver les secrets volés par l'organisation criminelle de la Salamandre constituera l'un des fils conducteurs du scénario, ainsi que la lutte entre les humains et les non-humains, dont les tensions finiront par conduire à une sanglante guerre civile. Geralt pourra ainsi, soit se rallier du côté des humains ou des non-humains, chacun étant représenté à travers, respectivement, l'Ordre de la Rose-Ardente, et la Scoia'tael, soit rester neutre. La neutralité peut toutefois être le pire des choix, et, quoiqu'il arrive, Geralt sera placé dans des situations où la neutralité absolue est tout simplement impossible.

Gameplay

The Witcher est un RPG assez linéaire. Par là, comprenez que vous n'avez pas un monde immense et très ouvert à la Fallout 3. Les quêtes secondaires ne sont généralement pas très palpitantes, et les scènes de combat assez mal orchestrées. Néanmoins, le jeu conserve un certain intérêt, qui fait tout de même qu'on apprécie y jouer. Il s'agit, outre de son contexte passionnant, qui constitue réellement la qualité première du jeu, de ses graphismes assez bien réussis. Le gameplay propose aussi un mode spécial, l'alchimie, soit la possibilité de confectionner des élixirs. Ce mode reste néanmoins assez secondaire ; si la confection d'élixirs est indispensable pour terminer le jeu dans les modes le plus difficiles, elle reste tout de même assez secondaire. Accessoirement, le jeu propose plusieurs interactions sympathiques :

  • Possibilité de jouer au poker ;
  • Possibilité de boire ;
  • Possibilité de coucher avec bon nombre de femmes, ce qui se traduit par l'acquisition d'une carte érotique.

Le jeu reste donc assez complet, et, pour ma part, très bien fait.

Postérité

  • Note MetaCritic : 81/100
  • Note Gamekult : 7.9/10

La presse a plutôt bien apprécié le jeu. Pour s'en convaincre, il suffit de consulter la boîte du jeu, et voir toutes les récompenses que le jeu a obtenu ! On a pu lui reprocher ces temps de chargement extrêmement longs, et ces quelques bogues.

Les autres jeux

Le succès de The Witcher a entraîné plusieurs autres jeux, dont certains sont malheureusement des échecs. Voici leur liste, dans un ordre chronologique :


Jeu n°01 - The Witcher (26 Octobre 2007)

Il sortait à deux mois de l'année 2008. The Witcher est le tout premier jeu de la saga, le plus connu... puisqu'il est pour le moment le seul ! Un RPG brillamment réussi, mettant en place un scénario anti-manichéen extrêmement conçu et un système alchimique complexe et recherché. Le phénoménal succès du jeu expliquera les différents déclinaisons qui verront le jour dans les années postérieures. Ce jeu n'est disponible que pour le PC.

Jeu n°02 - The Witcher - DuelMail (Mai 2008)

Il manquait à The Witcher un mode Multi, ce qui a été comblé par la création de DuelMail, qui est totalement gratuit, mais est bien moins développé que le jeu. Pas question ici d'avoir affaire à un MMORPG où les joueurs pourraient librement se balader dans Wyzima, DuelMail, pour reprendre les propres termes de JV.com, "se tourne vers le jeu de combat en vue de profil et à pratiquer sur son navigateur internet". Un aperçu de ce à quoi ressemble DuelMail sur cette galerie. Le jeu est accessoirement en anglais, sans traduction possible.

Jeu n°03 - The Witcher - Enhanced Edition (19 Septembre 2008)

Devant l'incroyable succès de The Witcher, les développeurs, plutôt que de se lancer vers une suite, ont préféré peaufiner une sorte de version Deluxe. C'est ainsi qu'un an après la sortie de The Witcher, The Witcher - Enhanced Edition est né. Cette édition corrige bon nombre de bogues du jeu, qui étaient les côtés sombres et frustrants du jeu, tout en ajoutant deux quêtes secondaires, un mode Éditeur permettant de créer ses propres cartes (mais terriblement compliqué...), une des nouvelles de Sapkoswki disponible dans le recueil Le Dernier Vœu, une carte du monde de Sapkowski, deux CDs audios comprenant les musiques du jeu et des musiques d'artistes polonais s'inspirant de l'univers du sorceleur, et, enfin, un making of du jeu. J'oubliais également un guide officiel qui peut être assez utile si on a peur de louper quelques quêtes.

Remarque : Les détenteurs de la version d'origine peuvent, en mettant leur jeu à jour, se doter de la Enhanced Edition.

Jeu n°04 - The Witcher - Rise of the White Wolf (Un jour...)

Le défaut principal de The Witcher est qu'il n'est disponible que sur PC, et nécessite une configuration de brute pour marcher. C'est encore une fois à cause du succès du jeu que les développeurs ont eu l'idée de faire une version pour console. Cette version-ci, c'est Rise of the White Wolf. Malheureusement, les difficultés financières rencontrées par le groupe, et qui ont abouti à son rachat par une autre société, sont de très mauvais augure pour ce jeu. On pensa tout d'abord qu'il était tout simplement annulé. Entre-temps, le jeu a changé de développeur, ce dernier abandonnant cette production, passant désormais sous le contrôle de la société WideScreen Games, une boîte française. Ce changement de propriétaires s'expliquait par des problèmes financiers chez CD Projekt. Le jour même, soit le 29 Avril 2009, la nouvelle société a fini par annoncer que le développement du jeu était tout simplement stoppé. Le studio s'est justifié en invoquant des "problématiques financières entre les différents partenaires du projet". Après cette nouvelle, des informations plus nouvelles ont prétendu que le jeu pourrait sortir fin 2009, mais de nouveaux problèmes financiers remettent encore à jour la sortie de cet opus... Quand donc les joueurs de PS3 et de XBOX 360 pourront bénéficier de cette merveille ? Personne ne le sait...

Jeu n°05 - The Witcher 2 - Assassins of King (Dans longtemps...)

Personne ne s'y attendait, et l'annonce a véritablement fait coup de théâtre. Si CD Projekt a abandonné le développement de The Witcher - Rise of the White Wolf, c'est pour se concentrer sur le développement de la suite de The Witcher. Pour l'instant, tout ce dont les joueurs disposent, c'est d'une vidéo datant du 18 Septembre 2009 et qui montre un Alpha-Test. Cette vidéo est apparemment présentée comme une fuite de la part d'un Alpha-Testeur, mais d'aucuns considèrent que ce sont les développeurs qui ont tout simplement décidé de rompre le silence et les frayeurs qui s'étaient installés chez les fans. Une autre bonne nouvelle transmise quelques jours plus tard indique que les développeurs réfléchissent à une adaptation console de The Witcher 2, en même temps que sa sortie PC.

Outils personnels
    Toutes les astuces, les trucs, les tips et les soluces sont sur wikiastuces.fr